Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Nath2727 »

Tu as raison, le bonheur est une notion très subjective. Est-ce que tu t'es arrêtée pour essayer de déterminer ce qui ferait ton bonheur? Avec une vision plus précise, ce sera plus facile de poser les gestes et faire les choix qui t'y mèneront.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
floralie
Messages : 549
Enregistré le : 17 oct. 2011, 19:44

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par floralie »

Nath: Hélas oui, je sais très bien ce qui ferait mon bonheur mais cela m'est totalement inaccessible d'où mon sentiment de désespoir perpétuel. Ce n'est pas sans avoir tenté au fil des ans de m'en rapprocher mais je n'ai récolté que d'amères désillusions jusqu'à ce que l'espoir s'éteigne complètement. Et maintenant, avec mes ennuis de santé physique, ça ne fait qu'empirer le tout. Déjà auparavant, je n'avais nullement le goût de vivre alors maintenant, encore moins puisque je ne vois pas de fin à ma souffrance physique et psychique.
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Nath2727 »

Je ne connais pas tes ennuis physiques, mais il y a souvent une solution pour la douleur, les pharmaciens ont tout un arsenal de molécules plus efficaces les unes que les autres. Je suis infirmière, je connais certain de ces médicaments et aussi les différentes pathologies. Il y a toujours un médicament qui fait ou presque. Ne désespère pas.

Pour ce qui est de la douleur morale, c'est un peu plus compliqué, mais il y a quand même différentes avenues pour le soulagement. Il est clair que depuis 18 ans, ton traitement est un peu obsolète et qu'il devrait probablement être révisé. Tu pourrais en parler avec ton doc, lui dire à quel point tu te sens mal et lui demander d'essayer un autre médicament pour l'humeur. Certains AD comme le Cymbalta sont aussi approuvés pour la douleur chronique, ça pourrait peut-être faire partie de la solution.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Ouena
Messages : 2128
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Ouena »

Floralie tu dis que tu sais très bien ce qui ferait ton bonheur, peux-tu nous en parler un peu?
floralie
Messages : 549
Enregistré le : 17 oct. 2011, 19:44

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par floralie »

Nath: Mes ennuis physiques, ce sont les symptômes d'hypoglycémie que j'éprouve plusieurs fois par jour et nuit. Je ne suis pourtant pas diabétique alors il n'y a malheureusement pas de traitement médical. Ce n'est souvent même pas reconnu comme "maladie" alors très peu de recherches se font sur le sujet, les "vrais" hypoglycémiques étant relativement rares. Plusieurs personnes éprouvent des symptômes d'hypoglycémie sans que leur taux de sucre soit réellement bas. Ce n'est pas mon cas évidemment, les tests ayant démontrés que mon taux de sucre chute très bas. Le "traitement" consiste en une diète stricte avec beaucoup de protéines et réduite de glucides avec repas aux 2 heures, ce qui est très contraignant et qui est loin d'être miraculeux pour le moment. Il est vrai que ça ne fait que 2 semaines que j'ai commencé cette diète alors que ça fait des mois que je me bats avec plusieurs hypoglycémies sévères au quotidien. J'avais débuté une diète moins stricte il y a 6 mois (éviter les sucres concentrés, augmenter les fibres, prendre des collations régulières) mais c'était nettement insuffisant étant donné la sévérité de mes hypoglycémies. C'est qu'avec mon anxiété, chaque symptôme physique me fait paniquer et, à chaque crise de panique, ça semble débalancer encore plus ma glycémie.

Ouena: Ce qui ferait mon bonheur, outre le fait de pouvoir à nouveau être libérée du joug constant de l'anxiété handicapante et envahissante, ce serait d'être entourée, d'avoir des gens pour qui je compte et avec qui j'entretiens des liens significatifs et profonds. Je ne parle aucunement de relation amoureuse, j'ai déjà fait mon deuil de ce côté. Or, je suis carrément incapable de tisser des liens significatifs, ayant trop peu d'habiletés sociales et étant trop pessimiste et déprimante pour que les autres puissent avoir le goût et retirer quoi que ce soit de positif d'une relation avec moi. Qui a envie de la présence de quelqu'un pour qui tout va toujours mal, qui voit tout en noir et qui est toujours déprimée depuis des années ? Les gens veulent être entourés d'influences positives pas d'une rabat-joie. La vie ne m'a pas gâtée non plus au point de vue de la famille puisque hormis mes 2 parents, je n'ai absolument personne (pas même de cousin ni de cousine).
sassandra
Messages : 447
Enregistré le : 19 sept. 2016, 10:30

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par sassandra »

floralie a écrit :Nath:

Ouena: Ce qui ferait mon bonheur, outre le fait de pouvoir à nouveau être libérée du joug constant de l'anxiété handicapante et envahissante, ce serait d'être entourée, d'avoir des gens pour qui je compte et avec qui j'entretiens des liens significatifs et profonds..

Bonjour

je vais dans un centre médico psychologique - ou je suis soignée , ou ils ont du personnel compétent et dispo pour l'écoute, et ou ils pratiquent ( gratuitement ) des activités poterie , peinture , marche, sophro ceci parcequ'elles sont thérapeuthiques mais aussi parce qu'elles sont le premier pas pour apprendre à tisser des liens sociaux..

Bonne journée à vous
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Nath2727 »

Salut Floralie,

effectivement tes ennuis avec ta glycémie sont très handicapants et nécessite de toi une grande discipline.
C'est un problème assez complexe qui demande beaucoup et qui doit véritablement te faire vivre l'enfer par moment.
Quand on est en hypo, tout va mal, on se sent mal, on réfléchit mal et on a pas d'énergie.
Et en plus, il faut résister à l'envie tiraillante de manger du sucre, chose que notre cerveau réclame à grands coups de symptômes vraiment déplaisants.

Pour ce qui est de tes aptitudes sociales, je crois que tu te juge sévèrement.
Je suis certaine que tu n'es pas aussi morne et pessimiste que tu ne le dis, que des personnes autour de toi voudraient éventuellement créer des liens avec toi.
Mais ça semble être catégorique et te faire peur. Tu es malheureusement loin d'être seule dans ton cas.
Mais il est toujours temps de changer, de t'améliorer sur certains aspects de ta personnalité qui est loin d'être si terrible, je pense. Pour le moment, tu es seule à souffrir dans ton coin, alors pourquoi ne pas faire l'exercice d'être moins pessimiste pendant quelques temps, moins déprimante et moins rabat-joie.
Tu verras le résultat que ça donne.
Parfois il faut faire des années d'erreur pour comprendre enfin les leçons que nous envoie la vie.
Dis-toi que c'est un exercice.
Ça te paraitra difficile au début, tu auras l'impression de jouer un jeu ou un rôle, mais ça va devenir tranquillement une habitude et quand tu vas voir les beaux résultat que tu auras sans nul doute, ça te donnera envie de continuer l'expérience.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Ouena
Messages : 2128
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Ouena »

Floralie a dit:

Ouena: Ce qui ferait mon bonheur, outre le fait de pouvoir à nouveau être libérée du joug constant de l'anxiété handicapante et envahissante, ce serait d'être entourée, d'avoir des gens pour qui je compte et avec qui j'entretiens des liens significatifs et profonds. Je ne parle aucunement de relation amoureuse, j'ai déjà fait mon deuil de ce côté. Or, je suis carrément incapable de tisser des liens significatifs, ayant trop peu d'habiletés sociales et étant trop pessimiste et déprimante pour que les autres puissent avoir le goût et retirer quoi que ce soit de positif d'une relation avec moi. Qui a envie de la présence de quelqu'un pour qui tout va toujours mal, qui voit tout en noir et qui est toujours déprimée depuis des années ? Les gens veulent être entourés d'influences positives pas d'une rabat-joie. La vie ne m'a pas gâtée non plus au point de vue de la famille puisque hormis mes 2 parents, je n'ai absolument personne (pas même de cousin ni de cousine).[/quote]

Seule toi peut faire quelque chose pour cela et ce n'est pas vrai qu'il n'y a rien à faire. C'est ta dépression qui parle. Le cerveau est un muscle et on a un certains pouvoir sur ce qui y entre et ce qui en sort. Je crois au pouvoir des mots et au pouvoir de la pensée. C'est cliché mais pourquoi ne pas de gargariser de pensées positives?
Lire des sites sur le sujet et des livres, regarder des belles images sur le net, aller prendre une marche et apprécier le paysage, t'en gaver jusqu'à plus soif, t'entourer de beauté, te dorloter, sortir de ta zone de confort de temps en temps? Comme Nath2727 dit, c'est pas facile de générer des pensées positives mais c'est faisable petit à petit. Prends soins de toi et ne sois pas trop dure avec toi-même.
;)
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Nath2727 »

Ouena, tu m'inspires.
Je lis ce que tu as écrit et je me rends compte qu'il n'Y a pas tant de beauté dans ma vie. Il y a plein de choses que je fais de façon automatique, sans même voir ce qui m'entoure. Je ne suis plus autant alerte à la beauté, au bien et aux belles choses. C'est certain que je vis dans une belle maison, avec un beau jardin, que j'ai un beau mari qui se fait draguer aller-retour ( :lol: ), que j'ai un beau chien et de beaux chats. Tout ça n'est peut-être pas forcément beau pour tout le monde mais ça l'est pour moi. Et souvent je ne le vois plus, j'oublie. Il est bon de me souvenir que tout le monde n'a pas cette chance et l'apprécier à sa juste valeur. Quand je parle de beauté, je ne parle pas que de la beauté physique, il va sans dire. Et je ne veux pas avoir l'air d'étaler ma vie sur le forum pour en faire des jaloux, loin de moi, simplement c'est une réalité, la beauté nous entoure mais nous n'en sommes pas toujours conscients.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
Ouena
Messages : 2128
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Ouena »

C'est vrai, je me souviens d'avoir habiter 1 an près du bord du fleuve et y être allée à peine 2 fois. Pourtant c'est tellement énergisant...
Répondre