Mon histoire et demande de conseils

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
Unknownanxiety
Messages : 1
Enregistré le : 08 mai 2018, 11:02

Mon histoire et demande de conseils

Message par Unknownanxiety » 08 mai 2018, 11:12

Hello tout le monde,

C'est mon premier post sur le forum et je suis tombé dessus un peu par hasard.

Donc voilà, tout a commencé en 2010, le lendemain du nouvel-an. Je fais ma première crise d'angoisse à 12 ans. Même si j'étais évidemment très anxieux déjà avant. Je me posais beaucoup de questions et était un enfant particulièrement sensible.

On va sauter quelques étapes communes à tout le monde car si vous êtes sur le forum vous les connaissez. J'ai été consulter un médecin qui m'a préscrit des médicaments anti-diahrrée... J'ai assez vite compris que ça ne servirait à rien. Mes parents eux, ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre, je ne sais pas vraiment. Même lorsque je leur en parle maintenant à 20 ans.

De ce fait, je me suis petit à petit décomposé et j'ai arrêté de manger ce qui les a finalement alertés. Et puis finalement non, tout est rentré dans l'ordre, ils ont passé au dessus.

Puis j'ai rencontré mon ex petite copine il y a de ça 4ans maintenant, qui a tant bien que mal et surtout en mal malheureusement tenté de m'aider. Je m'étais référé à elle et elle m'a mis durant 3 ans de relation, beaucoup de pression. Ce qui a n'a fait qu'empirer toutes les crises puis nous nous sommes séparés. Elle s'est servie de mes soucis pour me descendre et me traiter de malade mental.

suite à cette perte de repères, il n'a pas été facile de canaliser mes émotions et mon anxiété. Mes amis sont entrés en jeu et c'est pas trop mal passé, mais là sont apparues des envies suicidaires, plus envie de vivre, j'étais dégouté de moi-même, dégouté de qui j'étais à cause de ce qu'elle m'a dit. Puis encore une fois mes amis s'en sont chargés et m'ont fait remonter la pente. J'estime aller mieux maintenant, cependant je suis encore en classe avec cette fille qui se permet parfois de se moquer ouvertement de ces problèmes que elle seule connaissait.

J'ai donc pris la dure décision d'en parler à tous mes proches, gentiment mais surement, mais ce n'est pas pour autant que je suis pris au sérieux. J'ai l'impression après maintenant 8 ans d'arriver à bout. Il faut que je trouve une solution, j'ai l'impression d'être freiné et de tourner à 20% de mon potentiel constamment. J'aime la vie et je m'y accroche mais parfois vous le savez tout autant que moi, il faut s'y accrocher tellement fort que c'est épuisant.

Merci à ceux qui auraient quelques conseils à me donner même si je pense que pour ma part, le plus dur est déjà fait.

Répondre