L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
Bipo
Messages : 3
Enregistré le : 02 oct. 2014, 10:50

L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par Bipo » 10 oct. 2014, 04:16

Bonjour à tous,

Sébastien, 41 ans, proche Paris.
Je souffre de trouble anxieux -généralisé-, tout comme de phobie sociale, depuis maintenant 23 ans.
J'ai également été sérieusement perturbé par un trouble bipolaire de type I, de 19 à 25 ans (crises annuelles).

Les troubles psychiques, on peut dire que je connais.
Je suis bien sûr sous traitement pour tout ça.
Ca fonctionne bien pour la bipolarité, mais beaucoup moins en ce qui concerne le reste.

Que dire de mon trouble anxieux et de cette phobie sociale ?
Que ceux-ci ont un retentissement important sur ma vie personnelle et professionnelle.
Côté personnel, il m'est difficile de côtoyer "les gens", mes amis, ou même ma famille.

A chaque occasion, la même gêne, le même stress, les mêmes angoisses.
Il m'est difficile de participer à des dîners, aller dans à des soirées, ou plus simplement fêter mon anniversaire.
Trop de monde, trop d'yeux.

Côté professionnel, idem mais puissance 10.
Du plus loin que je me rappelle, toute situation de performance aggrave mes troubles et mon anxiété.
Tout stress m'atteint de façon disproportionnée et fait exploser mes angoisses.

Ainsi, sur une journée de travail de 8 heures, je suis agité par le stress et l'angoisse pratiquement en continu.
A ne plus pouvoir réfléchir, à ne pas être "normal".
Les situations sociales comme les face-à-face (rendez-vous professionnels, réunions, ..) sont vécues comme une détresse intense.
Au plus fort de mes crises, manger avec quelqu'un, écrire ou signer devant quelqu'un, prendre la parole, payer à la caisse, croiser gens et voitures (et donc conducteurs), aller chercher le pain, entrer dans une salle et faire face à la foule..., me causaient énormément de problème.

Je deviens comme "fou". Mon rythme cardiaque s'emballe, mes tempes suent puis dégoulinent en une poignée de secondes 'aussi rapide que rougir), je deviens très agité, je ne sais plus comment me comporter, quoi faire et encore moins quoi dire.
Tous les voyants sont au rouge avec la sensation imminente de s'écraser.
Quand je le peux, je m'éclipse m'essuyer aux toilettes ou dans un endroit désert, me calmer.
Ce qui ne marche pas toujours ...

Les autres symptômes :
Troubles digestifs importants (maux de ventre continuels et amplifiés par chaque échéance, diarrhées sans discontinuer depuis plus de 20 ans,
Oppressions thoraciques et mal de cœur,
Difficultés à respirer, respirations douloureuses, souffle court,
Suées abondantes et impossibles à cacher,
Paralysie, perte de moyens et inhibitions quand l'attention est portée sur moi,
Fatigue chronique, voire épuisement,
Irritabilité, pessimisme,
Impression d’un malaise imminent, ou sentiment de dépersonnalisation, …

Autant dire qu’il est difficile, voire impossible de travailler dans ces conditions.
Même s’il était possible de cacher ses troubles, ce qui n’est pas mon cas (je suis très vite repéré par mes suées, systématiques et incontrôlables), il est pour moi impossible de tenir sur la durée (l’angoisse et le stress sont extrêmement fatigants)
J’ai du mal à finir les semaines, et je tiens rarement plus de six mois.

Mon record ?
1 an et demi au maximum –mais j’avais 25 ans, au mieux de ma forme donc, et à cette époque, j’étais encore dans le déni –suscité et mis en place par ma famille-.
Mon boss d’alors (de formation psycho), qui avait bien vu –comme les autres- mes problèmes me dit :
« J’aimerais bien savoir ce qui vous est arrivé … ».
Partout où je suis passé, même retour.

De famille de cadre, j’ai fait une école de commerce.
J’ai tenu 2 fois un an et demi, au tout début (chasse de tête).
Puis, devant le niveau incroyable de difficultés que je rencontrais dans ce genre de métiers, mes problèmes relationnels, je me suis dit que les métiers techniques pouvaient être une bonne porte de sortie. J’ai donc tout arrêté à 28 ans pour reprendre une formation (forcément courte) en menuiserie.

Hélas, je me suis très vite rendu compte que j’allais autant de mal dans ce nouvel environnement, pourtant moins exposé.
Tout stress, même minime, déclenche mes angoisses, ici ou ailleurs.
J’ai donc depuis comme tactique : travailler 6 mois puis m’arrêter 6 mois, pour me reposer d’une période de travail toujours intense en souffrance.
Du coup, je vis avec le minimum, financièrement. Mais c’est toujours plus vivable que travailler à l’année, et forcément imploser, ou aller au bout de l’épuisement.

Ca crée un décalage avec mon entourage, tous cadres et bien portants.
Moi, je suis ouvrier.

Personne ne comprend autour de moi mon parcours.
Comme il est presque impossible de parler de ses troubles à quelqu’un de « normal » -impossible à imaginer pour un valide-, j’en parle extrêmement rarement.

Voici donc ma question :
Est-ce que, parmi vous, quelqu’un a connu ce type de parcours au niveau professionnel ?

Ai-je des semblables, dont la vie professionnelle aurait été fortement impactée par des troubles ?

La maladie vous a-t-elle obligé à abandonner un métier stressant, vous dévaluant ainsi ?

Les troubles peuvent-ils emmener une personne vers le déclassement professionnel (et éventuellement personnel)?

Internautes, collègues, n’hésitez pas à réagir !
–je n’ai jamais été en contact avec quelqu’un vivant les mêmes troubles que moi-.

A votre bon cœur …
Sébastien

SACHA
Messages : 2391
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par SACHA » 10 oct. 2014, 07:23

Pauvre Sébastien..

c'est difficile le trouble anxieux surtout si autre probleme suvient comme ta phobie sociale.

Je te comprends, moi aussi j'ai un Trouble anxieux généralisé.. mais moi c'est avec trouble panique, trouble obessionnel compulsif..

Tu dis prendre des médocs.. pour ta bipolarité.. as tu qqchose pour ton anxiété, genre Ativan, Rivotril?? je sais pas si ces anxiolitiques sont en vente en Europe.. moi je suis du Canada.. mais il a surement qqchose qui pourrait t'aider quand ton malaise devient intense..

Moi j'utilise Ativan quand je suis en crise d'anxiété après une 1hre sans que la respiration, camomille ne m'aident..j'ai aussi un antidépresseur Cipralex qui est aussi conseillé au TAG et TOC..et le séroquel 25mg au coucher pour mes pensées parasite mais ca m'aide aussi sur mon anxiété et pour finir du Sublinox qui est un somnifère psychotique.. le sublinox m'aide a avoir un sommeil profond.. si je dors pas bien, allo anxiété et ses amis!..

vois tu un psychologue qui pourrait aussi t'aider et te donner des trucs pour quand tu es en foulle...

dit toi que 0 (zéro) anxiété n'existe pas.. tu as besoin d'un certain stress pour fonctionner mais trop c'est trop.. l'acceptation joue aussi un gros role dans l'intensité

j'espère que tu vas trouver la bonne clé sur ton trousseau pour aller mieux

bonne chance

Butch805
Messages : 180
Enregistré le : 14 août 2011, 15:06
Localisation : Sherbrooke

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par Butch805 » 11 oct. 2014, 21:56

Salut à toi. J'ai pratiquement les mêmes symptômes et signes que toi, mais les sueurs en moins. J'ai manqué une vie professionnelle à cause de mon anxiété, mais je réussi quand même dans un autre emploi, avec l'aide de médicaments quand je ne suis plus capable de fonctionner.

Le fait de ne pas faire le métier que j'aurais voulu m'affecte moralement, mais l'anxiété est tellement forte. Malgré ça, je continu à faire des efforts, à m'informer, à affronter. J'aimerais parfois partager comment je me sens, mais la plupart des gens ne comprendraient pas, il se moquerait au pire. Ceux qui réussissent sont souvent ceux qui parlent fort, mais moi je manque de caractère.

En tout cas, tu n'es pas seul à vivre des difficultés; c'est bien que tu partages sur ce site, ne garde pas tout à l'intérieur. Ne lâches pas! Bon courage!
Butch

Bipo
Messages : 3
Enregistré le : 02 oct. 2014, 10:50

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par Bipo » 14 oct. 2014, 10:08

Sacha, Butch,

Merci pour votre intérêt, et vos messages.

Voilà la première fois que je suis en contact avec des personnes "dérangées" par leur anxiété.
Jamais je n'en ai rencontré dans la vraie vie.
Il faut dire aussi que, généralement (moi en tout cas), on fait tout pour le cacher.

Toujours est il qu'il est agréable de ne pas se sentir seul(e).
Je pense aussi que rester isolé ne permet pas d'avancer et qu'on peut apprendre beaucoup de ses "collègues".
Aussi, je suis décidé à participer à des groupes de paroles dans des associations.

Côté médicaments, je prends du lithium pour la bipolarité, et une association solian/laroxyl pour l'anxiété/phobie.
Pendant très, très longtemps, je n'ai pris que du lithium -les psys ont mis des années à diagnostiquer mon Tag+phobie sociale-.
Ca fait deux ans que je prends ce traitement, et ça m'a aidé à passer de 8/10 à 6/10 en anxiété.

Je pense avoir pas mal accepté ce qui m'arrive.
Il n'empêche, mes angoisses explosent quand je suis en situation de stress.
Je travaille donc par intermittence, mais ceci pose des problèmes, évidemment, d'ordre financier.

Et vous, votre anxiété a-t-elle des répercussions sur votre vie professionnelle ??
Et si oui, de quel ordre ?

SACHA
Messages : 2391
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par SACHA » 14 oct. 2014, 13:18

Salut,

bien sure que l'anxiété a des répercussions sur notre vie professionnelle. surtout au début car j'arrivais pas à maitriser mes crises d'angoisse et j'avais pas les bons médicaments.. et surout je n'arrivais pas à cacher mon état ce qui était tes dure sur mon ego.

maintenant, j'ai les bon médicaments, et mes collègues et surtout ma boss est au courant de ma situation

mais c'est certain que l'anxiété a des répercussions sur toute notre vie

Butch805
Messages : 180
Enregistré le : 14 août 2011, 15:06
Localisation : Sherbrooke

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par Butch805 » 14 oct. 2014, 20:35

Le fait de ne pas faire la carrière que j'aurais voulu fait en sorte qu'en plus d'avoir à gérer mon anxiété, j'ai de la difficulté avec mon estime de moi, je me demande pourquoi je ne suis pas " normal " comme tout le monde et que j'aurais pu faire le métier que je voulais.

Je manque de caractère, de confiance en moi, et en plus je fais maintenant de la phobie social. J'espère seulement qu'un jour, je pourrai accomplir quelque chose qui me fera accepter un peu plus ma situation. Je veux continuer à me battre, et vous aussi, ne lâchez-pas...
Butch

Franck277
Messages : 1
Enregistré le : 08 sept. 2018, 08:35

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par Franck277 » 08 sept. 2018, 08:53

Bonjour,

Je vis exactement la même chose que vous. Lorsque je suis en situation de performance à mon travail je ressens une grande souffrance. Une grande anxiété. Tout se mélange; la peur du jugement de mes collègues, des clients. Je suis commercial et mes discours commerciaux sont souvent entendus et là je perds mon sang froid. Je suis tellement anxieux que je suis amené à perdre le fil de mon discours et à des dire des incohérences. Je prends du xanax mais cela ne me suffit pas.je suis constamment stressé au travail et je ne sais pas comment en sortir

litteraire
Messages : 66
Enregistré le : 03 mai 2014, 06:29

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par litteraire » 16 mai 2019, 19:08

Bipo a écrit :
10 oct. 2014, 04:16
Bonjour à tous,

Sébastien, 41 ans, proche Paris.
Je souffre de trouble anxieux -généralisé-, tout comme de phobie sociale, depuis maintenant 23 ans.
J'ai également été sérieusement perturbé par un trouble bipolaire de type I, de 19 à 25 ans (crises annuelles).

Les troubles psychiques, on peut dire que je connais.
Je suis bien sûr sous traitement pour tout ça.
Ca fonctionne bien pour la bipolarité, mais beaucoup moins en ce qui concerne le reste.

Que dire de mon trouble anxieux et de cette phobie sociale ?
Que ceux-ci ont un retentissement important sur ma vie personnelle et professionnelle.
Côté personnel, il m'est difficile de côtoyer "les gens", mes amis, ou même ma famille.

A chaque occasion, la même gêne, le même stress, les mêmes angoisses.
Il m'est difficile de participer à des dîners, aller dans à des soirées, ou plus simplement fêter mon anniversaire.
Trop de monde, trop d'yeux.

Côté professionnel, idem mais puissance 10.
Du plus loin que je me rappelle, toute situation de performance aggrave mes troubles et mon anxiété.
Tout stress m'atteint de façon disproportionnée et fait exploser mes angoisses.

Ainsi, sur une journée de travail de 8 heures, je suis agité par le stress et l'angoisse pratiquement en continu.
A ne plus pouvoir réfléchir, à ne pas être "normal".
Les situations sociales comme les face-à-face (rendez-vous professionnels, réunions, ..) sont vécues comme une détresse intense.
Au plus fort de mes crises, manger avec quelqu'un, écrire ou signer devant quelqu'un, prendre la parole, payer à la caisse, croiser gens et voitures (et donc conducteurs), aller chercher le pain, entrer dans une salle et faire face à la foule..., me causaient énormément de problème.

Je deviens comme "fou". Mon rythme cardiaque s'emballe, mes tempes suent puis dégoulinent en une poignée de secondes 'aussi rapide que rougir), je deviens très agité, je ne sais plus comment me comporter, quoi faire et encore moins quoi dire.
Tous les voyants sont au rouge avec la sensation imminente de s'écraser.
Quand je le peux, je m'éclipse m'essuyer aux toilettes ou dans un endroit désert, me calmer.
Ce qui ne marche pas toujours ...

Les autres symptômes :
Troubles digestifs importants (maux de ventre continuels et amplifiés par chaque échéance, diarrhées sans discontinuer depuis plus de 20 ans,
Oppressions thoraciques et mal de cœur,
Difficultés à respirer, respirations douloureuses, souffle court,
Suées abondantes et impossibles à cacher,
Paralysie, perte de moyens et inhibitions quand l'attention est portée sur moi,
Fatigue chronique, voire épuisement,
Irritabilité, pessimisme,
Impression d’un malaise imminent, ou sentiment de dépersonnalisation, …

Autant dire qu’il est difficile, voire impossible de travailler dans ces conditions.
Même s’il était possible de cacher ses troubles, ce qui n’est pas mon cas (je suis très vite repéré par mes suées, systématiques et incontrôlables), il est pour moi impossible de tenir sur la durée (l’angoisse et le stress sont extrêmement fatigants)
J’ai du mal à finir les semaines, et je tiens rarement plus de six mois.

Mon record ?
1 an et demi au maximum –mais j’avais 25 ans, au mieux de ma forme donc, et à cette époque, j’étais encore dans le déni –suscité et mis en place par ma famille-.
Mon boss d’alors (de formation psycho), qui avait bien vu –comme les autres- mes problèmes me dit :
« J’aimerais bien savoir ce qui vous est arrivé … ».
Partout où je suis passé, même retour.

De famille de cadre, j’ai fait une école de commerce.
J’ai tenu 2 fois un an et demi, au tout début (chasse de tête).
Puis, devant le niveau incroyable de difficultés que je rencontrais dans ce genre de métiers, mes problèmes relationnels, je me suis dit que les métiers techniques pouvaient être une bonne porte de sortie. J’ai donc tout arrêté à 28 ans pour reprendre une formation (forcément courte) en menuiserie.

Hélas, je me suis très vite rendu compte que j’allais autant de mal dans ce nouvel environnement, pourtant moins exposé.
Tout stress, même minime, déclenche mes angoisses, ici ou ailleurs.
J’ai donc depuis comme tactique : travailler 6 mois puis m’arrêter 6 mois, pour me reposer d’une période de travail toujours intense en souffrance.
Du coup, je vis avec le minimum, financièrement. Mais c’est toujours plus vivable que travailler à l’année, et forcément imploser, ou aller au bout de l’épuisement.

Ca crée un décalage avec mon entourage, tous cadres et bien portants.
Moi, je suis ouvrier.

Personne ne comprend autour de moi mon parcours.
Comme il est presque impossible de parler de ses troubles à quelqu’un de « normal » -impossible à imaginer pour un valide-, j’en parle extrêmement rarement.

Voici donc ma question :
Est-ce que, parmi vous, quelqu’un a connu ce type de parcours au niveau professionnel ?

Ai-je des semblables, dont la vie professionnelle aurait été fortement impactée par des troubles ?

La maladie vous a-t-elle obligé à abandonner un métier stressant, vous dévaluant ainsi ?

Les troubles peuvent-ils emmener une personne vers le déclassement professionnel (et éventuellement personnel)?

Internautes, collègues, n’hésitez pas à réagir !
–je n’ai jamais été en contact avec quelqu’un vivant les mêmes troubles que moi-.

A votre bon cœur …
Sébastien
Salut,
Je ne sais pas comment dire cela mais on est pareils. C'est une vie de souffrances, dans mon cas il y a de plus en plus d'opportunités d'emplois que je refuse à cause du stress. J'en peux plus de vivre cachée. Cacher au monde toutes mes souffrances et depuis si longtemps. Je ne peux plus travailler. Là je dois le faire 3 mois puis je vais arrêter. J'aimerais tellement parler avec toi.

Nonic
Messages : 2
Enregistré le : 21 janv. 2019, 13:55

Re: L'incompatibilité Trouble anxieux / Travail

Message par Nonic » 17 mai 2019, 14:15

Bonjour,
J’ai un dx de TAG depuis 2008 et j’ai de la médication depuis ce temps. L’anxiété a commencer au début de mes études ouff j’ai failli lâcher à plusieurs reprise. Heureusement j’ai persévéré et maintenant je suis super contente d’être d’avoir un bel emploi que j’aime. Je vous dit: OUI c’est possible, pas facile mais possible. Il y a un bon côté à être anxieux, le saviez-vous? Nous sommes des gens avec un rare courage et persévérance. Servez-vous de ce courage pour aller de l’avant. Bizou :D

Répondre