La "dépression facebook"

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

La "dépression facebook"

Message par Bibine »

Bonjour la gang!

Je viens de lire ces articles intéressants et je me demandais ce que vous en pensez?
http://www.vanksen.fr/blog/la-depressio ... du-siecle/
http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/08 ... 86333.html
Personellement, je ne fais pas partie de facebook donc je ne vis pas ce type de phénomène mais je me demandais si certains d'entre vous qui sont sur facebook le vivent et si oui, à quelle intensité?

Autre sujet mais à propos de la technologie et des réseaux sociaux:
J'ai choqué beaucoup de monde ces dernières années en admettant que je n'avais pas de cellulaire et que je n'étais pas sur facebook.
Par exemple:
Des collègues sont assis autour d'une table dans la cafétéria et un me voit passer et m'invite à m'assoir avec eux. Je suis touchée par ce geste amical et je m'assois joyeusement. Ils sont en train de rigoler à propos d'un événement X que je ne connais pas. Je demande de quoi ils parlent et ils me disent:
"Ah! C'était sur facebook."
Je réponds: "Qu'est-ce que c'était?"
Ils me disent: "C'est dur à expliquer, il faudrait que tu le voies. Va sur facebook et tu vas tout comprendre."
Je leur dis: "Oui mais, je n'ai pas facebook... est-ce que vous pouvez me le raconter quand même?"
Et là c'est l'exclamation générale. "Quoi? Tu n'es pas sur facebook? On es en 2013 ma grande! Qu'est-ce que t'attends?"
Et moi de répondre: "Ben... je n'en ai pas besoin, je ne vois pas l'intérêt que ça aurait pour moi; les gens qui veulent me parler m'appellent, viennent me voir ou m'envoie des courriels et ça me convient très bien comme ça et en plus je n'ai pas assez de temps dans ma journée pour être là-dessus!"
Ça a été incroyable la réponse que j'ai reçue. C'était la consternation générale, j'étais étiquettée comme une marginale, une bizarre, une étrange.

Est-ce que parce que tout le monde le fait je devrais obligatoirement le faire aussi?

Avec tout ça, le choc que j'ai causé et tout et tout, la discussion a pris une autre direction et je n'ai simplement jamais su de quoi ils rigolaient au début! Ah! J'avais juste à être sur facebook n'est-ce pas?

J'ai remarquée que certaines de mes connaissances et certains amis me contactent moins ou plus du tout depuis qu'ils sont sur facebook. Comme si seuls leurs amis connectés comptaient désormais et que les autres s'étaient dissipés dans la nature, évaporés dans l'espace non-virtuel ou je ne sais trop. De toute façon, pourrais-je les suivre? Puisque je n'ai pas tout vu ni tout lu ce qu'ils ont mis sur leur pages depuis tout ce temps?

Je me sens un peu triste de cet état des choses et je ne sais pas trop quoi faire pour
1) rester fidèle à moi-même et à ce que je crois connaître de moi-même (par exemple : mes besoins réels versus la pression sociale et les besoins artificiels)
2)vivre le deuil que me cause l'éloignement et la perte en quelquesorte de gens que j'apprécie mais avec lesquels je sens une coupure maladroite.

Y-a-t-il d'autres membres de ce forum qui vivent la même chose par rapport à facebook, soit à propos de l'article en haut ou à propos de mon anecdote d'en bas?

Merci! 8-)

PS: Même si vous êtes sur facebook, vous pouvez répondre! Je me demande qu'est-ce que ça vous fait et comment vous gérez ce qui arrive là-dessus et aussi ce qui n'arrive pas là-dessus? Êtes-vous encore en contact avec des gens qui ne sont pas dessus?
floralie
Messages : 549
Enregistré le : 17 oct. 2011, 19:44

Re: La "dépression facebook"

Message par floralie »

Dans mon cas, facebook peut facilement contribuer à accentuer ma déprime déjà bien présente de même que mon sentiment d'isolement. Comme je n'ai pas de réseau social et que cela me rend déjà dépressive, ce n'est pas en allant sur facebook voir les autres afficher leur vie trépidante que ça va me remonter le moral. Je sais que ce que les gens n'iront pas étaler leurs problèmes sur facebook et tentent plutôt de montrer à quel point leur vie est intéressante même si elle ne l'est pas toujours. Malgré tout, je ne peux empêcher de me comparer. Sur facebook, à peu près tous les gens que j'ai côtoyés lorsque j'étais à l'école sont tous mariés, ont des enfants, une maison, des amis, vont en vacances et passent de bons moments en famille et entre amis. C'est en quelque sorte la vie modèle valorisée par la société. Et tout cela m'est inaccessible.

En fait, pour moi, facebook n'est pas néfaste si je me contente de quelques contacts seulement et de personnes qui, si possible, ne sont pas trop «show-off». Je dois à tout prix éviter de retrouver des anciennes connaissances que je ne fréquente plus de toute façon aujourd'hui, qui étalent leur vie trépidante sur leur profil et qui ne sont pas intéressées à tisser des liens avec moi parce qu'elles ont déjà une vie bien remplie.
Bibine a écrit :Je me sens un peu triste de cet état des choses et je ne sais pas trop quoi faire pour
1) rester fidèle à moi-même et à ce que je crois connaître de moi-même (par exemple : mes besoins réels versus la pression sociale et les besoins artificiels)
C'est ma réaction naturelle dans plusieurs situations: rester fidèle à ce que je crois et à ce que je suis plutôt que me plier aux pressions sociales. En fait, j'ai beaucoup de difficulté à faire le contraire. Ça me permet d'être authentique envers moi-même. Toutefois, ça tend à m'isoler encore plus des autres, je me sens souvent différente et comme une extraterrestre face à la majorité. En passant, moi non plus, je n'ai pas de cellulaire sauf un vieux modèle que je traîne seulement en cas d'urgence lorsque je fais du vélo. Et ça m'énerve lorsque je parle à quelqu'un qui «pitonne» sur son téléphone intelligent pendant que je lui parle :x Il y a des gens pour qui le téléphone intelligent prend tellement de place dans leur vie qu'ils ne se rendent plus compte que le monde réel existe en dehors du monde virtuel de leur cellulaire.
Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: La "dépression facebook"

Message par Nathalie »

Facebook c'est effectivement souligner son propre isolement social, et de plus c'est de moins en moins intéressant phtos de décoration, description de véhicule, pensées qui reviennent à plusieurs reprises... vraiment vous ne manquez rien ;)
Edgar
Messages : 956
Enregistré le : 18 nov. 2011, 19:52
Localisation : Lévis
Contact :

Re: La "dépression facebook"

Message par Edgar »

Pour ma part, j'utilise surtout Facebook pour garder contact avec des amis qui vivent loin (Montréal, Europe, etc.) ou pour certains groupes: le Café des amis, groupe de photographes amateurs, club de lecture en ligne... Et pour jouer au Scrabble avec ma collègue durant les heures de bureau! Et je n'ai pas 2800 amis, juste des gens à qui je parle pour vrai dans la vraie vie ou des gens qui partagent des choses intéressantes et pertinentes. Et j'utilise aussi Facebook pour partager mes photographies avec mes proches et mes amis...

C'est vrai que ça peut souligner les "manques" de notre propre vie, mais comme Floralie le mentionne, les gens étalent rarement leurs problèmes sur les réseaux sociaux alors il faut quand même faire la part des choses. Je pense que Facebook a des bons et des mauvais côtés, comme toutes choses. Et il n'y a aucune honte à ne pas être sur Facebook, Twitter ou autre! J'y suis, mais je ne "marginalise" pas ce qui n'y sont pas... Et si je veux les joindre, je les appelle ou je leur écrit!

Et si jamais je parle de quelque chose vu en ligne (sur FB ou autre) et qu'une personne qui n'y est pas n'a pas vu le truc dont je parle... Je prends généralement le temps de le lui montrer pour que cette personne puisse comprendre et se joindre à la discussion! ;)

Le sujet est très pertinent Bibine! :)

Edgar. xxx
« You have to die a few times before you can really live. »
- Charles Bukowski
azimute
Messages : 46
Enregistré le : 07 avr. 2012, 09:24
Localisation : Montreal

Re: La "dépression facebook"

Message par azimute »

Est-ce que parce que tout le monde le fait je devrais obligatoirement le faire aussi?
Ah la la...malheureusement je pense que beaucoup trop de monde font cela...

Je trouve ça plate la réaction de tes collègues...oui du monde pas comme eux ça existe, difficile à croire oh la la...je m'excuse je ressens un peu de mépris face à toutes les personnes moins ouvertes d'esprit qui capotent quand quelque chose est pas "comme d'habitude".

Tu as parfaitement le droit de ne pas être inscrite, qu'est-ce que ça peut bien faire? Si tu en as pas envie où est le problème, c'est comme ça pour toi et c'est ça qui est ça.

Je suis sur fb depuis bien des années et au début j'ai fais comme tout le monde, retrouver des connaissances, des amis du primaire, secondaire et dans le fond...je m'en fou...si je ne les voit plus c'est pas pour rien...donc je les ai vite enlevés de mes amis.
Par curiosité je viens d'aller voir le nombre 'd'amis' que j'ai, 89 et la dedant il y a seulement 3 personnes que je ne connais pas dans la vraie vie. Sinon j'ai mon seul ami, sa copine et le reste : famille et collègues de travail et BEAUCOUP de personnes n'écrivent jamais sur fb. Je les garde par politesse j'imagine?

Pour ma part il n'y a pas bcp de mes amis qui étalent leur vie ou leur semblant de super vie. Par contre j'avoue desfois écrire quelques trucs qui montre que je fais des trucs dans la vie desfois.
Mais la principale raison est ma soeur, son conjoint, mes parents et d'autre famille...ça leur donne des nouvelles de moi vu qu'on est pas des "appelleux". Même avant fb on s'appellait pas trop.

Reste toi même Bibine, c'est ce qu'il faut faire dans la vie et je pense que pas beaucoup de personne s'écoutent pour rester vraiment intègre ;)
feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: La "dépression facebook"

Message par feemystere »

...Je vous lis et je suis bien heureuse de ne pas avoir FB... :idea: :!:
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»
alabil
Messages : 83
Enregistré le : 27 avr. 2013, 23:27
Localisation : Laval

Re: La "dépression facebook"

Message par alabil »

Salut Bibine,

je suis comme toi, pas de cellulaire et pas de Facebook et cela est par choix, quand je sis à l'extérieur pour une activité quelconque, j'aime bien pouvoir en profiter sans me faire déranger par les autre pcq'ils veulent savoir ce que je fait.

Il y a quelque années, j'était au restaurant avec ma conjointe et je n'ai jamais cru voir cela, il y avait un couple qui est entré dans le restaurant quelque minutes plus tard que nous et figure toi que la seule chose qu'ils ont fait étaient de passer tout le temps avec leur cell, imagine, tu est en couple et tu passe tout ton temps au cell à texter ou regarder un vidéo quelconque et ce pendant tout le temps du souper en mangeant, ben oui en mangeant, entre 2 bouchées, ils passaient leurs temps sur leur cell et pas de jasette, seulement pour la serveuse qui est venu prendre leur commade. Vraiment , mais vraiment désolant de les voir

Crois moi, il est plus facile de se passer d'un cell et facebook que d'être accro là-dessus...... cela ne me manque pas du tout

"The World Is What You Make It"
"The World Is What You Make It"
Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: La "dépression facebook"

Message par Bibine »

Merci!
Je vous "like"!
:lol: :lol: :lol:
Kays.

Re: La "dépression facebook"

Message par Kays. »

J'ai FB, j'aime bien, j'ai jamais eu de forte émotivité face à ça honnêtement.
Gentleman
Messages : 2290
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: La "dépression facebook"

Message par Gentleman »

Je suis surpris des réactions de tes collègues de travail Bibine si oui on vivait ça souvent début 2000 de nos jour être sur facebook c'est considérer tellement has been pour certain,aujourd'hui c,est Twitter qui est la mode.

Mais moi je l'assume un facebookien et j'ai aucune honte, a tous ceux qui disent ou pense que être sur facebook c'est avoir un coté voyeur ,je leur dit est ou la différence entre 2 amis qui jasent d'un sujets en face de toi ou de les voir se parler sur facebook ???ou est la différences entre une amis qui te montre des photo de sa petites en vrai ou qu'elle les montre sur facebook.

Comme azimute,au début j'acceptait plein de monde puis j"ai faite le ménage tranquillement,pourquoi accepter quelqu'un qui a été a l'école avec toi quand cette personne la te parlais presque pas quand tu allais a l'école ou pire accepter un collègue de travail qui rendu au travail rit de toi avec les autre collègue de travails de certaine choses que tu a mis sur ta page.Tous ces gens qui vienne jamais ou sont la mais te réponde pas , suprimé aussi.J"ai une quarantaine d'amis meme pas et la dedans ,la moitié c'est de la famille.C'est ben correct,quelque contact avec qui je parle peu mais qui sont archi importante de savoir ou est ce qui sont comme un ancien boss,ou contremaitre quand tu doit donner une référence sur ton CV quand tu te retrouve sur le sans emploi.Comme Edgar ,facebook me garde contact avec certaines connaissances qui reste loin,tres tres loin parfois.

Pour le reste ,j'ai construit mon facebook a mon style ,en suivant des pages ,groupes,que j'aime et qui sont de qualité----photo amateur,artiste que j'aime savoir ou leur prochain show,leur prochain albums,pages de décorations a faire soi meme,SPCA,Vélo volé qui permets de voir les vélo volé ou de mettre le ue photo du tient pour mieux le retrouver,archives Montréal qui me montre des vielles photo des années 60=70,artiste peintres graphitti de rue,

Bref quand je regarde ma page facebook chaque soir ou matin c'est comme lire mon journal culturelle et du monde mais avec seulement des sujets qui me touches,je massure que seulement certaines personne voit tel chose et d,autre pas.

Pour ce qui est des lien sur la dépression facebook,rien ne montre comment a été créer l'étude et le sondage ,ça fait pas sérieux.je croit pas qu'on devient dépressifs en regardant facebook mais plutot qu'on l'est déja et que faceboom va accentuer le trouble chez certain encore plus ,comme la boisson peut le faire.Mais peut on parler juste de facebook ,internet au complets est dangereux pour les gens faibles ou vivant des troubles quelconque.dans mon cas malgré mes problèmes si oui j,y suis un peu accroc,je ne peut dire qu'elle m,a rempirer au contraire avant d,avoir un ordi j'avais totalement aucun contact,seulement ma famille avec qui je m,entends pas tous bien.Internet m,a permis de me pratiquer a avoir certain contact avec le monde ,le forum est le plus beau exemple.quand a facebook ,j'ai jaser avec des gens plusieur mois même plusieurs années qu'un jour on se décide de se voir,ce que j'aurais jamais pu faire avant.parler au téléphone est as mon genre, je cherche tousjours mes mots tandis qu'écrire sur facebook ,forum ou ailleur ça oui j'arrive a le bien faire.

Oui bien sur je pourrais faire des tas de choses quand je suis pas sur facebook ou ailleur virtuellement ,faire comme avant,des randonnées en vélo,cuisiner plus,bricolage patati patata mais ne plus avoir contact avec personne du tous.

Mon seul problème c'est que je suis trop accroc ,j,arrive pas a équilibré ma vie virtuel et mes activités en dehors du virtuel.
Répondre