Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Munch
Messages : 27
Enregistré le : 03 févr. 2016, 19:31

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Munch »

Il est persuadé qu'il me connait bien mais il n'a pas su percevoir le changement qui s'est effectué durant les derniers mois. Mon profil doit rentrer dans l'un de ses archétypes et c'était probablement vrai avant mais là ça ne marche plus.
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Nath2727 »

Il est parfois difficile de faire la part des choses entre la maladie et le tempérament. Ceci dit si la confiance n'y est plus, il ne te fera pas cheminer. Tu voudrais changer de médication? Tu penses à quoi?
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Munch
Messages : 27
Enregistré le : 03 févr. 2016, 19:31

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Munch »

En fait, j'ai rencontré une psychiatre ce matin, elle change mon cipralex pour de l'effexor progressivement. On verra bien si cela aide ou pas.

Elle n'est pas convaincue que je suis en dépression (moi non plus d'ailleurs) mais plutôt que j'aurais un problème de personnalité (genre l'inverse de la personnalité narcissique si j'ai bien compris).
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Nath2727 »

Personnalité évitante?
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Munch
Messages : 27
Enregistré le : 03 févr. 2016, 19:31

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Munch »

Je ne sais pas le terme, ça semble être narcissique hypervigilant ou un truc du genre. Je serai sûrement en mesure de le savoir la prochaine fois que j'aurai l'occasion de parler à la dame.
Munch
Messages : 27
Enregistré le : 03 févr. 2016, 19:31

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Munch »

Finalement, c'est un "simple" trouble d'adaptation avec humeur anxio-dépressive, la classique quoi. Par contre, elle a noté une "fragilité narcissique".

Ceci dit, j'essaie de m'informer et de m'éduquer sur le sujet mais le manque de motivation est flagrant, j'ai pas assez d'énergie. Je rencontre une psychologue la semaine prochaine, peut-être qu'elle aura des trucs pour moi mais j'ai l'impression que les premières rencontres ne serviront qu'à faire l'anamnèse.

Je vois pas trop quoi faire en attendant, rien me tente et on dirait que plus le temps passe, pire c'est.
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Nath2727 »

Je sois pas trop exigeant envers toi, tu n'es pas obligé de faire toujours quelque chose, tu peux te laisser vivre seulement jusqu'à ton prochain rdv...
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Munch
Messages : 27
Enregistré le : 03 févr. 2016, 19:31

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Munch »

C'est mal me connaitre, je suis incapable de rien faire :D Je vire fou si je ne fais rien ;)
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Nath2727 »

Effectivement, je ne te connais pas, comment le pourrais-je? J'essaie de te donner un conseil mais si tu n'en veux pas...
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Munch
Messages : 27
Enregistré le : 03 févr. 2016, 19:31

Re: Comment tirer profit au maximum d'un arrêt de travail ?

Message par Munch »

Oh, excusez, ce n'était pas un reproche, désolé :(

Je disais que j'ai beaucoup de difficulté à rester en place à rien faire, je me sens coupable de rien faire. Curieusement, si je pense faire une activité qui me procure du plaisir, j'ai de la tristesse juste à y penser, je ne sais pas pourquoi. C'est comme si j'avais pas le droit de faire une activité que j'aime, comme si je ne pouvais pas me donner les moyens de m'aider (?!). C'est bizarre...
Répondre