Fil d'Esquisse

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
johey
Messages : 116
Enregistré le : 30 janv. 2020, 21:48

Re: Fil d'Esquisse

Message par johey »

La tension versus l'attention.

Je crois percevoir une attitude chez toi, une attitude que je connais bien, tu sembles demeurer constamment sur la brèche à guetter la concrétisation des choses, est ce que je me trompe?

La tension augmente et l'attention diminue.

Dans le lâcher prise, l'attention augmente et la tension diminue.

C'est une petite observation que j'ai faite à me regarder vivre.
johey
Messages : 116
Enregistré le : 30 janv. 2020, 21:48

Re: Fil d'Esquisse

Message par johey »

Et oui, j'ai réussi à soigner, à guérir, à dissoudre, à éliminer des noyaux traumatiques qui se réactivent occasionnellement mais de plus en plus faiblement. Tout est vivant, même les cicatrices. L'être est un esprit cabossé par la vie et sa beauté réside dans sa capacité à devenir résilient. J'en suis là face aux blessures, aux choses que l'on m'a imposées et dont je ne veux plus.

Pour moi, la souffrance est une énergie cyclique dont je ne suis jamais parvenu à me débarrasser très longtemps par contre. Toujours il y a quelque chose de nouveau qui se manifeste et qui la réactive.

Un peu de noir beaucoup de blanc ou beaucoup de blanc un peu de noir.
Ou autre chose...

Petit partage amical et solidaire face à la souffrance universelle
et face aux miennes
Esquisse
Messages : 457
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Fil d'Esquisse

Message par Esquisse »

Pour la musique (pas pour l'église), Believer de Imagine Dragons interprété par Simply Three :
https://youtu.be/kL6fN3HNAXo
Esquisse
Messages : 457
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Fil d'Esquisse

Message par Esquisse »

Autre version accoustique, superbe paysage :
https://youtu.be/hXQxSi34GWY
Esquisse
Messages : 457
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Fil d'Esquisse

Message par Esquisse »

Pour le guet et la brèche, je ne sais pas. Possible que oui dans certaines circonstances, possible que non dans d'autres.

Pour le rapport tension / attention, cela me parle.

Merci pour ton partage senti, vécu johey, c'est apprécié (poétique-philosophique en plus (sourire)).

J'en suis au sortir d'une tempête - j'ai la chance d'avoir un bon arrimage humain, petit en quantité, grand en qualité. Je vais pouvoir reprendre ma route (que je n'ai pas lâchée en fait, mais prise dans le tourbillon, j'ai eu besoin de "pauser" un moment), construire, oeuvrer.

Aujourd'hui, dans mon potager, un cadeau surprise, une courgette immense ! Elle a poussé sous le feuillage, de l'autre côté du plant où j'ai l'habitude d'aller cueillir, elle était hors de mon champ de vision.

Quand il y a réactivation traumatique, c'est tout un pan de notre champ de vision qui rétrécit, pour se concentrer en un seul endroit. C'est comme une flambée.

Puis, petit à petit, cela passe et le champ de vision redevient plus entier, complet.

Pour le moment, c'est encore frais, besoin de laisser décanter.
Résurgence
Messages : 55
Enregistré le : 11 mai 2020, 01:03
Localisation : Québec

Re: Fil d'Esquisse

Message par Résurgence »

Un petit passage sur ton fil pour te dire que moi aussi j'ai des plants de courgettes dans mon potager et ma mère cuisine de la sauce à spaghetti avec les plus grosses .C'est un délice. Bonne dégustation! 8-)
Esquisse
Messages : 457
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Fil d'Esquisse

Message par Esquisse »

Coucou Résurgence,

C'est chouette :) Par ici aussi, nous mettons des courgettes dans la sauce à spaghetti :) C'est vrai que c'est bon.
Esquisse
Messages : 457
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Fil d'Esquisse

Message par Esquisse »

Aujourd'hui, j'ai vécu le contre-coup de l'état des stress importants vécu ces derniers jours. Est-ce que cela vous arrive aussi ? Il y a un moment que je n'avais pas eu de crise de stress aussi importante (réactivations post-trauma), mais dans le passé j'avais remarqué ce phénomène, un genre d'effet rebond qui survient 24h/48h après (maux de tête, fatigue prégnante, problèmes digestifs, malaise général...) Je ressens cela un peu comme les suites d'une cascade de réactions chimiques, hormonales dans mon organisme...
Esquisse
Messages : 457
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Fil d'Esquisse

Message par Esquisse »

Mon organisme semble se replacer par rapport au stress récent (je croise les doigts). J'ai pu dormir et dormir. Et je me sentais mieux ce matin.

Je me rends compte que d'engager de grands changements vient aussi avec de grands challenges.

Je me permets quelques passages par ici pour me déposer et passer un cap.

De me rapprocher de mes rêves, de ce qui me fait vibrer, de mes valeurs, d'être les deux pieds dedans, me fait vivre et ressentir toutes sortes de choses. Je ressens d'un côté une force se développer, je ressens aussi une panique égale a cette force, une vulnérabilité.

C'est comme s'il y avait une partie de moi vraiment bien et vraiment heureuse, qui se sent à sa place (si on retire les inquiétudes récentes, liées au contexte). Mon projet réponds à un fort appel intérieur, répond à des besoins trop longtemps tus (la faute à personne, sinon les aléas de la vie). Et comme s'il y avait d'autre part une partie de moi qui panique (le fait de sortir de ma tanière après une vie partiellement passée en sous-marin), une partie de moi qui se sent dans une grande vulnérabilité, qui a très peur. Et une autre qui cherche parfois à défendre et qui une fois activée, défend vraiment, mais vraiment trop fort...

Je cherche un équilibre entre ces parts, je cherche à solidifier celle qui se sent bien, à développer ses racines. Je cherche pour elle le meilleur arrimage pour se développer (personnel et collectif). Je cherche à rassurer celle inquiète, qui se sent vulnérable (sa vulnérabilité peut être une force dans mon domaine), lui faire sentir le présent. Et diminuer, voire enrayer les réactions excessives de ce qui en moi cherche à défendre, défendre beaucoup trop fort. J'aimerais faire sentir à cette dernière que malgré l'anxiété et les aléas, que c'est ok, que j'ai besoin de calme, de me poser, de continuer de prendre confiance... C'est de confiance interne dont j'ai le plus besoin et non de tempêtes défensives. J'aimerais qu'elle le ressente, profondément. J'aimerais qu'elle utilise son énergie à m'aider à construire cette confiance.

Merci d'accueillir mes partages.
Esquisse
Messages : 457
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: Fil d'Esquisse

Message par Esquisse »

Salut,

J'ai besoin de parler à des humains bienveillants, anonymes.

Je vis une période vraiment difficile. Comme qui dirait, ça ne va pas fort. Je me sens dépassée. Mon anxiété est vraiment prégnante. Ce soir, je me sens comme si un camion m'était passé sur le corps. C'est très physique. Des crises de stress vraiment très fortes, comme cela fait longtemps que je n'avais pas connu.

Je suis une personne qui vit beaucoup dans sa tête. Je me sens bien dans mes petits-grands univers. J'aime les petites choses, la nature (les insectes, les plantes, l'eau, le vent...)

Ces derniers temps, mois, je suis sortie à de nombreuses reprises de ma zone de confort. Ce qui me semble ok, quand c'est choisi et pour qui veut évoluer ou apporter des changements dans sa vie. Je l'ai fait pour tenter de mettre en place un arrimage, c'est-à-dire ce dont j'ai besoin pour réaliser un rêve qui me tient à coeur depuis des années. De me confronter à l'extérieur à de nombreuses reprises, finit par m'épuiser. Le social, l'échange avec l'extérieur, j'en ai besoin à petite dose, des espaces bienveillants. Mais c'est tellement difficile... Plus difficile que je pensais que ce serait.

Quand je suis dans mes univers, les choses me paraissent plus simples. D'en sortir, me confronte à mille et un imprévus. La communication est une chose difficile. Quand je vis beaucoup d'anxiété, comme présentement, j'éprouve plus de difficultés à communiquer. Je me sens plus rigide aussi.

Je me sens triste... Je trouve tellement dur de me voir ainsi, après tout le travail, tout le chemin parcouru.

J'ai besoin de me refaire. Je suis une femme résiliente, qui a traversé de nombreuses tempêtes. Ça me prend un peu par surprise cette période difficile.

Je trouve tellement difficile le contact, par mes différences, par mes expériences de vie. En ce moment, c'est difficile. Quand ça lutte aussi fort à l'intérieur, je n'ai plus d'énergie pour donner ce que j'ai à donner, pour oeuvrer à ce que je sais faire.

Se mettre sur pause un moment. Le temps de se refaire.
Répondre