Mon trouble à moi - mon journal à moi

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Vivre libérée?
Messages : 13
Enregistré le : 01 avr. 2019, 12:35

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Vivre libérée? » 09 mai 2019, 21:10

Merci Pierre-Alain,
Je suis entièrement d’accord avec toi.


Cher Virgule,
Merci de ton humilité. J’ai l’impression de me regarder dans le miroir quand je te lis. Sauf que malgré le sucré et le salé...moi je maigris :lol:

Blague à part, je réalise que le monde de performance ne laisse pas de place à l’humanité. Comment se positionner, voire s’encrer avec force et conviction afin de se réaliser dans ce monde du travail? Dans mon milieu professionnel on fait des campagnes de sensibilisation à la santé mentale, des activités et tout le kit...normal, ça coûte cher un employé que l’on paye à rester chez lui, et que l’on doit remplacer. Sans compter les mesures d’adaptation et les dommages collatéraux (les employés qui écopent de notre absence). Mais ça ne fonctionne pas. La charge de travail est la même alors la pression est toujours là! Pis nous, on se sent cheap d’être usé par le besoin de performance que notre égo et la société nous dictent.

Je lis, je reste en silence, je fais ma thérapie, je fonctionne au ralenti et je réalise que l’énergie et l’ego de mes trente ans ne me servent plus. Je dois changer de paradigmes à plusieurs niveaux. Et ça, c’est dérangeant pour l’entourage et ça crée bien des remous. La fille sociable, généreuse, débrouillarde et travaillante doit muer. Je ne sais pas ce que je vais devenir mais l’anxiété quotidienne et l’usure me dicte un changement profond.

Avatar du membre
3.14R
Messages : 905
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par 3.14R » 10 mai 2019, 06:51

Virgule a écrit :
09 mai 2019, 21:07
J'ai une terrible résistance au changement. Je SUIS résistance au changement.
Tu es aussi autre chose. Depuis ta naissance tu changes. Tu ne fais que ça et tu dis que tu résistes. Il vient peut être de là le gros du problème? Piste de réflexions..

Je ne suis pas de bon conseil, je ne fais que dire ce que je crois juste et aidant. Peut être que je me trompe complètement sur toi mais ta rigidité apparente est un frein. Je pense aux pratiquants du Taichi qui bougent en souplesse, le lien est dans l'attitude intérieur, être souple, accepter le changement, agir moins rapidement pour habiter la vie de façon plus juste. Le changement fait parti du cheminement de vie. La vie est ancrée dans le changement. Je ne dis pas ça par poésie ou parce que ça paraît bien, c'est la réalité absolu, nous changeons constamment jusqu'à la mort. Nous muons constamment. Je sais, j'insiste pour peut être rien. Peut être que ta rigidité est si forte que tu crois que tu ne peux pas t'adapter au changement pourtant, pourtant, tes conditions psychologiques muent contre ta volonté. Il faudrait penser à les respecter et à bouger, penser, ressentir autrement la vie.

Le corps est notre guide, il est une machine d'adaptation, sans arrêt il s'adapte à ce que nous mangeons, nous respirons, nous faisons, il cherche l'équilibre dans le déséquilibre. Il a beaucoup à nous apprendre. Quand on le blesse il se mobilise pour guérir le plus rapidement possible.

Si on agit en s'auto-sabotant on doit en arriver un jour à cesser ce comportement.

La vie est, partout, dans le végétal aussi, adaptation et changement. Je t'invite à penser à ça sérieusement et à abandonner ton château fort qui est celui de protéger et d'alimenter ta résistance au changement.

Je ne dis pas de tout envoyer promener et de changer de blonde, de maison, de char, de vêtements et d'amis. Je parle de changer ton approche et ton attitude face au travail et de t'orienter vers autre chose de plus approprié. Respecter tes limitations, tes passions, tes envies, tes forces et tes faiblesses.
La rigidité mène parfois à la dépression.

C'est un sujet que tu pourrais discuter avec ton psy pour voir si je suis dans le champs complètement ou si au contraire il y a du bon dans ce que je dis.

Je ne fais que partager ce que je pense, je ne dis pas que j'ai raison mais penses y voir si cela fait du sens pour toi.

Ouena
Messages : 1805
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Ouena » 10 mai 2019, 08:39

Tu as mis le doigt dessus Virgule, maintenant tu peux y faire quelque chose, à petites doses. J'ai souvent pensé que les crises émotionnelles étaient le signe qu'on doit changer quelque chose dans sa vie, je suis d'accord avec 3.14R, si ce n'étais du travail, comment te sentirais-tu?

Virgule
Messages : 266
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 20 mai 2019, 08:35

J'étais bien finalement en arrêt de travail. J'avais seulement ma pauvre personne à prendre soins, sans stress extérieur.
Mais bon, faut bien travailler.
Le stress se place, après avoir mentionné que je ne pouvais pas piloter deux projets en même temps comme avant. Épreuve d'humilité. Je me sens cheap quand même, à mon niveau d'expérience je devrais être capable d'en prendre plus, d'avoir monté dans les foutus échelons professionnels. Je stagne, je recule.

Le zoloft, ça va. Pas de ruminations, mais ce n'est pas magique. Je ne me sens pas hop-la-vie. Puis le goût métallique revient. Mais bon, si ça marche, je continue.

J'ai comme un laisser-aller, une résignation, une sensation de bof-j'ai-pas-le-goût-mais-bon-on-continue-pareil. Rentrer dans le moule, procéder, continuer pour éventuellement arrêter. Eurk.

J'ai des copains qui partent dans le sud cet été. J'ai décidé de me joindre au groupe finalement, après trop de tergiversations, ce qui au final me coûte un peu plus cher. Les restes de mon éducation judéo-chrétienne embarquent, me culpabilisant, parce que je laisse derrière la famille (trop coûteux à 4), mais je me permet des vacances. Dans mon esprit, c'est n'est pas juste, et je ne mérite pas ce type d'escapade.

Je n'ai rien, ou très peu, appris de mon arrêt de travail. Ça me fâche, mais pas vraiment. Je ne suis pas surpris de moi. Je m'exaspère, mais pas vraiment. J'aimerais changer, mais pas vraiment.

J'En ai marre. J'aurais voulu changer, de ne plus être le gars qui capote pour rien, qui cherche le conflit sans savoir pourquoi, qui veux contrôler ce qui n'est pas contrôlable. Mais je ne change pas, ou du moins je ne m'améliore pas.

:roll:

Avatar du membre
3.14R
Messages : 905
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par 3.14R » 20 mai 2019, 16:04

J'espère que tu vas avoir de belles vacances durant ton voyage Virgule. La VIE ça marche pas au mérite.

J'aimerais ajouter un truc à ce que tu dis,
Virgule a écrit :
20 mai 2019, 08:35
J'aurais voulu changer, de ne plus être le gars qui capote pour rien, qui cherche le conflit sans savoir pourquoi, qui veux contrôler ce qui n'est pas contrôlable.
Cette phrase là fait partie de toi, c'est ta chimie, ton être qui pense ainsi, tu vas y arriver. Les racines cherchent l'eau et la sève nourrit les feuilles qui blablabla... Tu sais ce que je veux dire je crois.

Je pense que nous ne sommes pas responsable des pensées qui nous visitent mais nous sommes responsables de ce que nous en faisons.

Amitié
La vie c'est une mutation, sois patient et bon envers toi même. Tu tends à devenir meilleur, c'est le moteur de la patente.

Virgule
Messages : 266
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 23 mai 2019, 07:17

C'est vrai, c'est vrai.

En attendant, je me change les idées en passant une pierre au rein. Un délice :?

Vivre libérée?
Messages : 13
Enregistré le : 01 avr. 2019, 12:35

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Vivre libérée? » 28 mai 2019, 22:51

Allo Virgule
Comment va ta pierre au rein. As t’elle foutu le camp? Et sens-tu mieux?

J’aimerais savoir si tu as dis clairement à ta haute gestion que tu souffrais d’anxiété généralisée? Et les facteurs qui t’ont menés en burn out? Moi, je pensais le faire en toute humilité mais l’angoisse m’a fait paniqué. La peur de ne pas être prête à retourner au travail et que rien de ma change de travaille de change, ainsi que la perception des gens me paralyse. Je vais devoir demander des mesures d’adaptation, c’est à dire faire du télétravail et les réunions un webex ou par téléphone. Ça me conviendrait pour le type de travail mais j’ai peur d’être mal reçu et d’être mis à l’écart.

Comment fais-tu dans ton quotidien quand tu te mets à angoisser et que tu réalise que tu devrais travailler plus pour réaliser tes échéanciers?

Merci... et bon courage. Les vacances entre boys vont te faire décrocher au max.

Virgule
Messages : 266
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 05 juin 2019, 11:58

La pierre est encore là, quelque part dans la tuyauterie...

Le Zoloft a été réduit à 125mg, pour pallier au gout métallique. Ça fonctionne en bonne partie. Fait à noter au dossier: le gout métallique revient quand le stress monte (comme présentement). On va probablement baisser à 100mg pour voir.

J'ai mis clairement mes limites à la direction. Je sais que ça n'a pas fait que des heureux, mais mon équilibre à moi est pas mal revenu. Reste à le conserver. Élément provocant une instabilité: on m'offre un employ ailleurs, un peu moins payé, demandant probablement plus d'heures mais ça peut être intéressant long terme. Mais est-ce que je veux déclancher un changement maintenant?

Pour l'angoisse des échéanciers et du quotidian, ça s'est placé. En partie parce que je sais que je ne peux pas tout faire, et en partie avec la medication. C'est un peu different sur Zoloft, mais difficile à dire exactement quoi. Sauf pour la libido qui est complètement à off. Complètement. :cry:

Ouena
Messages : 1805
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Ouena » 05 juin 2019, 12:38

Bonjour Virgule, c'est un grand pas que tu as fait en allant voir la direction, tu as de quoi être satisfait de toi-même. Contente de voir que tes angoisses ont diminué. La médication est peut-être temporaire pour toi, ta libido reviendra. Temporaire le temps d'améliorer ta situation. Je te comprends d'être réticent à changer d'emploi de peur de trouver la même chose ou pire ailleurs, mais fais attention de ne pas manquer une belle opportunité à cause de la peur du changement, bonne réflexion.

scotch38
Messages : 276
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par scotch38 » 05 juin 2019, 16:26

Quand je ne peux pas faire quelque chose, je me pose la question : est-ce du à l'angoisse ?
Si oui, je m'efforce de le faire.

Prends ton temps pour prendre une décision, et n'y vois que ton intérêt personnel.
On s'en fiche du fric, seule la santé est importante.

contente de voir que tu vas mieux. Moi j'en suis au 37eme jour de Zoloft (50 mg) et bof bof...

Laisse ta libido tranquille, tu sais, nous les filles, on préfére des mots ou des gestes doux, des paroles et des regards amoureux... ;)

Répondre