Être un homme sensible

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
milkshake89
Messages : 46
Enregistré le : 01 sept. 2017, 17:45

Être un homme sensible

Message par milkshake89 »

C'est vraiment pas évident ! On se sent pas très "tough". On ne se sent pas très mâle.
Je vois partout autour de moi des alpha-mâles. Et même des alpha-femelles, pourquoi pas. Je travailles quand même dans un milieu de femmes, et une bonne majorité d'entre elles m'intimident !

Je suis complexé, aussi, par le fait que je n'ai pas de voiture. Pourtant, je n'en veux pas de voiture. En quelque part, je suis fier d'avoir une empreinte écologique minime. Mais l'auto est symbole d'autonomie et de participation active à l'économie, alors tu n'es pas "in" si tu prends l'autobus. Pendant ce temps, la planète se meurt.

Et je suis un homme seul ! Oh ! attention ! Un homme seul, ça doit être un homme à problèmes. Et bien, c'est vrai que j'ai des problèmes de santé mentale. Ça me fait quelque chose de voir des couples de mon âge qui promènent leur enfant en poussette dans le parc. Pendant ce temps là, moi j'ai de la misère à faire mes semaines au travail. Je me sens vraiment comme un rejet de la société. Mais voilà, un peu comme l'auto, je sais que je ne veux pas d'enfant. Trop de responsabilités ... je réagis mal à l'extérieur d'une routine simple.

En passant, je comprends bien que c'est évidemment pas facile d'être une femme sensible aussi.
PasDouéePourLaVie
Messages : 34
Enregistré le : 06 déc. 2016, 15:47

Re: Être un homme sensible

Message par PasDouéePourLaVie »

Oui je peux comprendre que tu te sentes ainsi.
On vit dans une société bourrée de stéréotypes.
On pourrait penser que depuis le mouvement féministe, les mariages gais, les top modèles taille +, l'ouverture au monde face aux différences, certains préjugés auraient pu ou dû disparaître. .. et bien non.

Un homme doit être grand, fort, sensible mais pas trop. Avoir une belle carrière et pourquoi pas " un beau char" pis avoir une belle maison. Il doit être rose à ses heures, mais pas trop car il doit dégager de la virilité, une belle barbe de 3 jours. Le rebel au coeur tendre..S'il décide d'être père, et bien il doit prendre un congé de paternité ... De toute façon nous les femmes adorons les gars riches, même si leur apparence physique nous laisse tiède. Nous sommes toujours trop grosse ou si par bonheur, on est née mince, alors nos seins sont trop petits. Il faut se passer le corps entier au rasoir, car une belle femme a la peau des aisselles, des jambes et de l'entre jambe aussi douce que des joues de bébés. On ne pète pas, on ne rote surtout pas bruyamment. Ah oui, on capote toutes sur des films d'amour... car inconsciemment, on attend notre prince charmant !!
Et les hommes, tout comme les femmes qui décident de ne pas avoir d'enfants, ne sont que des égoïstes !!

Comment arriver à se sentir bien dans peau, accepté dans la société avec autant de pression . Ajoute à cela un problème de santé mentale et POUF on devient des loosers qui arrivent pas à se botter le ....., qui manque de volonté. Qui se paient des congés de maladie pour déguiser des vacances.

Non, tu as raison, ce n'est pas facile d'être sensible, anxieux.
Ce qui est encore plus difficile c'est d'arriver à s'accepter tel que l'on est.
Mais c'est la seule façon d'y arriver, un passage obligé.

Déjà tu peux compter sur le soutien de gens comme toi ici qui te comprennent et te lisent.
Lâche pas et bravo pour ta préoccupation de l'environnement. Moi j'essaie le plus possible d'adopter une approche minimaliste.
Moins c'est plus.
De toutes façons posséder trop de choses me stresse.

Moi je te trouve hot de ne pas avoir de voiture !!
- - - - - - - - - - - - - - - - -
Y'en aura pas d'faciles !
vivreavec
Messages : 1
Enregistré le : 15 sept. 2017, 13:39

Re: Être un homme sensible

Message par vivreavec »

bonjour
Pour moi en tant que femme tu es quelqu'un clairement humain être sensible veut dire que tu es attention et respectueux. Alors reste -toi il vaut être sensible avec une maladie mentale que l'on a pas choisi mais qu'on doit vivre avec que quelqu'un qui est toujours sur de lui voire qui ne voit que son nombril (l'écologie montre ton intérêt pour notre planète et aussi que l'on est malheureusement dans une société de consommation et de paraître mais est-ce-que que les gens sont tellement si heureux?
A bientôt Vivreavec ;)
milkshake89
Messages : 46
Enregistré le : 01 sept. 2017, 17:45

Re: Être un homme sensible

Message par milkshake89 »

seulementmoi a écrit : 18 sept. 2017, 20:30 Je n'ai pas de voiture (j'ai 28 ans), célibataire depuis toujours, nul en travaux manuels et incroyablement introverti. On m'a rappelé toute ma jeunesse que j'étais pas "tough". J'ai donc été conditionné à y croire. J'ai fini par me faire une espèce de carapace émotionnelle. Je ressent beaucoup de choses, mais je le démontre pas. Je n'ai pas pleuré depuis le décès de mon beau-père il y a plus de 12 ans.
Ça fait longtemps que je n'ai pas pleuré moi aussi. J'en ai envie, parfois, mais ça ne sort pas complètement.

PasDouéePourLaVie a écrit : 18 sept. 2017, 20:17 De toute façon nous les femmes adorons les gars riches, même si leur apparence physique nous laisse tiède. Nous sommes toujours trop grosse ou si par bonheur, on est née mince, alors nos seins sont trop petits. Il faut se passer le corps entier au rasoir, car une belle femme a la peau des aisselles, des jambes et de l'entre jambe aussi douce que des joues de bébés. On ne pète pas, on ne rote surtout pas bruyamment. Ah oui, on capote toutes sur des films d'amour... car inconsciemment, on attend notre prince charmant !!
Et les hommes, tout comme les femmes qui décident de ne pas avoir d'enfants, ne sont que des égoïstes !!

Comment arriver à se sentir bien dans peau, accepté dans la société avec autant de pression . Ajoute à cela un problème de santé mentale et POUF on devient des loosers qui arrivent pas à se botter le ....., qui manque de volonté. Qui se paient des congés de maladie pour déguiser des vacances.

Non, tu as raison, ce n'est pas facile d'être sensible, anxieux.
Ce qui est encore plus difficile c'est d'arriver à s'accepter tel que l'on est.
Mais c'est la seule façon d'y arriver, un passage obligé.

Déjà tu peux compter sur le soutien de gens comme toi ici qui te comprennent et te lisent.
Lâche pas et bravo pour ta préoccupation de l'environnement. Moi j'essaie le plus possible d'adopter une approche minimaliste.
Moins c'est plus.
De toutes façons posséder trop de choses me stresse.

Moi je te trouve hot de ne pas avoir de voiture !!
Je ne peux pas m'imaginer ce que ça doit être de devoir se raser constamment. Effectivement, les femmes, vous ne l'avez pas facile non plus. Je me passe le clipper dans la barbe de temps à autre mais c'est tout.

Je suis rendu à mon troisième congé de maladie, moi. J'ai comme l'impression que ma réputation est finie, au travail.

Je ne sais pas comment je peux m'accepter comme je suis, alors que personne ne m'accepte comme je suis. Si ce n'était que de moi, je chialerais 24h/24. Mais c'est là que le comportement d'un anxieux est mal vu. J'ai mal et ma souffrance est à peine reconnue par mon psychiatre. Les professionnels me disent que j'ai une force, celle d'être capable de parler de ses problèmes ... mais j'en ai tellement parlé à mes amis, et j'ai tellement besoin d'en parler, qu'ils finissent par se tanner.
Millepertuis
Messages : 10
Enregistré le : 21 mars 2017, 15:43

Re: Être un homme sensible

Message par Millepertuis »

Je suis heureuse d'être tombée sur cette conversation, il y a effectivement tellement de stéréotypes et c'est difficile d'être une personne sensible dans ce monde. On accepte davantage la colère des hommes et la tristesse des femmes mais moins la colère chez les femmes et la tristesse chez les hommes. Suite à ce qui était écrit plus haut, personnellement, je suis née mince mais j'ai de très petits seins et on me faisait tout le temps des commentaires là-dessus, mes anciennes amies le font encore, et mes nouvelles connaissance me disent que je suis trop maigre, bref, ils sont jamais contents et ça me met en colère, puis, on me dit que je suis susceptible. Je suis très émotive mais on me rappelle à l'ordre en me disant que je suis too much ou à cause de l'émotion, je deviens très fatiguée et on me fait des commentaires sur le fait que je n'ai pas d'énergie et que j'ai donc l'air fatiguée. Les gens ont toujours quelque chose à dire, peu importe, ils projettent leur monde mental sur moi. Ils me disent que je suis trop maigre parce qu'ils se sentent mal dans leur corps, ils me disent que ça a donc pas d'allure que je réagisse comme ça probablement parce qu'ils ont de la difficulté à vivre leurs émotions. Le pire là-dedans, c'est que je crois parfois ce qu'on me dit et j'essaie de m'adapter aux désirs imaginaires d'une entité que je surnomme "les autres". Je m'entends bien avec les femmes sensibles. J'aime les hommes sensibles, mon copain en est un et on se comprend. Et, parfois, on veut s'arracher la tête parce qu'on est ben trop sensibles ;) J'aimerais ajouter que je crois que le pan négatif de la sensibilité est la dépression, l'anxiété, les phobies, les excès. Être hypersensible, c'est ressentir plus intensément la vie que la majorité des gens et ça peut devenir destructeur parce que ce que tu peux te mettre à ressentir le summum de l'insupportable. Par la suite, tu te retrouves démuni avec cette information et ça se retourne contre toi.
Lynette
Messages : 66
Enregistré le : 20 août 2017, 14:50

Re: Être un homme sensible

Message par Lynette »

En vous lisant, un questionnement est venu à moi. Je me demande si ce n'est pas le fait d'être malade (anxieux, dépressif, etc.) qui fait en sorte qu'on se compare. Quand j'avais 20 ans j'étais en santé. Dans ce temps là je vivais ma vie et prenais des risques tous les jours sans me questionner. Je ne me regardais jamais dans le miroir et je ne me comparais à personne. Je faisais mon petit bonhomme de chemin en prenant des initiatives et sans avoir peur de quoi que ce soit. Aujourd'hui j'ai peur de tout y compris de moi. J'ai peur de ne pas y arriver alors je n'essaie plus rien et je me cache dans mes couvertures dès que je le peux en revenant du travail. Je me lève de peine et misère pour aller travailler en me disant chaque jour que je vais bientôt craquer. Et dans ma voiture entre mon lit et mon travail qu'est ce que je fais? Je me COMPARE. J'envie le chauffeur d'une voiture luxueuse, j'envie la mère qui traverse la rue avec son petit bien accroché à son cou, j'envie le travailleur de la construction qui travaille sans être devant un ordinateur, j'envie le vieux qui a le temps de promener son chien... Alors je me dis que ma vie aurait pu être tellement plus belle, que j'aurais dû prendre des cours d'informatique, que j'aurais dû ne pas acheter de maison si loin du centre ville, que j'aurais dû... Alors si je me fais sentir aussi minable aujourd'hui en me comparant, je me dis que c'est parce que je suis malade. Ça m'évite au moins de ne pas me sentir coupable de me comparer. J'en ai déjà assez comme ça! Qu'en pensez-vous? Je délire selon vous?
Millepertuis
Messages : 10
Enregistré le : 21 mars 2017, 15:43

Re: Être un homme sensible

Message par Millepertuis »

Je ne crois pas que tu délires et je ne sais pas si c'est parce qu'on est malade qu'on se compare ou si c'est le fait de se comparer qui rend malade. Peut-être les deux, l'un nourrit l'autre. Est-ce que tu crois qu'il serait possible pour toi d'avoir un peu de ce que tu envies aux autres? Personnellement, depuis quelques mois, j'ai un nouveau poste sous pression avec des responsabilités et je déteste ça. Je m'imagine toutes les autres vies que j'aurais pu avoir parce que je me sens terriblement mal au travail.
Croqueuse
Messages : 19
Enregistré le : 30 juil. 2017, 00:18

Re: Être un homme sensible

Message par Croqueuse »

milkshake89 a écrit : 16 sept. 2017, 14:51 C'est vraiment pas évident ! On se sent pas très "tough". On ne se sent pas très mâle.
Je vois partout autour de moi des alpha-mâles. Et même des alpha-femelles, pourquoi pas. Je travailles quand même dans un milieu de femmes, et une bonne majorité d'entre elles m'intimident !

Je suis complexé, aussi, par le fait que je n'ai pas de voiture. Pourtant, je n'en veux pas de voiture. En quelque part, je suis fier d'avoir une empreinte écologique minime. Mais l'auto est symbole d'autonomie et de participation active à l'économie, alors tu n'es pas "in" si tu prends l'autobus. Pendant ce temps, la planète se meurt.

Et je suis un homme seul ! Oh ! attention ! Un homme seul, ça doit être un homme à problèmes. Et bien, c'est vrai que j'ai des problèmes de santé mentale. Ça me fait quelque chose de voir des couples de mon âge qui promènent leur enfant en poussette dans le parc. Pendant ce temps là, moi j'ai de la misère à faire mes semaines au travail. Je me sens vraiment comme un rejet de la société. Mais voilà, un peu comme l'auto, je sais que je ne veux pas d'enfant. Trop de responsabilités ... je réagis mal à l'extérieur d'une routine simple.

En passant, je comprends bien que c'est évidemment pas facile d'être une femme sensible aussi.
Bonsoir milkshake89,

À mon avis et celle de beaucoup de femmes un homme sensible est beaucoup plus charmant qu'un gros macho prétentieux.Crois-le, ta sensibilité est avant tout un don très rare.Je suis moi même hypersensible et je prends cet état des choses comme une qualité plutôt qu'un défaut, mais je comprends que pour un homme il y a plus de jugements de certains imbéciles qui demeurent encrés dans des stéréotypes bidons.
Il y a une phrase de je ne sais plus trop quel auteur que j'affectionne vraiment:Je ne me suis jamais senti autant mal à l'aise avec les gens d'esprit qu'avec les idiots...C'est tellement vrai dans mon cas.Je suis plus inconfortable avec les imbéciles car leurs valeurs ne concordent pas du tout avec les miennes et ça m'embourbe.

Moi aussi je suis une femme seule et les gens se posent aussi LA question.Qu'est ce qu'elle a de weird?Je suis bipolaire, agoraphobe et phobique sociale.Un beau cocktail. Ma phobie sociale m'empêche de rencontrer de nouvelles personnes donc de m'attacher à quelqu'un de nouveau.Sinon ma maniaco dépression est très bien stabilisée depuis 16 ans maintenant.Les troubles anxieux sont les plus dur à dominer pour moi.
Je te comprends de trouver ça difficile de voir des gens faire des trucs qui pour eux semblent si simples et qui pour toi sont inaccessibles.Je ressens ça souvent.J'ai toujours voulu être une femme de tête avec une carrière et plein d'étude et je n'ai au final qu'une 6 e année car j'ai foiré totalement mes études car je ne tolérais pas le monde.J'aimais étudier mais j'étais phobique au dernier niveau.Je séchais les cours pour aller fouiner à la bibliothèque municipale.Résultat, je vois souvent des gens qui accèdent à des postes qui m'auraient intéressés et ça me fait mal mais bon, faut croire que c'est la vie.Pour l'autobus, au moins tu arrives à le prendre.Moi j'y arrive très difficilement car j'étouffe.Et on se fout carrément de l'économie.C'est elle qui détruit le monde!

Tu n'es pas un déchet de la société.Les déchets de la société sont beaucoup plus hauts et beaucoup plus puissants qu'on l'imagine.Moi non plus je ne veux pas d'enfant. Premièrement car avec ma maladie il faudrait que je cesse tous mes médicament durant la grossesse.Deuxièmement, je ne veux pas de famille reconstituée pour mon enfant et aujourd'hui les gens se laissent pour des conneries.Ils ne sont pas persistant et courageux dans leurs relations.Au premier petit pépin c'est la catastrophe et on change de partenaire.Moi je suis de la vieille école.J'ai l'impression de ne pas faire partie de mon époque.Les valeurs ont tellement changées.C'est vraiment triste pour l'avenir.Troisièmement je ne pense pas que j'aurais la patience nécessaire pour élever un enfant.Je sais quand même ce que c'est car j'élève (en partie) ma petite soeur avec ma mère.Cependant je ne l'ai pas à plein temps.Ce plein temps est différent quand on a un enfant à soi.On a pas de pause.De plus, avec ma maladie je pourrais être une mauvaise mère sans le vouloir alors non, des enfants c'est pas pour moi.

Je te comprends pour la routine.J'en ai également besoin...Je n'aime pas vivre trop de nouveau à la fois et ma solitude est mon équilibre.J'aime voir des gens parfois, mais je dois me retrouver seule souvent car en plus d'être phobique je suis très solitaire.

J'essaie de moins me blinder ces temps-ci, c'est pour ça que je me promène ici...Je veux connaître des gens qui n'ont pas la vie toute cuite dans le bec un peu comme moi...C'est ce qui donne les meilleures personnes à mon avis.

Être sensible n'est pas facile mais c'est une très belle chose...Si on le serait tous la planète se porterait mieux! :-)
Ptite_larme
Messages : 29
Enregistré le : 17 févr. 2017, 13:22

Re: Être un homme sensible

Message par Ptite_larme »

Salut!!

Bon ca fait un petit bout qu'il n'y a rien d'écrit ici, mais je me lance pareil au cas!

milkshake89: C'est tu ce que je pense? Il y a beaucoup plus d'hommes sensibles comme toi qu'on le pense. C'est juste que c'est tout dissimulé. Dans le paraître. Et ca c'est ce qui est le plus dommage. On en veut aux gens et à la société mais il ne faut pas oublier que NOUS formons la société. Nous participons tous à ca d'une certaine manière. Je ne le dis pas pour être moralisatrice, en fait c'est ce que j'essaie de me rappeler au quotidien pour ne pas tomber dans des discours "contre" la société qui ne servent pas à grand chose au final ;)

Ca prends du courage, mais il faudrait que tous les hommes affichent davantage leur sensibilité. Personnellement, les gens insensibles ne m'intéressent pas du tout. Peut-être parce que incompatible avec moi qui est très sensible! :P

Mais hommes ou femmes, la sensibilité a tellement sa place! Tout le monde gagnerait à être plus sensible. Et à travailler leur intelligence émotionnelle... pour mieux comprendre ses émotions et apprendre à les gérer et à bien s'exprimer.

Croqueuse:
Deuxièmement, je ne veux pas de famille reconstituée pour mon enfant et aujourd'hui les gens se laissent pour des conneries.Ils ne sont pas persistant et courageux dans leurs relations.Au premier petit pépin c'est la catastrophe et on change de partenaire.Moi je suis de la vieille école.J'ai l'impression de ne pas faire partie de mon époque.Les valeurs ont tellement changées.C'est vraiment triste pour l'avenir.
Je suis tellement d'accord... Ca m'a fait vraiment du bien de lire ca, je me sens dans un monde à part. Je n'ai rien contre la famille reconstituée et je ne dis pas que ca ne fonctionne pas, mais ca me plait pas... Mais c'est surtout ce que tu dis concernant le fait que les gens se laissent pour des conneries et qu'ils ne sont pas persistant et courageux, et hop on passe au suivant.

C'est quoi ca?? Je suis aussi de la vieille école il faut croire. Ca me fait vivre beaucoup d'anxiété, de colère et de tristesse... :(

Mais je n'ai pas abandonné l'idée de fonder une famille encore. Je suis en couple en ce moment et les deux on a des désirs d'avoir des enfants dans le futur, mais je vis beaucoup d'anxiété à l'idée de ne pas pouvoir vraiment le réaliser... Construire ca avec quelqu'un c'est une chose que je désire viscéralement. Mon but aussi serait d'avoir réussi à gérer le mieux possible mon trouble d'anxiété pour ne pas transmettre mes bibittes à cet enfant et tenter de lui offrir les meilleures chances possibles.

Mais toute ma vie je disais que je ne voulais pas d'enfant, j'étais très carriériste, et ne me voyait juste pas mère. Et je ne voulais pas non plus que mon enfant vive ce que moi j'avais vécu. Mais bon, avec le temps ca a changé pour moi... le désir s'est manifesté. Bref.

Je voulais partager ca avec vous parce que ca a fait écho à mes propres réflexions/expériences :-)

Au plaisir d'échanger,
Ptite_larme
Messages : 29
Enregistré le : 17 févr. 2017, 13:22

Re: Être un homme sensible

Message par Ptite_larme »

Salut!!

Bon ca fait un petit bout qu'il n'y a rien d'écrit ici, mais je me lance pareil au cas!

milkshake89: C'est tu ce que je pense? Il y a beaucoup plus d'hommes sensibles comme toi qu'on le pense. C'est juste que c'est tout dissimulé. Dans le paraître. Et ca c'est ce qui est le plus dommage. On en veut aux gens et à la société mais il ne faut pas oublier que NOUS formons la société. Nous participons tous à ca d'une certaine manière. Je ne le dis pas pour être moralisatrice, en fait c'est ce que j'essaie de me rappeler au quotidien pour ne pas tomber dans des discours "contre" la société qui ne servent pas à grand chose au final ;)

Ca prends du courage, mais il faudrait que tous les hommes affichent davantage leur sensibilité. Personnellement, les gens insensibles ne m'intéressent pas du tout. Peut-être parce que incompatible avec moi qui est très sensible! :P

Mais hommes ou femmes, la sensibilité a tellement sa place! Tout le monde gagnerait à être plus sensible. Et à travailler leur intelligence émotionnelle... pour mieux comprendre ses émotions et apprendre à les gérer et à bien s'exprimer.

Croqueuse:
Deuxièmement, je ne veux pas de famille reconstituée pour mon enfant et aujourd'hui les gens se laissent pour des conneries.Ils ne sont pas persistant et courageux dans leurs relations.Au premier petit pépin c'est la catastrophe et on change de partenaire.Moi je suis de la vieille école.J'ai l'impression de ne pas faire partie de mon époque.Les valeurs ont tellement changées.C'est vraiment triste pour l'avenir.
Je suis tellement d'accord... Ca m'a fait vraiment du bien de lire ca, je me sens dans un monde à part. Je n'ai rien contre la famille reconstituée et je ne dis pas que ca ne fonctionne pas, mais ca me plait pas... Mais c'est surtout ce que tu dis concernant le fait que les gens se laissent pour des conneries et qu'ils ne sont pas persistant et courageux, et hop on passe au suivant.

C'est quoi ca?? Je suis aussi de la vieille école il faut croire. Ca me fait vivre beaucoup d'anxiété, de colère et de tristesse... :(

Mais je n'ai pas abandonné l'idée de fonder une famille encore. Je suis en couple en ce moment et les deux on a des désirs d'avoir des enfants dans le futur, mais je vis beaucoup d'anxiété à l'idée de ne pas pouvoir vraiment le réaliser... Construire ca avec quelqu'un c'est une chose que je désire viscéralement. Mon but aussi serait d'avoir réussi à gérer le mieux possible mon trouble d'anxiété pour ne pas transmettre mes bibittes à cet enfant et tenter de lui offrir les meilleures chances possibles.

Mais toute ma vie je disais que je ne voulais pas d'enfant, j'étais très carriériste, et ne me voyait juste pas mère. Et je ne voulais pas non plus que mon enfant vive ce que moi j'avais vécu. Mais bon, avec le temps ca a changé pour moi... le désir s'est manifesté. Bref.

Je voulais partager ca avec vous parce que ca a fait écho à mes propres réflexions/expériences :-)

Au plaisir d'échanger,
Répondre