Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
NEPTUNE
Messages : 156
Enregistré le : 16 juil. 2018, 08:24

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par NEPTUNE » 31 août 2018, 02:08

Bonjour Aurèle,

soyez la bienvenue ! Et oui pas facile de gérer toutes ces émotions...

Je ne suis pas complètement d'accord avec vous, si je puis me permettre. Les troubles de l'anxiété ne sont pas totalement de notre fait, et les personnes atteintes ne sont responsables que de façon minoritaire du mal être engendré. Les études médicales montrent clairement aujourd'hui que ces troubles ont pour origine un déséquilibre chimique concernant les neurotransmetteurs, dont principalement la Sérotonine, les hormones, et d'autres éléments plus ou moins clairs. En d'autres mots, il s'agit d'une maladie. Pour des raisons non déterminées aujourd'hui (choc traumatique, stress, burnout, génétique, etc.), à un moment notre corps, et plus précisément notre cerveau se met en erreur et déclenche son "mode panique" sans raison valable, et en plus il n'arrive pas à en sortir facilement. On notera que les antidépresseurs utilisés sont de la gamme des inhibiteur de recapture de la Sérotonine et que la très grande majorité des anxiolytiques agissent sur un autre neurotransmetteur le GABA... Bref, quand une crise d'angoisse se déclenche où encore quand vous passez la journée pas bien avec l aboule au ventre et des idées noires, ce n'est pas de votre fait, c'est bien qu'il y a un déséquilibre chimique important au sein de votre corps. Ce déséquilibre doit se résoudre via la médication, le temps et des traitements alternatifs tels que les thérapies brèves.

Par contre, là où nous avons une responsabilité c'est dans le fait de prendre les "choses en main" ou non. D'accepter sa médication, d'être rigoureux dans son hygiène de vie, accepter d'être suivi (psychiatre), se bouger même à minima, accepter la situation (quand ça ne va pas, et ben, ça ne va pas :) ), etc.

Bon courage,...

Vicky99
Messages : 2
Enregistré le : 08 sept. 2018, 04:49

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par Vicky99 » 08 sept. 2018, 04:56

Bonjour...

J'écris ici car je suis totalement désespérée et j'ai l'impression de vraiment perdre le contrôle...
Je me suis mariée en juin et je suis plus quheureuse à tout point de vue...
Je ne comprends donc pas pourquoi j'ai quelques douleurs diffuses qui sont apparues style picotements, points etc .. (j'en avais quelques fois avant mais sans trop y prêter attention..).
Sinon le vrai point de départ était en juillet. J'ai quelques petechies qui sont apparues sur la jambes. Avec ces douleurs j'ai immédiatement cru à une leucemie.. aux urgences ont ma ri au nez et après une prise de sang effectivement ras.
Mais je ne me suis pas arrêtée la.. a cela se sont ajoutés des fasciculation et spasmes.. me voilà atteinte d'une maladie incurable, la sla pour ne pas la citer... et cela a duré des semaines.. le neurologue ma prescrit un irm que je suis terrorisée de passer le 15 octobre juste pour contrôler mais il a estimé que mes réflexes étaient bons et la prise de sang également.
Cette idée m'est sortie de la tête mais je ne suis toujours pas prête à accepter de ne pas savoir d'où viennent ces ***** de douleurs. Après un épisode maladie de lyme je me pense désormais atteinte du syndrome de gougerot (merci google).
Et hier j'ai appris une mauvaise nouvelle. Un proche a un cancer du poumon alors qu'il ne s'y attendait absolument pas.. le symptôme ? Mal partout... tiens donc !!!
Je me fais aider par une sophrologue, un psy, une homeopathe... malheureusement je perds pied et mes proches n'en peuvent plus.. je ne suis pas là seule à souffrir de cette situation...

Merci de me lire...

Aurèle2b
Messages : 2
Enregistré le : 30 août 2018, 04:56

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par Aurèle2b » 08 sept. 2018, 15:00

Bonsoir Neptune,

Effectivement nous ne sommes pas vraiment d'accord même s'il est vrai que ce n'est pas totalement de notre fait car le déclenchement n'est pas volontaire mais notre comportement gère quand même le déclenchement. Concernant les antidépresseurs et anxiolytiques beaucoup de personnes étant sous traitement affirment que les symptômes ne disparaissent pas complètement voir aggravent les choses, sinon çà serait trop simple. J'ai moi-même dans mon entourage des professionnels en médecine (psys, professeur en médecine multi organiques, généraliste et tous m'ont tenu le même discours, relaxation, aborder sa vie différemment, prendre sur soi, respiration, relativiser) et je sais qu'il y aura des jours avec et des jours sans, mais pour moi les médicaments cela traite peut-être les symptômes mais pas la cause donc si on arrête le traitement tout revient retour à la case départ.
Je comprends cependant que des personnes soient adeptes de ce procédé pour avoir un peu de vie.
Et je voudrai aussi préciser aux gentilles personnes qui conseillent aux personnes comme moi (ayant des troubles de panique) que nous ne demandons pas mieux que de faire du sport mais vu que l'on pense faire un infarctus toutes les demi heures ce n'est pas la première chose que l'on ai envie d'entamer pour aller mieux😄 Les hypocondriaques me comprendront aussi je pense... Sur ce bonne soirée et à bientôt de vous lire😉

agatha
Messages : 1
Enregistré le : 10 sept. 2018, 13:40

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par agatha » 10 sept. 2018, 14:50

Bonsoir, comme beaucoup je me reconnais dans votre récit. Enfin, je pense me reconnaître. Je vais également, le plus brièvement possible raconter mon parcours.. Sous anti dépresseur depuis plusieurs années, je n'en suis pas fière, mais ils m'ont aidée.......anciennement crise de panique, phobie abandonique etc..... Bref, j'ai surmonté des épreuves traumatisantes, survécu à des combats de vie....Durant toute cette période, j'ai affronté les épreuves avec une sérénité, un laxisme qui m'impressionnait. J'avais l'impression d'être intouchable émotionnellement alors que je suis une hyper émotive. De longues années dans le déni de ma situation pourtant dramatique. J'arrivais à oublier les galères, la précarité....
Puis un jour, j'ai retrouvé un logement descend, une vie plus sereine même si financièrement la situation n'avait pas évoluée. J'avais un chez moi où je pouvais recevoir.... Une chose que j'avais oubliée. Les problèmes de santé sont réapparus. Opérée d'un baso cellulaire (cancer dit bénin, mais cancer quand même de la peau, puis une période d'isolement total. Les vacances d'été où les gens partent, moi privée de plage à cause de mon opération récente et surtout pas trop de soleil, pour une fille du sud ce n'est pas évident....Bref durant 2 semaines, je n'ai vu personne, parlé à personne, la solitude totale. C'est là que les soucis ont pointé leur nez. Des crises de sueurs excessives qui ne durent que quelques secondes mais qui m'épuisent, pompant toute mon énergie, avec une hausse de la tension artérielle (vérifiée auprès d'un pharmacien) un mal de dos, des raideurs articulaires.... Elles surviennent subitement alors que mon moral est au beau fixe, et souvent après un repas même très léger. A la suite de ces crises, je me sens dans le brouillard, la bouche sèche, le ventre gonflé.... J'ai consulté mon généraliste qui n'avance aucun diagnostic, un gastro qui me conseille un bilan thyroîdien et hormonal ainsi qu'un bilan cardiaque pour les poussées de tensions. Me voici donc dans le parcours infernal des visites médicales, des bilans. J'ai pris également rv chez un spy... Comme beaucoup, j'ai fouillé google, les forums, les site médicaux... Je n'écarte pas l'hypothèse de crise due à des troubles de l'anxiété. Mon corps et mon esprit parlent peut être après des années de déni... Je n'écarte aucune piste. Dans l'attente d'un diagnostic expliquant ces crises invalidantes, j'ai peur de sortir, de conduire, je ne prévois plus rien. JJ'en parle peu autour de moi, mon entourage ne comprend pas mon inquiétude mais n'oublie pas de me faire remarquer que j'ai les traits tirés.;
Merci de votre lecture et j'espère de vos témoignages .

menoche
Messages : 2
Enregistré le : 11 sept. 2018, 20:10

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par menoche » 13 sept. 2018, 02:14

Bonjour a tous

Je me suis reconnu dans ce forum en fait plus précisément dans l'idée de départ du sujet. Je vous fait un petit topo rapide de mon parcours question de mieux vous expliquer mon points de vu! Donc on part fort allons y tout de suite avec les défauts\maladies je suis en fait j'étais alcoolique dépendant affectif j'avais mal partout ce qui m'a conduit a être dépendent aux opiacées dépression majeure prise d’antidépresseurs anxiolytiques qui a durer deux ans trouble anxieux benzodiazépine généralisé et pour couronner le tout TDAH avec la médication que cela implique la totale quoi! Pour ajouté a ma joie de vivre récemment séparé d'une femme avec laquelle j'ai passé huit ans et mon père est mort un an avant ! Une semaine après la rupture évidement dévasté de cette situation je fais ce que j'ai toujours fait on vas chez le médecin qui m'a alors proposé d'augmenter les dose de mes médocs qui étaient déjas assez élevés a mon gout a sa grande surprise je luis est demander de les diminués! Il m'a demander pourquoi évidement je lui ais répondu qu'a l'aube de mes 38 ans je ne voulais pas passer le reste de mes jours dans les vapes et de n'être que l'ombre de moi même bref une coquille vide sans état d’âme car même sous toutes ces couche médicamenteuses se cachait encore le moi véritable qui m'étais devenu complètement inconnu depuis longtemps! Le médecin a évidement tenter de me dissuader de faire cela me disant que j'étais pour souffrir le martyr et que ce serait a la limite dangereux pour moi. Chose a laquelle j'ai répondus vous savez quoi je souffre déjas de toute façon et si l’irréparable venait a se produire j'en prends l'entière responsabilité. J'aimais mieux mourir de ma propre main que passer le reste de mes jours avec une personnalisée aussi affirmée que celle d'un pied de céleri c'est dire comment j'étais rendus fade et amer! Et je lui ait aussi dit que si une tentative de régler quelque chose par une méthode avait déjas échouée une fois comment le résultat pourrait-il être différent les 100 autres fois si on le règle avec la même approche| Donc voyant qu'il n'avait pas trop le choix il a établit un plan de sevrage que j'ai suivis a la lettre. Et effectivement la douleur de l’âme a amplifiée un beaucoup mais je me suis dis qu’après tout c'est normale quelles soient positives ou négative ce n'est pas ca qui est important. c'est que je me sentais graduellement reconnecter avec moi même! Avec mes défauts (mes qualités qui au moment de la transition m'ont semblé inexistantes !). Je vous le jure on se sens vraiment comme de la ... ! Et arrive le jour fatidique le retour complet a la masse on revient les deux pieds sur terre sans rien pour atténuer les émotions c'est vraiment raide! Comme on dit on revient groundé ! On réfléchi le cerveau spin a 100 milles a l'heure. Le premier mal a se pointer est celui que j'ai appelé (j'ai mal a l'ex!). Rappeler vous je vous aient déjas confié être dépendant affectif donc je m'attendais bien a se retour en force de cette vieille ennemie qui avait été congelée par les médoc mais jamais réglée n'y affrontée. J'ai donc fais ce que tout le monde fait s'offrir un diagnostique facon Google. Première constatation Google est notre ami il va toujours finir par nous dire ce qu'on veut entendre je cherche sur l’alcoolisme je vais être un alcoolique j'ai peur d’être dépendant affectif il vas me confirmer que j'en suis un... Bref Google lui même est un dépendant affectif il vous dira toujours au gré de vos recherche ce que vous voulez qu'il vous dise! Il ne vous connait pas il vous étudie il utilise vos recherches pour vous définir il est le miroir de ce que vous croyez etre et non de ce que vous etes il vous donnera toujours raison ! Donc face a ceci j'ai décidé de procéder a une introspection en me demandant a moi même qui es tu ? Et c'est la d'un miracle s'est produit une révélation dans mon cas ! Je suis issu d'une bonne famille et des parents qui m'ont aimés une enfance heureuse mais d'une adolescence marquée par l'intimidation et la on ne parle pas de petites blessures. Se faire mettre le feu dans les cheveux dans l'autobus se faire mettre dans une poubelle pendant une heure sans pouvoir en sortir se faire pousser dans les marches de l'école pour tomber dans la boue et passer la journée a s'endurer comme ca! Et j'en passe ! Et c'est la que le déclic est arrivé. J'ai commencé a boire très jeune car j'étais intimidé et c'est la que j'ai commencé a fumer pensant devenir cool et que ca cesse. Mais j'étais un petit gars pas une grosse shape donc une cible de choix pour les intimidateurs un de mes amis s'est même suicidé tellement il n'en pouvait plus. Dans mon cas j'y est pensé et j'ai réalisé que l'alcool m'a peut être sauvée ou a tout le moins aidé a passer au travers ca peut paraître absurde mais je pense que ca été un mal nécessaire. Mon addiction a l'alcool qui m'avait si bien servie jusque ici c'est retournée contre moi a la fin du secondaire, difficulté a se faire des amis ou une copine chez qui je recherchais toujours l'approbation et le réconfort jumeler a une obsession de plaire a tout le monde amis et petite amie donc début de la dépendance affective qui s'est installée sans vraiment que je m'en rende compte. Et le tout évidement accompagné de ma salvatrice l'alcool qui devenait de moins en moins bonne conseillère mais mon insu. Plusieurs rupture amoureuses plus tard j'ai rencontré ce qui je croyais être l'amour de mais vie. Belle charmante elle avais tout pour me plaire monoparentale mère de deux filles c'était l'amour fou et fusionnel! C'est au bout de la sixième année que tout a basculé je croyais que mon travail en était responsable je suis tombé en arrêts de travail pour dépression! Ma conjointe m'a aidée elle me réconfortait! En réalité je ne le savais pas mais je commençais a creuser ma propre tombe! Étant maintenant diagnostiqué d'un trouble de l’anxiété généralisé et d'une dépression j'ai été voir tout les spécialistes possible psy psychiatre médecin et une douleur physique c'est même invitée au rendez vos go les opiacées des quelles je suis aussi devenus dépendant et l'alcool étant encore présente en arrière plan! Et la le coup de grasse ma conjointe me laisse rechute de la dépression je suis entré en thérapie pour ma dépendance a l'alcool mais tout ce temps la ce n'était évidement pas mon état de santé qui me préoccupais mais le fait de savoir si j’aurais encore une copine a ma sortie. Donc après la thérapie j'ai retourné avec ma copine et c'est deux filles mais je me sentais encore mal un peu et çà c'est aggravé les deux filles étant adolescentes ce sont misent a m'ignorer au grand désarrois de leur mère qui était alors prise entre l'arbre et l'écorce! J’admets toute fois ne pas avoir été parfait a ce niveau mais je n'ai jamais été irrespectueux ou déplacé a mon humble avis. Moi qui pensais encore avoir des problèmes mentaux je fus diagnostiquer TDAH bon ok ça me vas! Mais c'est ici que nous arrivons au chapitre finale la rupture! La ou j'ai décidé d'en finir avec les médicaments! Débuts difficiles mais qui m'ont permis de réaliser que la dépendance affective m'avait complètement transformer en quelqu'un que je ne me reconnaissais plus! Son bonheur était la seule chose qui importait. Ses peines étaient les miennes ! Mes frustration jusqu’à lors refoulées me parient soudainement bien plus claires et je savais pertinemment qu'entre moi et ses filles je serais l'expulsé et je la comprend je ne peux pas lui en vouloir le choix est évident! Je compris alors qu'elle avait raison j'ai réalisé trop peu trop tard! Et que par cette rupture elle a voulue me protéger de cette lourdeur qui était devenue la norme. Étant dépendent affectif je compris alors que j'étais un caméléon mes émotions prenants les couleurs que l'on me dictait! Donc depuis je me redécouvre je me donne le droit a l'erreur et surtout j'ai compris que tout ce mal de vivre ne venait que d'un vide que j'ai moi même créé! Un coups cette constatation faite deux choix s'offraient a moi me gratter indéfiniment le bobo et rester dans ce cycle infernal ou me rebâtir apprendre a me connaitre me valoriser prendre soin de moi car la seule personne avec laquelle je peux être sur de finir mes jour c'est moi après tout! Donc il faut être bien avec sois avant de pouvoir être bien avec les autres ! Maintenant je vis seul mais en harmonie avec moi même mais je me dis que je ne dois pas me fermer a d'éventuelles rencontre par peur d’être blessé ca fait partie du jeu et la vie est trop courte pour être gaspillée ainsi! Bon n'appliquez pas cette technique si vous en êtes pas capable et si vous voulez essayer faites le sous supervision médicale et psychologique sil vous plait ce n'est pas tout les gens bien sur qui en sont capable! Mais si vous souhaiter échanger je suis la n’hésitez pas a m'envoyer un mail !

En espérant avoir aider quelqu’un!

Ericaerica87
Messages : 1
Enregistré le : 19 sept. 2018, 15:17

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par Ericaerica87 » 19 sept. 2018, 15:35

Bonjour,

Je viens de tomber sur votre poste, à vrai dire je venais chercher des réponses. J’ai des symptômes très similaires est ça me gâche la vie, vous n’avez pas idée comme votre poste vient de m’aider, un grand merci au personne comme vous qui partagent leurs expériences pour en aider les autres. Personnellement je sais pas si j’aurais pris le temps de faire ça, comme jamais j’aurais imaginer répondre à un poste. Mais c’est tellement précieux que en fin de compte je pense que avec ce que je vis (cette soufrante) je serais automatiquement tenté à vous venir en aide et partager mon expérience si j’avais réussi à vaincre ça ou rien que à aller mieux. J’ai juste un GRAND MERCI à dire ça m’ouvre les yeux vous n’avez pas idée. J’espère que vous vous en êtes complètement sorti 3 ans plus tard. 🙏😘

Clacla
Messages : 3
Enregistré le : 18 sept. 2018, 09:31

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par Clacla » 19 sept. 2018, 17:28

@captaincourage
Merci pour votre poste. J'ai ri mais j'ai ri. Je me suis complètement reconnue.
Ce post fait un bien fou Et est une mine d'informations.

Chiwawa
Messages : 2
Enregistré le : 20 sept. 2018, 15:15

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par Chiwawa » 20 sept. 2018, 15:33

Bonjour,

Je passe beaucoup de temps sur les forums en ce moment concernant ces troubles anxieux. Mon ex copain est actuellement dans ce cas là... j’ai été près de lui le plus possible en essayant de lui faire faire des activités et changer les idées mais il m’a annoncé qu’il ne ressentait plus rien pour moi, plus de sentiments, plus de flamme et plus de désir. Ça a été un choc pour moi et aujourd’hui je n’ai plus d’appetit et les insomnies sont présentes. Un choc car soudain alors que deux jours auparavant nous étions plutôt bien ensemble malgré ses crises, qui n’apparassaient pas lorsque nous faisions des activités. Il ne se medicamentait pas, il allait uniquement chez le psychothérapeute et chez l’acuponcteur. Ça fait aujourd’hui 2 semaines, et j’ai appris qu’il se medicamentait car c’etait devenu trop insoutenable. J’ai pris des distances radicales comme il le voulait, tout cela me ronge. Surtout que ça me faisait plaisir de lui faire changer ses idées et je le retrouver parfois.
J’ai peur d’être un facteur de ses angoisses. Je me demandais si ce n’était pas à cause de ses crises que nous avons dû nous séparer. Avez vous ressentis ce genre de pertes de sentiments ?
J’ai vécu une courte période de crises d’angoisse quand j’etais plus jeune, elles sont parties d’elles même du coup j’etais persuadée que ça allait être similaire pour lui.

Je n’arrive pas à comprendre ce qui a pu arriver et c’est pour cela que j’en parle ici, pour avoir vos ressentis sur la notion d’etre en couple quand on fait des TAC.

Je m’inquiete également quand à la prise de médicaments et si il va se sentir mieux rapidement... c’est tout ce que je souhaite.

Je vous souhaites le meilleur à vous aussi.

Merci de vos réponses.

NEPTUNE
Messages : 156
Enregistré le : 16 juil. 2018, 08:24

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par NEPTUNE » 21 sept. 2018, 02:21

Bonjour Chiwawa,

depuis combien de temps étiez-vous en couple ?

Le TAG est avant tout un problème physiologique, cérébrale, de défaut de production ou de capture par les synapses, de certains neurotransmetteurs et d'hormones, comme la Sérotonine, le Gaba, l’adrénaline, etc. C'est donc bien une pathologie indépendamment de la personne. On parle bien ici des vrais troubles, pas une anxiété liée à un évènement exogène et qui va durer "que" quelques jours, semaines. Le problème est que cela induit des comportement irraisonnées, et des phobies. De même, en comorbidité il y a très souvent des phénomènes de dépression modérée à grave. Dans ce cas, la personne peut perdre goût à de nombreuse chose, et malheureusement vois ses sentiments annihilés. C'est peut être ce qui arrive à votre copain, une phase de dépression l'amène à ne plus avoir de sentiments pour vous, voir pour tout. Et comme ses raisonnements sont faussés, il prend de mauvaises décisions. Attention, je ne connais pas votre cas et vous donne ici une hypothèse, vous devez peut être aussi accepter qu'il n'a réellement plus de sentiments pour vous, la fin d'une aventure.

Concernant les médicaments, il doit certainement être sous antidépresseur IRS, dans ce cas, et s'il est réceptif à la molécule, il ira mieux dans 1 mois environ. Il sera alors temps de refaire un point avec lui...

Bon courage,

Chiwawa
Messages : 2
Enregistré le : 20 sept. 2018, 15:15

Re: Mes conseils pour guérir d'un trouble anxieux !!!! A LIRE

Message par Chiwawa » 21 sept. 2018, 08:27

Bonjour,

Je vous remercie pour ses éclaircissements sur ces soucis et d’avoir pris le temps de me répondre. Je vois les idées plus claires sur le TAG.
Ayant eu des répercussions de cette soudaine séparation il fallait que j’en parle pour me libérer et pour savoir si ça pouvait être lié.
Aujourd’hui j’ai eu une discussion avec lui puisqu’on devait ce voir. Hier il me disait qu’il était pas bien et pas prêt à me dire les raisons de cette séparation. Mais quand nous discutions il m’a dit que « tant qu’on y était on pouvait en parler ». Il m’a reproché beaucoup de chose tout en me disant que ce n’était pas de ma faute et qu’on était deux dans les disputes. On a eu notre période où nous étions pas bien. Nous étions à l’etranger, j’etais mal et lui a démarré ses crises à la moitié du séjour et je savais qu’il ne sentait pas bien. Mais comme il m’a dit « on ne peut pas être deux à se plaindre » et j’ai pris toute la place (avant qu’il commence ses crises, la j’ai tout fait pour l’aider et être là pour lui).
Je m’en veux. Mais au moins il est clair que les sentiments n’ont pas disparus du jour au lendemain mais petit à petit depuis. Ce n’est donc sûrement pas dû à sa maladie. Il a pu juste en profiter pour remettre tout à plat et faire le deuil.

Je suis désolée d’avoir pu aborder ce sujet sur ce post!

Encore merci.

Bon courage.

Répondre