Déchet repentant

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
Mrs Self Destruct
Messages : 20
Enregistré le : 16 août 2016, 05:26

Déchet repentant

Message par Mrs Self Destruct » 24 févr. 2018, 09:25

Comment le supporter lorsqu'on réalise à quel point on est un déchet?

Je ne peux m'aimer, je ne pourrai jamais. Je sais que j'ai un mauvais karma à force d'avoir fait souffrir des gens.
Mon ti coeur blessé qui se protégeait trop me faisait tellement faire n'importe quoi... mes insomnies introspectives me noient dans la honte de ce que je fût, ce que je suis, ce que je fuis.

J'ai tellement mal de penser que des gens puissent me détester, tellement peur des opinions déformées.

Souvent je pense à toutes ces personnes que j'appréciaient... ils ne peuvent pas savoir... mon incapacité à gérer sainement mes émotions, à me laisser aimer, à tout simplement croire qu'on puisse m'aimer, je leur projetait secrètement ma douleur comme si je voulais qu'ils souffrent à ma place ou qu'ils comprennent que de m'aimer ne leur apporterait rien de bon, que je ne méritais pas le bonheur.

Oui, souvent je repense à ces personnes, ces personnes qui ne sauront jamais à quel point je les admirait, à quel point j'étais jalouse de leur capacité à vivre. Je m'informe de leur cheminement sur le net... et je réalise....

Je réalise que j'ai toujours eu raison, je ne les méritaient pas, ils ont bien évolué sans moi, ils sont heureux... moi je n'ai pas bougé et dans leurs tête je ne suis assurément qu'un mauvais souvenir... une page de leur livre qu'ils pourraient facilement arracher sans nuire au reste de l'histoire... j'ai mal.

Je voudrais leur dire, je voudrais leur écrire et tout simplement m'excuser d'avoir pu les blesser, mais je ne suis rien pour eux maintenant... je voudrais qu'ils sachent que je suis heureuse de leur bonheur, qu'ils ne doutent jamais de la valeur qu'ils ont.. mais qui écouterait l'avis d'un rat d'égout?

J'aimerais seulement leur faire comprendre que je connais l'ampleur des dégâts causés. Tout ça ne ferait du bien qu'à moi puisque je suis sans importance à tout ces yeux maintenant... comment ne pas avoir l'air de chercher quelque chose en voulant leur offrir sincèrement mes excuses?

J'ai juste mal. J'aime toujours ces gens, je salue leur courage, je pense toujours à eux et à combien ils furent malchanceux de croiser ma route. Ils sont toujours importants pour moi...

Je suis un déchet c'est tout... je traîne dans un coin poussiéreux de leurs esprits, attendant la disparition complète.

Je suis pathétique.
Je suis désolée.

Ouena
Messages : 1821
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Déchet repentant

Message par Ouena » 25 févr. 2018, 10:36

Bonjour SelfDestruct, tu fais une grosse prise de conscience et c'est un pas dans la bonne direction. N'oublie pas que notre perception de la réalité n'est pas toujours juste et tu pourrais vraiment être surprise de la réaction d'une de ces personnes si tu lui écrivais pour vrai. Je trouve que c'est une super bonne idée, la vie est si courte, pourquoi ne pas essayer juste une personne, tu serais fixée et je crois que la réalité ne peut pas être pire que ce qu'il y a dans ta tête en ce moment. Bonne journée.

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Déchet repentant

Message par Nath2727 » 25 févr. 2018, 10:59

Salut,
déchet, c'est un mot terrible qui, je pense, ne reflette pas la personne que tu es au fond de toi.
Tu souffres, tu ne te comprends plus, tu voudrait l'absolution de ceux que, tu crois, a fait souffrir, mais la seule personne qui doit te pardonner au fond est toi-même.
Pourquoi te faire souffrir à ce point?
Tu es comme tu es, tu as tout à fait le droit de l'être comme tu as tout à fait le droit de te sentir différente.
Que tu es dure avec toi...
Un exercice que j'ai fait il y a longtemps avec mon psychologue te ferait du bien:
écris à ta meilleure amie qui serait dans la même situation que toi, une belle lettre de réconfort comme tu le ferais si elle était aussi dure avec elle.
Mets-y tout ton coeur, ton âme, bref toutes tes tripes.
Puis relis-la jusqu'à en être complètement imprégnée, en pensant maintenant qu'elle t'est adressée.
Ça va mettre un peu de baume sur ton coeur, un peu de douceur dans ta vie.
Et surtout répètes-toi, jour après jour:

J'ai le droit d'être comme je suis et je m'accepte inconditionnellement, je suis la personne qui compte le plus dans ma vie et je m'aime chaque jour un peu plus. Je vais prendre les moyens pour changer mon attitude et ces efforts me rendront meilleure.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

ste31
Messages : 6
Enregistré le : 09 juil. 2016, 04:19

Re: Déchet repentant

Message par ste31 » 27 févr. 2018, 19:28

:D ça peut paraître bizarre de te répondre avec un gros smiley, mais je me reconnais tellement dans ce que tu lis que je comprends comment tu te sens. Peut être pas pour les mêmes raisons, mais ton texte résonne en moi comme si je l'avais écris au niveau du ressenti.

J'ai passé ma vie à m'écraser et à tourner la tête quand je ne voulais pas voir. J'en étais arrive à un point où j'en avais plus rien à foutre de rien ni personne. En apparence en tout cas. Car je pensais ne pas mériter ces gens autour de moi. D'ailleurs je préfère être seul. C'est moins frustrant que d'avoir des gens avec qui on arrive pas à parler... J'en étais à un point tel que je me sentais mieux seul, comme si les gens croisés n'étaient que des pages d'un livre qu'on tourne et qu'on ne reçoit pas.

J'ai toujours tenu les autres à distance car je me détestait profondément. J'avais un tel dégoût pour moi-même que j'en voulait de manière haineuse à ceux qui voulaient me consoler. Car j'ai eu de tels moments de détresse et désespoir dans ma jeunesse que ceux qui me disaient que c'était la vie ou voulaient me pousser à la religion pour que j'aille mieux, je les ai fait souffrir, non par méchanceté, mais car leur conseils faciles étaient tellement insignifiants qu'ils en devenaient insultants. Je voulais juste leur faire comprendre, mon ressenti. J'étais détruit honnêtement. Je le suis toujours au fond.

Personnellement ce qui m'a aidé à tenir le coup était de me foutre de la gueule des autres et m'en foutre de leur avis. Pour une bonne partie d'entre eux c'était facile car en réalité la plupart étaient des idiots de première. Ou c'est ce dont je voulais me convaincre.

Bref tu n'es pas seule, je sais que ça n'aide pas forcément.

Essaie de prendre un nouveau départ, en te donnant la peine de connaître les gens que tu veux et de les apprécier.

C'est horrible de se fuir, étant donné que c'est impossible...

GabrielleR
Messages : 19
Enregistré le : 08 oct. 2017, 16:25

Re: Déchet repentant

Message par GabrielleR » 24 mars 2018, 18:25

Mrs Self Destruct a écrit :
24 févr. 2018, 09:25
Comment le supporter lorsqu'on réalise à quel point on est un déchet?

Je ne peux m'aimer, je ne pourrai jamais. Je sais que j'ai un mauvais karma à force d'avoir fait souffrir des gens.
Mon ti coeur blessé qui se protégeait trop me faisait tellement faire n'importe quoi... mes insomnies introspectives me noient dans la honte de ce que je fût, ce que je suis, ce que je fuis.

J'ai tellement mal de penser que des gens puissent me détester, tellement peur des opinions déformées.

Souvent je pense à toutes ces personnes que j'appréciaient... ils ne peuvent pas savoir... mon incapacité à gérer sainement mes émotions, à me laisser aimer, à tout simplement croire qu'on puisse m'aimer, je leur projetait secrètement ma douleur comme si je voulais qu'ils souffrent à ma place ou qu'ils comprennent que de m'aimer ne leur apporterait rien de bon, que je ne méritais pas le bonheur.

Oui, souvent je repense à ces personnes, ces personnes qui ne sauront jamais à quel point je les admirait, à quel point j'étais jalouse de leur capacité à vivre. Je m'informe de leur cheminement sur le net... et je réalise....

Je réalise que j'ai toujours eu raison, je ne les méritaient pas, ils ont bien évolué sans moi, ils sont heureux... moi je n'ai pas bougé et dans leurs tête je ne suis assurément qu'un mauvais souvenir... une page de leur livre qu'ils pourraient facilement arracher sans nuire au reste de l'histoire... j'ai mal.

Je voudrais leur dire, je voudrais leur écrire et tout simplement m'excuser d'avoir pu les blesser, mais je ne suis rien pour eux maintenant... je voudrais qu'ils sachent que je suis heureuse de leur bonheur, qu'ils ne doutent jamais de la valeur qu'ils ont.. mais qui écouterait l'avis d'un rat d'égout?

J'aimerais seulement leur faire comprendre que je connais l'ampleur des dégâts causés. Tout ça ne ferait du bien qu'à moi puisque je suis sans importance à tout ces yeux maintenant... comment ne pas avoir l'air de chercher quelque chose en voulant leur offrir sincèrement mes excuses?

J'ai juste mal. J'aime toujours ces gens, je salue leur courage, je pense toujours à eux et à combien ils furent malchanceux de croiser ma route. Ils sont toujours importants pour moi...

Je suis un déchet c'est tout... je traîne dans un coin poussiéreux de leurs esprits, attendant la disparition complète.

Je suis pathétique.
Je suis désolée.
Ouf.... nous ressentons la même douleur, les mêmes regrets, le même sentiment que nous ne sommes rien. Pire que rien.

J'essaie de me dire que si jusqu'à maintenant ce genre de haine que j'ai envers moi-même n'a rien donné de bon, peut-être que je devrais changer la façon que j'ai de me voir. Sauf que c'est si difficile de le faire en ayant tous ces souvenirs en tête. J'ai quasiment peur partout où je vais de croiser des gens de mon "passé" qui n'est pas si lointain en fait.

Ça fait mal. Vraiment mal.

J'aimerais être rassurante. Sauf que j'aimerais te dire que tous les mots de ton message ont résonné en moi. Fort! Tu n'es vraiment, mais vraiment pas seul.

On a pas le choix. Faut se trouver une façon de se relever.

Je suis là.

abano
Messages : 62
Enregistré le : 05 mars 2018, 06:12

Re: Déchet repentant

Message par abano » 25 mars 2018, 07:24

Mrs Self Destruct a écrit :
24 févr. 2018, 09:25
Comment le supporter lorsqu'on réalise à quel point on est un déchet?

Je ne peux m'aimer, je ne pourrai jamais. Je sais que j'ai un mauvais karma à force d'avoir fait souffrir des gens.
Mon ti coeur blessé qui se protégeait trop me faisait tellement faire n'importe quoi... mes insomnies introspectives me noient dans la honte de ce que je fût, ce que je suis, ce que je fuis.

J'ai tellement mal de penser que des gens puissent me détester, tellement peur des opinions déformées.

Souvent je pense à toutes ces personnes que j'appréciaient... ils ne peuvent pas savoir... mon incapacité à gérer sainement mes émotions, à me laisser aimer, à tout simplement croire qu'on puisse m'aimer, je leur projetait secrètement ma douleur comme si je voulais qu'ils souffrent à ma place ou qu'ils comprennent que de m'aimer ne leur apporterait rien de bon, que je ne méritais pas le bonheur.

Oui, souvent je repense à ces personnes, ces personnes qui ne sauront jamais à quel point je les admirait, à quel point j'étais jalouse de leur capacité à vivre. Je m'informe de leur cheminement sur le net... et je réalise....

Je réalise que j'ai toujours eu raison, je ne les méritaient pas, ils ont bien évolué sans moi, ils sont heureux... moi je n'ai pas bougé et dans leurs tête je ne suis assurément qu'un mauvais souvenir... une page de leur livre qu'ils pourraient facilement arracher sans nuire au reste de l'histoire... j'ai mal.

Je voudrais leur dire, je voudrais leur écrire et tout simplement m'excuser d'avoir pu les blesser, mais je ne suis rien pour eux maintenant... je voudrais qu'ils sachent que je suis heureuse de leur bonheur, qu'ils ne doutent jamais de la valeur qu'ils ont.. mais qui écouterait l'avis d'un rat d'égout?

J'aimerais seulement leur faire comprendre que je connais l'ampleur des dégâts causés. Tout ça ne ferait du bien qu'à moi puisque je suis sans importance à tout ces yeux maintenant... comment ne pas avoir l'air de chercher quelque chose en voulant leur offrir sincèrement mes excuses?

J'ai juste mal. J'aime toujours ces gens, je salue leur courage, je pense toujours à eux et à combien ils furent malchanceux de croiser ma route. Ils sont toujours importants pour moi...

Je suis un déchet c'est tout... je traîne dans un coin poussiéreux de leurs esprits, attendant la disparition complète.

Je suis pathétique.
Je suis désolée.
jours heureux
il y a de l'or en vous;
la réconciliation avec les personnes que vous avez cru blesser,si elle se veut davantage qu'un cri d'énergie morale éphémère ,ne peut se produire qu'en présupposant une réconciliation avec l'or qui vous constitue .Aussi longtemps que le mécanisme de l'autocensure et du refus de l'or que vous portez, (parce-que vous n'en percevez ni l'utilité ni sa fonction ,ni sa destination) perdurera dans votre conscience, les clichés de la condamnation passeront à travers vous pour s'attaquer encore et encore, indirectement aux autres.
ce déversement a sans doute un lien avec la justice des hommes ou la justification de l'emploi de la force.
alors qu'allez vous faire de l'or que vous valez?
qui pensez-vous être digne de le mériter et donc de le partager avec vous?
je ne peux que vous souhaiter de trouver la paix et le bonheur.
petit camélia

Répondre