Une autre déprimée...

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
Irene
Messages : 1
Enregistré le : 22 oct. 2010, 21:33

Une autre déprimée...

Message par Irene »

Bonjour à tous,

J'aurais bien besoin d'un peu de support. Je réalise très bien que je suis en dépression et ce, depuis plusieurs mois déjà. Tous les signes y sont, fatigue, manque d'intérêt dans tout ce qui me plaisait autrefois, douleurs physiques, une envie constante de pleurer pour rien de spécifique, manque de sommeil, je m'éloigne de la famille, amis, bref, je n'ai aucun goût à rien et je ne fais que rester assise à penser.

Je n'avais pas de médecin. Par un coup de chance énorme, j'ai réussi à en voir un par l'entremise de mon beau-père. Je croyais enfin que j'aurais de l'aide. Quelle déception! Un vrai "twit" de la pire espèce! (désolée, je ne peux m'empêcher...). Après avoir raconté tous mes problèmes, les larmes aux yeux, la seule chose qu'il a réussi à me dire c'est "Madame, arrêtez de fumer et tout rentrera dans l'ordre...". Quoi? Ben oui, j'ai un défaut...,je suis fumeuse!. Je suis sortie de ce bureau encore plus déprimée que je l'avais été avant. L'espoir d'aide que je croyais enfin avoir venait de s'écrouler. Avoir été si heureuse d'avoir ENFIN eu la chance de voir un médecin et tout ce qu'il a trouvé à me dire fut une imbécilité de ce genre.

Je n'ai toujours pas de médecin, impossible d'en trouver un autre, l'on se fait refuser partout. J'ai ensuite été au privé. Ouais, ben, pas mieux. Même si je disais carrément que je croyais être en dépression, il m'a envoyé faire faire des tests partout, prise de sang, doppler pour mes douleurs articulaires etc. $500 plus tard, aucun suivi, aucune nouvelle de ce médecin et lorsque j'appelle pour savoir si il a trouvé quelque chose suite à ces tests, on me répond: "rien". Suis-je la seule à ne trouver que des médecins incompétents ou quoi?

Je me sens bien seule en ce moment et j'ignore comment je peux obtenir de l'aide. C'est bien beau la publicité "Parlez-en à votre médecin...", j'ai bien essayé mais sans succès. Je n'ai pas grand espoir de m'en sortir. Ça m'attriste beaucoup.

Merci de m'avoir permi au moins d'en parler!
Irene
tiffany
Messages : 82
Enregistré le : 29 juil. 2010, 20:06

Re: Une autre déprimée...

Message par tiffany »

trouver un bon medecin cest dur , continue a magasiner. moi au debut jme demandais ce que javais , jai passer un tas de tests , je navais jamais rien , jusqua ce que un medecin assez intelligent maide et mexplique ce que javais. donc continue a chercher tu vas finir par trouver :)
Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: Une autre déprimée...

Message par Catnip »

Irene a écrit : Je n'ai toujours pas de médecin, impossible d'en trouver un autre, l'on se fait refuser partout. Suis-je la seule à ne trouver que des médecins incompétents ou quoi?

Je me sens bien seule en ce moment et j'ignore comment je peux obtenir de l'aide. C'est bien beau la publicité "Parlez-en à votre médecin...", j'ai bien essayé mais sans succès. Je n'ai pas grand espoir de m'en sortir. Ça m'attriste beaucoup.

Merci de m'avoir permi au moins d'en parler!
Irene
Bonjour Irène,

Je suis désolée pour tes mauvaises expériences mais le mieux que tu puisse faire c'est de te présenter dans une clinique sans rendez-vous et de parler avec un médecin de se que tu vis (apporte avec toi les résultats des prises de sang que tu as passé dans la clinique privée, cela t'évitera de repasser des tests pour rien.). Le docteur regardera avec toi si la prescription d'anti dépresseur et/ou un arrêt de travail est nécessaire (si tu souffre d'une dépression bien sur).

Je vais me permettre de porter un p'tit commentaire sur les fameuses publicités du gouvernement. ''La dépression est une maladie, parlez en à votre médecin''... Ce que le gouvernement ne mentionne pas dans ses publicités c'est qu'une prescription ne soigne pas les émotions et qu'un arrêt de travail trop prolongé crée l'isolement et affecte l'estime de soi. Un docteur généraliste peut être d'une grande aide mais je pense qu'une thérapie, les groupes de soutients et autres formes d'interventions sont plus essentielles lorsqu'on parle de dépression ou d'autres problèmes d'ordre psychologique. Les docteurs ne sont pas formés pour accompagner quelqu'un dans cette sorte de souffrance et à mon avis un psychiatre ne l'est pas plus en moins qu'il travaille conjointement avec les intervenants et qu'il prend en compte tout les facteurs environnementaux (ce qui est plutôt rare, spécialement chez les généralistes). Le gourvenement, comme les médecins, laissent croire que la dépression se soigne au bout de 3 mois avec la pharmacothérapie alors que c'est complètement faux. Il est possible que tu te sentes mieux physiquement (par exemple, un gain d'énergie, un sommeil plus réparateur) mais que psychologiquement parlant ce n'est pas la forme (tu sens que ça te demande beaucoup d'efforts pour faire tes tâches quotidiennes, tu ressens encore un malaise lors des sorties sociales). Le seul conseil que je peux te donner c'est de consulter un médecin comme je l'ai écris plus haut mais aussi aller chercher de l'aide à l'extérieur. Revivre a une excellente ligne d'écoute et ils offrent des rencontres ouvertes quelques fois par semaine. Sinon tu peux communiquer avec ton CLSC pour rencontrer un(e) travailleur(euse) socail qui pourra te diriger vers d'autres ressources (communautaires et insitutionnelles).

Je te souhaite bonne chance

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud
Marinade
Messages : 97
Enregistré le : 25 mars 2010, 19:52

Re: Une autre déprimée...

Message par Marinade »

Bien dis catnip
denise1965
Messages : 7
Enregistré le : 20 oct. 2010, 02:05

Re: Une autre déprimée...

Message par denise1965 »

Hey tabarouette Irene que je te comprends... J,ai vécu la même chose avec mon conjoint... Il a fallu qu'il se dirige à l'hôpital en disant qu'il mettait fin à ses jours et là....... Un psy là vu en 15 minutes il avait une prescription d'Effexor... Qui n'a pas été la solution mais qui l'a amené à voir des médecins pour finalement 2 ans plus tard être en attente de recevoir une supposée lettre qui le mettras sur une liste d'attente d'un suivi en psychothérapie... ouffffffff.... C'est décourageant et déconcertant pour la personne malade... Une chance qu'il y a la publicité comme tu dis qui dis " parlez-en à votre médecin" car c'est tout ce que tu pourras faire... à moins d'être au point du non-retour de te rendre à vouloir mettre fin à tes jours... Ils ne t'écoutent pas... Et je en suis pas négative en disant ça... Mais c'est tellement de longue haleine que ..... Car comme on sait que c'est le cerveau qui dirige tout... Quand il ne va pas bien... c'est toute ta vie qui en va pas... Pour avoir passer par des diagnostiques de peut-être maladie au niveau du cerveau et que finalement le prétendu spécialiste renommé ait dit qu'ils en connaissaient beaucoup mais qu'ils ne savent pas tout non plus... J'ai compris que si tu ne fais pas 80% du travail seul on y arrive pas avec leurs aides... Il y a trop de gens malade pour de médecins compétents... Est-ce qu'on peut qualifier celui que tu as vu de compétent en te voyant pleurer et te rendre à l'évidence de raconter que tu ne vas pas quand on sait que c'est la chose la plus difficile à faire avouer qu'on est plus malade psychologiquement et de te faire dire d'arrêter de fumer... Il ne t'a pas prit au sérieux c'est évident... et qu'il soit incompétent à ce sujet n'est pas non plus incompréhensible... Ce qui l'est c'est qu'il ne t'ait pas référé à un psychiatre... Un billet de rencontre c'est tout ce qu'il avait à faire... C'était ton billet d'entré pour un suivi éventuel.... Moi ce que je vais te suggérer c'est de te présenter dans une clinique sans rendez-vous et d'expliquer ton mal de vivre qui t'empêche de vivre pleinement... Il ou elle te donnera ce fameux billet et tu pourras alors voir un spécialiste... Après ça dépendra de ton implication... car tu peux être malade psychologiquement car il existe des psy... mais pas trop quand même, car tu devras te débrouiller seule devant ce grand système de santé... Bonne route !!! Tu n'es pas seule...!!!
Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: Une autre déprimée...

Message par Catnip »

denise1965 a écrit :Ce qui l'est c'est qu'il ne t'ait pas référé à un psychiatre... Un billet de rencontre c'est tout ce qu'il avait à faire... C'était ton billet d'entré pour un suivi éventuel.... Moi ce que je vais te suggérer c'est de te présenter dans une clinique sans rendez-vous et d'expliquer ton mal de vivre qui t'empêche de vivre pleinement... Il ou elle te donnera ce fameux billet et tu pourras alors voir un spécialiste... Après ça dépendra de ton implication... car tu peux être malade psychologiquement car il existe des psy... mais pas trop quand même, car tu devras te débrouiller seule devant ce grand système de santé... Bonne route !!! Tu n'es pas seule...!!!
Denise, il faut faire attention ici. Il est évident que Irène souffre présentement mais on ne peut s'avancer sur un diagnostique et encore moins lui dire qu'elle est un ''cas de psychiatrie''. Ce que je remarque de plus en plus c'est que la population a de la difficulté à faire la différence entre une ''déprime'' et une ''dépression''. Et puis il y a des degrés et des types de dépression.

Mais la chose qui m'étonne le plus c'est qu'est ce qu'un docteur/psychiatre peut-il faire lorsqu'il y a un patient qui souffre de dépression devant lui?
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud
denise1965
Messages : 7
Enregistré le : 20 oct. 2010, 02:05

Re: Une autre déprimée...

Message par denise1965 »

Alors qui lui dira si elle est en déprime ou en dépression? Pour mon avis à moi c'est un psychiatre... C'est l'entrée dans la matière et un psy posera le diagnostique... Je suis désolé de vous dire cela mais, je ne pose aucun diagnostique, je fais ce qu'un paquet de gens on fait pour moi... en me disant de ne pas aller voir un mécanicien si je veux acheter des fleurs mais un fleuriste... Vous savez je ne sais pas qui vous êtes... Mais je sais qui je suis... Et avec l'apprentissage et le vécu que j'ai de ce contexte de vie, je crois avoir le droit de m'exprimer... Vérifiez avant toute chose que les gens répondent avec cohérence... Quand j'écris que j'ai compris que d'être vide n'était pas négatif et qu'il faut se vider de ce qui est négatif pour se remplir de positif et se laisser une chance et qu'on me répond qu'en étant vide je ne pouvais aider mon conjoint... Que voulez-vous que je réponde à ça... Et c'est un conseil qu'on m'a donné... Mais je peux affirmer que la personne n'a pas lu ou n'a simplement pas comprit, et je ne porte pas aucun jugement à ce que je vous dis présentement... Est-ce que je vais lui dire de se mêler de ses affaires... Je crois que nous sommes tous ici car nous avons un problèmes peut-être même des problèmes, je n'ai pas la prétention de dire que je n'ai pas besoin de conseils... J'ai besoin d'aide et si ce n'est que ce que vous avez retenue de mon texte, c'est que vous n'avez pas compris (se) ma détresse en quelques parts... Ce que j'ai dis est tout à fait vrai sur la façon de se faire voir par un psychiatre et ma condition familiale l'est tout autant, je vis avec un homme en voie de se faire diagnostiqué depuis 2 ans mais faut attendre une lettre...C'est normal vous pensez?... Il y a encore quelques mois, il n'avait plus de domicile fixe... Un homme de carrière comme lui, se retrouvait avec un casier postal comme résidence...Il Est propriétaire à même titre que moi et se voyait dans la rue, avec ce que nous nous sommes entendu lui et moi, qu'il devait être en phase d'une certaine psychose...Sa généraliste lui demandait comment il allait... Et pour lui, il allait bien et elle devait se conformer à ce que son patient lui disait, ne vivait pas avec lui, ne lui donnait aucun médicament non plus... Il a mit sa vie en danger à tellement de reprise et sous plusieurs formes.. Elle ne l'a pas su... Moi, je le savais... Mais lui a dit plutôt de restreindre ses visites avec moi... Que ce n'était peut-être pas bon pour lui car, elle ne se fiait qu'à ce qu'il lui disait... Aujourd'hui 2 ans après... Je peux vous confirmer qu'en plus de s'accepter en tant que malade... Il confronte la honte... Il confronte le pardon... Et ce n'est pas moi qui l'en oblige, je l'accompagne, j'amenuise avec lui le fait que c'est la maladie et qu'il n'est pas responsable d'être malade... Mais entre vous et moi... Si le système lui avait permit d'être vu par un psychiatre peut-être aurait-il sauver un peu de sa fierté...

Mais je peux jurer devant Dieu que de dire d'aller voir un psychiatre est tout à fait approprié... C'est de mettre en évidence ce que nous essayons de faire tomber comme barrière concernant la maladie... Les préjugés... Que parce que tu voies un psy t'es fou.... Ce n'est pas le diagnostique que j'ai posé... Et sachez que ma vie tourne autour des gens atteints de maladie mentale depuis mon tout tendre enfance... Ma mère est schizophrène.... Alors, s.v.p ne jugez pas trop sévèrement mes propos... J'ai confiance en ce que je dis, j'ai confiance en moi, et loin , loin de mes idées de faire des diagnostiques, de poser des gestes qui seraient inappropriés visant à vouloir aider... Merci de m'avoir lu jusqu'au bout... Je vais quitter le site, malheureusement je n'ai pas et ne reçois pas l'aide que j'ai besoin... Les jugements et la répression ne font pas partie de mon parcours de guérison et d'aide aux personnes que j'aime.
Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: Une autre déprimée...

Message par Catnip »

denise1965 a écrit :Je vais quitter le site, malheureusement je n'ai pas et ne reçois pas l'aide que j'ai besoin... Les jugements et la répression ne font pas partie de mon parcours de guérison et d'aide aux personnes que j'aime.
Désolé si tu t'es sentis attaqué mais ce n'était pas mon but et je suis encore plus désolé pour toi que tu ne reçois pas l'aide dont tu as besoin sur ce site... Peut-être que tu trouveras mieux ailleurs? Il est clair que la situation de ton mari dépasse tes limites et que tu vis un grand sentiment d'impuissance. À mon avis, tu devrais te tourner vers des organismes qui ont les compétences pour aider les proches des personnes atteintes d'une maladie mentale. Une grande partie des membres font de leur mieux pour composer avec leur entourage alors il est difficile de t'aider puisque nous sommes dans le même pattern que ton mari. As-tu téléphoné à Revivre? Tu aurais plus de chance en parlant avec un intervenant ou quelqu'un de qualifé dans la matière...

Maintenant, il ne faut pas mélanger les pommes avec les oranges. Le trouble bipolaire n'est pas la même chose que la dépression. Il peut arriver qu'une personne traverse un moment difficile dans sa vie sans qu'elle soit nécessairement malade. On n'est pas obligé d'étiquetter tout le monde à chaque fois qu'elle rencontre des difficultés et la faire sentir malade jusqu'à la fin de ses jours. Je pense qu'il est important de souligner qu'une personne est humaine avant tout et qu'il y a de l'espoir plutôt que de la rentrer dans une case, lui donner une boîte de pilule, de s'assurer qu'elle ne dérange personne et qu'elle s'organise avec le reste. Au Québec, comme probablement ailleurs, les médecins/psychiatres ne peuvent pas faire grand chose pour une dépression autre que de prescrire un anti-dépresseur. D'où vient ma question ''Qu'est ce qu'un médecin/psychiatre peut-il faire pour quelqu'un de dépressif?'' Il faut aller chercher de l'aide à l'extérieur. Dans notre système, il faut être débrouillard pour ce faire aider mais heureusement il y a d'autres ressources (dans le communautaire) qui sont accessibles à tous et à toutes selon vos besoins. C'est à vous d'identifier vos besoins. Ça va selon vos croyances aussi. Si vous croyez qu'une pilule est en mesure de régler tout vos problèmes, tant mieux pour vous mais ne blâmez pas le système de santé ou le docteur pour vos symptômes qui persistes. La souffrance psychologique influence notre physique et vis-versa.

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud
Surlaroute
Messages : 339
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: Une autre déprimée...

Message par Surlaroute »

Je crois en effet que se présenter à une clinique sans rendez-vous est un bonne solution. Si, toutefois, tu as des idées suicidaires, n'hésite pas à te présenter à l'urgence d'un hôpital. En effet, ils peuvent te prendre en charge. Je sais que le système est très chargé, que l'on a une pénurie de médecin et de psychiatre. Je crois qu'il faut être tenace et patient. Après tout, nous avons la chance de vivre dans un pays où l'on peut satisfaire nos besoins de base. J'ai mis 4 mois avant de voir un psychiatre pour une évaluation demandée par mon généraliste!

Surlaroute
Répondre