Quand tout est trop difficile...

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
ZigZag900
Messages : 174
Enregistré le : 15 nov. 2015, 23:07

Quand tout est trop difficile...

Message par ZigZag900 » 23 janv. 2018, 10:50

C'est fou à quel point l'incompréhension des gens ne fait qu'augmenter le sentiment d'impuissance et de détresse.

Je le dis si souvent, mais je n'en peut plus... Je suis tannée de ne pas me faire comprendre. Je suis tannée que les gens normalisent ce que je vis. Je suis tannée de me faire comparer avec d'autres gens. Je suis tellement tannée de ne jamais me sentir bien. Au lieu de s'améliorer, j'ai l'impression que les choses ne font que s'empirer...

Je suis là, devant mon ordinateur à essayer de trouver les mots pour m'exprimer, mais je n'y arrive pas. Je n'y arrive pas parce que tout est tellement gros présentement que je ne sais plus comment faire pour laisser sortir ce qui ne va pas. C'est tellement lourd tout ça. Je trouve ça lourd de devoir vivre avec ces idées suicidaires qui ne font que s'intensifier de jour en jour. Je n'en peut plus. Je voudrais tellement que tout se termine maintenant... Pouvoir aller rejoindre celle qui est partie beaucoup trop tôt... En fait, j'aimerais juste ça que quelqu'un me donne la permission de partir et de mourir. Sauf que je sais que ça n'arriveras jamais parce qu'il parait que ce n'est pas normale de vivre avec des idées suicidaires...

Présentement, je vis par obligation et pour les autres parce que je n'ai plus aucune envie de vivre. Si c'était seulement de moi, ça ferait longtemps que je ne serais plus ici. On m'oblige à faire quelque chose dont j'ai pas envie. On m'oblige à vivre alors que je n'ai plus aucun intérêt.

J'essaie de me trouver des objectifs et des raisons de vivre, mais je n'y arrive même pas parce que mes idées suicidaires sont tellement présentes et tellement intenses... En ce moment, je voudrais juste trouver le courage pour tout abandonner. Il me semble que ça serait plus simple... pour tout le monde et pour moi... Chaque jour, je me demande si je vais passer aux travers de ma journée, car honnêtement, je suis toujours dans le doute.

Bref, ça faisait longtemps que je n'étais pas venue, mais c'est surement la dernière fois...

Je n'en peut plus...

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Quand tout est trop difficile...

Message par 3.14R » 23 janv. 2018, 11:52

Bonjour ZigZag900,

Je comprends ce que tu traverses présentement, ce sentiment de douleur si intense qu'il n'y aurait que la mort pense-t-on qui pourrait apaiser la souffrance. C'est un combat difficile, le plus difficile d'entre tous que j'ai eu à mener à différentes reprises. Rien ne sert de chercher à te prouver combien je te comprends. Rien ne sert à te dire jusqu'où m'a entraîné ce sentiment de vide et de douleur, ni jusqu'où je suis allé dans mes préparatifs pour m'enlever la vie. Tout ce que j'ai le goût de te dire c'est que tu n'es pas seul à lutter.

Ici, sur le forum, il y a plein de gens qui chaque jour et chaque nuit regarde vers un futur incertain, bouché, opaque et placent leur espoir que quelque chose de bon, un moment de bien-être va leur arriver enfin. Certains calculent le bien être en secondes par jour, d'autre pas semaine. Certains, pris dans le tourbillon du déni vont dire qu'il n'y a plus rien de bon sur la terre pour eux. C'est faux. Pour avoir traversé ces tempêtes de ténèbres je peux te dire qu'il y a toujours un instant de clarté dans une journée, c'est le propre de ton corps de lutter pour vivre. À chaque instant ton corps lutte pour survivre. Il se bat pour respirer malgré ta souffrance, malgré ta perte, malgré ta solitude. En ce sens il est un vainqueur. Chaque jour contre tes pensées il se bat. Fait comme lui, inspire-t-en. Acceptes la souffrance comme une amie qui a quelque chose à te dire, à t'enseigner. Pas quelque chose de plus puissant que toi. Et plus tard, lorsque tu auras compris elle partira. Il n'y a pas de pensée magique. Il y a un travail à faire. Il vient de ton coeur, la tête va suivre. Ton coeur connait le chemin vers la lumière. C'est long quelques fois, le plus longtemps que j'ai baigné dans les pensées suicidaires fut plus d'un an. Avec des palpitations cardiaques et des jeûnes de plusieurs semaines, mourir était à cette époque LA solution, mais l'humain en moi entendait un murmure que je ne m'avouais pas à l'époque. Tous mes écrits n'étaient que noirceur. Mais mon corps, qui est une machine de guérison, comme le tien, m'a enseigné qu'il y a des forces en nous, des forces invisibles qui agissent pour notre mieux être. Je me coupais mais il guérissait malgré ma volonté. C'est ma volonté qui avait un problème. Moi c'est par là que je suis sorti du suicide. Par la conscience que mon corps, contre ma volonté, il veut vivre. J'ai forcé mon esprit à imiter mon corps.

Tu as ouvert un fil de discussion, vient te défouler dessus, vient partager, écrire et lire, vient nommer la souffrance qui t'habite, cherche de l'aide dans les lignes de suicide action-Montréal, dans les lignes téléphoniques de Revivre, ne te laisse pas faire. Je suis de ceux qui croient qu'on doive lutter pour s'en sortir, pas de pensée magique. Un médication adaptée aussi à ta situation peut grandement t'aider. C'est pas évident traverser cette épreuve mais la vie n'est pas toujours comme ça. J'ai pensé fin du monde moi aussi et aujourd'hui que ces combats sont derrière moi, je suis content d'être en vie. Tu peux y arriver, tu peux surmonter cette épreuve. Crois y.

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Quand tout est trop difficile...

Message par Nath2727 » 25 janv. 2018, 13:07

Salut Zigzag,

je comprends tellement ce que tu vis et j'aimerais aussi pouvoir porter avec toi ton fardeau mais dans ces situations, on est souvent très seule.
Voici mon histoire, j'espère qu'elle t'aidera.
Je ne crois pas en Dieu, même si je ne suis pas agnostique, alors je ne pouvais pas me tourner vers la religion pour soulager ma détresse.
Mais un jour j'ai craqué, j'ai pété les plombs et je me suis mise à prier, chose que je n'ai jamais apprise à faire.
Je me suis imaginée une force supérieure à moi, et je me suis présenté devant elle, dans une église.
Je lui ai dit: " tiens, voilà, j'en peux plus, je dépose ma douleur à tes pieds, fais-en ce que tu veux."
J'ai pris une grande respiration et j'ai pleuré de soulagement.
Cette journée, ça a marché.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

ZigZag900
Messages : 174
Enregistré le : 15 nov. 2015, 23:07

Re: Quand tout est trop difficile...

Message par ZigZag900 » 25 janv. 2018, 20:01

Merci 3.14R d'avoir pris le temps de commenter ce message.

C'est certain que je ne suis pas la seule à lutter. Sauf que ça ne m'enlève pas le sentiment d'être seule au monde. On dirait que plus j'en parle, mois je me sens comprise. Mes parents ne comprennent rien de ce que je vis ni de comment je me sens. Mon médecin banalisent et normalisent ma situation. Et mes amies, j'ai toujours le sentiment de les déranger. Je n'arrête pas de me dire: Comment les autres peuvent-t-ils arriver à me comprendre alors que je n'y arrive même pas moi-même...

Moi, je suis celle qui, présentement, va dire qu'il n'y a rien de bon pour moi...Je suis celle qui ne voit plus le bout malgré tous les efforts données pour essayer d'aller mieux. Je suis celle qui, depuis longtemps, cherche une raison pour laquelle elle vis. Je suis celle qui vit avec des idées suicidaires tous les jours et qui se bat contre elle-même pour réussir à passer aux travers de ses journées. Je suis aussi celle qui fait comme si tout allait bien alors qu'elle est à boute. Finalement, je suis celle qui continue de se battre sans savoir pourquoi...

Tu sais, je suis super bien entouré. J'ai une psy avec qui je m'entends super bien et que j'adore. À l'occasion, j'écrie comment je me sens pour libérer un peu mes pensées. Je prend de la médication depuis environ 2 ans. J'en ai essayé plusieurs pour tomber sur une médication qui n'aide qu'à mon anxiété. Mon humeur reste toujours la même, c'est-à-dire dépressive... Je fais tellement d'efforts depuis plus mois, même des années pour tenir en vie, mais c'est tellement difficile...

Bref, je suis tout simplement à boute... J'aurais besoin d'un break... Un break de tout; de mes amies, du travail, de ma famille, de mes obligations quotidiennes. Je n'en peut tout simplement plus...

Kariine27
Messages : 23
Enregistré le : 10 août 2017, 22:29

Re: Quand tout est trop difficile...

Message par Kariine27 » 26 janv. 2018, 00:20

Je me retrouve tellement dans ton histoire... il y a pas si longtemps je ne suis ramasser seule, j’ai perdu le garçon que je considérais comme étant l’amour de ma vie, j’ai perdu ma meilleure amie qu’elle elle trouvait que ma dépression était exagérer mais comme tu l’as écrit... moi même je manque de mot pour décrire mon état, ce qui ce passe dans ma tête, c’est si dur à expliquer que les gens nous croient fou. Je me suis même isolée de ma famille car je sentais que j’étais incomprise et ça me brisait encore plus... j’ai été dans un état où je ne voulais plus vivre alors je mélangeais mes médicaments avec la boisson qui causait des psychoses... ça été la pire année de toute ma vie et aujourd’hui j’ai de la difficulté à croire que je suis entrain de te répondre. Je n’avais plus aucun espoir en la vie... ou je ne voulais simplement plus en avoir d’espoir, je crois que j’avais vraiment envie que ma vie s’arrête là. Depuis 2 semaines je me sens tellement mieux je ne pouvais pas croire que je pourrais recommencer à rire et avoir même hâte à demain. J’ai des moments où je suis down c’est sur, ça ne s’efface pas complètement mais j’ai espoir de pouvoir être heureuse... je ne veux pas vanter mon bon moment mais je voulais simplement te dire qu’il y a 2 semaines je me sentais comme toi, incomprise,perdue,vide mais surtout morte de l’intérieur. Personne ne mérite d’être comme ça c’est injuste. Je sais que c’est difficile mais BAT TOI. Ça fait très mal je sais très bien quand les gens me disaient ça je leur répondais qu’il n’était pas dans ma tête qu’il ne pouvait pas comprendre la douleur.. le gros mal en dedans. Mais un matin tu vas te lever et tu vas aller un peu mieux chaques jours... ne lache surtout pas!!!!! Parfois ça vaut la peine de vivre

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Quand tout est trop difficile...

Message par 3.14R » 26 janv. 2018, 00:26

Bonjour ZigZag900,
(J'ai écrit un trop long message désolé, je me suis laissé aller.)
;)

Je lis plusieurs fois et avec attention ce que tu écris, ce que tu dis, ce que tu ressens. Il faut une meilleure médication pour te stabiliser. Aussi, tu as le sentiment d'être seule au monde. Mais tu as raison! Ta vision est juste. Nous sommes seuls d'une certaine façon. De la naissance à la mort. Le sentiment de solitude ce n'est pas que souffrance et noirceur. C'est aussi un espace intérieur sans limite. Un lieu de guérison de calme et de paix. De silence et d'accueil. C'est une bonne chose que ça existe ne serait-ce que pour se ressourcer.

Les pensées suicidaires, je t'en ai parlé, je sais c'est foutrement troublant. Très dur à gérer au quotidien. Tu es seule dans ce combat, tu as bien raison, je suis seul moi aussi. Tu cherches depuis longtemps une raison pour ne pas mourir. Si tu avais une petite fille de 5 ans qui courait dans la rue devant les voitures tu irais la chercher non? Ta fille. C'est que tu l'aimes n'est-ce pas? J'imagine que oui, j'imagine que tu irais la chercher malgré le danger, et bien tu es ta propre mère et ta propre enfant. Tu dois te prendre en mains toute seule. Dans cette solitude que présentement tu n'aimes pas mais qui est ton alliée. C'est un peu ça être humain, se prendre en main soi même et s'aimer assez pour ne pas se suicider. Lever la tête malgré la lourdeur et dire, je me laisserai pas abattre.

Je sais, la dépression, toujours elle, tu ne peux pas la vaincre toute seule, il faut évidemment de l'aide médical. Mais tu peux assurément devenir plus philosophe et apprendre à vivre avec, te créer des trucs, des routines, en inventer, devenir une experte en dépression. T'incarner dans de petites choses à chaque jour. Créer des routines positives, refaire quotidiennement des gestes que tu aimes et qui sont positifs, des gestes qui ont du sens et qui t'aident à te construire.

Choisir tes amis et laisser les relations inutiles s'étioler, sans chicane ni rien, alléger ton environnement, tu le réclames, donnes toi la chance de faire du ménage autour de toi, ne garde que l'essentiel. Tu as le droit de ça. Modifies ta vie par petites touches, lentement, sans violence, dans la douceur.
Bref, je suis tout simplement à boute... J'aurais besoin d'un break... Un break de tout; de mes amies, du travail, de ma famille, de mes obligations quotidiennes. Je n'en peut tout simplement plus...
Une vieille expression dit: À chaque jour suffit sa peine.

Apprends à relaxer à chaque jour. À respirer profondément, lentement, souvent, à remettre les compteurs à zéro. Le soir avant de dormir, fait le vide quelques instants puis regarde vers demain en te disant que tu vas encore t'investir contre cette maladie qui te veut la peau. Pourquoi? Oui, tu as raison, pourquoi se battre pour vivre. Je t'ai donné des idées tout à l'heure, Pour la Petite Fille que tu es et qui veux grandir et devenir ceci ou cela, choisi tu es libre, qui veux tu être dans 10 ans? Ceci ou cela? Bats toi pour devenir cette femme. Bats toi parce que tu t'aimes 5 minutes par jour et que tu as comme objectif de t'aimer deux fois plus demain. Et là, tu verras que tu as bien fait de te faire confiance aujourd'hui. Tu luttes depuis tellement longtemps que je te donnerais une ceinture noire en techniques de combat.

Tu sais, tu es libre, mais tu as la responsabilité de t'inventer, te créer une vie à ton image. Tu peux le faire. Et respire beaucoup, comme une méditation. Finalement, insiste auprès de ton psychiatre pour trouver de nouveau médocs pour aller mieux. Laisses toi pas faire par le système. Bats toi là aussi, change de médecin si il faut, va au bout de l'affaire. La dépression doit être stabilisée par une médication adéquate.

Tu n'es pas toute seule dans ta solitude et ton combat contre le découragement, la solitude et le découragement. Je fais les mêmes luttes. Lâches pas.

Jpm
Messages : 3
Enregistré le : 04 mai 2020, 08:46

Re: Quand tout est trop difficile...

Message par Jpm » 13 mai 2020, 08:15

Bjr 3.14r , je ne sais pas si tu recevras mon message car la discussion date...mais je me suis inscrit sur ce site quand j’ai lu tes textes sur cette page, je parcours divers forums depuis pas mal de temps, et tes mots m’ont donné de l’oxygène, j’ai gardé cette page en favoris et quand le moral est trop bas je relis tes phrases... je vais m’exprimer maladroitement mais quand je te lis, j’y trouve bcp de bienveillance et de l’espoir, mon intervention peut paraître bête mais je tenais à t’écrire mon témoignage et mon remerciement.

Répondre