Page 1 sur 1

trauma et relation

Posté : 21 janv. 2011, 21:37
par Esquisse
Bonjour,

Il m'arrive de rencontrer, à l'occasion, des difficultés relationnelles (je parle ici de réactions post-traumatiques intenses déclenchées par des éléments spécifiques qui font écho à des situations passées et sur lesquelles j'ai peu de prise, et ce, même si je vois clairement ce qui se passe).

Je me demande s'il arrive à d'autres personnes de rencontrer de telles difficultés ?

Et si vous avez pu trouver des moyens pour diminuer l'intensité de ces réactions ?

Re: trauma et relation

Posté : 24 janv. 2011, 21:09
par Marinade
bonjour,

jaimerais approfondir le sujet mais pourrais-tu un peu plus élaboré pour que je vois si nos expériences se ressemblent.

merci

Re: trauma et relation

Posté : 18 févr. 2011, 23:53
par Esquisse
Bonjour fleur séchée,

Je n’étais pas très bien et j’ai eu besoin d’attendre de me sentir mieux avant de répondre.

Les réactions intenses qu’il m’arrive de vivre peuvent être déclenchées par des situations en apparence toutes simples.

Lorsque j’ai écrit ce message, je venais de vivre une peine par rapport à une personne proche qui aurait finie par passer, ce n’était rien de grave. Mais la situation à l'origine de cette peine faisait directement écho à d’autres de mon passé et elle est venu agir comme "déclencheur". Même si je voyais et que j’avais conscience de qui se passait, ça m’a embarqué, j’ai perdu pied.

Les difficultés que je rencontre se manifestent sous forme de peurs, de stress et de crises émotionnelles où de vives angoisses montent. Si j’ai une conversation (même s’il m’est difficile de tenir une conversation dans ces états - d’autant plus que je tends à m’isoler et attendre que ça s’apaise), si j’écris ou si j’envoie des courriels, une fois la crise terminée je n’ai que des souvenirs partiels de ce qui s’est dit ou de ce que j’ai écrit. C’est comme s’il y avait une alternance entre une surcharge de courant d’une part et des pannes d’autre part.

Quand la crise s’apaise, ça me prend un moment à me sentir solide sur mes pieds. Ça rentre dans l’ordre petit à petit, j’ai parfois des relents dans les jours ou semaines qui suivent et je dois composer avec le sentiment de "hachures" que les surcharges et pannes ont laissées.

C’est un résumé de ce qui se passe, j’espère que ça éclaire un peu.

Si tu souhaites me faire part de ton expérience, même si elle diffère de la mienne, ça me fera plaisir de te lire.

(Et de lire les expériences d'autres personnes qui auraient quelque chose à partager sur le sujet).

Merci.