Je suis triste

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: Je suis triste

Message par Nathalie » 30 juin 2016, 13:27

Wow! Merci Jocarlie, tu me fais vraiment plaisir aujourd'hui! :D

Bonne fin de semaine!

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Je suis triste

Message par Nath2727 » 30 juin 2016, 20:04

Non mais on est-tu bin avec un anti-psychotique hein les filles? Hahaha, moi je vais faire ma demande pour marier mon Séroquel... Non mais sans rire, quand on a connu le avant et le après, faut bien reconnaitre qu'on est mieux après...
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: Je suis triste

Message par Nathalie » 30 juin 2016, 21:29

:lol: :lol: :lol: :lol:

Ouena
Messages : 1821
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Je suis triste

Message par Ouena » 01 juil. 2016, 04:41

Oui, il faut dédramatiser, moi je ne me marierai pas avec mon Risperdal car mon Wellbutrin va être jaloux! :o :lol:

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: Je suis triste

Message par Hedwig » 01 juil. 2016, 07:37

C'est ben le fun par ici :D

Nathalie, pour les changements de psys, c'est vrai qu'il y en a des mieux que d'autres mais n'oublie pas que les changements à mettre en place et les chamboulements que ça suppose c'est toi qui doit être assez forte pour les vivre.

Comme chantait Celine "je ne vous oublie pas. Non, jamais ! " . Mais je sais que je dois apprendre à déconnecter pour aller mieux . Je suis moins présente sur le forum et c'est pas facile parce que je me dis que j'aimerais être là pour les personnes du forum mais j'ai compris que je faisais un transfert. Discuter, transmettre, aider, apprendre : c'est mon boulot d'enseignante ! Ce même travail qui me pompait tellement que j'ai dû le mettre entre parenthèses.

Et me voilà qui rejouait la même pièce. Quand j'écris que mes victoires c'est être au creux de ma petite famille c'est sincère. J'ai eu de la misère pendant des mois à participer à la vie de famille et mes filles étaient devenues mon cauchemar. Aujourd'hui je reconnecte avec elles et mon chum mais pour ça je dois laisser quelque chose et apprendre à le gérer autrement.

Ce besoin d'être utile aux autres c'est mon héroïne. Il faut que je me sèvre.

Tu comprends Nathalie, on a tous un rôle à jouer dans notre vie avec la maladie. On doit apprendre à faire avec et on a les clés pour qu'elle nous bouffe moins. On sait qu'elle partira pas donc c'est à nous d'évoluer.

C'est un long périple mais il en vaut la peine. Je suis loin de mes objectifs mais pas à pas je m'en rapproche. Je laisse de côté ce qui est trop lourd (mon rapport à l'argent par exemple) et j'essaie de transformer mes plaisirs cérébraux en plaisirs physiques: faire les repas, m'asseoir et regarder mon chat dormir, couper mes fruits pour faire mes smoothies, serrer mes filles contre moi,..

Ça paraît petit et minuscule mais c'est un pas de géant pour mon cerveau.

Désactiver notre cerveau et lui apprendre de nouvelles choses c'est long. Alors Nathalie, réfléchis aux petites choses qui t'aident (comme tu le fais pour tes victoires) et essaie de les garder sur le long terme et d'en ajouter d'autres petit à petit et là quand tu reverras un spécialiste tu verras que la visite sera plus efficace.
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Je suis triste

Message par Nath2727 » 01 juil. 2016, 12:24

Moi, je te pardonne volontiers de ne pas être aussi active sur le forum que tu l'as déjà été. Ici, point d'obligation, seulement de la politesse et je crois que tu n'as aucun problème avec. Tu fais ce qui est le mieux pour toi, Hedwig, et tu apprends ainsi à te respecter. C'est vrai qu'il est difficile de ne pas retomber constamment dans les mêmes shémas de pensée, les habitudes sont tenaces. Mais lutter nous rend libres et nous fait comprendre pourquoi nous adoptons tel ou tel comportement. On apprend à se connaître, pas à pas.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: Je suis triste

Message par Nathalie » 01 juil. 2016, 12:50

Hedwig a écrit :C'est ben le fun par ici :D

Nathalie, pour les changements de psys, c'est vrai qu'il y en a des mieux que d'autres mais n'oublie pas que les changements à mettre en place et les chamboulements que ça suppose c'est toi qui doit être assez forte pour les vivre.

Comme chantait Celine "je ne vous oublie pas. Non, jamais ! " . Mais je sais que je dois apprendre à déconnecter pour aller mieux . Je suis moins présente sur le forum et c'est pas facile parce que je me dis que j'aimerais être là pour les personnes du forum mais j'ai compris que je faisais un transfert. Discuter, transmettre, aider, apprendre : c'est mon boulot d'enseignante ! Ce même travail qui me pompait tellement que j'ai dû le mettre entre parenthèses.

Et me voilà qui rejouait la même pièce. Quand j'écris que mes victoires c'est être au creux de ma petite famille c'est sincère. J'ai eu de la misère pendant des mois à participer à la vie de famille et mes filles étaient devenues mon cauchemar. Aujourd'hui je reconnecte avec elles et mon chum mais pour ça je dois laisser quelque chose et apprendre à le gérer autrement.

Ce besoin d'être utile aux autres c'est mon héroïne. Il faut que je me sèvre.

Tu comprends Nathalie, on a tous un rôle à jouer dans notre vie avec la maladie. On doit apprendre à faire avec et on a les clés pour qu'elle nous bouffe moins. On sait qu'elle partira pas donc c'est à nous d'évoluer.

C'est un long périple mais il en vaut la peine. Je suis loin de mes objectifs mais pas à pas je m'en rapproche. Je laisse de côté ce qui est trop lourd (mon rapport à l'argent par exemple) et j'essaie de transformer mes plaisirs cérébraux en plaisirs physiques: faire les repas, m'asseoir et regarder mon chat dormir, couper mes fruits pour faire mes smoothies, serrer mes filles contre moi,..

Ça paraît petit et minuscule mais c'est un pas de géant pour mon cerveau.

Désactiver notre cerveau et lui apprendre de nouvelles choses c'est long. Alors Nathalie, réfléchis aux petites choses qui t'aident (comme tu le fais pour tes victoires) et essaie de les garder sur le long terme et d'en ajouter d'autres petit à petit et là quand tu reverras un spécialiste tu verras que la visite sera plus efficace.
Merci beaucoup Hedwig tant de sagesse me met un énorme baume sur le coeur, lâche pas toi non plus. Merci aussi Nath2727 de participer à ce post c'est très apprécié.

Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: Je suis triste

Message par Nathalie » 01 juil. 2016, 12:50

Hedwig a écrit :C'est ben le fun par ici :D

Nathalie, pour les changements de psys, c'est vrai qu'il y en a des mieux que d'autres mais n'oublie pas que les changements à mettre en place et les chamboulements que ça suppose c'est toi qui doit être assez forte pour les vivre.

Comme chantait Celine "je ne vous oublie pas. Non, jamais ! " . Mais je sais que je dois apprendre à déconnecter pour aller mieux . Je suis moins présente sur le forum et c'est pas facile parce que je me dis que j'aimerais être là pour les personnes du forum mais j'ai compris que je faisais un transfert. Discuter, transmettre, aider, apprendre : c'est mon boulot d'enseignante ! Ce même travail qui me pompait tellement que j'ai dû le mettre entre parenthèses.

Et me voilà qui rejouait la même pièce. Quand j'écris que mes victoires c'est être au creux de ma petite famille c'est sincère. J'ai eu de la misère pendant des mois à participer à la vie de famille et mes filles étaient devenues mon cauchemar. Aujourd'hui je reconnecte avec elles et mon chum mais pour ça je dois laisser quelque chose et apprendre à le gérer autrement.

Ce besoin d'être utile aux autres c'est mon héroïne. Il faut que je me sèvre.

Tu comprends Nathalie, on a tous un rôle à jouer dans notre vie avec la maladie. On doit apprendre à faire avec et on a les clés pour qu'elle nous bouffe moins. On sait qu'elle partira pas donc c'est à nous d'évoluer.

C'est un long périple mais il en vaut la peine. Je suis loin de mes objectifs mais pas à pas je m'en rapproche. Je laisse de côté ce qui est trop lourd (mon rapport à l'argent par exemple) et j'essaie de transformer mes plaisirs cérébraux en plaisirs physiques: faire les repas, m'asseoir et regarder mon chat dormir, couper mes fruits pour faire mes smoothies, serrer mes filles contre moi,..

Ça paraît petit et minuscule mais c'est un pas de géant pour mon cerveau.

Désactiver notre cerveau et lui apprendre de nouvelles choses c'est long. Alors Nathalie, réfléchis aux petites choses qui t'aident (comme tu le fais pour tes victoires) et essaie de les garder sur le long terme et d'en ajouter d'autres petit à petit et là quand tu reverras un spécialiste tu verras que la visite sera plus efficace.
Merci beaucoup Hedwig tant de sagesse me met un énorme baume sur le coeur, lâche pas toi non plus. Merci aussi Nath2727 de participer à ce post c'est très apprécié.

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Je suis triste

Message par Nath2727 » 01 juil. 2016, 12:53

Salut Nathalie,

comment tu vas aujourd'hui? Te sens-tu un peu moins triste que le titre de ton post le laisse penser?
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Ouena
Messages : 1821
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Je suis triste

Message par Ouena » 01 juil. 2016, 13:48

Effectivement chère Nath2727, je pète presque le feu! C'est une super belle journée, vélo (miam miam les endorphines!), déjeuner au resto, coloriage, séance de minouchage avec la chatte (1heure), un peu de ménage, une lessive en route. Un petit projet de décoration qui germe, reprise de contact avec des anciens amis, plus spontanée sur les réseaux sociaux ou je suis capable d'avoir des contacts réels.

Nath2727, cette petite crise de tristesse (d'ou le titre du post) m'a fait faire un virage à 180 degrés. Lors de mon dernier congé, j'étais couchée toute la journée à capoter comme depuis quelques années.
Et je me sens en équilibre, pas de high.

Merci de t'informer, et toi comment vas-tu?

Répondre