Je suis épuisée

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
ZigZag900
Messages : 156
Enregistré le : 15 nov. 2015, 23:07

Je suis épuisée

Message par ZigZag900 » 21 mars 2018, 17:34

On dit que le temps arrange les choses. Alors pourquoi est-ce que j'ai l'impression que le temps ne fait qu'augmenter mon sentiment de détresse ?

La perte de ma grand-mère, le stress d'aller travailler, la perte d'énergie et de motivation, la fatigue chronique, le sentiment d'incompréhension de la part des gens autour de moi, mes idées suicidaires qui ne font qu'augmenter... Tout ça me fait tellement souffrir. Je ne sais plus comment m'en sortir parce que j'ai l'impression de mettre des efforts dans quelque chose, qui, au bout du compte ne va rien servir...

Je n'en ai plus qu'assez de devoir me battre, de devoir mettre tout mon énergie pour tenter de voir le positif des choses. En ce moment, je ne vois tout simplement plus le bout. Les solutions je ne les vois plus. Tout est noir devant moi. J'avance les yeux fermés et je ne sais plus dans quelle direction aller. J'ai de plus en plus de difficulté à me projeter. La seule chose que j'arrive à faire, c'est de visualiser que la journée que je suis entrain d'affronter va se terminer dans quelques heures. Sinon, j'ignore comment va se passer ma journée du lendemain. J'ignore ce que je vais faire. J'ignore où je vais être, mais surtout, j'ignore si je vais réussir à passer aux travers de chaque journée qui se termine.

Mes idées suicidaires sont tellement intenses. Chaque soir, je panique et je ressens énormément d'anxiété parce qu'en sachant que j'ai de plus en plus de difficulté à gérer mes idées suicidaires, j'ai toujours peur de perdre le contrôle pour vrai. J'en ai assez. Je suis exténuée.

Je suis tellement émotive c'est derniers jours. Je pleure pour chaque petite chose qui se passe, mais qui, normalement, n'a aucune importance.

Aujourd'hui, je me suis posé un million de question suite à une journée difficile au travail et je crois m'être rendu compte que le métier que je suis entrain de faire ne me convient pas. La question que je me pose maintenant, c'est : « qu'est-ce qui m'intéresse maintenant ? Dans quel programme je m'oriente à présent ? ». Quand je pense à mon avenir, mes idées suicidaires ne font qu'augmenter et c'est à ce moment précis que je me visualise entrain de passer à l'acte. Je voudrais tellement avoir le courage pour le faire pour vrai. Je n'en peut tout simplement plus... Je suis tellement tannée de répéter les mêmes mots, de me relire et de me dire qu'il n'y a aucune évolution d'un message à l'autre... S'en ai presque pathétique...

Je souffre. J'ai mal à un point fou. Je n'en peut plus...

palmi
Messages : 7
Enregistré le : 21 mars 2018, 20:13

Re: Je suis épuisée

Message par palmi » 21 mars 2018, 20:36

bonjour
je suis nouveau sur ce forum et je crois que la première étape a faire est d'aller consulter un médecin.
le médecin est la seule personne qui pourrai vous aider,vous avez besoin d'aide.
courage

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 162
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Je suis épuisée

Message par 1Furtif » 22 mars 2018, 00:11

Salut ZigZag900,

J'ai été diagnostiqué dépression majeure avec idées suicidaires depuis fin 2003 et en arrêt travail depuis début 2004. J'ai lu ton message et tes symptômes ressemblent aux miens. Moi aussi je voudrais avoir la force d'en finir, mais il y a quelque chose en moi qui me dit le contraire. Je ne sais pas quoi. Peut-être que je suis naïf et que je crois qu'il y a encore un espoir... je ne sais pas?

Selon ce que je comprends de ton message, tu es encore en emploi. Si c'est le cas, palmi à raison, va voir ton médecin et demande lui un congé maladie. Tu n'as qu'à raconté ce que tu viens de nous dire. Demande lui de te référer à un psychiatre. Il pourra augmenter ton temps de récupération. Prends ce temps pour faire le point en voyant un psychologue. Tu devrais certainement avoir une assurance couvrant ces soins.

Moi aussi j'ai vécu un deuil qui m'a emmené en dépression, le manque de support des collègues de travail et le harcèlement moral au travail n'a pas aidé.

Moi aussi j'ai l'impression de toujours devoir me battre pour une vie meilleure et le future n'est que le néant. Le guerrier qui est en moi est très blessé et agonise.

Prends congé. Prends du repos. Prends le temps de réfléchir à tête reposé.

Continue de nous écrire et de nous tenir au courant. Tu peux m'envoyer des MP si tu le veux.

Courage.
I hate myself and I just want to kill myself.

SACHA
Messages : 2460
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Je suis épuisée

Message par SACHA » 22 mars 2018, 07:38

Ça fait longtemps que tu n'as pas eu d'ajustements dans ta médication???? peut-être devrais-tu revoir ton médecin

bonne chance et courage

ZigZag900
Messages : 156
Enregistré le : 15 nov. 2015, 23:07

Re: Je suis épuisée

Message par ZigZag900 » 23 mars 2018, 18:40

J'ai reçu un diagnostique de dépression majeure il a 3 ans. Je ne sais pas si je le suis encore, mais je trouve qu'il n'y a pas une grosse évolution entre maintenant et il y a 3 ans. Je prends 3 sortes de médication pour réussir à contrôler mon anxiété puis je vois une psychologue à toute les semaines, au privé.

Pourquoi au privé ? Parce que j'ai déjà eu un suivi avec une T.S du CLSC de ma ville, et je n'ai vraiment pas aimé le service. Je ne sais pas si c'était la relation que j'avais avec elle qui ne valait pas grand chose, mais présentement, j'ai une très belle relation avec ma psychologue donc je n'ai pas envie de changer malgré le fait que ça me coute un peu cher. Quand mon humeur va aller mieux, je vais pouvoir distancer mes rencontres avec elle, mais en ce moment, ça va tellement mal que c'est un peu mes rendez-vous avec elle qui me maintient.

Bref, je revois mon médecin dans 2 semaines... Mais ça me stress énormément parce qu'elle ne semble pas comprendre grand chose. Elle ne semble pas comprendre réellement comment je sens ni comprendre ce qui se passe parce que la dernière que je suis aller la voir, j'ai eu le droit à des jugement et à des commentaires blessants de sa part...

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 162
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Je suis épuisée

Message par 1Furtif » 23 mars 2018, 23:10

Allô ZigZag900,

Ton histoire ressemble vraiment beaucoup à ce que j'ai vécu concernant les T.S. et médecin.

J'ai été suivi pendant un an en clinique communautaire par une infirmière avec option psychologie et deux T.S. différents. Ça ne me surprend pas que tu n'ai pas aimé le service. Moi non plus je n'ai pas été impressionné par eux. Au bout d'un an ils m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas m'aider, que j'avais besoin de faire une introspection et qu'ils n'étaient pas qualifiés pour faire ça. Ils ont écrit dans leur rapport que c'est moi qui ai décidé d'aller voir un autre spécialiste. Ils n'ont même pas levé le petit doigt pour m'aider à trouver un psychologue adapté à mes besoins. J'ai dû faire les recherches et les coups de téléphone moi même.

Je suis aussi suivi par mon médecin de famille. Il ne sait pas du tout ce qui m'est arrivé causant ma dépression, seulement les faits généraux. Chaque fois que je veux lui expliquer, il me coupe la parole et il me dit que je veux l'entraîner dans mon monde. Il m'explique que le fait que je sois encore en dépression est que je ne veux pas accepter d'avoir de la peine. Quand je lui dit que le harcèlement moral marque le cerveau comme du fer chaud, il m'avait dit que c'est stupide de penser comme ça. Je peux te dire que je ne suis plus retourner le voir pour un long moment. Je suis sorti de là en sanglot et il est descendu très bas dans mon estime.

Moi aussi je vois un psychologue en privé. Les T.S. n'ont pas la formation qu'un psychologue a. Les médecins non plus n'ont pas une vaste connaissance de la dépression et de ce que l'on vit. Donc ne t'en fait pas. Quand tu vois des gens comme ça, dis-toi qu'ils sont incompétents. Quand tu verras ton médecin, demande lui de te référer à un psychiatre. C'est un peu mieux. Eux aussi ne comprennent pas grand chose, mais ils ne devraient pas te juger. J'ai commencé à lire le livre "Tous fou?" et un psychiatre professeur a avoué que les psychiatres ne savent pas de quoi ils parlent en général. Alors imagine un médecin, un T.S., une infirmière.

Savais-tu que tu peux déposer plainte au Collège des Médecins contre ton médecin pour ces propos? Leur code de déontologie leur demande d'avoir un comportement professionnel. Moi aussi j'aurais pu déposer plainte, mais avec l'énergie que j'ai et la maladie, pas évident de le faire.

Courage.

Continue de nous écrire.
I hate myself and I just want to kill myself.

ZigZag900
Messages : 156
Enregistré le : 15 nov. 2015, 23:07

Re: Je suis épuisée

Message par ZigZag900 » 25 mars 2018, 18:22

Salut 1furtif,
Tu sais, moi non plus je n'ai pas vraiment d'énergie à dépenser pour faire une plainte comme mon médecin. Je n'ai pas envie qu'elle sache que j'en ai fait une contre elle, surtout que je risque de devoir la garder. Ce n'est pas facile de changer de médecin. L'attente est tellement longue.

Ça ne vas tellement pas bien depuis 2 semaines. Mes idées suicidaires sont tellement intenses... Je ne sais plus quoi faire pour les gérer... J'ai besoin d'aide, mais je ne sais pas où aller la chercher :(

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 162
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Je suis épuisée

Message par 1Furtif » 25 mars 2018, 23:17

Allô ZigZag900,

Je te comprends pleinement que tu ne veuille pas déposer plainte contre ton médecin. Malgré qu'ils ne devraient pas faire de représailles, les médecins peuvent le faire quand même. Et que dire de changer de médecin. Je m'étais informé et on m'a dit de le garder puisque j'en ai un. Mais rien ne t'empêche de parler à ton médecin et de lui dire qu'elle à un comportement et un discours non professionnelle qui te blessent. Ça se dit.

C'est beaucoup 2 semaines avec des idées suicidaires intenses. Si tu peux parler (pour ma part quand j'ai des idées suicidaires intenses je n'arrive pas à parler, je dis des mots incohérents) n'hésite surtout pas à téléphoner au 1-866-appelle (277-3553) (Suicide Action de Montréal) ou 1-866-revivre dans le jour. Sinon, continue de nous écrire ici sur le forum, ça m'a aidé à évacuer une partie de cette souffrance. Si c'est trop personnel, tu peux m'envoyer des messages privés.

Dans les autres messages que tu as écrits, tu faisais mention que tu voyais une psychologue, est-ce que tu continue de la voir? Est-ce que ça t'aide? Quand j'avais des idées très noires, j'appelais mon psychologue au téléphone et il me parlait jusqu'à 1 heure de temps sinon plus si j'en avais besoin et il ne me demandait pas de le payer. Tu pourrais appeler ta psy et lui parler.

Tu peux te rendre à l'urgence d'un hôpital psychiatrique ou à tout autre hôpital qui a un département psychiatrique aussi.

Ce qui est important c'est de ne pas rester seule. Téléphone, écris-nous ou rends toi à l'urgence. Il y a aussi le 911 si tu n'arrive pas à te déplacer.

S'il te plaît, tiens moi au courant...
I hate myself and I just want to kill myself.

SACHA
Messages : 2460
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Je suis épuisée

Message par SACHA » 26 mars 2018, 07:20

j'ai une question... ton médecin, c'est un médecin généraliste ou un psyciatre.. si c'est un généraliste, tu devrais demandé d'être transférer à un psychiatre..

ZigZag900
Messages : 156
Enregistré le : 15 nov. 2015, 23:07

Re: Je suis épuisée

Message par ZigZag900 » 26 mars 2018, 15:37

Salut 1Furtif,
je voulais simplement te dire que je t'ai écrit en privé

et SACHA, non c'est un médecin. En fait, c'est une super infirmière. Je me suis renseigner auprès d'un psychiatre à l'hôpital à savoir s'il pouvait me référer à un psychiatre en externe et il m'a dit qu'il ne pouvait pas... J'ignore pourquoi.

Répondre