Angoisses, sexe dans la société et membres reproducteurs.

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
timtim
Messages : 30
Enregistré le : 28 mai 2018, 17:59

Angoisses, sexe dans la société et membres reproducteurs.

Message par timtim »

Coucou à toutes et à tous.

Avant toute choses, je tiens à m'excuser de l'inélégance du titre de ce sujet mais je ne voyait pas comment faire autrement.

J'ai l'impression que la société a complètement perverti le rôle du sexe dans le couple, par rapport à ce que j'ai pu observé dans des témoignages et dans mon entourage.

Je n'ai pas encore été en couple, hormis des aventures très courtes, mais cela a un impacte très nocif sur ma santé mentale.

Voilà, j'angoisse à cause de l'importance que l'on accorde au sexe dans la société de nos jours, et quand je parle de sexe, je fais tout de suite référence (dans ma tête) aux membres reproducteur, à la pénétration et aux éventuels problèmes pouvant toucher ces choses là.

Pour ma part, à 26 ans, je n'ai eu que de très rare fois l'occasion d'embrasser une fille et mes rapport sexuels ont tous laissé place à une panne d'érection. Je flippe terriblement sur tout ce qui concerne le sexe, car je suis célibataire et je me demande si ma capacité à être viril était un jour détruite ou compromise (amputation, panne érectile, SIDA, accident grave...etc.). Je me demande alors si c'est toujours possible de trouver l'amour à cause d'un handicap lié à la virilité.

Pour vous donner un exemple, à chaque fois que je fréquente de belles femmes, je me sens "castré psychologiquement", car je m'imagine avoir un handicap ou une maladie et que la personne que je souhaite draguer va être effrayée par ce handicap (qui n'existe pas) et cela me fait froid dans le dos. Cela me donne presque envie de pleurer. Autre exemple, j'ai peur de me coincer le pénis dans une porte et de me le faire amputer, ou encore m'imaginer que quelqu'un me mette de la semence dans mon repas afin de me faire une mauvaise blague (c'est déjà arrivé à quelqu'un de mon entourage et cela m'a choqué), de chopper le sida et de ne plus pouvoir approcher la gente féminine.

Pour résumer, ma plus grande peur est de finir seul à cause du fait de ne pas avoir eu la force viril et le charme suffisant de faire rentrer une femme dans ma vie, de lui donner envie de m'aimer, ou encore de vivre une vie ou aucun amour de femme ne m'aura été donné. Je trouve que la société a complètement perturbé chez moi, l'équilibre amour/sexe et que je ne sais pas par où commencer pour résoudre ce problème.

Je pense que le sexe n'est pas qu'une simple histoire de "rentrer son zizi dans le vagin de madame" mais plutôt un moment intime où les caresses et la tendresse sont sollicitées. Non ?

Est-ce qu'une femme découvrant que son nouveau copain qui a eu un accident aux parties génitales et qui ne peut pas "baiser" correctement, va automatiquement fuir ? Et si c'est l'homme qui découvre que sa nouvelle copine s'est faite excisée et n'a plus de clitoris va se barrer lui aussi ?

Voilà le genre de questions bizarres qui hantent mon esprit. Ça me rend dingue.

Et vous, avez-vous une piste de réflexion à me suggérer afin de me remettre les idées en place ? J'aimerai connaître votre opinion.
loquebec2
Messages : 25
Enregistré le : 18 sept. 2018, 18:40

Re: Angoisses, sexe dans la société et membres reproducteurs.

Message par loquebec2 »

Les gens qui souffrent de troubles anxieux ont souvent une phobie qui canalise ou représente leur anxiété, leurs peurs. Dans mon cas, ce sont les maladies et la mort. Mais pour toi, ça semble s'être canalisé dans la sexualité. Je pense qu'une bonne thérapie (il faut bien magasiner son psy, par contre) et la fréquentation de groupes d'entraide pour anxieux serait un très bon point de départ pour toi! Ne t'en fais pas, ce n'est pas ton corps qui ne fonctionne pas, il n'y a rien de bizarre ni de défectueux dans ta sexualité... c'est simplement que ton stress, ton anxiété, tes peurs, se sont canalisées dans cette phobie-là. Et les phobies, ça se traite. On s'en sort, après une bonne thérapie, plusieurs mois de cheminement... ce n'est pas facile, mais on s'en sort! Courage! :-)
Répondre