Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Nath2727 » 14 juil. 2016, 07:46

Salut Hedwig,

l'erreur est humaine et une chance! Et je crois que tu es tout à fait saine d'esprit...
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Hedwig » 14 juil. 2016, 10:30

;)
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

Esquisse
Messages : 409
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Esquisse » 14 juil. 2016, 10:51

En accord avec Nath2727. Je n'ai pas souhaité corriger comme tel, mais plutôt transmettre l'information (en chuchotant par ailleurs, pour ça que j'avais mis entre parenthèses et en petits caractères).

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Hedwig » 14 juil. 2016, 13:07

Pas de problème Esquisse ;)
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

ste31
Messages : 6
Enregistré le : 09 juil. 2016, 04:19

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par ste31 » 24 avr. 2017, 14:35

Bonsoir,

Tout d'abord merci, merci a clemi qui m'a montre que je n'etait pas seul dans cette situation, et a tous ceux qui soutiennent les autres sur ce forum. Cela ne va pas beaucoup mieux, mais bon je crois que j'arrive tellement a bout que je vais etre oblige de sortir de mon immobilisme, j'ai juste peur d'exploser, j'ai voulu etre trop positif pour le monde et j'ai garde toutes ma haine pour moi. Je vais essayer de reprendre le sport et d'utiliser ma haine a bon escient.

comment vas-tu Clemi? Ne te laisse pas abattre, une fois au fond du trou tu ne peux que remonter, enfin j'espere :)

Essaye de te raccrocher a tout ce qui peut t'aider a sourire et a survivre a un autre jour.

Personnellement j'essaye de me promener en nature, d'aller pecher, meme si je n'ai jamais attrappe un poisson. Je vais d'ailleurs aller me faire un petit plat, la nourriture est un de mes plaisirs encore lorsque je trouve l'appétit.

Bonne continuation, tu n'es pas seule :)

ste31
Messages : 6
Enregistré le : 09 juil. 2016, 04:19

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par ste31 » 18 oct. 2017, 19:20

Bonsoir,
Je reviens donner de mes nouvelles, pas très bonnes malheureusement.

Après 2 ans de néant, chômage, cannabis et angoisse existentielle, et pleurage sur mon sort je vais déménager de ma coloc. C était sympa au début puis fixette sur la drogue car c était mon seul échappatoire.

Avec ces attentats à la con je commence même à devenir raciste, j ai pète un plomb et ai eu des sales envies. J ai hurle des insultes à la terrasse d un café sur les immigrants et même un peu toute la ville, ce qui fait que beaucoup de gens ont envie de ma taper et s en sont pris à ma soeur. Je suis fondamentalement un lâche j ai passé ma vie à fuir mes ennuis.... Bref j ai vraiment besoin d un nouveau départ, je pense à retourner à l église, que je n'ai plus fréquentée depuis fort longtemps.

Je tiens à préciser que je ne suis pas un fasciste, raciste ou néonazi, seulement l extrême gauche actuelle me dégoute. Désolé pour la parenthèse politique.

Je souhaite partir à l étranger quelques temps, en Espagne ou en Italie afin de me couper de cet endroit, meme si cette espèce de décadence qui veut qu il y ait des delears et des macdo dans chaque ville occidentales.

Lors de mes dernières études j ai fait la connaissance d une jeune fille mélancolique qui avait repris ses études comme moi. Elle est atteinte de dégénérescence musculaire ce qui la conduit progressivement vers la paralysie. J ai eu beaucoup de compassion, je ne dirais pas pitié, pour cette belle jeune femme attaquée par la vie. J avais l impression d avoir le même ennemi entre guillemets, car mon grand frère a eu suite à un problème à la naissance un retard qui en fait un enfant de 3-4 ans. En effet depuis tout petit cela m à ronge de savoir que mon frère ne serait jamais celui qu il aurait du être, je n' i jamais réussi à en parler avec les autres réellement, car j avais l impression que personne ne comprendrait.

Bref elle a été la seule personne à qui je me suis confié. Après quelques soirées dont une au lit pas terrible, je n' ai pas réussi à voir un futur avec elle. Je pensais qu on pourrait passer le temps et que ça nous ferait du bien aux deux.

J avais envie d être celui qui l accompagnerait, car je voulais la voir sourire.

Elle continue à me hanter depuis, je culpabilise, j aimerais l avoir, mais je ne serait pas assez fort pour la voir dépérir petit à petit. Je la reçoit de temps en temps car sa douceur me fait du bien et je lui souhaite tout le bonheur du monde.

Bref j avais besoin de sortir ces quelques pensées de ma tête. Merci pour votre attention.

Bonne et longue vie à vous😊

Clo0
Messages : 1
Enregistré le : 29 juil. 2018, 08:34

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Clo0 » 29 juil. 2018, 08:45

Clemi a écrit :
12 févr. 2015, 11:46
Un mois. Cela fait maintenant 1mois que je suis en dépression. Un mois cela semble court. Oui peut-être. Mais je ne vois pas d'issus. Contrairement a Styron, Lacan, ou tous ces grands dépressifs (sur lesquels je me suis obsessivement informée), ce qui m'arrive n'a pas de fin, la raison est simple : j'ai creusé ma propre tombe. Je ne me supporte plus. J'en ai marre.

J'ai 19 ans. J'ai eu une vie banale jusque la. J'ai de la chance même. L'histoire de ma vie c'est qu'il n'y a jamais eu de vrais histoires, de vrais chamboulements, de vrais traumatismes. Je n'ai jamais vraiment été confrontée a l'adversité comme beaucoup le sont. J'ai eu de l'ambition très jeune.. l'ambition de tout faire. Touche-a-tout, je suis un peu bonne en dessin, un peu bonne en chant, un peu bonne dans toutes les matières a l’école (sauf les maths, bon). Mais je n'ai jamais travailler a quoi que ce soit. A force de se croire que je pouvais tout faire, je n'ai jamais travailler a rien faire. Je ne me suis jamais forger ma propre personnalité.. Vieille a 10ans. On disait que j’étais mature. Mais en vérité j'étais la pire de tous. La pire des lâche.

Je n'ai aussi jamais eu de sens de la responsabilité. Des facilités intellectuelles, voila ce que je me suis convaincue que j'avais. Du coup je me suis laissé flotté... et puis j'ai triché. J'ai triché presque tout le long de ma scolarité, comme ca ca me confortait dans l'idée que je pouvais trouver du succès dans tout, sans jamais avoir a travailler. Des facilité, hein ? Quelle bullshit. Je suis une imposture depuis mon plus jeune âge. La flemme, toujours la flemme. Une profiteuse voila ce que je suis. Ma seule realisation c'est d'avoir eu TB au Bac. Mais bon ca veut rien dire ca. Rien. J'ai toujours tout pris a la légère.. a part peut-être moi même qui me prennait trop au serieux.

En vrai je n'ai jamais vraiment bosser pour quoi que ce soit, et maintenant que tout ça m'apparait clair a mes yeux. J'étais narcissique, imbus de moi-même, égoïste, perfectionniste et flemmarde. Paradoxe complet.

Niveau social, dans ma famille c'est pas la grosse joie. On est pas très social.. La j'ai dû bûcher un peu pour tenter de me former un personnage social, et jai eu des amis, j'ai eu des expériences plutôt cool et je me suis amusée.. Mais j'ai jamais garder des amis tres longtemps, parce qu'au fond de moi je suis vide, y'a rien qui attache la dedans, ya rien du tout. (Bon aussi j'ai déménagé beaucoup, et j'ai jamais été bonne pour entretenir les amitiés)

Bon j'ai jamais eu de vrai copain, et je n'ai jamais eu de vie sentimentale. En vrai j'ai a peine connue la vrai vie. Je suis sortie un peu mais pas beaucoup.

Maintenant que je réalise tout ça je me sens inadaptée. C'est trop tard pour revenir en arrière et rectifier toutes mes erreurs. J'aime la vie, en théorie, mais je me hais profondément, et je n'arrive pas a me prendre en main. Depuis le début de ce mois, j'ai perdu tous mes "amis".. en même temps je n'ai plus rien a leur dire a part que je veux mourir ou que je me sens mal.. quelle joie. Je n'ai plus de projet, je n'ai plus d'ambition, je n'ai plus rien. Je n'ai jamais eu de motivation a faire quoi que ce soit avant, ce n'est pas maintenant que je vais en trouver. La seule chose dont je peux parler c'est ma dépression. Pas d'humour, pas d'opinions, pas de personnalité, juste un vide béant.

Je veux mourir. Mais je n'ai pas le courage. Faire mal a mes parents, ma famille, mes "amis".. bah c'est pas cool. Mais le fait d'être obligée de devoir continuer a vivre m'est insupportable. Je survis a peine. Je n'ai que des défauts. J'en peux plus, je veux disparaitre.. ou bien remonter dans le temps. Et vous m'auriez demander ça il y'a quelques moi je vous aurait dit jamais de la vie.. mon adolescence était pas hyper agréable non plus, awkward et tout.. mais bon je pourrais me rattraper et devenir une vrai personne. Pas cette lâche..

Je me hais bordel, j'en peux plus. Je veux mourir. Suicide ouais.
Je sais même pas pourquoi j'écris sur ce forum. Faut que je parle je pense.. Mais bon je vois déjà une psy, je déballe deja mes états d'âme a ma famille constamment, j'ai des gens qui m'encadre... mais j'y arrive pas.

Même dans ma dépression j'ai l'impression d'être une imposture.

Bonjour Clemi... plusieurs années après ton premier post; je tombe dessus, et le choc est immense. Je n’ai presque rien à rajouter, à corriger tant je m’y reconnais... sauf que j’ai aujourd’hui 27 ans, et que je ne pense pas avoir quelconques capacités intellectuelles... je suis vide et perdue. Perdue dans mon vide.
Je laisse ce message, comme un cri laissé à l’univers en me disant que peut être toi, ou quelqu’un d’autre, me répondra et m’aidera, m’indiquant un chemin, une issue, ou juste un espoir...
comment vas tu ? Comment allez vous ?
J’aimerai pouvoir échanger avec toi ou quelqu’un qui entendra mon appel
Belle journée, belle vie
Clotilde

Revivre
Administrateur
Messages : 253
Enregistré le : 20 nov. 2009, 11:43

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Revivre » 31 juil. 2018, 14:58

Bonjour Clotilde,

Saches d'abord que ton cri est entendu et que tu n'es pas seule dans cet univers où tu te sens perdue et vide. Il y a des mains tendues et Revivre en fait partie.

D'ailleurs, la communauté du forum est très soutenante, tu t'en rendra vite compte, n'hésites donc pas à venir y faire un tour pour te soulager. L'équipe d'intervention est également présente, en semaine, de 9h à 17h, sur notre ligne de soutien et par courriel également.

Mes collègues et moi-même nous ferons un plaisir de t'accueillir et t'écouter, à ton rythme et en t'aidant à voir plus clair dans ce tourbillon dans lequel tu sembles te sentir aspirée:
1866 REVIVRE / revivre@revivre.org

Je tiens déjà à porter à ton attention que le sentiment que tu décris est souvent signe d'un épuisement et d'un besoin de ventiler, d'avoir un répit et surtout un soutien extérieur à soi-même. Tu as bien agi en venant te déverser sur le forum comme tu l'a fait, c'est un bon endroit et je te proposerais de répéter le geste si cela a pu te faire ne serait-ce qu'un peu de bien. L'important est de diminuer la souffrance, une étape à la fois.

Si cela a fonctionné, tu es sur la bonne voie. Sinon, tu es du moins au bon endroit car nous sommes en mesure de t'aider à explorer différentes stratégies ou ressources pouvant t'apporter l'aide que tu désires et surtout celle que tu mérites.

N'hésites pas à donner de tes nouvelles Clotilde, même si c'est seulement pour te vider le coeur.

Vicky, Intervenante,
514-529-8766

Répondre