TAG anxiété généralisée : ce qui m'a tirée d'affaire

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
smore
Messages : 1
Enregistré le : 19 nov. 2016, 06:52

TAG anxiété généralisée : ce qui m'a tirée d'affaire

Message par smore » 19 nov. 2016, 07:41

Bonjour,

J'ai souffert de cela pendant à peu près un an.
Un sentiment constant de menace, attaque de paniques dans les transports, etc. Vie paralysée. Je vous passe les détails de ce mode de vie que tant de personnes connaissent.

Aujourd'hui je considère m'en être sortie, notamment et surtout grâce à une technique que je souhaite partager ici avec vous.

J'ai en parralèle entrepris pas mal de choses qui, combinées entre elles, m'ont aidée (cf. ci-dessous).
Mais c'est cette pratique très spécifique, ancrée dans un quotidien, qui m'a tirée d'affaire et fut, selon moi, décisive dans ma rémission.

Pour résumer, quand ça n'allait pas (c'est à dire tout le temps ou presque), j'ai réalisé que je parvenais à retrouver un état "serein" grâce à un travail de "toux" au niveau de l'endroit où j'identifiais la peur dans mon ventre. Je pratique toujours cela par moments (même si j'en ai infiniment moins besoin).

Comme tous les "paniqueurs" qui me comprendront, quand je sens un endroit noué dans mon ventre (voire ailleurs), ou un ressenti problématique, je peux le recevoir comme une menace et ne pas l'accepter (le véritable enjeu serait en fait de parvenir à accepter tout ce qui se passe en nous). Et là c'est la crise d'angoisse qui guette.

Je tousse alors doucement "dedans", c'est à dire en contractant l'endroit concerné, (et le décontractant immédiatement : c'est le principe de la toux), tout en portant en même temps mon attention sur lui, avant d'avaler dans la foulée. Comme quand on tousse pour évacuer un chat dans la gorge : on finit par avaler.
C'est comme si ça évacuait le "mauvais" ressenti par le haut. Je refais le truc à plusieurs reprises si besoin.
(Parallèlement je tâche de maintenir une respiration ample et au ralenti - pratique de la cohérence cardiaque que beaucoup de sites expliquent très bien), et de garder mon attention sur des endroits du corps qui vont bien (sophrologie).

Cela finit toujours par me faire revenir à un état plus serein.

Personne ne m'avait conseillé cette technique - qui peut-être est déjà reconnue ? Malgré maintes lectures, je ne l'ai lue nulle part.
Pourtant je considère que c'est ce qui m'a tirée d'affaire.

Parce qu'une fois réalisé cela, que par une simple contraction abdominale combinée à un travail de l'attention -et de l"'avalement";)- je SAVAIS que je pouvais échapper à la crise d'angoisse sans fin. Et le fait de savoir cela a tout changé.

Grâce à cela je considère avoir échappé à un traitement AD qui me pendait au nez. Je me suis progressivement passée totalement de benzodiazépine.

Voilà tout ce que j'ai fait en parallèle (tout cela m'a énormément aidée, et participé grandement à ma rémission)
- Accepter l'anxiété, lui dérouler le tapis rouge même;)
- Sophrologie
- Rééducation respiratoire (cohérence cardiaque : 5 secondes, 5 secondes)
- Sport quotidien, travail de souplesse
- Entretien de la vie sociale (surtout pour les chômeurs)
- Faire ce que j'aime en pleine conscience (avec attention) : manger, écouter de la musique, se promener dans la nature, écouter ses amis (les écouter vraiment).
- Porter attention aux autres, pratiquer l'altruisme, faire des choses avec les autres (l'égoisme et l'autocentrage rendent anxieux et malheureux)
- Réduction de la consommation d'alcool
- Régime alimentaire équilibré, riche en fibres
- Méditation (pleine conscience) dès que ça allait mieux "pratique pour moi délicate dans les périodes difficiles).

Je vous conseille non seulement de faire tout cela, mais aussi d'essayer cette "technique".
Je me demande si je suis la seule sur qui ça serait efficace : n'hésitez pas à me faire des retours dans un sens ou dans l'autre.

Pour finir, à tous ceux qui souffrent de cette chose : pensez à l'impermanence de toute chose;) rien de dure. Aucune souffrance ne dure.

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: TAG anxiété généralisée : ce qui m'a tirée d'affaire

Message par Nath2727 » 19 nov. 2016, 17:55

Sages paroles, Smore.
On sent que tu as compris quelque chose.
Merci pour les encouragements.
Effectivement, aucune souffrance ne dure toujours.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

brigadier
Messages : 117
Enregistré le : 27 avr. 2016, 14:30
Localisation : FRANCE Loire Atlantique

Re: TAG anxiété généralisée : ce qui m'a tirée d'affaire

Message par brigadier » 20 nov. 2016, 15:41

Merci pour le partage

Répondre