Dépression majeure

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: Dépression majeure

Message par ardens »

Je suis d'accord avec ce que tu as écrit Catnip...
Surlaroute
Messages : 339
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: Dépression majeure

Message par Surlaroute »

Idem!
Beautiful Anger
Messages : 19
Enregistré le : 29 août 2010, 01:44

Re: Dépression majeure

Message par Beautiful Anger »

Continuer de vivre dans ce monde d'injustice en ne faisant rien pour que ça change réellement...
Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: Dépression majeure

Message par Catnip »

Beautiful Anger a écrit :Continuer de vivre dans ce monde d'injustice en ne faisant rien pour que ça change réellement...
Puisque tu sembles savoir quoi faire pour faire changer/avancer les choses et que tu sembles avoir une idée concrète pour abolir l'injuste, partage le avec nous. 99.9% des membres (incluant moi) se battent contre l'injustice. Nous pourrions s'entraider...

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud
Cloclo
Messages : 55
Enregistré le : 02 sept. 2010, 09:20

Re: Dépression majeure

Message par Cloclo »

heroes a écrit :Bonjour,
J'ai fais deux dépressions quand j'étais adolescent (15 ans et 17 ans). La première a durée environ 5 mois et la deuxième a été plus intense et plus longue soit environ 1 an et demi. je me rappelle que l'intensité de la dépression et la disparition des différents symptômes se sont fait de manière progressive jusqu'à disparaître complètement à chaque fois. Je n'ai reçu aucun traitement à cette époque. 23 ans plus tard, soit présentement et ce depuis 3 mois, je suis retombé une troisième fois en dépression. J'étais pourtant très heureux avant, j'ai seulement oublié de m'arrêter lors des 4 dernières années (travail, famille avec 3 jeunes enfants, maison en construction). Celle-ci m'apparaît plus intense que les 2 premières de sorte que je prend aujourd'hui un anti-dépresseur (Pristiq). Présentement je me sens beaucoup mieux qu'au début mais j'ai encore du chemin à faire. Je suis en arrêt de travail complet et je me repose beaucoup. J'ai espoir de guérir complètement, encore une fois.
cloclo
Hélène
Messages : 2
Enregistré le : 11 nov. 2010, 13:54

Re: Dépression majeure

Message par Hélène »

Bonjour,
Diagnostiquez dépression majeure le 29 septembre 2009, j'ai repris le travail de façon progressive depuis le 12 août 2010. Mon medecin traitant confirme que la prise de médicament actuelle sera d'un durée d'un an à partir du moment où je serai de retour à temps plein au travail, que mes activités(ménage, préparation des repas, lecture, cinéma,etc...) auxquelles je m'adonnais avant que cette maladie apparaîsse de façon très brutale reviennent s'y installer. Actuellement, je tente de les intègrer graduellement au quotidien de mon existence, pas toujours évident, vraiment mais vraiment un jour à la fois... Par la suite mon médecin me confirme qu'après une année de reprise de "vie normale", une autre année de suivi est essentiel pour assurer le maintien de la qualité de vie que j'aurai acquise et éviter une rechute.

Tout cela provoquer par une personne dont l'abus de pouvoir n'est jamais assez, enfin je ne suis pas la première victime et sûrement pas la dernière...
Cloclo
Messages : 55
Enregistré le : 02 sept. 2010, 09:20

Re: Dépression majeure

Message par Cloclo »

;) Ma chère Hélene prend cela un jour à la fois, je te souhaite que la vie soit bonne avec toi ! Quelle médicament prends-tu le jour !
Moi ça va faire un an le 30 novembre que je suis en congé, j'ai vu mon médecin cette semaine, il me réfère à un spécialiste psychiatre...c'est difficile à accepter mais pas le choix si je veux guérir je dois mettre tous les chances de mon bord. Je fais une dépression majeure réfractaire ce qui veut dire que je ne réponds pas aux médicaments de jour, ça fait quelques uns qu'ont essaient et ça fonctionne pas. Toujours ce vide et cette tristesse en moi à part quand je vais à mon atelier le mardi soir...Le médecin m'a prescrit effexor en souhaitant que je réponde à celui la sinon je vais être découragée. J'ai bien hâte de reprendre ma vie normallement.
;) ;) Bonne chance et Bon courage !
cloclo
ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: Dépression majeure

Message par ardens »

Salut, j'ai dû moi aussi essayer quelques antidépresseurs avant de trouver le bon. C'est un psychiatre qui me l'a prescrit. Se sont des spécialiste de cette maladie.
Gtabs
Messages : 1
Enregistré le : 02 mai 2014, 14:20

Re: Dépression majeure

Message par Gtabs »

Soignez la dépression majeure en plus de perdre du poids grâce aux gélules 5-htp!

J'en ai essayé et ça marche! Je vous les recommande comme client!!

http://gagneensante.com/category/5-htp- ... essant.htm
AnnieMJ
Messages : 1
Enregistré le : 15 mars 2017, 02:19

Re: Dépression majeure

Message par AnnieMJ »

Salut,
J'ai 40 ans et je souffre de dépression depuis l'âge de 11 ans. Au début, ce n'était pas majeur maintenant ce l'est. Ça fait 15 ans que j'ai la même psychiatre. Ce n'est pas qu'elle n'a pas pu m'aider que ça fait aussi longtemps que je suis dépressive. Elle croyait vraiment que j'avais autre chose qu'une dépression sévère. En fait, il a fallu que je l'aide pour en venir au bon diagnostic soit un trouble obsessionnel compulsif complexe qui a engendré une dépression sévère. Alors, ça fait très longtemps que je suis dépressive. Quand ça fait si longtemps que ça traîne, ça me cause beaucoup de souffrance psychologiques et je n'ai jamais réussi à m'habituer à ça. Moi aussi, je suis tannée et je te comprends très bien.

Oui, je ressens un vide intérieur. Mais je suis convaincue, que j'ai la responsabilité de faire en sorte de combler mon vide intérieur convenablement. Je pourrais te parler plus à ce sujet mais c'est long à expliquer. Je peux te donner mon adresse e-mail si jamais tu es intéressé à ce que j'élabore plus à ce sujet.

Une chose que j'aimerais te partager c'est que à chaque fois que j'ai hâte à quelque chose, je ne suis pas en paix et je suis plus ou moins tourmentée. Quand j'ai hâte à quelque chose, je veux souvent intensément cette chose et le plus vite possible. La souffrance, ça fait ça aussi. Ça fait très longtemps que je souffre de dépression, ça va faire 30 ans. Je peux te dire que moi aussi, je souhaiterais être soignée maintenant tellement c'est difficile plus souvent qu'autrement. Je choisis de ne pas avoir hâte sinon c'est encore plus pénible!

J'ai une forte tolérance aux médicaments donc je ne réponds pas à ce type de traitement. Ma psychiatre a donc décidé de me soigner avec une autre méthode. Il s'agit de la stimulation neurologique. Le traitement se fait deux fois par jour pendant deux semaines je crois, je ne suis pas certaine. C'est pour les troubles alimentaire, les troubles obsessionnels compulsifs et la dépression majeure. J'espère vraiment que ça fonctionne.

Je sais maintenant que je ne dois pas espérer et penser que ce traitement va tout régler à lui seul, j'ai vraiment ma part d'efforts à faire. Je dois changer ma façon de penser c'est-à-dire penser plus positif, ne pas me créer d'attentes irréalistes comme que c'est un traitement miracle qui va faire que je sois tout le temps de bonne humeur et que tout soit parfait, je risque d'être très déçue. Je dois améliorer, une journée à la fois, ma perception des gens, de la vie et des évènements J'ai tellement eu de faux espoirs avec tout ce qu'elle m'a administré comme médicaments sans qu'il y ait de bons résultats. Il arrivera ce qui arrivera, si ça ne fonctionne pas, il y aura toujours quelque chose à essayer. Surtout, ne pas perdre espoir. Juste par moi-même en faisant des affirmations positives, ma réalité s'est quand même assez améliorée. Mais juste attendre quelque chose et s'attendre à ce qu'il n'y aura pas d'efforts à faire, ça ne fonctionnera pas.

J'espère que je t'ai aidée et éclaircie.

xx
Répondre