Mon trouble à moi - mon journal à moi

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
scotch38
Messages : 298
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par scotch38 » 09 sept. 2019, 03:42

Bon anniversaire, Virgule !
C'est le mien aussi ;)

Ce ne sont que des impressions, dans ton boulot. Des pensées. Des interprétations.
Peut-être qu'elles sont fausses ?!
En fait, tu t'en fiches... Le boulot, c'est alimentaire, c'est pour payer ses factures. Ça n'est pas la vie. Personne ne te gratifiera quand tu seras malade, à la retraite, etc.
Concentre toi sur l’essentiel, comme dit mon fils ...

Virgule
Messages : 266
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 16 sept. 2019, 08:54

Même ça, je me sens tellement inadéquat, même imposteur. Je n'ai pas ma place. Je sais que je suis en apprentissage, mais j'ai été habitué d'être expert instantané. Je me répète probablement...
Retour d'un voyage en Europe, qui s'est bien passé, mais trois jours, c'est court! Jetlag et rhume d'avion. Youppi. Je dois maintenant planifier un gros voyage en Europe et en Asie (dans la même semaine!), et ça fait peur un peu, mon risque d'erreur est plus grand, d'autant que je voyagerai avec ma supérieure.

Virgule
Messages : 266
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 16 sept. 2019, 16:34

Je sais, je sais, je dois faire preuve d'indulgence envers moi-même, c'est un nouveau travail et je n'ai pas tous les outils nécessaires pour une performance optimale.
Mais. Mais, je suis une personne avec beaucoup d'expérience et je dois faire preuve de professionalisme et d'efficacité dans mon travail. Je manque carréemnt de rigueur dans ce que je fais, j'oublie de me préparer adéquatement, je note mal les informations, je suis incertain dans mes tâches et les gens semblent plus occupés que moi.
Je sais que c'est juste un travail. Mais c'est ce qui me fait vivre, moi et ma famille, c'est ce qui me défini aussi.
Ma définition n'est pas adéquate, selon moi.

Alors quoi maintenant? Oui, je vais revoir mes notes de TCC, et puis après? Je vais encore brûler? Sentir le même foutu vide? Espérer une catastrophe pour dévier ma situation? Ou endurer? Me battre contre moi-meme, qui revient toujours au même endroit?

Comme mentionné dans un post précédent, beurk...

Avatar du membre
mikhoul
Messages : 122
Enregistré le : 22 juil. 2015, 14:02

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par mikhoul » 16 sept. 2019, 21:52

Je sais que c'est juste un travail..., c'est ce qui me défini aussi.
Ma définition n'est pas adéquate, selon moi.

Alors quoi maintenant? Oui, je vais revoir mes notes de TCC, et puis après? Je vais encore brûler? Sentir le même foutu vide? Espérer une catastrophe pour dévier ma situation? Ou endurer? Me battre contre moi-même, qui revient toujours au même endroit?
Je ne connais pas ton travail mais de ce que tu écris ça ne semble pas te satisfaire et être "joyeux", la perception que j'en ai c'est que c'est quelque chose qui te stresse énormément et que tu n'aimes pas vraiment.

Une chose est certaine pour moi y'a certains emplois que je n’accepterai plus jamais de faire, car ils me détruisaient par en dedans et ils ne donnaient aucun véritable sens à ma vie, je ne les gardais que par peur de ne pas ne retrouver d'autres ce qui est hyper malsain sur le long terme.

Ce n'était pas une vie mais seulement de la survie en mode zombie :shock: .

T'es pas obligé d'attendre une catastrophe pour changer...

Une question: Quel sens a ta vie pour toi su-delà de faire vivre ta famille ?

Vivre libérée?
Messages : 13
Enregistré le : 01 avr. 2019, 12:35

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Vivre libérée? » 16 sept. 2019, 22:14

Allo Virgule,

Moi, je dirais que le stress de la performance et le doute sont des signes qui me laisse croire que tu n’es pas encore complètement sorti de ta dépression. Je ne suis pas médecin et loin de moi l’idée de faire un diagnostic mais je sais que lorsque j’allais bien, les craintes face aux défis et le manque de confiance en moi n’étaient pas envahissants. J’avais de l’espoir et la joie de vivre me donnait de l’élan. J’avais de l’humilité envers mes manques et la compassion envers moi-même. En fait, quand j’allais bien, je pouvais faire taire mon discours malveillant et négatif. L’amour et l’acceptation me donnaient du courage et je ne me donnais pas de coups de marteau sur la tête. J’étais indulgente car je m’aimais davantage et je ne donnais pas de pouvoir à la honte et la culpabilité.

Tiens, un lien qui reprend beaucoup mieux ce que je veux t’exprimer:
https://nospensees.fr/le-sens-du-moi-et ... -ils-lies/

Je pense aussi que ton travail peut être un excellent moteur de changement afin que tu puisses te découvrir de nouveaux talents. Comme m’a dit mon psychiatre aujourd’hui « ta vision pessimiste n’est que temporaire ».

Enfin, c’est mon humble opinion.

Stay tuned and keep going.

Avatar du membre
3.14R
Messages : 909
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par 3.14R » 17 sept. 2019, 02:08

Je vais partager avec toi une réflexion, inspirée par ce que je lis de toi.
J'écris comme si j'avais raison.
Je ne dis pas que c'est le cas.
J'essaye juste de te donner le goût de changer des trucs autour de toi, de reprogrammer quelques croyances.

D'après moi, tu vis une crise.
Cette crise t'invite à repenser ta vie à l'intérieur de nouvelles limites que tu définiras toi même en vu d'être le plus performant possible dans l'état actuel des choses.

Acceptes la transformation.

Tu es ton propre chemin.
Vas vers ce qui est devant.
Ton passé t'a permis d'atteindre ce que tu es devenu maintenant.
Cela devrait te motiver à continuer sur ta lancée de transformation.

Tu me fais penser à l'arbre qui grandit et forme d'année en année une silhouette mouvante.
Tu n'es pas en train de te détruire mais en train de muer.
Paix

Répondre