[HELP] Ma copine Borderline et moi.

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
brume-corbeau
Messages : 1
Enregistré le : 29 nov. 2017, 15:21

[HELP] Ma copine Borderline et moi.

Message par brume-corbeau » 29 nov. 2017, 15:31

Bonjour à tous, c'est la première fois que je poste sur ce genre de forum, et je pense que j'ai besoin de conseils, de personne atteinte, et de personnes vivants avec quelqu'un qui a cette maladie.

Ma copine sait ce qu'elle a, est suivie est TRES soutenu par sa mère. Peut-être un peu trop, mais ça c'est mon vécu qui me fait penser ça.

Cela fait 6 mois que je suis avec ma copine, qui est borderline justement. Tout se passait relativement bien, j'arrivais à apaiser ses crises, à lui remonter le moral, et à la booster par moment.

Mais voilà, je suis aussi quelqu'un de maladroit et hypersensible.

Je vais essayer de résumer ces 6 mois.

Déjà, gros coup de foudre, nous nous sommes mis ensemble une semaine/10 jours après notre première rencontre. Nous vivons notre idylle, l'été approchant nous avons profiter de ces moments. Bossant à temps partiel, c'était pour le coup cool.
Le soucis étant que très vite je suis rester h24 chez elle. Car justement on se posait pas la question. Sauf que des fois, elle voulait que je parte, t quand j'étais sur le point de m'executer, ba elle ne voulait pas et je restais.

Nous avons donc passé l'été ensemble, dont une partie dans la maison de son père (qui lui a mené la vie dure il faut l'avouer) mais il n'était pas là. Cependant malgré son absence elle n'était pas non plus à son aise.

Bref le temps passe, et on arrive en Septembre. Je néglige beaucoup de chose de mon côté, et avec le temps, ça l'a gavé. Le problème étant qu'elle me critiquait, mais était pareil. Septembre est aussi le mois ou elle a appris qu'elle ne serait pas financer par son asso pour ses études, et qu'elle doit finalement passer à la caisse.
Elle était pas super bien et ça se voyait de bien es façons : libido semi existante, des clashs..

Arrivé en Octobre Novembre, mes projts tombent à l'eau, je touche le chomage (j'ai mis 3 mois à m'inscrire car c'etait pour moi .. dur à assumer) et ma chérie se retrouve aussi dans la panade niveau financier. (et je vis toujours chez elle).

On se prends donc la tête un jour pour une connerie, et là en gros elle me lance que je ne l'aide pas, que je profite d'elle (en gros) et que je la fous dans la merde. Elle me demande donc, de rembourser ses charges qu'elle a payé pour deux, et autres certaines choses qu'elle m'avait avancé (ce qui est normal). Bref du coup je lui explique que pour certaines choses elle aurait pu m'en parler direct, que si j'avais su, j'aurai fais des concessions sur les restos etc. Pour l'aider financièrement. Bref on trouve un arrangement.

Puis quelques temps plus tard, elle me dit que là c'est bon il faudrait que je retourne chez moi. Que je pouvais laisser mon chat, histoire de pas les séparer (car elle a la sienne, et qu'ils ont grandis ensemble) et que du coup on se verrait que le Week end et des fois la semaine.
Je m'execute donc, sauf que c'est dur, très dur. Déjà car je me retrouve seul, dans un appart vide et silencieux (je l'avais gardé) mais surtout que du coup je suis quelqu'un de très .. stressé et je rumine pour rien.

Du coup on se voit le soir de nos 6 mois, je lui raconte 2-3 anecdotes, et je fais l'erreur de la rendre jalouse en parlant d'une nana(qu'on connait tout les deux et qui est de passage dans notre ville) (j'avoue avoir été con de dire et faire ça) elle enchaine du coup sur ces histoires avec ses exs, en me rabachant tout leur prénoms, qu'elle tenait une liste, qu'elle en avait trompé etc. Du coup je me suis dis ok bon, elle m'a bien fait comprendre que ça l'avait fait chier, donc j'encaisse à mon plus grand regret, puis nous passons quand même une bonne soirée, car elle avait le sourire, etait drole, etc. Comme à nos débuts et à des moments ponctuels.
Puis quelques temps après après avoir papoter de tout et de rien, je lui demande si elle veut bien que je reste car passer une semaine seul, alors que c'est nos 6 mois voilà quoi. Elle refuse, je comprends, et part dans la demi heure comme il était tard.

Le lendemain je l'appelle pour lui annoncer qu'un problème est réglé, on reste quelques temps au téléphone puis on raccroche.

Et j'en viens à aujourd'hui, (qui fait que je poste ce soir) ou j'ai pleuré énormement.

Tout d'abord je lui avais écrit un petit mot que j'avais glissé sous sa porte, je me suis dis que cette petite attention lui ferait plaisir, puis je me suis repartis voir la pote mentionner plus haut (elle voulait me parler de deux trois trucs). Après l'avoir rejoins je dis à ma copine qui s'était réveiller entre temps, que j'étais avec elle, et qu'on voulait qu'elle nous rejoigne boire un coup. Ma copine a pété un cable, j'étais .. désemparé, elle m'a ressortit donc ce que j'avais dis par rapport à la dite fille, que j'avais qu'à rester avec elle, qu'elle voulait pas me voir que je l'énervais que j'étais un idiot...

Sans hésiter je pars pour la retrouver, et je suis rester devant sa porte, l'implorant de m'ouvrir pour discuter. Car je me sentais mal. Et que dale. Elle a du appeler sa mère pour lui en parler, sauf que du coup.. J'ai pas envie qu'on pense des choses fausses sur moi. J'ai été trompé une fois, et je ne veux pas affliger ça. Surtout que j'aime ma copine plus que tout au monde, et que j'essaye de lui montrer comme je peux, de toute les façons possibles. Mais je sais pas j'ai l'impression qu'elle doute...


Je sais que ce pavé est long, mais il fallait certaines clés pour tout comprendre. J'ai pris la décision de la laisser venir.. Je fais bien? J'ai eu tendance à oublier sa maladie, car je la considère comme un égal.. J'ai peur de la perdre, vraiment.

J'ai peur qu'elle fasse n'improte quoi pour me faire payer, comme elle a pu faire en m'envoyant des messages cinglants..

Je m'inquiète car entre les soucis de thune, sa libido qui est quasi inexistante depuis quelques semaines et ça.. Je sais plus quoi penser.. Pourtant je me montre patient, compréhensif, je lui mets pas de pression par rapport à quoi que ce soit..

J'lui en veux des fois de m'en foutre plein la gueule mais je ne disais rien, car surement qu'inconsciemment .. Je savais qu'elle était malade.

Aidez moi sur ce que je dois faire, comment sauver tout ça, j'lui ai envoyé un dernier message disant que j'avais déconné, que j'avais oublié sa maladie, que j'avais pas réussis à m'adapter au retour chez moi etc.

Elle m'a dit qu'on reparlerait plus tard mais.. J'ai vraiment peur...

Visenia
Messages : 18
Enregistré le : 07 avr. 2018, 15:13

Re: [HELP] Ma copine Borderline et moi.

Message par Visenia » 09 avr. 2018, 13:40

...

Répondre