Attaque de panique, semi-vie.

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
Svetlana
Messages : 8
Enregistré le : 07 avr. 2018, 12:43

Attaque de panique, semi-vie.

Message par Svetlana » 20 mai 2018, 13:11

Bonjour,

Je suis une femme de 29 ans. Je souffre d'attaques de panique depuis l'âge de 15 ans. J'ai ensuite varié: anorexie, boulimie, tentative de suicide qui camouflaient un temps mes angoisses mais n'amélioraient pas mon état.

J'ai été hospitalisé à plusieurs reprises, j'ai vu des psys , fait une analyse pendant trois ans, pris un paquets de médicaments, rien ne parvient vraiment à me guérir. Le Xanax atténue un peu mes crises mais après j'en prends de plus en plus et je m'en sors pas.

J'ai eu des périodes d'accalmie, mais je me sens toujours sur un fil, toujours en train de me battre, toujours en train de me poser des questions avant de faire telles ou telles choses...

Actuellement je suis à nouveau dans une phase aïgue de crise, j'ai du mal à aller travailler, à sortir de mon lit, à aller faire mes courses....

Hier j'ai réussi à aller à la pharmacie à pied, sans angoisser (à 10minutes de chez moi) , j'étais contente, et ce matin je me suis sentie vraiment nulle, marcher 10 minutes , une victoire? c'est donc ça ma vie...

Je me sens terriblement seule avec ce trouble, j'aimerais beaucoup pouvoir discuter avec des gens... Même par mail, s'encourager...

Vc1234
Messages : 505
Enregistré le : 20 janv. 2015, 14:53
Localisation : Laval

Re: Attaque de panique, semi-vie.

Message par Vc1234 » 26 mai 2018, 23:11

Coucou!

Comme je te comprends! On m’a diagnostiqué un trouble panique avec agoraphobie il y a bientôt trois ans. Maintenant, je vais mieux, mais j’ai passé par là : ne pas pouvoir aller au coin de la rue et ressentir un sentiment de honte.

J’aimerais beaucoup t’aider. Écrit moi si tu en as envie.

Lil
Messages : 16
Enregistré le : 27 mai 2018, 12:48

Re: Attaque de panique, semi-vie.

Message par Lil » 27 mai 2018, 17:43

Bonsoir,

Moi aussi les attaques de panique nocturnes ont commencé vers les 14 ans. L'âge où mon père a tenté de me violer sur mon lit, puis il m'a punie car j'ai réussi à me défendre, et je n'ai pas pu éviter cette terrible punition, aussi traumatisante qu'un viol.
En fait mon père m'a signifié : "Tu crois que tu peux m'empêcher de faire ce que je veux ? Et bien NON, c'est toi qui ne peux pas faire ce que tu veux."

Les attaques de panique sont l'expression de l'angoisse de mort. Répétitions de ce moment où on s'est vu mourir parce que nous étions à la merci de quelqu'un, le plus souvent. Un détraqué qui nous menace (pendant un viol c'est cette menace de mort qui nous traumatise). Ou quelque chose qui se détraque en nous (la maladie) où dans notre environnement (mort subite, inattendue d'un proche).

Ce qui fait paniquer c'est le fait d'être réduit à l'état d'objet menacé de mort. Dans l'incapacité d'agir, de dire "je". Je veux. Je ne veux pas.
Les occasions de dire "je" dans une vie sont extrêmement rares. On devrait de temps en temps en faire la liste, cela nous ferait du bien, cela nous remettrait les yeux en face des trous : à quels moments dans notre vie pouvons-nous changer quelque chose, pour dire enfin "JE" ?

Lorsque nous ne pouvons pas sortir, qui décide ? et nous, on dit quoi ? On ne dit rien, on subit. On se laisse empêcher de dire "je". On se laisse violer notre intimité désirante, notre intimité décidante. Pourquoi ? Parce que si je dis "je-ne-veux-pas", la punition sera : la mort.
Alors on laisse l'autre dire "non" à notre place. Non, tu ne sortiras pas, non, tu n'iras pas travailler, non, tu n'iras pas faire les courses... NON, tu ne feras pas ce que tu veux !

Svetlana
Messages : 8
Enregistré le : 07 avr. 2018, 12:43

Re: Attaque de panique, semi-vie.

Message par Svetlana » 01 juin 2018, 13:36

Ta réponse me parle beaucoup, oui on se sent comme un objet, à la merci de quelque chose plus fort.
Mon traumatisme, à côté de ce que tu as vécu n'est rien...

Lorsque j'étais à l'école j'étais "harcelée" par d'autres enfants, qui me crachaient dessus, se moquaient de moi, déchiraient mes dessins, une fois des coups.. Mais plein d'enfants ont subis ça et s'en sortent pourtant... J'ai l'impression de manquer de résilience...

Ayant conscience de nos "traumatismes", comment penses tu qu'on puisse les apaiser?

Répondre