La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
Avatar du membre
misstux
Messages : 72
Enregistré le : 16 févr. 2010, 23:25
Localisation : Baie-Comeau, Québec
Contact :

La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par misstux » 17 févr. 2010, 00:35

Re-bonjour à tous sur le nouveau forum !

Puisque je n'étais pas super satisfaite de mon ancienne présentation que j'ai faite à cause de la crainte que j'ai eue d'avoir fait peur aux autres, je refais ma présentation en copiant-collant le témoignage que j'avais posté sur phobies-zéro en l'adaptatn quelque peu :

Mon prénom est Caroline, j'ai 26 ans et je viens de Baie-Comeau. Avec une déficience visuelle diagnostiquée à 4 mois, les effets de ma différence se sont manifesté tôt dans ma vie. Autour de deux ans, je commençais à m'enfoncer dans mon monde et mes parents ont commencé à soupçonner de l'autisme, ce qui fait que j'ai d'abord eu un premier pédopsychiatre avec qui ça n'avait pas bien été pour mes parents. À la suite de la rencontre foireuse, ma mère, en plein désespoir, m'a extirpée de force de mon monde et encore aujourd'hui, je flippe bin raide quand j'entends mon frère (250lbs) sauter sur le plancher du salon qui est situé juste au dessus de ma chambre pour que je monte souper.
Après ça, j'ai été suivie pendant plusieurs années par un deuxième pédopsychiatre, mais le diagnostic d'autisme ou d'Asperger n'avait jamais été clairement établi, et j'ai aussi eu de l'orthophonie.

Au niveau scolaire, je n'ai pas eu de maternelle, mais plutôt une prématernelle dans une classe d'enfants handicapés où nous n'étions que deux filles, la deuxième étant trisomique. Mais après que cette année soit passée, on m'a jugée prête à commencer ma première année en classe régulière, à condition d'avoir une éducatrice. On ma donc fait sauter la maternelle.

Les trois premières années étaient plutôt moyennes, et dans ces mêmes années, je vivais encore à moitié dans mon monde et j'imitais les ti-bonhommes, dont le ti-bonhomme fâché à plat ventre frappant le sol avec ses poings quand je pétait une crise. Dans les mêmes temps, mes seins ont commencé à pousser à sept ans et j'ai eu mes premières règles à neuf ans, ce qui fait que très tôt, j'ai dû commencer à me changer dans les douches lors des cours d'éduc', et puis dès qu'il y en a eu une qui me demandait comment j'ai fait pour avoir des gros seins, ma mère m'a mise aux vêtements amples pour dissimuler mes formes pubères. Bien des fois, mon frère, qui a un déficit d'attention avec hyperactivité, s'est mis dans le trouble en voulant me défendre face à mes camarades qui étaient pas toujours fins avec moi.

Puis lors de l'été de mes neuf ans, alors que j'étais à Québec pour mon rendez-vous annuel en basse vision, un de mes rendez-vous était avec je ne sais plus si c'était un comportementaliste ou un psy, mais lorsque ma mère a parlé du fameux ti-bonhomme fâché en mimant le geste, cela a eu l'effet d'une douche glacée et c'est là que j'ai commencé à avoir honte des bêtises que j'avais faites, et à me sentir hyper mal à chaque fois que je commets une gaffe. Je pense que c'est là que mon anxiété a commencé, puisque c'est à partir de là que j'ai commencé à bloquer quand j'explique quelquechose. J'étais désormais bien consciente de ma différence. Mais d'un autre côté, je me suis mise à concentrer davantage sur mes études et mes résultats ont monté : je compensais ma différence avec mes capacités intellectuelles.

J'ai donc poursuivi mes études, sans doubler une seule fois, mais au niveau des interactions, j'étais hyper timide, et les p'tits cons et les tites bitch n'ont pas aidé. Le jour du bal des finissants, lors de la messe qui précédait le bal, tout allait bien jusqu'à la chanson "La place des hommes " de Patrick Bruel que tous les finissants devaient chanter, j'ai été la seule à n'avoir pas eu de feuille et donc, même pas une minute après le début de la chanson, je m'effondre et je dois quitter le groupe pour me mettre en retrait. Ce n'est qu'un des exemples montrant combien les autres peuvent être mesquins.

Au cégep, ça s'est mieux passé à cause de l'auto-modération qui règne, mais là aussi, il m'est arrivée d'avoir des crises d'anxiété quand je stressais à l'idée de ne pas pouvoir finir un projet en équipe. Je suis sortie avec mon DEC en arts et lettres en 2004.

Comme je ne savais pas vers où aller, j'ai pris un break qui dure encore. Je n'ai jamais été en appart, donc me voir à Québec ou à Chicoutimi, loin de ma famille pour poursuivre des études universitaires, ce n'est pas encore pensable, même si je ramasse tranquillement l'argent pour ne pas me retrouver dans la même situation qu'au cégep où les prêts et bourses ne donnaient que l'équivalent des bourses (on me disait que les prêts étaient convertis en bourses, mais ce n'était pas vrai du tout).

Depuis que j'ai commencé ma pause, j'ai fait une première tentative à la SEMO-Côte-Nord, mais ça ne s'était pas bien passé. Le suivi que j'avais avec la conseillère de l'époque ne répondait pas à mes attentes. Il n'y a pas eu vraiment d'atelier, que ce soit sur la gestion du stress ou sur la confiance en soit. Je n'ai jamais pu avoir les simulations d'entrevue, ce qui fait que quand un emploi m'a été proposée, je suis arrivée démunie à l'entrevue. Et comble de malchance, ce que je n'avais pas comme information, c'est que l'emploi en question (au Ministère de la Justice) allait m'amener à être en contact avec des ex-détenus, alors que j'avais pourtant demandé auparavant si ça allait être le cas ou non. Donc, quand au moment de l'entrevue, il a été question de mises en situation impliquant un ex-détenu énervé, j'ai bloqué et donc, je n'ai pas eu l'emploi.

À partir de là, j'avais mis une croix sur la semo. Puis à l'automne 2008, en sachant que ma mère avait eu une bonne expérience au Centre Émersion il y a plus de dix ans, je m'étais donc tournée vers là pour retenter d'intégrer le marché du travail, mais au moment de l'étape où il fallait que j'aille au Centre local d'emploi pour le formulaire, la femme qui nous (ma mère et moi) a reçues nous a dit que le Centre Émersion n'est pas adapté pour la clientèle handicapée et a donc reparlé de la SEMO. Nous lui avons donc parlé de la mauvaise expérience que j'avais eue, et la femme nous a assurés que ce n'est plus la même conseillère, et que celle qui est actuellement en poste fait du suivi de grande qualité.

Puisque ma mère était en poste depuis quelques mois à la Table de concertation des associations de personnes handicapées, elle a eu le temps de connaître la directrice de la SEMO et donc, dès que l'occasion s'est présenté, ma mère s'est vidé le coeur, puis la directrice a suggéré que j'aie une réévaluation afin qu'on soit bien fixé au niveau de ma condition.

Puisque ma mère avait déjà entendu parler de l'Asperger, elle (et moi aussi) a commencé à se demander si je n'en faisais pas, ce qui fait que dès le rendez-vous chez le médecin de famille au cours de l'hiver 2009, j'ai fait une demande pour une réévaluation chez le psychiatre. Quelques semaines après, j'obtiens mon rendez-vous en mars à l'hôpital.

De la consultation, il en est ressorti que ce que j'ai qui faisait penser à de l'autisme est en fait un effet de ma déficience visuelle, et que je fais de l'anxiété sociale, et que pour traiter ça, il recommande une thérapie cognitive. Mais nous n'avons pas pensé à demander tout de suite le papier. Et encore comble de malchance : nous n'avons trouvé aucun psychologue sur la Côte-Nord qui traite l'anxiété.

Encore une fois, je me suis retrouvée démunie face à ma condition, mais je me suis quand même présentée à nouveau à la SEMO, en demandant d'avoir la conseillère dont on m'a parlée, et cette fois, je pense que cette fois c'est la bonne, puisque la nouvelle conseillère veut prioriser les ateliers sur la confiance en soi et la gestion du stress, en disant que si ça doit prendre un an avant d'envoyer un premier CV, ça prendra un an, tant qu'elle ne sentira pas que je suis prête à me lancer dans la recherche active.

Environ un mois après la première rencontre, j'ai eu une dispute avec mon père parce que je n'avais pas tout de suite fait la job du lave-vaisselle, et parce que je craignais que mon père oublie que j'avais un rendez-vous avec la conseillère la journée-même. Je suis donc arrivée en larmes à mon rendez-vous et je me suis vidée le coeur. Elle m'a recommandée de m'adresser au CLSC pour faire une demande pour voir une travailleuse sociale, et elle a insisté pour que ce soit moi et non ma mère qui décroche le téléphone pour appeler.

Le lundi suivant, j'ai donc appelé et j'ai donc pu avoir le rendez-vous avec l'infirmière du CLSC dans la même semaine et donc, pour le moment, je suis sur une liste d'attente de 3-4 mois.


Vous savez maintenant mon background, maintenant je vous parle de mon problème d'anxiété en tant que tel :

J'ai des difficultés au niveau de l'interaction avec les autres. Par exemple, à un party de famille, on m'entendra peu, car j'ai tout le temps peur de me planter à cause des différences d'intérêts, même dans des domaines d'intérêt commun, comme par exemple le fait que je suis davantage intéressée par le développement Web et Linux, alors que beaucoup se limite à Facebook+courriels+MSN pis that's it. Ou encore le fait que je préfère écouter de la musique moins connue plutôt que de me gaver de Star Académie, de chanteuses r&b à deux balles ou autre musique ultra-commerciale.

Pour revenir à mon père, puisque j'ai parlé de dispute qui a tourné en larmes, c'est justement parce que ma plus grande difficulté est au niveau de ma relation avec mon père. Il est naturellement bête dans son ton en plus d'être prime. Et avec moi qui angoisse facilement, nous sommes comme deux bombes prêtes à exploser. Quand ma mère est là, ça va, mais quand elle n'est pas là pendant une dispute, je suis complètement démunie car je ne sais pas comment dealer avec ça, et j'ai trop tendance à me fier à ma mère. C'est d'ailleurs pour ça que ma conseillère de la semo m'a recommandé de demander à voir une travailleuse sociale.

Toujours au sujet de ma relation avec mon père, il y a une chose qui m'horripile, c'est de le dépanner quand il a un problème d'ordi. Il est du genre à :
- insister sur une affaire
- Confondre deux choses (antivirus avec firewall, MSN Messenger avec Hotmail)
- Ne pas vérifier ses downloads, même après avoir pogné le même film en russe, en allemand, en italien, etc.
- Pogner des virus de façon niaiseuse (je sais pas combien de fois qu'il a cliqué sur les ****** de pubs de pseudo-antivirus où t'as une fenêtre qui te dit que ton système a X virus)
- Se faire pogner facilement par les canulars, voire les hameçonnages du genre "qui t'a bloqué sur msn".

Avec tout ça, ça me démotive à l'aider, en plus qu'il n'a pas du tout le réflexe de chercher lui-même sur internet les infos sur les sites genre commençamarche, infos-du-net ou autres. Ça ne me donne pas du tout envie de l'initier à Ubuntu, car je sens que je serais tout le temps sollicité même s'il avait la documentation et le forum dans ses favoris, et le livre "simple comme ubuntu" directement sur le bureau. Ceci ne veut peut-être rien dire pour vous, mais je ne me vois pas initier quelque'un d'autre à un système alternatif si je ne me sens pas capable d'initier mon père. Limite, ça irait avec ma mère, mais son ordinateur portable ne démarre pas sur CD et je n'ai jamais modifié l'ordre de démarrage d'un ordinateur.

Mais la pire épisode anxiogène que j'ai eue au niveau du dépannage, c'était quand mon père venait de voir qu'il n'y avait que deux disques durs physiques sur l'ordi de dépannage, alors qu'il en voit trois dans le poste de travail, en plus que Windows XP était très à l'étroit au point que ça bloquait toute nouvelle mise à jour. J'ai donc voulu départitionner le disque dur concerné (partitionner = diviser un disque dur, pour avoir comme deux disques durs indépendants en un seul, et ces divisions s'appellent "partition"). Après une sauvegarde des données de la partition à supprimer, je fais la manoeuvre avec mon CD, mais quelquechose a cloché ; la partition s'est bel et bien agrandie, mais pas le système de fichier de Windows, donc ça apparaissait agrandi dans le gestionnaire de disques, mais pas dans le poste de travail. Je me retrouvais donc dans l'inconnu, car je n'ai jamais réparé, ni réinstallé un Windows (alors que j'ai déjà installé un Linux). J'étais donc dans l'impasse et j'angoissais énormément même si j'avais tout QuébecOS derrière moi, car je n'arrivais pas à expliquer à mon père au sujet de la réinstallation de Windows XP qui était l'option que je préférais (il était dû de toutes façons). Il était réticent à l'idée de perdre ses mises à jour. C'est finalement ma mère qui a pris les choses en main et qui a fait la réinstallation.

Le fait que je n'ai pas pu aller jusqu'au bout a été une autre douche froide.


Au niveau de mes interactions sur le net, là aussi il m'est arrivé quelques situations anxiogènes, dont la fois où, sur un forum généraliste européen, j'ai eu le malheur de présenter le chat de notre voisine, qui sort en laisse et qui est dégriffé, et ça n'a pas tardé que quelques radicaux m'ont prise à parti parce que je défendais cette voisine. Cet événement m'a si marquée, surtout que nous-mêmes, nous sortons nos chattes en laisse (mais ne sont pas dégriffées), que j'en suis devenue allergique à tout message à caractère "défense animale", même quand c'est juste humoristique, ce qui m'a mise dans l'embarras plusieurs fois, car quand je vois un message de ce type, les symptômes apparaissent : palpitations, respiration différente, tremblements, motton, déconcentration.
J'ai quitté le forum en question depuis, et j'ai fait effacer mes messages et ceux de ma mère. Mais la marque est quand même là, et j'ai d'ailleurs ajusté le règlement de mes deux forums (mon forum de graph' et mon forum-bar) en conséquence pour prévenir ces anxiogènes.

Donc, avec tout ça, mon anxiété a empiré avec les années et ca m'agace de plus en plus de vivre dans une prison mentale !

Mais malgré tout ça, j'ai quand même été modératrice pendant deux ans sur le forum de support angloohone de Forumactif, et Supporter sur le forum francophone du même hébergeur, et j'ai appris à créer des thèmes graphiques, que vous pouvez voir dans mon portfolio qui est accessible par le bouton WWW en bas de mon message, et j'ai aussi appris à créer un site web de toutes pièces, et à utiliser des composantes d'un forum pour gérer l'espace membres d'un site associé au forum, et j'ai bifurqué en dehors de Windows.

Je pense que pour le moment, c'est tout. Cela m'a pris longtemps pour écrire ce message afin d'expliquer mon vécu et ma problématique. Maintenant, je vais continuer à parcourir le nouveau forum, et vu qu'il y a ENFIN une section Hobby, je parlerai de mes passions dans un sujet dédié. Et vu qu'il y a aussi une section Activité physique, je vais y parler aussi d'un défi qu'on m'a offert et que j'ai entrepris de relever.

Merci d'avance pour l'accueil !

misstux
Image
Les logiciels que j'utilise sont libres, mais j'aimerais aussi être libre de ma prison mentale qui m'étouffe.

Tuto - Mettre un avatar sur le forum
Mon blog gourmand

Esquisse
Messages : 412
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par Esquisse » 17 févr. 2010, 20:49

Bonjour misstux,

Je suis nouvelle sur le forum et j'ai lu ton message de présentation. J'ai pu apprendre ce qu'était une semo et quelques autres petites choses, merci d'avoir partagé.
misstux a écrit :les prêts et bourses ne donnaient que l'équivalent des bourses (on me disait que les prêts étaient convertis en bourses, mais ce n'était pas vrai du tout)
En raison d'une maladie chronique, j'ai pu bénéficier du programme de déficience fonctionnelle majeure de l'aide financière aux études, est-ce cela dont tu parles lorsque tu évoques les prêts convertis en bourses ? Avec ce programme, j'ai en effet reçu mon aide financière en entier sous forme de bourses. Mais si tu demeures chez tes parents, il est possible qu'ils tiennent compte du revenu de tes parents dans le calcul de l'aide à laquelle tu as droit. Enfin, je ne sais pas quelle est ta situation.
misstux a écrit :Au niveau de mes interactions sur le net, là aussi il m'est arrivé quelques situations anxiogènes, [...] quelques radicaux m'ont prise à parti parce que je défendais cette voisine.
Je comprends ce dont tu parles. Je pense qu'il n'est pas toujours aisé de communiquer sur le net et que la situation que tu décris est assez fréquente, que ce soit sur un forum ou un autre, mais surtout dans ceux qui sont peu ou pas modérés.

Voilà, je te souhaite bonne chance dans tes démarches avec la semo et auprès du clsc.

Esquisse

Pure
Messages : 62
Enregistré le : 16 févr. 2010, 10:06
Localisation : Montréal

Re: La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par Pure » 20 févr. 2010, 15:41

Salut Misstux,

Ton histoire est vraiment pas jojo. Mais je sens que tu sembles t'en sortir très bien. Et je tiens à te féliciter pour ton excellent français.
Ça ne doit pas être évident. Comment tu fonctionnes avec ton clavier ? Tu as un clavier spécial ?

Je te trouve très courageuse et très vive d'esprit.
Tu es une vrai batante.

Avatar du membre
misstux
Messages : 72
Enregistré le : 16 févr. 2010, 23:25
Localisation : Baie-Comeau, Québec
Contact :

Re: La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par misstux » 20 févr. 2010, 22:40

Pure a écrit :Salut Misstux,

Ton histoire est vraiment pas jojo. Mais je sens que tu sembles t'en sortir très bien.
Et même, ça commence à aller mieux. Je viens de me reprendre en main, mais pour ça, il a fallu que je passe par une série de crises d'angoisse pour que je m'y mette enfin. Ça fait maintenant une semaine que j'ai fait de gros changements dans mon rythme de vie et les résultats paraissent déjà sur mon humeur et mon niveau de stress, et même, ça fait deux fois dans la même semaine que j'ai un fou rire sur l'heure du souper.
Au sujet de mon changement de rythme de vie : viewtopic.php?f=29&t=44" onclick="window.open(this.href);return false;

De plus, j'ai eu ma première rencontre avec ma travailleuse sociale mardi dernier.
Et je tiens à te féliciter pour ton excellent français.
Ça ne doit pas être évident. Comment tu fonctionnes avec ton clavier ? Tu as un clavier spécial ?
J'ai un clavier normal. Il y a longtemps, j'avais tap'touche sur mon ancien PC qui tournait sous Windows 95 et j'avais donc une petite base pour taper avec les 10 doigts. Puis vu que j'avais à taper beaucoup de texte pendant mon cégep, et mes années de forumage, j'ai fini par le maîtriser et je n'ai même plus besoin de regarder mes touches quand je tape.

Si tu n'a pas cette maîtrise, je te suggère un logiciel alternatif qui est équivalent à tap'touche : Klavaro (compatible Windows et Linux)
Je te trouve très courageuse et très vive d'esprit.
Tu es une vrai batante.
Image
Les logiciels que j'utilise sont libres, mais j'aimerais aussi être libre de ma prison mentale qui m'étouffe.

Tuto - Mettre un avatar sur le forum
Mon blog gourmand

Pure
Messages : 62
Enregistré le : 16 févr. 2010, 10:06
Localisation : Montréal

Re: La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par Pure » 21 févr. 2010, 00:26

J'ai un mac. Est-ce que tu connais un logiciel gratuit pour le mac ?

Avatar du membre
misstux
Messages : 72
Enregistré le : 16 févr. 2010, 23:25
Localisation : Baie-Comeau, Québec
Contact :

Re: La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par misstux » 21 févr. 2010, 08:33

Pure a écrit :J'ai un mac. Est-ce que tu connais un logiciel gratuit pour le mac ?
La dernière fois que j'ai touché à un Mac, c'était en 1998-1999 pendant mon secondaire 3 et c'était donc avant la génération des OSX, donc je ne suis pas bien placée pour t'aider.

Sinon, je viens de regarder le descriptif et il y a un lien indiqué pour une variante pour Mac : http://homepage.mac.com/typetrainer4mac/Menu1.html" onclick="window.open(this.href);return false;
Image
Les logiciels que j'utilise sont libres, mais j'aimerais aussi être libre de ma prison mentale qui m'étouffe.

Tuto - Mettre un avatar sur le forum
Mon blog gourmand

Pure
Messages : 62
Enregistré le : 16 févr. 2010, 10:06
Localisation : Montréal

Re: La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par Pure » 21 févr. 2010, 17:57

Wow super. Merci MissTux. :D

Mikael
Messages : 3
Enregistré le : 16 mars 2010, 12:32
Localisation : outaouais

Re: La nerdzette anxieuse se présente - prise 2

Message par Mikael » 16 mars 2010, 13:41

Salut! Je suis trop pressé (m`en vais travaillé) pour parler beaucoup mais j`ai lu ta présentation et il me semble que tu vite sur tes patins et très talentueuse. Lâche pas. Je tenterai de te glisser un mot sur l`anxiété un autre jour.

Répondre