Phobie de me retrouver à la rue

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Phobie de me retrouver à la rue

Message par Nathalie » 28 juin 2011, 08:13

Bonjour et bon courage à tous!

Ayant eu des problèmes à mon travail, j'ai pensé à quitter, j'ai même avisé ma patronne, mais je me suis ravisée et elle a accepté.
Mais depuis ce temps là on dirait que j'ai pris conscience que je ne vaux pas grand chose sur le marché du travail, pas bilingue, pas rapide, pas
de formation en travail de bureau mais expérience sommaire. Donc depuis ce temps je n'arrête pas de penser que je vais me retrouver dans la rue et je n'arrête pas de penser à des catastrophes. J'aimerais tellement que quelqu'un me dise que je n'ai aucune raison de m'en faire, qu'il va toujours y avoir du travail pour moi. J'essaie de me convaincre que ces pensées sont irrationnelles, mais je suis bonne pour me convaicre que j'ai raison. Ma vie est devenu presqu'un enfer. J'habite chez mes beaux parents et je suis à la recherche d'un appartement mais avec de telles pensées je suis paralysée. Si des personnes vivent la même chose, j'aimerais savoir comment vous vous en sortez! Merci infiniment de m'avoir lue.

guillaume1234
Messages : 107
Enregistré le : 18 mai 2011, 13:34

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par guillaume1234 » 28 juin 2011, 11:24

Bonjour Nathalie,

Je vis une situation similaire. Après une importante psychose je suis incapable de garder un travail. Je m'imagine que les autres m'aiment pas et complotent contre moi. Du coup je vis chez ma mère sur mes économies (j'ai 33 ans). Je vais surement finir sur l'aide sociale si ça continue...Je ne sais pas ce que je vais faire, d'autant plus que je prends des médicaments qui me font dormir 12 heures. Il faudrait que j'arrête de prendre mes médicaments (pas possible), trouver un emploi, un appart et surtout que j'arrête de faire de la paranoïa. Une chose est certaine est que tant que je suis malade je ne peux pas enclencher les autres vitesses... J'ai un peu de chance (je suis en informatique) il y a des emplois mais je ne peux plus vivre le stress d'un bureau de développement informatique...Un peu de stress et je redeviens malade. Voilà tout ça pour dire tu n'es pas la seule dans une situation plate.

Bonne journée

guillaume

Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par Nathalie » 29 juin 2011, 11:02

Merci pour ton témoignage Guillaume, j'ai ces pensées depuis que mon médecin a changé mes anti-dépresseurs, mais il ne veut pas me croire, il dit que je dois plutôt changer ma situation, chum, travail, logement...
Or je suis toute seule au monde à Montréal, depuis ces médicaments on dirait que j'ai conscience de la fragilité de tout.... enfin je te souhaite bon courage et n'oublions pas que nos peurs sont souvent irrationnelles et gargarisons nous de pensées positives, c'est la seule façon d'attirer du positif.

madyetmia19
Messages : 4
Enregistré le : 31 juil. 2011, 17:02

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par madyetmia19 » 31 juil. 2011, 20:23

[quote="Nathalie"]Bonjour et bon courage à tous!

Ayant eu des problèmes à mon travail, j'ai pensé à quitter, j'ai même avisé ma patronne, mais je me suis ravisée et elle a accepté.
Mais depuis ce temps là on dirait que j'ai pris conscience que je ne vaux pas grand chose sur le marché du travail, pas bilingue, pas rapide, pas
de formation en travail de bureau mais expérience sommaire. Donc depuis ce temps je n'arrête pas de penser que je vais me retrouver dans la rue et je n'arrête pas de penser à des catastrophes. J'aimerais tellement que quelqu'un me dise que je n'ai aucune raison de m'en faire, qu'il va toujours y avoir du travail pour moi. J'essaie de me convaincre que ces pensées sont irrationnelles, mais je suis bonne pour me convaicre que j'ai raison. Ma vie est devenu presqu'un enfer. J'habite chez mes beaux parents et je suis à la recherche d'un appartement mais avec de telles pensées je suis paralysée. Si des personnes vivent la même chose, j'aimerais savoir comment vous vous en sortez! Merci infiniment de m'avoir lue.[/quote]

Bonjour j'ai vécu une situation semblable en démissionnant de Mon employeur et en me Faisant réengager, je suis partie vivre chez ma meilleure amie a la suite dun conflit familialet j'ai développe un tag ce qui me paralysait pour trouver un appartement. Cela fait deux ans et la tcc a été la clé. Je vous le recommande cela ma permis de comprendre que cetait inutile de inquiéter.

Surlaroute
Messages : 339
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par Surlaroute » 15 oct. 2011, 08:47

Bonjour! J'ai exactement le même problème. J'ai un emploi bien payé, mais j'ai de la difficulté à supporter la pression, les délais, et la charge de travail. Je n'arrive pas à me concentrer sur ce que j'ai à faire en ce moment, aussi, j'angoisse énormément. Mes nuits sont très courtes, 3-4 heures. J'ai tenté de me séparer de mon chum, car notre relation était devenue très ennuyeuse et je suis allé resté 10 jours chez une amie. J'ai réalisé que mon chum me manquait énormément, résultat, c'est reparti dans le tapis l'anxiété.

Je suis revenu à la maison. Je dors très mal, j'ai peur de me retrouver à la rue sans un sous. Je ne sais pas si je suis fait pour garder cet emploi.

J'ai très peur du futur...

Surlaroute

ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par ardens » 15 oct. 2011, 09:08

Salut Surlaroute, peux-tu te permettre de prendre un brake. Je veux dire prendre un congé maladie. Ça te permettrais peut-être de remonter la côte et aller mieux après.
Bonne chance.

Surlaroute
Messages : 339
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par Surlaroute » 16 oct. 2011, 13:54

Oui, encore un arrêt de travail, le 3e en 3 ans! Mais bon, je ne vois pas d'autre choix, je ne suis capable de rien faire au travail. Je vais à nouveau explorer avec mon psy ce qui me rend si anxieux. Mais, je n'ai pas tellement d'espoir, je me bats contre l'anxiété et la dépression depuis l'âge de 20 ans, et j'en ai 43.

J'essaie de garder espoir, je suis allé mieux, mais ce travail est trop exigeant pour moi. Tout recommencer ailleurs, faire de la recherche d'emploi, beurk! Mais, je n'aurai peut-être pas le choix. Descendre dans les conditions de vie me fait peur aussi...

Qui sait, je vais devoir miser sur d'autres valeurs... plus authentiques?

Enfin, je me dis que ce n'est peut-être même pas le temps de penser à tout cela.

Surlaroute
Merci Ardens pour ta réponse

fleur sechee
Messages : 24
Enregistré le : 17 févr. 2010, 19:57

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par fleur sechee » 22 oct. 2011, 20:17

Bonjour Nathalie,

je suis une femme dans la trentaine, j'ai perdu mon emploi de 8 ans en début d'année, passé 2-3 mois à vivre sur l'argent qu'on m'avait donné lors de la coupure de poste, J'ai cherché un emploi, fini par trouver et j'y travaille depuis 3 mois. Je trouve que nous nous ressemblons un peu sur certains points. Sache que je n'ai pas d'étude non plus mais je suis rapide.

Je me demandais ce qui peut cause ton anxiété.

Est-ce que tu n'es pas rapide parce que tu as peur de faire des erreurs, parce que tu crois que tu aurais besoin de plus d'explication ?
Est-ce que tu t'entends bien avec tes collègues, avec tes patrons ?
Est-ce que tes patrons savent combien tu t'inquiètes ?
Est-ce qu'il t'ont dis des choses te faisant penser que tu ne travaille pas bien ?
Depuis combien de temps tu travailles là-bas ?
Es-tu souvent absente ?
Aimes-tu le travail que tu fais ? (c'est important ca aussi)

Je pense que dépendement des réponses à ses questions, on pourra plus t'aider.
On m'a souvent dis que je pose beaucoup de question :) Ma patronne m'a dis ca vendredi lol. Mais moi je crois que parfois pour se faire une bonne opinion ou pour mieux comprendre ce qui se passe, il faut se poser des questions...

Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: Phobie de me retrouver à la rue

Message par Nathalie » 01 nov. 2011, 11:54

Bonjour Fleur sèchée, merci de t'intéresser à mon cas, je suis lente parce que je suis de nature lente, je ne marche pas vite, je
ne bouge pas vite, c'est mon débit. Je ne suis pas inquiète quant à mes compétences à mon travail, toutefois le produit que nous vendons est tellement cheap que je me dis que ça ne tiendra pas la route et que la compagnie va fermer, bien sûr c'est une peur irrationnelle, il n'y a rien qui parle de fermeture à court ou moyen
terme j'y suis depuis 3 ans. Mon intégration au marché du travail a été difficile, j'ai aussi des problèmes de concentration et un manque total de confiance en moi qui font que depuis que je suis sur le marché du travail (15 ans mainteneant), mis à part mon emploi actuel, mes emplois ont duré maximum d'un an, épuisant! Bien que j'aie fait des études universitaires au niveau de la maîtrise, je suis commis de bureau et si ma compagnie ferme... le seul métier assez payant pour rencontrer mes dépenses serait l'entretien ménager, je ne crois pas pouvoir continuer comme commis de bureau car j'ai perdu mon anglais et je vis à Montreal, mais tout ça demeure hypothétique, pour l'instant j'ai mon emploi et tout mais on dirait que j'ai perdu toute insousiance depuis que j'avais décidé de quitter mon emploi et avait pris conscience de mon peu de valeur sur le marché du travail, j'ai une conscience aigüe de la fragilité de tout, de ma stabilité de mon emploi...

Mais... on dirait que depuis que mes médicaments ont commencé à faire effet 5 mois plus tard, j'y pense moins à tout ça et je vis au jour le jour

Tu as retrouvé un emploi après avoir quitter un emploi, c'est vrai qu'on trouver toujours... l'adrénaline se met de la partie...

J'ai une très grande blessure à mon estime de moi-même en raison du fait que je ne fais pas un métier universitaire comme je serais supposée, l'idée de m'en aller en entretien ménager me déprime vraiment mais bon tout ça demeure encore hypothétique, c'est ça l'anxiété, se monter des scénarios...

Merci de m'avoir lue

Nathalie
xox

PS: Je m'entend très bien avec patronne et collègue, ça c'est précieux, c'est que je suis idéaliste si je souffre car somme toute le tout est assez correct.

Répondre