Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Ouena
Messages : 2080
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Ouena »

Enfin un peu de répit côté santé, tu vas pouvoir t'occuper à construire une vie sociale, je sais que tu en es capable et qu'il y a des gens comme toi, profonds et intéressants qui peuvent remplir des moments agréables. Fais-toi un cadeau de Noel Floralie, demande à l'univers qu'il transforme ton cynisme en compassion et fais-toi donc un petit cadeau matériel aussi, viens nous dire c'est quoi!
Je t'envoie plein d'ondes positives pour cette période qui n'est pas facile. :P
Ouena
Messages : 2080
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Ouena »

Bonjour Floralie, ce matin, je réfléchissais au sens de ma vie et je me suis rendue compte que le sens que je donne à ma vie est spécifique à moi et n'a rien à voir avec les modèles dans la société. Moi non plus je ne me retrouve pas dans ces derniers et j'ai longtemps été paralysée par ce que je croyais de l'envie mais en fait c'est que je ne voyais pas comment m'y impliquer alors je ne m'impliquais pas du tout dans ma vie. Maintenant je sais que l'apparence, l'argent, le statut social n'est pas important pour moi mais j'ai le goût de donner. Incapable de m'aimer moi-même, je vais donner de l'attention et du temps aux autres en m'impliquant dans du bénévolat (en plus ça va m'occuper et je vais moins ruminer). Je trouve que les gens sont tellement centré sur le je me moi et leur épanouissement personnels. Mais donner à des gens plus démunis peut être enrichissant. Je ne sais pas encore quelle forme ça va prendre mais ça m'a mis de bonne humeur. Juste pour te dire que notre situation peut changer et surtout notre perception (elle nous joue souvent des tours et nous mène à la torture mentale) en si peu qu'une réflexion un matin dans l'autobus. Je voulais juste partager cette réflexion avec toi. Donnes nous des nouvelles!
floralie
Messages : 549
Enregistré le : 17 oct. 2011, 19:44

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par floralie »

Ouena, je suis contente de voir que tu retrouves de l'espoir ainsi qu'une motivation pour donner un sens à ta vie. C'est justement ce qui me manque cruellement, d'avoir un but, une motivation à continuer de me battre et à avancer dans la vie. Il me semble que mon existence n'est que souffrance, désespoir et manque de sens. Je ne trouve aucun intérêt, rien pour m'accrocher et pour me convaincre que souffrir vaut la peine. Dans le passé, j'ai déjà eu des projets, des espoirs et des buts et j'ai été amèrement déçue et désillusionnée au point où on dirait que je n'ose plus rien espérer. Étant donné que je ne crois plus que rien de bien ou de positif puisse m'arriver, je ne trouve rien qui puisse m'allumer dans la vie. Et plus les années passent, plus la vie me donne malheureusement raison. Je suis consciente que je suis en grande partie l'artisane de mon malheur en étant qui je suis et en ayant une telle vision sombre de la vie et des événements. Or, je ne parviens pas à être quelqu'un d'autre, à changer ma perception des événements que je considère comme étant tout à fait réaliste pour moi. Comment devenir une personne que l'on est pas et comment se convaincre d'une vision de la vie à laquelle on ne croit pas ? Tant que je serais qui je suis, je vais continuer de faire fuir les gens et de m'enliser dans ma solitude et mon isolement.

Ma santé physique demeure vacillante malgré que j'éprouve un peu moins de symptômes depuis environ 3 semaines. Je dois procéder par essais et erreurs avec la diète pour voir comment je réagis et me réajuster. Ça me désole de voir que je suis totalement laissée pour compte, sans aucun support au niveau médical. Par conséquent, je n'ai pas le choix de faire mes propres démarches, de m'informer, d'analyser mes symptômes et de faire des essais afin de trouver moi-même mon problème et la piste de solution. Comme je ne suis pas une "patiente" facile et que je ne prends pas nécessairement pour acquis leur point de vue parfois trop simpliste, j'ai l'art de me les mettre à dos, surtout ceux qui ont horreur de se remettre en question.
Ouena
Messages : 2080
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Ouena »

Je te trouve bien courageuse d'affronter ton problème de santé de cette façon. J'aime avoir de tes nouvelles, même si c'est noir noir dans ta tête. Je te souhaite juste pour aujourd'hui un peu de douceur.
floralie
Messages : 549
Enregistré le : 17 oct. 2011, 19:44

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par floralie »

Bonjour,

je suis venue vous donner de mes nouvelles, si ça intéresse quelqu'un. Mon état physique et psychologique ne fait qu'empirer. J'ai vu une psychiatre après des mois d'attente et elle a fait le même constat que moi: il n'y a rien à faire pour ma situation et je suis un cas désespéré. Aucune médication ne serait efficace pour moi à son avis, à moins peut-être de me donner des doses de cheval et je ne les supporterais pas à cause de mon problème de santé physique. Elle n'a donc laissé repartir sans rien me prescrire puisque, selon elle, ça serait inutile et même plus néfaste qu'autre chose pour moi. Alors, une autre porte qui se referme. Il ne reste plus qu'à m'enfoncer de plus en plus jusqu'à ce que je meure étouffée par mon enlisement. J'ai aussi revu un autre spécialiste pour mon problème physique: rien à faire non plus de ce côté. Aucun espoir n'est possible pour moi, aucune solution, confirmé par les spécialistes. Je ne demande pas de réponse de votre part, je sais pertinemment qu'il n'y a rien à répondre. Et oui, il faut que je continue de travailler dans cet état même si je suis devenue dysfonctionnelle au travail. À un moment donné, je vais finir par me faire congédier puisque je ne parviens plus à me concentrer ni à effectuer mes tâches. Ça fera un autre problème insoluble de plus. J'ai pris deux semaines de vacances mais je ne peux pas faire plus. Aucun md ne me signera d'arrêt de travail de toute façon puisqu'il n'y aucun traitement pour mes conditions donc aucun espoir d'amélioration.
isa456
Messages : 1781
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par isa456 »

Bonjour Floralie,

Je suis désolée de lire que ça ne va pas pour toi en ce moment :(

C'est étonnant que la psychiatre ne puisse rien faire pour t'aider, avec tout ce qui existe comme médication et thérapies, il me semble qu'il y a sûrement quelque chose qui pourrait t'aider à te sentir mieux.

Ne perds pas espoir, même si en ce moment ça te parait insurmontable, tu peux t'en sortir.

Je t'ai rencontrée il y a quelques années et j'ai eu une bonne impression de toi Tu es quelqu'un de bien, n'en doutes pas.
floralie
Messages : 549
Enregistré le : 17 oct. 2011, 19:44

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par floralie »

Me revoilà, je suis malheureusement toujours en vie car je suis trop lâche pour passer à l'acte et en finir une fois pour toute avec mes souffrances. Rien ne s'est amélioré pour moi ni au plan psychologique ni au plan physique. Je vis littéralement un enfer au quotidien avec des malaises physiques presque constants, qui se manifestent surtout par de la fatigue intense, du brouillard du cerveau (sensation que mon cerveau se liquéfie ou est réduit en bouillie) avec manque de concentration, des sensations de faiblesse avec parfois des tremblements, des nausées et une sensation de faim soudaine. Je ne fais plus de vraies hypoglycémies, ce n'était que le prélude à un prédiabète autoimmune (donc un processus d'autodestruction des cellules de mon pancréas sur lequel je n'ai aucun contrôle). Or, je suis beaucoup plus symptomatique que je devrais normalement l'être étant donné que mes glycémies sont, médicalement parlant, relativement "sous contrôle" avec la diète stricte et la médication. Il y a longtemps que les médecins ne savent plus quoi faire avec moi. Ces malaises me pourrissent la vie au plus haut point et amplifient mon anxiété car je suis sans cesse dans l'anticipation du prochain symptôme. La fatigue extrême ne fait qu'empirer mon état dépressif qui ne s'améliore pas du tout malgré un nouvel antidépresseur que je prends depuis 3 mois (j'ai fini par trouver un médecin généraliste en privé qui a accepté de m'en prescrire un autre que celui que je prenais depuis 18 ans et qui ne faisait plus du tout effet).

Je me sens désespérée car je ne fais que m'enliser de plus en plus profondément dans la souffrance. J'ai abdiqué concernant absolument tout dans la vie; je sais que de ressentir de la joie ou du bonheur m'est carrément impossible, que je suis vouée à rester toute seule car je n'ai rien à apporter aux autres et qu'il n'y a absolument aucune piste de solution pour que je puisse remonter à la surface de cette eau trouble. Je ne parle pas simplement dans un bref moment de découragement, cet état d'abattement et de dépression est chronique pour moi et perdure malgré la médication, la thérapie, les efforts et tout le travail sur moi-même. Tant de coups d'épée donnés dans l'eau... Tant mieux pour ceux qui s'en sortent, je crois qu'il s'agit de la majorité mais je ne fais pas partie de ceux-là.Je suis un cas désespéré, irrécupérable telle une épave totalement détruite et irréparable. Je ne me sens plus capable de tolérer cette souffrance constante et si intense qui m'étouffe complètement. Je ne suis qu'une morte vivante ayant déjà un pied dans sa tombe.
IPHIGENY
Messages : 120
Enregistré le : 17 nov. 2013, 19:49
Localisation : Québec

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par IPHIGENY »

:?
Modifié en dernier par IPHIGENY le 21 avr. 2018, 23:14, modifié 1 fois.
J'ai soudain le sentiment étrange d'être en harmonie avec moi-même, tout est parfait en cet instant, la douceur de la lumière, ce petit parfum dans l'air, la rumeur tranquille de la ville. J'inspire profondément car la vie me parait alors si simple.
isa456
Messages : 1781
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par isa456 »

Bonjour Floralie,

J'aimerais trouver les mots pour t'apaiser, contribuer à ce que tu te sentes mieux.

Je t'ai lue et je sens ta détresse et ton mal être. J'espère que tu arriveras à atténuer tes symptômes physiques et psychologiques et à te sentir mieux pour que le quotidien soit moins souffrant

Continue, tu en vaux la peine

Courage

+++++++
Ouena
Messages : 2080
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon journal: Mélancolique solitude et amère lassitude

Message par Ouena »

Je te trouve très courageuse Floralie, tu fais face au quotidien malgré cette grande souffrance. J'aimerais comme Isa trouver des mots pour t'aider, t'apaiser. Je suis à l'écoute en tout cas. J'espère que ça te fait un peu de bien de venir ventiler ici.
Répondre