Sevrage Xanax 0.50

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
sinequanone
Messages : 1
Enregistré le : 18 févr. 2014, 16:21

Sevrage Xanax 0.50

Message par sinequanone » 19 févr. 2014, 07:58

Bonjour,

Je suis Française et j'espère trouver parmi vous ce que je ne trouve pas sur les sites français.
Voilà je suis en sevrage de benzodiazépines (xanax o.50). Je n'en prenais pas beaucoup par jour, deux exactement, un le matin, un le soir, mais ce depuis plus de 13 ans. Certains jours ou je ne me sentais pas bien je pouvais en prendre 2 de plus. Mais jamais plus.
Au mois de décembre je me suis mise à vomir pendant 3 jours. J'ai été hospitalisée pour me rehydrater. Le médecin qui m'a prise en charge m'a dit qu'il fallait que j'arrête le Xanax, que c'était ça qui m'occasionnait mes crises de vomissements. 8 jours plus tard je fus re-hospitalisée pour la même chose. Je suis alors allée voir un psychiatre pour être hospitalisée en clinique pour faire un sevrage de Xanax.
Là ça ne s'est pas bien passé. J'ai tout d'abord été malade dès les premiers jours (crise de vomissements) et la psy a augmenté mes médicaments. Au bout de 15 jours j'étais une loque et j'ai préféré ne pas retourner dans cette clinique. Je n'ai pas encore compris le pourquoi de son traitement.
Mes vomissements ont immédiatement repris et j'ai été à nouveau hospitalisée. Mais là ce fut bien plus grave. J'ai fait 2 crises d'épilepsie et suis restée dans un état semi comateux pendant 5 jours. Les médecins m'ont dit que j'aurais pu mourir.
Je suis sortie maintenant de l'hôpital et ne suis plus sous Xanax mais sous Valium 2 mg. Un le matin, un le soir. J'ai d'autres médicaments, notamment un contre les crises d'épilepsie.
Evidemment je ne suis pas bien, je suis en manque. J'ai des maux de crâne épouvantables, ne suis pas stable sur mes jambes, dors mal, un jour j'ai mal là, le lendemain autre part.
Ma question est : combien de temps vais je me sentir mal ? Je dois réduire progressivement le Valuim. La prochaine étape étant la semaine prochaine. N'est ce pas trop tôt car ça ne fait que 15 jours que j'ai débuté le programme de sevrage.
Pouvez vous m'éclairer sur ce qui m'attend. Je suis prête, je veux bien faire ce sevrage, je ne suis pas contrainte. Mais je veux juste savoir ce qui m'attend.

Je vous remercie de tous les conseils que vous pourrez m'apporter ainsi que les informations que vous pourrez me fournir.

Bien amicalement,

Siné

philtirlititi
Messages : 5
Enregistré le : 20 mars 2014, 13:16

Re: Sevrage Xanax 0.50

Message par philtirlititi » 22 mars 2014, 04:37

Bonjour, je suis Belge, et je viens de faire une dépression majeure.
Je viens d'être hospitalisé pendant cinq mois.
J'ai pris des benzidiazépines (lorazepam) comme le xanax.
Les benzodiazépines ont le même rôle que l'alcool, ce sont des anxiogènes, car ils inhibent les production de sérotonine, dopamine,..
C'est d'ailleurs pour cela que tu as fais une crise d'épilepsie.
le suite tout à l'heure

philtirlititi
Messages : 5
Enregistré le : 20 mars 2014, 13:16

Re: Sevrage Xanax 0.50

Message par philtirlititi » 22 mars 2014, 04:37

Bonjour, je suis Belge, et je viens de faire une dépression majeure.
Je viens d'être hospitalisé pendant cinq mois.
J'ai pris des benzidiazépines (lorazepam) comme le xanax.
Les benzodiazépines ont le même rôle que l'alcool, ce sont des anxiogènes, car ils inhibent les production de sérotonine, dopamine,..
C'est d'ailleurs pour cela que tu as fais une crise d'épilepsie.
le suite tout à l'heure

philtirlititi
Messages : 5
Enregistré le : 20 mars 2014, 13:16

Re: Sevrage Xanax 0.50

Message par philtirlititi » 22 mars 2014, 08:33

Bonjour, je suis Belge, et je viens de faire une dépression majeure.
Je viens d'être hospitalisé pendant cinq mois.
J'ai pris des benzidiazépines (lorazepam) comme le xanax.
J'ai arrêté es benzodiazépines fin janvier 2014, mais je n'y étais pas accro.
Les benzodiazépines ont le même rôle que l'alcool, ce sont des anxiogènes, car ils inhibent les production de sérotonine, dopamine,..
C'est d'ailleurs pour cela que tu as fais une crise d'épilepsie.
Pour appuyer mes dire:
"L'usage des benzodiazépines comme « antidépresseur » est inadapté. Sur l'échelle simplifiée : état dépressif — état normal — état anxieux, les benzodiazépines se situent comme un correcteur d'un état anxieux et orientent donc plutôt vers l'état dépressif. Les benzodiazépines sont en particulier des « dépressants » (dépresseurs).
In Wikipédia indication.
Donc,il est impératif que tu t'en défasse le plus vite possible,c'est possible, moi, j'y suis arrivé.
Tu ne parle pas si tu prends un antidépresseur, comment cela se fait-il qu'un psychiatre ne te prescrive pas un antidépresseur?
Cela me parait utile pour un court laps de temps.Je suis moi-même à la recherche de personnes qui ont arrêté un antidépresseur.
Si tu le veux, tu peux te renseigner aussi sur la somatothérapie massage sensitif camili (R) (regarde sur Google)qui est une école de psychothérapie en France. Ce sont entre autre des séances où tu peux te faire masser, redécouvrir ton corps par un professionnel qui n'a que de l'amour et de la compréhension à te donner. Les séances d'une heure coûte environ 50 à 60 euros.(peut-être à négocier, suivant le thérapeute). J'ai moi-même suivi cette thérapie alors que je n'étais pas en réelle dépression, et cela m'a apporté du bien. J'ai également suivi la formation de Massage de bien-Être qui est le premier des stades pour devenir somatothérapeute.
Voilà là. c'est un début de réponse, j'espère que ces pistes de réflexion te seront bonnes.
Philippe
NB: n'hésite pas à me répondre si tu trouve mon message.
Tu aurais pu en dire plus sur toi, je t'en aurais peut-être donné d'autres (pistes).
Bonne chance!Bon courage!

Répondre