Au bout du rouleau

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
Touptite
Messages : 3
Enregistré le : 07 avr. 2018, 15:02

Au bout du rouleau

Message par Touptite » 08 avr. 2018, 13:17

Je n’en peux plus. Je suis au bout du rouleau. Depuis le mois d’août dernier je suis en arrêt de travail pour cause de dépression. J’ai passé 3 mois à l’hôpital sans aucun changement. J’ai même eu une quarantaine de traitement d’électrochoc sans résultat. Et c’est sans parler de tous les médicaments que mon psychiatre m’a prescrit qui ne font pas effet. Je suis découragée. J’ai l’impression que mon médecin ne sait plus quoi faire avec moi. Et je n’en suis pas à ma première dépression. Il y a quelques années, je suis restée 2 ans en arrêt de travail pour soigner ma dépression. Je n’en peux plus, je veux mourir. Je me sens toujours comme une merde. Je me questionne sans cesse à savoir pourquoi je continue de vivre. Pourquoi je m’entête à essayer d’être heureuse. Je n’en serai jamais capable. J’ai beau essayer tous les outils qu’on me donne, rien ne change. Je me sens comme une lâche qui ne fait jamais rien de bon. Je fais juste de la merde autour de moi et je rends tout le monde malheureux. Je fais perdre le temps à tout le monde. J’Ai tellement mal en dedans sans trop savoir pourquoi. J’ai constamment envie d’hurler toute la douleur que j’ai à l’intérieur de moi. Je suis un poids pour la société.
Si au moins j’avais le courage de me suicider. Qui aurait réellement de la peine? Ma mère, mon père, c’est tout. Ils s’en remettraient probablement. Au moins j’arrêterais de souffrir. Pourquoi je continue à me battre? Juste parce que je suis trop chieuse pour passer à l’acte. Ça fait longtemps que j’aurais dû le faire. Je ne rends personne heureux autour de moi. Je fais perdre leur temps à tout le monde. Il serait plus que temps que je me décide et que je mette enfin fin à mes jours. Enfin la souffrance serait finie. C’est la seule solution. Il n’y en a pas d’autre. J’ai tout essayé mais je suis une bonne à rien. Il serait enfin temps que je comprenne que je n’arriverai jamais à rien de bon. Je perds mon temps et je fais perdre le temps à tout le monde. Ça sert à quoi de continuer? Pourquoi je n’ai pas le courage? Pourquoi je suis si lâche? Je dois arrêter d’espérer qu’un jour ça ira mieux parce que ça ne sera jamais le cas. Je serai toujours trop faible pour affronter la vie. Pourquoi ne pas tout abandonner? La vie, ce n’est pas fait pour moi.

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 165
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Au bout du rouleau

Message par 1Furtif » 09 avr. 2018, 00:00

Allô Touptite,

Ça fait 14 ans que je suis suivi pour une dépression. Les psychiatres m'ont donné comme toi plusieurs médicaments et rien ne fonctionne. Ils m'ont proposé les électro-chocs et un traitement par champs magnétique que j'ai refusé.

Moi aussi j'ai des idées suicidaires au moindre événement majeur qui se passe dans ma vie. Comme toi, je n'ai pas le courage de passer à l'acte même si j'en ai fortement envie. Je peux dire que je suis dans un équilibre instable.

Je te dirais de faire une introspection afin de savoir pourquoi tu as si mal en dedans. Malgré que comprendre ne guérit pas, ça peut valoir la peine de mettre des mots sur notre mal et de nous soulager un peu.

As-tu vu un psychologue?

Continue de nous parler ici pour évacuer ta douleur.

Tu peux aussi m'envoyer des messages en privé si tu le désire.
I hate myself and I just want to kill myself.

Touptite
Messages : 3
Enregistré le : 07 avr. 2018, 15:02

Re: Au bout du rouleau

Message par Touptite » 09 avr. 2018, 19:39

Bonjour Furtif,

Merci beaucoup de m'avoir répondu. Pour répondre à ta question, oui je vois une psychologue mais elle est peu utile; elle m'écoute, me pose quelques questions mais ne me donne jamais d'explication ou de conseil.
Je n'en peux plus de pleurer du matin au soir. Le seul truc que j'ai trouvé pour cesser de pleurer c'est de dormir. Les gens autour de moi ne me comprennent pas et me jugent. Lorsque je prends le téléphone pour avoir de l'aide, je me fais répondre d'arrêter de pleurer, comme si j'avais le contrôle là-dessus. Je suis tannée de ne pas avoir assez d'énergie pour faire quelque chose. Juste le fait de prendre une douche est un réel défi pour moi alors lorsqu'il s'agit de faire du ménage ou d'aller prendre une marche, je suis complètement découragée et je me mets à pleurer et à avoir des idées noires.
À tous les jours je tente de faire une introspection pour comprendre mon mal, j'ai peut-être quelques idées mais comme tu écris comprendre ne guérit pas.

Avatar du membre
1Furtif
Messages : 165
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Au bout du rouleau

Message par 1Furtif » 09 avr. 2018, 22:59

Allô Touptite,

Ta psychologue est là pour t'aider à trouver ton mal être. C'est à toi de trouver des explications car tu es la seule à être dans ta peau.

Elle n'a pas le droit d'interférer dans ta vie. Et c'est une question que j'avais posé justement à mon psychologue: "À quoi servez-vous?" Mais elle peut t'aider à voir les choses autrement. Exemple, je suis tombé amoureux d'une femme, mais c'est un amour impossible et j'en souffre énormément. J'ai des idées suicidaires et j'ai même commencé à me mutiler. Je l'ai montré à mon psychologue. Il m'a dit que celle que j'aime n'aimerait pas savoir que je me mutile et que je veux me suicider à cause de cette histoire d'amour. Ça m'a donné à réfléchir, j'ai arrêté de me mutiler et mes idées suicidaires ont diminué. Le rôle du psychologue s'arrête là.

Si en dormant tu arrive à arrêter de pleurer, ça peut être une solution temporaire. Laisse les gens autour de toi dire ce qu'ils veulent. Ils ne l'ont pas vécu donc ils ne comprennent pas. Moi non plus mon entourage ne comprend pas ce que je vis et m'ont même jugé. Tu sais maintenant qu'ils ne peuvent t'aider. Ici sur ce forum tu trouveras des gens qui te comprendront car beaucoup sont passés par où tu es passée. Il y a aussi les intervenants de Revivre qui peuvent t'écouter (1-866-revivre) et te guider. Sinon tu peux téléphoner au 1-866-appelle si tes idées suicidaires sont trop fortes.

T'inquiète pas, moi aussi prendre ma douche est tout un défi et ça doit faire huit ans que je n'ai pas fait le ménage dans ma chambre. Tu devrais voir la poussière qu'il y a sur mes commodes! Comme toi, je vois une montagne à gravir à chaque fois que je veux faire quelque chose. Je ne peux faire plus de trois heures d'activité et pas à tous les jours.

Si ce n'est pas indiscret, quelles sont tes idées sur ton mal être?

Continue de nous écrire. Sinon, comme je te l'ai dit, tu peux m'écrire en MP.

À bientôt!
I hate myself and I just want to kill myself.

Touptite
Messages : 3
Enregistré le : 07 avr. 2018, 15:02

Re: Au bout du rouleau

Message par Touptite » 10 avr. 2018, 22:36

Bonsoir Furtif, je t'ai écrit en message privé.
À plus

Répondre