écoeurer de la vie

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
imperfection
Messages : 3
Enregistré le : 13 juin 2016, 19:48

écoeurer de la vie

Message par imperfection » 13 juin 2016, 20:28

Je sais pas par où commencer... je sais pas comment commencer... Je sais pas comment le dire mais je suis juste écœurer de la vie. Depuis un certain temps plus rien ne me tente, plus rien ne me motive. J'ai beau être en vie physiquement mais mentalement je ne le suis plus. Je veux tout lâcher, tout abandonner. Je ne suis juste plus capable de continuer. Me lever le matin et m'habiller me demande trop d'effort. Je suis vide de l'intérieur, plus aucun sentiment, plus aucune émotion... On dirait que je ne ressens plus rien. Je ne m'imagine même pas continuer si chaque jour de ma vie va être comme ça... Dite moi qu'un jour ça va arrêter et que tout va aller mieux, que je vais retrouver la motivation, que je vais être capable de vivre... Ma psychologue me dit de vivre ma vie a 100% mais comment faire quand on as de la difficulté a survive... je vis pu je survie
chaque journée sont de plus en plus dure et jai peur qu'un matin je ne sois juste pu capable de me lever et que je déicide d'en finir...

Revivre
Administrateur
Messages : 258
Enregistré le : 20 nov. 2009, 11:43

Re: écoeurer de la vie

Message par Revivre » 14 juin 2016, 13:35

Bonjour Imperfection,

Je sens bien le découragement et la lassitude dans votre message.

Vous semblez vivre avec ces sentiments depuis un certain temps d'ailleurs, quels traitements ou ressource recevez-vous pour vous aider à traverser cette période difficile hormis votre psychologue?

J'aimerais d'abord souligner votre initiative d'être venu chercher du soutien sur ce forum. Parler de l'idée d'en finir, la perte d'espoir, ne peut que vous soulager d'un certain poids en vous appuyant sur des personnes traversant des difficultés similaires.

Pour répondre à votre question, oui il est possible de retrouver une qualité de vie, en ayant accès aux ressources appropriées: thérapeute, médication, lignes d'écoute, amis/familles. Bien sûr, un des ingrédients dont il est impératif de se souvenir est le temps.
Il n'est pas facile de faire preuve de patience lorsque l'on souffre ainsi et que l'on ne voit plus la lumière au bout du tunnel mais c'est en persévérant que vous augmentez vos chances de voir des résultats positifs, en coopérant avec le temps qui fait son œuvre.

Et pour vous aider à persévérer, il faut vous accorder du plaisir, ajouter du positif à votre quotidien.

Je vous proposerais donc de penser à ce qui pourrait vous apporter un peu de plaisir dans votre vie[/b] .


Il est commun bien sûr de ne pas sentir d'énergie ou d'intérêt envers les différentes activités, même minimes, lorsque l'on est d'humeur dépressive. Toutefois, si cela devient envahissant au point ou vous doutez de votre intérêt à continuer de vivre, il est impératif d'en parler rapidement à quelqu'un: votre psychologue, médecin et bien sûr vos proches s'ils sont présents.

La ligne de soutien de Revivre est également disponible: 514-738-4873 et je vous invite à appeler la ligne de soutien pour les idées suicidaires: 1866-APPELLE dès que ces idées se font insistantes. Elles ne sont pas à prendre à la légère, il faut donc les adresser dès qu'elles apparaissent.

Ces idées sont le symptôme d'une dépression et peuvent être appréhendées, elles peuvent disparaitre puisqu'elles sont le reflet de votre souffrance, de votre épuisement. En mettant l'accent sur l'apport de positif dans votre quotidien, vous pouvez vous rapprocher de jours meilleurs.

Je comprends toutefois très bien le découragement qui peut parfois vous envahir et je vous encourage à le nommer, en parlant à quelqu'un qui saura vous accueillir dans votre souffrance. Souvent, cela fait une nette différence au niveau du vide ressenti.

N'hésitez pas à nous contacter et contacter les lignes de soutien Imperfection, vous avez toute une équipe qui vous comprend derrière vous, y comprit les utilisateurs du forum.

Je vous souhaite une belle fin de journée,

Vicky, Intervenante

petite fleur
Messages : 39
Enregistré le : 18 mai 2016, 14:00
Localisation : Montréal

Re: écoeurer de la vie

Message par petite fleur » 14 juin 2016, 14:40

Salut, nous sommes plusieurs ici à traverser ce que tu vis en ce moment. Viens nous parler et vide toi le coeur. Tu es à la bonne place. Consulte ton médecin. Il y a des ressources pour nous aider, mais c'est vrai que pour nous c'est très difficile à vivre au quotidien. On est pas patient et on veut retrouver le sourire rapidement. Il te faudra être patiente et courageuse. Je suis avec toi et je viendrai répondre à tes messages. Un jour à la fois .

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: écoeurer de la vie

Message par Hedwig » 14 juin 2016, 20:38

Salut Imperfection,

As-tu un suivi avec un psychiatre en plus de la psychologue. Les traitements dans notre cas sont là pour remettre l'équilibre chimique dans un cerveau qui ne fonctionne plus correctement et nous montre une distorsion de la réalité. On passe tous par ce que tu décris. Ce qui nous aide tous à tenir c'est de savoir qu'il y a des solutions pour se remettre la tête à l'endroit et pour voir le soleil derrière les nuages.

Comme te l'as dit Fleur , tu trouveras des yeux pour te lire, des mains pour t'écrire et surtout pleins de cœurs aussi malades que toi, prêts à te soutenir.

Viens écrire, lâche prise, pleure, crie, laisse vivre tes émotions pour éviter qu'elles t'étouffent. Ne crois pas que tu survis, tu VIS comme nous tous ici.

Vivre ce n'est pas être au top tout le temps et toujours occupé. Vivre c'est accepter toutes les palettes d'émotions qui nous rendent humains. C'est parfois très douloureux mais c'est juste la preuve qu'on n'est pas des robots.

Donne nous des nouvelles
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

imperfection
Messages : 3
Enregistré le : 13 juin 2016, 19:48

Re: écoeurer de la vie

Message par imperfection » 14 juin 2016, 20:45

je vois seulement un Psychologue 3 fois par semaines et a quelle que reprise un psychothérapeute, mais rien a faire ma souffrance reste a l'intérieur de moi et me tue a petit feu...

petite fleur
Messages : 39
Enregistré le : 18 mai 2016, 14:00
Localisation : Montréal

Re: écoeurer de la vie

Message par petite fleur » 14 juin 2016, 20:59

Salut, as-tu passé une journée difficile aujourd'hui ? Sinon essaie de voir au moins une chose positive ;-)

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: écoeurer de la vie

Message par Hedwig » 14 juin 2016, 21:08

J'ai lu ton autre post. Il faut vraiment que tu vois quelqu'un dans le social pour te sortir de ta situation. Ta souffrance est bien trop grande pour rester comme ça

Tu le dis très bien, tu es en train de t'éteindre. Il faut que tu sortes de cet environnement pour t'enflammer de nouveau
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

amourconfiture
Messages : 1
Enregistré le : 26 mars 2018, 12:11

Re: écoeurer de la vie

Message par amourconfiture » 26 mars 2018, 12:20

J'ai une situation comparable depuis 2012 et plus ????
Suite à ma séparation, ma solitude, ma cyberdépendance.....

Mes journées sont perdus les unes après les autres à 80% soit 1 ou 2 journées un peu actif...

Écoeurer de raconter ma vie à divers intervenants et pourquoi l'écrire ici ???

Bye et merci de votre attention.

abano
Messages : 44
Enregistré le : 05 mars 2018, 06:12

Re: écoeurer de la vie

Message par abano » 27 mars 2018, 03:29

salutations et courage

<<pourquoi l'écrire>>? parce que c'est nécessaire
et accepter de ne pas recevoir de "retour".
tout être en souffrance attend avec la soif d'une terre craquelée qui découvre son volume à la pluie...

et si chacun était en capacité de nommer ses perceptions confuses ou bien de répondre convenablement à celles venues d'ailleurs,(lues)
il serait en possession des outils pour comprendre des parcours,accepter des désordres,éclaircir des causes,expliquer les pièges dans lesquels on peut tomber malgré soi;

et ...écrire sur des forums comme si l'encre seule pouvait aborder nos vérités...lier les esprits...?

il peut arriver aussi que tout verbe mal ajusté blesse... a t-on toujours la force de peser la matière de nos mots?

l'important est de continuer à s'exprimer , tenter d'inverser sa vie, savoir que l'on est pas seul,
*que de nombreux cœurs sont à l'écoute sans le moindre jugement.

ne pas désespérer de l'humain;

et se persuader qu'on est rarement le seul à se trouver pantelant, dénué de forces, figé de croire
avoir manqué son entrée facile dans le monde à la mode,
parmi ceux qui savent toujours ce qu'ils font , sans se remette en question...
courage!

Répondre