Dépression et médicaments

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
DoumL
Messages : 58
Enregistré le : 19 févr. 2014, 19:22
Localisation : La Pocatière

Re: Dépression et médicaments

Message par DoumL »

Musette, si tu étais à côté de moi, je t'embrasserais tellement ça fait du bien d'avoir enfin l'impression que quelqu'un me comprend!

Je fais une psychothérapie depuis plus d'un an maintenant et c'est peut-être un peu gros de dire que ça aide beaucoup puisque ça n'a rien d'une pilule ou d'un plaster. J'ai parfois l'impression que ça aide, d'autre fois non. Les bénéfices sont difficiles à évaluer et c'est un chemin parsemé d’embûches, de doutes, de contacts avec nos souffrances profondes, mais aussi d'espoir et d'authenticité. Une chose est certaine, c'est que ça change le regard qu'on a sur soi-même. Ça le rend plus aiguisé, plus profond.

C'est ce regard plus profond qui me permet de réaliser ce que j'ai essayé d'exprimer par rapport au regard des autres. Mais j'ai peut-être été mal interprété. C'est quelque chose de plus sournois, de plus subtile que le simple fait de choisir de dire ou non quelque chose à quelqu'un pour éviter de se faire rabaisser. Ça me guide inconsciemment, ça influence mes opinions et mon tempérament. Ça me rend férocement convaincu de la place que certaines choses doivent occuper dans ma vie. Les anti-dépresseurs en sont un bon exemple, mais il y en a plein d'autres. C'est bien certain que c'est relié à mon passé et à des choses que j'ai vécues qui m'ont marquées et que j'essai de cicatriser.

Je voudrais aussi dire que j'ai décider de ne pas prendre d'effexor. Du moins pour l'instant. Je ressens comme un élan d'espoir et un volonté de provoquer le changement. J'ai choisi par contre d'essayer d'autres moyens que vous jugerez peut-être discutables. J'ai commencé à prendre du millepertuis et j'ai essayé l'hypnose eriksonienne. L'inscription à ce forum va aussi dans le même sens. À suivre.

Bonne journée!
Doum
chat
Messages : 274
Enregistré le : 07 août 2013, 10:36
Localisation : Montréal

Re: Dépression et médicaments

Message par chat »

Peu importe nos choix il va toujours avoir quelqu'un pour nous critiquer donc...je pense qu'il faut apprendre à ne pas s'en faire avec le regard des autres. Cela s'apprend. Faire plaisir à tout le monde est impossible, c'est à nous qu'il faut plaire en premier.

Le millepertuis je l'ai déjà essayé en infusion mais ça prend environ 2 semaines avant d'avoir des effets. Je prends un mélange de 8 plantes contre l'anxiété et ça m'aide beaucoup depuis plus de 4 ans par périodes d'arrêt-reprise selon mes besoins.
DoumL
Messages : 58
Enregistré le : 19 févr. 2014, 19:22
Localisation : La Pocatière

Re: Dépression et médicaments

Message par DoumL »

C'est quoi les autres plantes chat? Ça m'intéresse.
chat
Messages : 274
Enregistré le : 07 août 2013, 10:36
Localisation : Montréal

Re: Dépression et médicaments

Message par chat »

La formule qu'on m'a fait pour moi est la suivante : cataire, avoine, mélisse, passiflore, coquelicot, scutellaire, valériane, lavande. C'est une herboriste professionnelle qui me l'a fait selon les symptômes que je lui ai décrits.
Avatar du membre
Musette
Messages : 26
Enregistré le : 16 mai 2012, 18:35

Re: Dépression et médicaments

Message par Musette »

Je suis bien contente d'avoir pu t'épauler un peu dans cette décision. Je comprends tout àa fait ce que tu veux dire sur le regard des autres, mais c'est difficile à verbaliser. J'ai lu un article intéressant récement (en anglais) que j'ai trouvé très intéressant. Je em suis pas mal reconnue dans la section "loose boudaries".

http://psychcentral.com/lib/keeping-goo ... t/00018789

Je ne sais pas si ça va être pertinent dans ton cas, mais peut-être. Je peux te traduire le contenu en tout ou en partie si jamais tu veux.

Lâche pas!

Musette
« There's a crack in everything, that's how the light gets in »
DoumL
Messages : 58
Enregistré le : 19 févr. 2014, 19:22
Localisation : La Pocatière

Re: Dépression et médicaments

Message par DoumL »

Merci pour l'article Musette. Moi je suis définitivement plus "rigid boundaries". Fais-tu une psychothérapie toi aussi?

Pour en revenir au sujet initial, c'est-à-dire la nécessité ou l'intérêt de prendre des médicaments contre la dépression, j'ai visionné le vidéo qui suit et qui n'est que le prélude d'un documentaire de presque 3h sur le sujet: https://www.youtube.com/watch?v=ft0T4y3Ko-0

J'ai vu le documentaire au complet et ça donne vraiment la nausée de voir à quel point les compagnies pharmaceutiques manipulent l'opinion publiques pour se remplir les poches à notre détriment. Bien sûr, c'est alarmiste et sensationnaliste, dans la mouvance de documentaires comme "l'erreur boréale" pour les forêts ou "bacon" pour la production porcine et il y en a plein d'autres. Mais je me dis que si seulement 10% du contenu de ce documentaire est vrai, c'est déjà un scandale notoire.

J'ai réalisé que le fait de me faire prescrire un anti-dépresseur a déclenché quelque chose à l'intérieur de moi. Ça m'a fait assez peur pour réaliser l'ampleur de mon problèmes et l'urgence que je me prenne réellement en main. Je ne prétend pas être sorti de ma noirceur, mais je ne me sens plus "anesthésié" par les sentiments négatifs qui me clouaient sur place. J'ai le goût de passer à l'action.

Bonne journée ensoleillée!
Doum
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Dépression et médicaments

Message par blondebleue »

Doumi ta mobilisation est inspirante! Et partir motivé c'est déjà un gros pas dans la bonne direction.

Je me demande toutefois si le fait de prendre une médication agite plus le spectre de l'opinion des autres sur toi ou de toi-même sur toi?

Je me rends compte avec le recul que j'ai eu surtout peur du jugement que je portais sur moi-même en acceptant éventuellement la médication. Je me voyais comme une personne forte, pleine de ressources et j'avais l'impression d'abdiquer si je prenais une pillule pour être mieux. Je comprends donc tes appréhensions. À 50 ans, je vois cependant les choses très différemment. Peut-être parce que le temps fait en sorte qu'on voit tout autant les pressions externes qui poussent vers la médication que celles qui la condamnent. Au bout du compte, il n'y a pas de bonne ou mauvaise décision sur la médication. Il n'y a que celle que l'on croit la meilleure pour soi au moment donné.

Ceci dit, le mode d'action des antidépresseurs de même que des neuroleptiques ou des stabilisateurs d'humeur est encore très mal connu. La médecine de la santé mentale reste donc au stade de l'essai-erreur. Ça il faut le savoir quand on fait le choix de la médication. Tu as donc plein de raisons de te méfier de la médication à outrance.
DoumL
Messages : 58
Enregistré le : 19 févr. 2014, 19:22
Localisation : La Pocatière

Re: Dépression et médicaments

Message par DoumL »

Tes paroles sont pleines de sagesse Blondebleue.

Je crois que tu as raison de dire que je me méfie peut-être beaucoup du jugement que je porte sur moi-même. Je me juge beaucoup en effet. Mais d'une certaine façon, ça revient un peu au même. Le jugement des autres ou le mien...

Je suis un peu étonné qu'il n'y ait pas plus de réactions au vidéo que j'ai mis en lien dans mon post précédent. Moi ça m'a littéralement estomaqué. Je sais que beaucoup de personnes sur ce forum prennent des psychotropes prescrits et je tiens d'emblée à spécifier que je ne juge pas ce choix. Chacun fait des choix en fonction de l'information qu'il/elle possède et de son niveau de détresse. Je pense cependant que notre société est victime de l'avidité des psychiatres et des compagnies pharmaceutiques. Le DSM a été élaboré de façon tout à fait arbitraire de manière à justifier la prescription de psychotropes dont les effets secondaires sont reniés et les études cliniques bâclées. Il n'y a RIEN de scientifique derrière tout ça. Et qui en profite vraiment? Mais je vais m'arrêter là avant de me faire lapider sur la place publique...

Je veux croire en l'être humain, en notre capacité de s'auto-guérir. Nos capacités sont beaucoup plus considérables que l'on veut bien se le faire croire nous-même ça c'est sûr. Certains êtres humains subissent des tortures innommables pendant de longues années et réussissent à traverser ces épreuves avec un état de plénitude intérieure permanent. Sommes nous vraiment différents de ces gens?

Je suis peut-être naïf... En tout cas, je vous encourage à trouver ce qu'il y de beau à l'intérieur de vous et à l'exploiter au maximum!
blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Dépression et médicaments

Message par blondebleue »

Doumi, j'ai visionné la vidéo dont tu as parlé. Je ne suis pas surprise par son contenu. Le mode d'action biologique des psychotropes reste hypothétique dans bien des cas; les études cliniques portent sur les effets comportementaux et documentent certains effets indésirables à très court terme (et peu ceux à long terme)qui sont en effet nombreux et varient selon l'individu. Plusieurs critiques sont justifiées à l'égard de cette industrie.

La médecine de la santé mentale est encore loin derrière la médecine de la santé physique quoique même celle-là utilise des traitements dont le mode d'action demeure mal compris au plan biologique. La médecine est un processus itératif qui se construit sur l'expérience antérieure (et donc aussi des erreurs antérieures) et se raffine avec l'augmentation de nos connaissances du fonctionnement du corps. Le cerveau reste encore à ce jour un grand incompris. Il faut simplement le savoir. La médecine expérimente continuellement avec des balises de plus en plus rigoureuses mais toujours avec une part d'inconnu. Et oui, nous en sommes les cobayes. Les humains le sont depuis les débuts de la médecine. Nous en sommes les cobayes en santé mentale comme nous en sommes toujours aussi les cobayes en oncologie, en cardiologie, en immunologie, en gynécologie pour ne citer que ces domaines dans lesquels plusieurs pratiques ont une part d'ombre.

Il faut aussi nuancer (et peut-être dénoncer?) la médicalisation à outrance des variations d'humeur normales. S'il est vrai que les médecins ont la gachette rapide sur le carnet de prescription, le DSM ou encore le ICD en Europe sont beaucoup plus nuancés et rigides sur ce qui constitue une pathologie. La timidité n'est pas une phobie sociale, avoir des hauts et des bas n'est pas un trouble bipolaire (il faut voir quelqu'un en état maniaque pour le comprendre), avoir des suspicions n'est pas une paranoia.

La neuroscience fait néanmoins des progrès énormes. La technologie permet d'explorer le cerveau comme jamais avant. Je sais par exemple que des chercheurs s'affairent à identifier les "signatues neurologiques" propres à divers troubles mentaux, c'est-à-dire les patrons d'activation neurologique. La même chose est vraie en génomique, où une meilleure connaissance des modes d'action de certains gènes permet d'entrevoir à moyen terme une médecine un peu plus "taillée sur mesure" mais aussi des approches psychologiques mieux adaptées à certains profils génétiques. La révolution neuroscientifique commence à peine... Un jour nous rirons de notre ignorance actuelle et de nos pratiques barbares avec les psychotropes, comme nous rions maintenant des saignées utilisées à outrance ou encore des lobotomies d'il n'y a pas si longtemps.

Mais bon, en santé mentale pour l'instant, les psychotropes sont un moyen à notre disposition, la psychothérapie sous toutes ses formes aussi. Les deux ont des limites importantes. L'efficacité de certaines thérapies commence à peine à être documentée. Je m'insurge tout autant contre le psychanalyste qui charge 200$/heure pour des services qui n'ont jamais été démontrés comme efficaces que contre le médecin qui prescrit à outrance au profit des pharmaceutiques.

Mais je sais pertinement que la médication que je prends, un antiépileptique qui s'avère avoir des propriétés stabilisatrices au plan de l'humeur, est utilisée sans qu'on en connaisse le mode d'action, pas plus qu'on ne connaît son mode d'action pour contrer l'épilepsie d'ailleurs! Je suis simplement en mesure de constater personnellement et pour le moment que je vais mieux avec cette médication que sans. On n'a pas entendu dans cette vidéo de témoignage de ceux qui ont eu des effets positifs de psychotropes...
capcap
Messages : 2
Enregistré le : 27 janv. 2015, 03:55

Re: Dépression et médicaments

Message par capcap »

Bonjour, la dépression c'est vraiment une foutue maladie qui gache la vie...J'ai 30 ans et l'impression d'être dans la survie plutot que de vivre vraiment... J'ai essayé de m'en débarrasser par des diverses méthodes, mais tout en vain. Mon médecin m' a prescrit du zoloft sertraline, que j'achete en ligne à bas prix et en bonne qualité (via www.allgenericmedsnow.com ), j'ai commencé il y a 5 semaines et je dois dire que maintenant je me sens mieux, je dors toujours comme un bébé et j'ai un très bon moral! Mais, il faut vraiment l'avis d'un médecin sur le long terme. Amicalement
Répondre