Page 1 sur 3

Bulle

Posté : 14 juin 2019, 12:58
par 1Furtif
Je suis sorti de ma bulle du néant
Où je pouvais m'abriter
Un phare éphémère
et illusoire m'y a conduit
J'ai mis les pieds dans le monde réel
Mal m'en pris
La douleur m'y attendait
Comme de raison
Je veux mourir
Je n'ai pas le courage de vivre
Je n'ai pas le courage du suicide
Tout oublier
Ou tout transformer en rêve
Ne plus exister
Pour vivre dans ce rêve

Re: Bulle

Posté : 14 juin 2019, 15:29
par 1Furtif
Je me sens mal... Vraiment très mal. Cette souffrance est intolérable. Je me sens grugé de l'intérieur.

Re: Bulle

Posté : 14 juin 2019, 15:34
par 1Furtif
Ce n'est pas moi qui m'isole. On m'y pousse. Qu'on ne me dit plus de socialiser. Je suis un rejet comme bien d'autre dont ce n'est pas leur faute.

Re: Bulle

Posté : 14 juin 2019, 17:43
par 3.14R
Salut,

Le moins qu'on puisse dire c que ça va pas toi.

J'adore ton premier texte. Si je peux me permettre, tu pourrais te lancer dans l'écriture. Beaucoup beaucoup d'écriture, pas vraiment de la "poésie", je pense plus à de la prose poétique.

Tu parles de la souffrance comme quelque chose d'inacceptable. C'est discutable. Souffrir c,est pas une maladie. Un état plutôt qui fluctue dans le temps, comme une respiration. Parfois on s'en défait, c'est bien, parfois pas vraiment. C'est long longtemps dans ce temps là.

Je suis de tout coeur avec toi et je souhaite que ta habite pleinement ta bulle de néant. Fais y des choses. Te laisses pas victimiser.
Vis, les autres vont s'habituer et tant pis pour le reste.
1Furtif a écrit :
14 juin 2019, 15:29
Je me sens mal... Vraiment très mal. Cette souffrance est intolérable. Je me sens grugé de l'intérieur.

Tu pourrais envisager de voir ton doc bientôt, l'hosto ou le 911 si vraiment tu pète la coche. Ou des lignes d'aide.

Sinon, écrit, tu as une belle plume et tu vas te libérer de plein de chose inutile en écrivant. T'affranchir de la souffrance c'est possible. Il en restera toujours, c'est le propre de ce qui vit. Mais quoi qu'il en soit, je suis de tout coeur avec toi.

Lâches pas. Tu vas mettre à jour une autre façon d'être si ça se trouve.

Re: Bulle

Posté : 15 juin 2019, 00:54
par 1Furtif
Salut 3.14R,

Le problème est que quand j'écris comme dans mon premier message, c'est soit que je souffre énormément ou soit que je suis éperdument amoureux. Tu remarqueras que la plupart du temps, les meilleures chansons ou écritures viennent de gens souffrants énormément.

Plusieurs m'ont dit que j'avais un bon rapport à l'écriture. Dont un écrivain essayiste. Donc tu n'es pas dans la champs avec ta suggestion.

Juste une nuance. Je ne voulais pas dire que la souffrance est inacceptable mais plutôt inévitable.

Je suis dévitalisé. Réellement dévitalisé. Je ne peux plus rien y faire. Être mort à l'intérieur est le plus pire de tous les états. C'est tellement froid. Il n'y a qu'un coeur physique qui y bat.

Mon psychiatre a fermé mon dossier à l'hôpital car selon lui je stagne dans ma guérison. J'ai atteint un niveau dont je ne peux dépasser. De toute façon j'ai déjà eu une peine d'amour pendant que je le voyais et tout ce qu'il à su me dire est d'aller à l'urgence si nécessaire. Une autre psychiatre m'avait dit qu'il n'y a pas de médication pour ce que j'ai. Mon médecin de famille est en formation car il y a eu des plaintes à son sujet au Collège des Médecins. Donc pas d'avenue en ce sens. Le 911 en état de crise, il y a de bonne chance que la police me tire dessus. C'est une bonne idée pour le suicide. J'y avais déjà pensé. Les lignes d'aide, je ne sais pas si j'arriverai à parler car même en écrit, où je suis le plus à l'aise, je n'arrive pas à m'exprimer. Je n'ai pas l'énergie à mettre toutes mes pensées en ordre.

Ça fait 15 ans que je souffre et plus si j'ajoute ce qui s'est passé avant mon arrêt maladie.

Merci pour le compliment et de m'avoir envoyé un message.

Re: Bulle

Posté : 16 juin 2019, 00:22
par 1Furtif
Je te voyais à plusieurs reprises
Mais tu ne me voyais pas
C'était mon environnement pour te parler
Disais-tu
Même à genoux
Même en pleurs
À bras ouvert
Je t'ai montré ma plus grande faiblesse
Mais tu ne me voyais pas
Ma fracture
Mon talon d’Achille
Mon point de rupture
Mais tu ne me voyais pas
Tu ne me croyais pas
Pourtant
Je te voyais à plusieurs reprises

Re: Bulle

Posté : 16 juin 2019, 00:43
par 1Furtif
Pourquoi
Tes murmures à mes oreilles
Pourquoi
Tes mots d'espoirs
Pourquoi
Tes sous-entendus non lointain
Pourquoi
As-tu levé le petit doigt pour moi
Pourquoi
Tes paroles d'amour embusquées
Pourquoi
Tes trahisons furtives
Pourquoi
Tes mensonges inaudibles
Pourquoi
M'avoir fait cette souffrance que tu connaissais

Re: Bulle

Posté : 16 juin 2019, 15:14
par 3.14R
C'est beau, vraiment, ...

Re: Bulle

Posté : 16 juin 2019, 16:43
par 1Furtif
Merci! J'espère que tu ne ris pas de moi par contre.

Re: Bulle

Posté : 16 juin 2019, 22:06
par 1Furtif
.