Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
MissWhimsy
Messages : 3
Enregistré le : 09 oct. 2016, 00:11

Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par MissWhimsy »

Bonsoir groupe!
Ça fait très longtemps que je viens ici et que je lis les forums et que je voudrais bien poster, mais j'ai cette phobie que vous me trouverez ennuyante et que personne ne me répondra. Je ne savais pas trop dans quel forum poster non plus car mon 'cas' s'appliquerait aux 3 endroits mais j'ai choisi les troubles anxieux car c'est ce qui me cause le plus d'ennuis en ce moment. Je suis quelqu'un qui est devenue extrêmement isolée dans la vie et je n'ai plus personne avec qui parler de tout ce que je vis et c'est pas mal le but de mon post ici, trouver des gens avec qui discuter et ventiler.

Alors voici mon histoire. Au départ, j'ai un diagnostic de TPL qui est qualifié de 'léger', c'est-à-dire que je fitte tout juste les critères et que je suis une TPL 'calme' et dont le trouble est plus intériorisé. Je suis bipolaire de type 2, et j'ai des troubles anxieux, en ce moment, c'est particulièrement de l'anxiété sociale extrême, le reste de l'anxiété étant probablement généré par le TPL et la bipolarité. Je suis en arrêt de travail de puis avril 2016 suite à un burn-out et un stress post-traumatique. Je travaille dans le domaine de la réinsertion sociale avec une clientèle toxicomane/santé mentale/criminalisée. Les conditions de travail étaient devenues vraiment détériorées car l'employeur ne remplaçaient pas les intervenants qui tombaient de plus en plus en burnout alors nous nous retrouvions avec des caseload doubles, ce qui nous exténuait et qui faisait que les clients n'avaient pas le suivi approprié et ça a créé un climat de crise et désorganisation majeur chez eux...j'ai donc vécu des événements traumatisants comme des menaces de mort sérieuses, séquestrement dans mon bureau, menaces de suicide, agressivité générale, etc...jusqu'à ce que je craque complètement et qu'un jour, je ne sois juste plus physiquement capable de rentrer travailler. Il y a aussi d'autres événements plus graves dont je ne peux parler ici car c'est un cas de secret professionnel. J'ai donc fait 3 tentatives de suicide et tombé en dépression profonde où je n'étais même plus capable de me laver, me faire à manger, et donc encore moins sortir de chez moi. Jusqu'à ce qu'on me prescrive du Seroquel XR au lieu du Gabapentin en plus de mes stabilisateurs d'humeur habituels, ce qui a enlevé les grosses idées noires et les crises de larmes à longueur de journée. Mais je suis restée avec l'apathie et la fatigue extrême, plus rien ne me tentait, je n'aimais plus mes activités habituelles, etc...

Mon chômage maladie s'est terminé et est venu le temps de réclamer mon assurance-salaire longue durée chez mon assurance collective. Ils m'ont fait niaisé pendant 4 mois avant de prendre une décision et ont eu des pratiques vraiment inadéquates pendant ce temps. Je n'avais aucun revenu tout ce temps. Inutile de dire que la dépression s'est accentuée encore plus. Mes parents étaient obligés de payer mon loyer et ma nourriture. Jusqu'à temps que j'apprenne l'existence d'un programme d'assistance sociale qui se nomme 'en attente d'une décision', qui est une aide de dernier recours pour les personnes qui attendent une décision d'un assureur, mais qui doivent rembourser un coup qu'on est payés par l'assureur. Jusqu'à ce jour, je suis toujours sur ce programme, je n'arrive pas à me nourrir convenablement car tout mon argent passe pour le loyer et les comptes, les trucs essentiels de pharmacie (savon, shampoing, etc...), et un minimum de nourriture, mais j'en manque tout le temps, et de beaucoup. DOnc financièrement, je vis un stress intense. J'ai fait une plainte à l'ombudsman de mon assurance car leur réponse était que je ne pouvais être payée vu que j'étais déjà suivie par une psychiatre avant les événements (mais ça ne fait aucun sens puisque mon suivi et les événements qui ont causé mon arrêt n'ont aucun lien, ma psychiatre a contesté, etc...ils ne veulent rien savoir, n'ont même pas daigné m'envoyé en expertise médicale, etc...) Je suis donc rendue avec une plainte à l'Autorité des Marchés Financiers contre eux, mais ça peut prendre jusqu'à 8 mois...

Chaque jour que je me réveille est un enfer. Je pense immédiatement à comment je vais faire pour me procurer de la nourriture. Comment je vais faire si j'ai besoin d'un morceau de vêtement. Je me sens comme dans une prison car je ne peux faire aucune activité. Je ne peux m'acheter AUCUNE gâterie. Et je ne parle pas de gâterie comme une palette de maquillage à 50$, je parle d'un petit baume pour mes lèvres sèches, ou un petit sac de chocolats pour l'Halloween, ou un calepin pour faire mes exercices de self-help.

L'autre partie, c'est que je suis totalement SEULE. J'habite avec un coloc, mais il ne comprend absolument rien à la santé mentale, de un, et de deux, si on s'adresse la parole 30 minutes dans une semaine, c'est bon. C'est mon ex. Ça fait 3 ans qu'on n'est plus ensemble. On s'entend assez bien pour habiter ensemble et financièrement, on n'a pas le choix. On fait chacun nos petites choses de notre côté et on ne se chicane pas, mais ce n'est pas un confident. Je peux amener un homme coucher à la maison sans problème et lui une femme et ça ne me fait pas un pli...

À part ça, pas d'amis à ma disposition avec qui ventiler. J'AVAIS une meilleure amie. Depuis 17 ans. Elle m'a sacré là il y a environ 2 mois car j'ai fait une crise de panique dans un bar où elle aime aller. Elle disait que j'était 'ingrate' qu'elle me sorte et que je finisse par pleurer. Mon problème est que je suis devenue agoraphobe et avec un méga problème d'anxiété sociale. Je suis chez moi 24h sur 24 depuis mon arrêt de travail et j'ai commencé par ne pas sortir car j'avais peur de rencontrer des gens de mon travail et car je n'avais pas d'énergie...ça c'est transformé assez rapide en agoraphobie. J'ai déjà eu une grosse passe d'anxiété sociale dans ma vie que j'avais vaincue et donc c'est revenu assez facilement. Maintenant, je marche sur la rue et j'ai peur que les gens me jugent, pensent que je respire fort, me trouvent laide et grosse, pensent que j'ai une drôle d'expression sur ma face, pensent que je marche d'une drôle de façon, etc...et là en plus, j,ai peur de me faire attaquer. Même chose partout...si je parle à qqun, j'analyse toute la conversation pour voir si je n'ai pas dit qqchose de croche, si je ne me suis pas humiliée, etc...

Je suis donc une hermite qui ne parle à personne et pourtant, à l'intérieur, je vis tellement d'émotions, j'en ai tellement à dire, je souffre, c'est douloureux, tout s'accumule, c'est pénible et j'ai le mal de vivre, je pleure tout le temps, si je vois des photos de gens qui s'amusent ensemble, ça me rend nostalgique et ça me fait pleurer, j'aurais tellement envie d'avoir des amis, juste pour pouvoir partager des choses simples, pas juste pour être égoiste et me vider de mes émotions, mais pour donner aussi. Je me sens dénuée de sens, je ne peux pas croire que je n'ai plus personne dans la vie, et je me demande ce que j'ai fait pour mériter ça. Il me semble ne pas être une mauvaise personne, je suis toujours la première à vouloir aider, je ne juge pas les gens, je suis tolérante...et même en dépression, j'aime rire et avoir du fun quand je suis avec les autres :( Bref, chaque matin que je me lève, je me demande pourquoi je ne suis pas encore morte pendant la nuit...

C'était donc mon histoire...Quelqu'un d'autre a déjà été totalement isolé avec vraiment personne à qui parler? Et je ne parle pas ici de professionnels...mais de personnes significatives dans la vie, de personnes qui s'associent avec nous par choix. Comment faire quand on n'a pas d'argent pour rencontrer d'autres personnes? Quand on a un trouble d'anxiété sociale?
Isaac Netero
Messages : 2
Enregistré le : 17 oct. 2017, 06:20

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par Isaac Netero »

Bonjour/Soir MissWhimsy Tout d’abord si effectivement tu a de la difficulté a te nourrir les banque alimentaire peuvent être une option et pour avoir des vêtements tu peux opter pour des friperies ou même le village des valeurs.

Sur le fait que ta Meilleur Ami mis fin a votre longue relation parce que tu a fait une crise de panique et quelle dit que tu est ingrate et de plus dire quelle te sorte c'est la meilleur comme si tu étais sont Animal.... excuse moi de mes propos mais elle est Idiote.

Sinon pour répondre a tes questions moi même je vie reclus des gens depuis 7-8 ans (phobie sociale, trouble d'évitement etc) et j'ai seulement rencontré mon meilleur ami (mon seul confident) il y 3 ans., Avant être seul je n'avais jamais vécue cela comme étant négatif mais un drame c'est produit il y a 1 ans et j'ai eux besoin d'en parler donc je me suis rapproché de cette ami et c’est réciproque., Malheureusement dans mon cas la langue et le fait qu'il habite un autre continent nous restreins dans beaucoup de chose...

Après comment faire pour rencontrer des gens bah... tout dépendant mais par exemple des groupe de lecture, des groupe de jogging, internet,groupe de jeux de société ou faire des activité qui te plait (passion) et chercher des gens qu'il on la même etc...

Pour ma part le fait de pas être seul(Activité ou a l'extérieur) diminue mon anxieté Sociale mais il y a pas de recette magique il faut t'exposer a de petite chose et augmenter progressivement après peux être que un/une Assistante sociale pourrais t'aider a te coacher et te donner des petit défis pour te sortir de toute ces peur.

(Si tu a besoin de parler aucun probleme)
milkshake89
Messages : 46
Enregistré le : 01 sept. 2017, 17:45

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par milkshake89 »

Personnellement, ça me met à l'envers de savoir qu'il y a tant de coupures dans les services de toxicomanie et santé mentale. On dirait que c'est une manière de rendre malade les employés bien intentionnés, et d'une autre part, de créer le chaos dans la société. Où va ce monde ...
MissWhimsy
Messages : 3
Enregistré le : 09 oct. 2016, 00:11

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par MissWhimsy »

Bonjour à vous!
Merci de m'avoir répondu, ça me soulage et me fait un grand bien de savoir que quelque part, il y a des gens qui ont pris la peine de lire mon 'roman' et de me répondre :D

En effet, les coupures en santé mentale et toxicomanie sont affreuses! Ce sont toujours les meilleurs employés qui se retrouvent avec le plus gros de la charge de travail car ils veulent continuer de donner le meilleur service possible à leurs usagers même en contexte de coupure, et en bout du compte, ce sont eux qui se brûlent et qui deviennent eux-mêmes des patients du système de santé mentale. Après ça, les premiers usagers qui étaient à aider se retrouvent en état de crise et de désorganisation totale car il n'y a plus de stabilité chez le personnel et ceux qui restent, ce sont souvent les blasés que rien n'atteint ou ceux qui sont sur le bord de s'en aller en burn-out eux-mêmes. J'ai parfois l'impression que la société est sur le point d'imploser sur elle-même si rien ne change car il y a un grand manque de valeurs humaines dans la façon dont les dirigeants, que ce soit le gouvernement ou les administrateurs d'organismes en santé ou communautaires, mènent leur business. Même la société complète, je la trouve malade. On n'a qu'à regarder les commentaires sur les réseaux sociaux en dessous des articles des grands distributeurs de nouvelles (hum...TVA par exemple)...les gens sont méchants, intimidateurs, disent des paroles vraiment blessantes et vont même parfois jusqu'à aller dire aux autres d'aller se tuer, juste pour une divergence d'opinion sur un sujet pas si important...Bref! Je ne suis pas abonnée à ces réseaux car ça me déprime de voir ça mais parfois je vois ça passer sur mon fil d'actualité car un de mes amis Facebook a 'liké' ou commenté une publication TVA et à chaque fois, je capote de voir les gens se battre à ce point! Moi je serais tellement du genre à vouloir que tout le monde se réconcilie et se donne des calins lol!

Pour ma fameuse 'meilleure amie', j'ai effectivement fait le deuil assez rapidement de la personne en tant que telle...Ce que j'ai écris ici n'était que la pointe du iceberg car j'ai eu droit à une engueulade pas mal plus sévère et méchante que ça, et ça lui prenait une fois de temps à autre, pour aucune raison, de s'en prendre à moi comme ça. C'était toujours à moi après de faire le premier pas pour la réconciliation, même si je n'avais rien fait et qu,elle l'avouait qu'elle avait des colères incontrôlables. Pas cette fois, c'est fini, je n'ai plus d'énergie pour marcher sur des oeufs comme ça dans l'état où je suis. Le deuil que j'ai eu à faire par contre, c'est de perdre ma seule confidente à qui je pouvais parler de mes troubles de santé mentale, de mes problèmes quotidiens, etc...Mais bon, je vais bien retrouver une personne à qui me confier un jour, et qui plus est, n'aura pas ces troubles colériques.

Pour ceux qui sont déjà allés aux rencontres Revivre, je voulais savoir c'est comment? Mon intervenante de suivi de chez Suicide-Action me les a fortement recommandées, mais tout comme ça m'a pris vraiment longtemps avant d'avoir le courage d'écrire ici, j'ai comme un peu peur d'y aller aussi. Est-ce que ce sont des rencontres structurées par un animateur qui pose des questions? Est-ce que les nouveaux sont bien accueillis ou est-ce qu'il y a une ambiance de 'clique'? J'irais probablement à une rencontre de Montréal du lundi soir je crois si j'ai bien vu l'horaire.

Merci encore une fois de m'avoir lue et bonne soirée à vous :D
seulementmoi2
Messages : 4
Enregistré le : 19 oct. 2017, 12:34

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par seulementmoi2 »

Aucune idée pourquoi, mais j'ai été banni et mes messages supprimés.

Pour les rencontres, c'est assez relax (malgré que tout le monde soit stressé intérieurement). Il y a un animateur, mais c'est surtout les participants qui parlent, mais tu n'est pas obligé de parler, tu peu y assister seulement pour écouter.
Croqueuse
Messages : 19
Enregistré le : 30 juil. 2017, 00:18

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par Croqueuse »

MissWhimsy a écrit : 17 oct. 2017, 20:06 Bonsoir groupe!
Ça fait très longtemps que je viens ici et que je lis les forums et que je voudrais bien poster, mais j'ai cette phobie que vous me trouverez ennuyante et que personne ne me répondra. Je ne savais pas trop dans quel forum poster non plus car mon 'cas' s'appliquerait aux 3 endroits mais j'ai choisi les troubles anxieux car c'est ce qui me cause le plus d'ennuis en ce moment. Je suis quelqu'un qui est devenue extrêmement isolée dans la vie et je n'ai plus personne avec qui parler de tout ce que je vis et c'est pas mal le but de mon post ici, trouver des gens avec qui discuter et ventiler.

Alors voici mon histoire. Au départ, j'ai un diagnostic de TPL qui est qualifié de 'léger', c'est-à-dire que je fitte tout juste les critères et que je suis une TPL 'calme' et dont le trouble est plus intériorisé. Je suis bipolaire de type 2, et j'ai des troubles anxieux, en ce moment, c'est particulièrement de l'anxiété sociale extrême, le reste de l'anxiété étant probablement généré par le TPL et la bipolarité. Je suis en arrêt de travail de puis avril 2016 suite à un burn-out et un stress post-traumatique. Je travaille dans le domaine de la réinsertion sociale avec une clientèle toxicomane/santé mentale/criminalisée. Les conditions de travail étaient devenues vraiment détériorées car l'employeur ne remplaçaient pas les intervenants qui tombaient de plus en plus en burnout alors nous nous retrouvions avec des caseload doubles, ce qui nous exténuait et qui faisait que les clients n'avaient pas le suivi approprié et ça a créé un climat de crise et désorganisation majeur chez eux...j'ai donc vécu des événements traumatisants comme des menaces de mort sérieuses, séquestrement dans mon bureau, menaces de suicide, agressivité générale, etc...jusqu'à ce que je craque complètement et qu'un jour, je ne sois juste plus physiquement capable de rentrer travailler. Il y a aussi d'autres événements plus graves dont je ne peux parler ici car c'est un cas de secret professionnel. J'ai donc fait 3 tentatives de suicide et tombé en dépression profonde où je n'étais même plus capable de me laver, me faire à manger, et donc encore moins sortir de chez moi. Jusqu'à ce qu'on me prescrive du Seroquel XR au lieu du Gabapentin en plus de mes stabilisateurs d'humeur habituels, ce qui a enlevé les grosses idées noires et les crises de larmes à longueur de journée. Mais je suis restée avec l'apathie et la fatigue extrême, plus rien ne me tentait, je n'aimais plus mes activités habituelles, etc...

Mon chômage maladie s'est terminé et est venu le temps de réclamer mon assurance-salaire longue durée chez mon assurance collective. Ils m'ont fait niaisé pendant 4 mois avant de prendre une décision et ont eu des pratiques vraiment inadéquates pendant ce temps. Je n'avais aucun revenu tout ce temps. Inutile de dire que la dépression s'est accentuée encore plus. Mes parents étaient obligés de payer mon loyer et ma nourriture. Jusqu'à temps que j'apprenne l'existence d'un programme d'assistance sociale qui se nomme 'en attente d'une décision', qui est une aide de dernier recours pour les personnes qui attendent une décision d'un assureur, mais qui doivent rembourser un coup qu'on est payés par l'assureur. Jusqu'à ce jour, je suis toujours sur ce programme, je n'arrive pas à me nourrir convenablement car tout mon argent passe pour le loyer et les comptes, les trucs essentiels de pharmacie (savon, shampoing, etc...), et un minimum de nourriture, mais j'en manque tout le temps, et de beaucoup. DOnc financièrement, je vis un stress intense. J'ai fait une plainte à l'ombudsman de mon assurance car leur réponse était que je ne pouvais être payée vu que j'étais déjà suivie par une psychiatre avant les événements (mais ça ne fait aucun sens puisque mon suivi et les événements qui ont causé mon arrêt n'ont aucun lien, ma psychiatre a contesté, etc...ils ne veulent rien savoir, n'ont même pas daigné m'envoyé en expertise médicale, etc...) Je suis donc rendue avec une plainte à l'Autorité des Marchés Financiers contre eux, mais ça peut prendre jusqu'à 8 mois...

Chaque jour que je me réveille est un enfer. Je pense immédiatement à comment je vais faire pour me procurer de la nourriture. Comment je vais faire si j'ai besoin d'un morceau de vêtement. Je me sens comme dans une prison car je ne peux faire aucune activité. Je ne peux m'acheter AUCUNE gâterie. Et je ne parle pas de gâterie comme une palette de maquillage à 50$, je parle d'un petit baume pour mes lèvres sèches, ou un petit sac de chocolats pour l'Halloween, ou un calepin pour faire mes exercices de self-help.

L'autre partie, c'est que je suis totalement SEULE. J'habite avec un coloc, mais il ne comprend absolument rien à la santé mentale, de un, et de deux, si on s'adresse la parole 30 minutes dans une semaine, c'est bon. C'est mon ex. Ça fait 3 ans qu'on n'est plus ensemble. On s'entend assez bien pour habiter ensemble et financièrement, on n'a pas le choix. On fait chacun nos petites choses de notre côté et on ne se chicane pas, mais ce n'est pas un confident. Je peux amener un homme coucher à la maison sans problème et lui une femme et ça ne me fait pas un pli...

À part ça, pas d'amis à ma disposition avec qui ventiler. J'AVAIS une meilleure amie. Depuis 17 ans. Elle m'a sacré là il y a environ 2 mois car j'ai fait une crise de panique dans un bar où elle aime aller. Elle disait que j'était 'ingrate' qu'elle me sorte et que je finisse par pleurer. Mon problème est que je suis devenue agoraphobe et avec un méga problème d'anxiété sociale. Je suis chez moi 24h sur 24 depuis mon arrêt de travail et j'ai commencé par ne pas sortir car j'avais peur de rencontrer des gens de mon travail et car je n'avais pas d'énergie...ça c'est transformé assez rapide en agoraphobie. J'ai déjà eu une grosse passe d'anxiété sociale dans ma vie que j'avais vaincue et donc c'est revenu assez facilement. Maintenant, je marche sur la rue et j'ai peur que les gens me jugent, pensent que je respire fort, me trouvent laide et grosse, pensent que j'ai une drôle d'expression sur ma face, pensent que je marche d'une drôle de façon, etc...et là en plus, j,ai peur de me faire attaquer. Même chose partout...si je parle à qqun, j'analyse toute la conversation pour voir si je n'ai pas dit qqchose de croche, si je ne me suis pas humiliée, etc...

Je suis donc une hermite qui ne parle à personne et pourtant, à l'intérieur, je vis tellement d'émotions, j'en ai tellement à dire, je souffre, c'est douloureux, tout s'accumule, c'est pénible et j'ai le mal de vivre, je pleure tout le temps, si je vois des photos de gens qui s'amusent ensemble, ça me rend nostalgique et ça me fait pleurer, j'aurais tellement envie d'avoir des amis, juste pour pouvoir partager des choses simples, pas juste pour être égoiste et me vider de mes émotions, mais pour donner aussi. Je me sens dénuée de sens, je ne peux pas croire que je n'ai plus personne dans la vie, et je me demande ce que j'ai fait pour mériter ça. Il me semble ne pas être une mauvaise personne, je suis toujours la première à vouloir aider, je ne juge pas les gens, je suis tolérante...et même en dépression, j'aime rire et avoir du fun quand je suis avec les autres :( Bref, chaque matin que je me lève, je me demande pourquoi je ne suis pas encore morte pendant la nuit...

C'était donc mon histoire...Quelqu'un d'autre a déjà été totalement isolé avec vraiment personne à qui parler? Et je ne parle pas ici de professionnels...mais de personnes significatives dans la vie, de personnes qui s'associent avec nous par choix. Comment faire quand on n'a pas d'argent pour rencontrer d'autres personnes? Quand on a un trouble d'anxiété sociale?
Bonsoir, j'ai lu ce que tu as écrit et je me reconnais beaucoup en toi.Je suis moi aussi une personne très isolée et seule.Moi aussi je commence à en avoir vraiment marre de ça.J'ai un contact avec ma mère très solide et avec ma petite soeur de 12 ans mais à part elles je ne vois quasiment personne.J'ai une amie depuis 17 ans comme toi.Elle est très gentille mais n'a pas de problème comme moi avec le monde.Je ne la vois presque jamais et j'ai du mal à le faire car je souffre de dismorfophobie.Je déteste mon physique au point même de ne pas vouloir qu'on me voit.Même si c'est une femme.Je suis aussi bipolaire comme toi ainsi que phobique sociale depuis mon adolescence.J'ai vécu une adolescence vraiment difficile.J'ai vécu des traumatismes importants qui m'ont fait devenir phobique sociale.Depuis 10 ans je travaille là dessus sans thérapie car je ne me sens pas assez forte pour ça.Cependant j'ai fait des progrès considérables par rapport à avant...(Je ne sortais plus du tout) Aujourd'hui je peux faire plus de trucs qu'avant mais je ne peux toujours pas occuper un emplois car j'ai une peur atroce d'une routine toujours avec les mêmes personnes.Ça me rends parano...Moi aussi je pense qu'on me juge, qu'on va essayer de me trahir si je crée un lien quelconque, que les gens ne peuvent pas voir celle que je suis vraiment.Moi aussi quand je vois des gens qui s'amusent ensemble, des amis qui font des activités ça me déchire car malgré le fait que je sois très retirée, j'ai autant besoin du monde que n'importe qui.

C'est quoi TPL?

En passant, tu es loin d'être ennuyante.Au contraire.Te lire me redonne de l'espoir car tu sembles être une personne tellement profonde et gentille.Je crois et j'ai toujours cru que les gens ayant plus de difficultés sont ceux les plus riches et c'est pour ça que je suis ici.Je veux connaître quelqu'un qui a des troubles semblables aux miens et qui peut comprendre mon état et vice-versa.Je n'arrive pas à connecter avec le monde ''normal'' car j'ai une vie très solitaire et les gens ne comprenne pas.Du coup je m'isole encore plus.

Je suis bipolaire mais je ne sais pas de quel type?? Quelle est la différence d'un type à l'autre?

Je comprends tellement ta situation...Moi aussi j'ai fait des dépressions profondes plus jeune et moi aussi je ne mangeais plus, ne me lavais plus.Je me suis rendue à 94 lbs car je voulais me faire mourir de faim.Des moment très pénibles.Je sais combien ça fait mal de se sentir abandonner de tous.La dépression est la chose que j'ai vécu de pire dans ma vie.Ma mère est arrivée quelques instants avant que j'avale tous les cachets de la pharmacie après avoir bu de la bière.C'est là la première fois que j'ai été internée...Bref, j'ai une bonne idée de ce que tu as pu ressentir.

C'est vraiment horrible que tu aies tous ces troubles financiers...Tu es malade.C'est complètement injuste.Tu sais, je pourrais moi même être dans une situation similaire si je n'avais pas la chance d'être dans un HLM et d'avoir une contrainte sévère à l'emploi.
Moi aussi je me pose toujours la question s'il y a quelque chose qui cloche chez moi quand je croise des gens.Quand je parle, si je dis des mots de travers ou si je me ridiculise en disant ceci ou cela...Ça peut aller loin.

Je suis donc une hermite qui ne parle à personne et pourtant, à l'intérieur, je vis tellement d'émotions, j'en ai tellement à dire, je souffre, c'est douloureux, tout s'accumule, c'est pénible et j'ai le mal de vivre,

(C''est tellement moi)

Cette amie de 17 ans n'en était pas une sans vouloir te blesser.Au fond c'est elle qui est ingrate car elle n'a pensé qu'à elle en te traitant de la sorte.Mais bon...Les gens sont souvent faibles devant nos états d'âme.

Le plus important c'est que j'aimerais vraiment te connaître et échanger plus longuement avec toi car je sens qu'une très belle connection pourrait avoir lieu.Je suis une personne simple et très gentille même si je suis complexe de bien des façons comme toi :-)

Je m'appelle Stéphanie et j'aurai bientôt 32 ans.Le 30 c'est ma fête!!

J'attends impatiemment de tes nouvelles.Prends bien soin de toi d'ici là! xxx
Stefany
Messages : 10
Enregistré le : 06 mars 2018, 20:45

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par Stefany »

Croqueuse a écrit : 21 oct. 2017, 20:17
MissWhimsy a écrit : 17 oct. 2017, 20:06 Bonsoir groupe!
Ça fait très longtemps que je viens ici et que je lis les forums et que je voudrais bien poster, mais j'ai cette phobie que vous me trouverez ennuyante et que personne ne me répondra. Je ne savais pas trop dans quel forum poster non plus car mon 'cas' s'appliquerait aux 3 endroits mais j'ai choisi les troubles anxieux car c'est ce qui me cause le plus d'ennuis en ce moment. Je suis quelqu'un qui est devenue extrêmement isolée dans la vie et je n'ai plus personne avec qui parler de tout ce que je vis et c'est pas mal le but de mon post ici, trouver des gens avec qui discuter et ventiler.

Alors voici mon histoire. Au départ, j'ai un diagnostic de TPL qui est qualifié de 'léger', c'est-à-dire que je fitte tout juste les critères et que je suis une TPL 'calme' et dont le trouble est plus intériorisé. Je suis bipolaire de type 2, et j'ai des troubles anxieux, en ce moment, c'est particulièrement de l'anxiété sociale extrême, le reste de l'anxiété étant probablement généré par le TPL et la bipolarité. Je suis en arrêt de travail de puis avril 2016 suite à un burn-out et un stress post-traumatique. Je travaille dans le domaine de la réinsertion sociale avec une clientèle toxicomane/santé mentale/criminalisée. Les conditions de travail étaient devenues vraiment détériorées car l'employeur ne remplaçaient pas les intervenants qui tombaient de plus en plus en burnout alors nous nous retrouvions avec des caseload doubles, ce qui nous exténuait et qui faisait que les clients n'avaient pas le suivi approprié et ça a créé un climat de crise et désorganisation majeur chez eux...j'ai donc vécu des événements traumatisants comme des menaces de mort sérieuses, séquestrement dans mon bureau, menaces de suicide, agressivité générale, etc...jusqu'à ce que je craque complètement et qu'un jour, je ne sois juste plus physiquement capable de rentrer travailler. Il y a aussi d'autres événements plus graves dont je ne peux parler ici car c'est un cas de secret professionnel. J'ai donc fait 3 tentatives de suicide et tombé en dépression profonde où je n'étais même plus capable de me laver, me faire à manger, et donc encore moins sortir de chez moi. Jusqu'à ce qu'on me prescrive du Seroquel XR au lieu du Gabapentin en plus de mes stabilisateurs d'humeur habituels, ce qui a enlevé les grosses idées noires et les crises de larmes à longueur de journée. Mais je suis restée avec l'apathie et la fatigue extrême, plus rien ne me tentait, je n'aimais plus mes activités habituelles, etc...

Mon chômage maladie s'est terminé et est venu le temps de réclamer mon assurance-salaire longue durée chez mon assurance collective. Ils m'ont fait niaisé pendant 4 mois avant de prendre une décision et ont eu des pratiques vraiment inadéquates pendant ce temps. Je n'avais aucun revenu tout ce temps. Inutile de dire que la dépression s'est accentuée encore plus. Mes parents étaient obligés de payer mon loyer et ma nourriture. Jusqu'à temps que j'apprenne l'existence d'un programme d'assistance sociale qui se nomme 'en attente d'une décision', qui est une aide de dernier recours pour les personnes qui attendent une décision d'un assureur, mais qui doivent rembourser un coup qu'on est payés par l'assureur. Jusqu'à ce jour, je suis toujours sur ce programme, je n'arrive pas à me nourrir convenablement car tout mon argent passe pour le loyer et les comptes, les trucs essentiels de pharmacie (savon, shampoing, etc...), et un minimum de nourriture, mais j'en manque tout le temps, et de beaucoup. DOnc financièrement, je vis un stress intense. J'ai fait une plainte à l'ombudsman de mon assurance car leur réponse était que je ne pouvais être payée vu que j'étais déjà suivie par une psychiatre avant les événements (mais ça ne fait aucun sens puisque mon suivi et les événements qui ont causé mon arrêt n'ont aucun lien, ma psychiatre a contesté, etc...ils ne veulent rien savoir, n'ont même pas daigné m'envoyé en expertise médicale, etc...) Je suis donc rendue avec une plainte à l'Autorité des Marchés Financiers contre eux, mais ça peut prendre jusqu'à 8 mois...

Chaque jour que je me réveille est un enfer. Je pense immédiatement à comment je vais faire pour me procurer de la nourriture. Comment je vais faire si j'ai besoin d'un morceau de vêtement. Je me sens comme dans une prison car je ne peux faire aucune activité. Je ne peux m'acheter AUCUNE gâterie. Et je ne parle pas de gâterie comme une palette de maquillage à 50$, je parle d'un petit baume pour mes lèvres sèches, ou un petit sac de chocolats pour l'Halloween, ou un calepin pour faire mes exercices de self-help.

L'autre partie, c'est que je suis totalement SEULE. J'habite avec un coloc, mais il ne comprend absolument rien à la santé mentale, de un, et de deux, si on s'adresse la parole 30 minutes dans une semaine, c'est bon. C'est mon ex. Ça fait 3 ans qu'on n'est plus ensemble. On s'entend assez bien pour habiter ensemble et financièrement, on n'a pas le choix. On fait chacun nos petites choses de notre côté et on ne se chicane pas, mais ce n'est pas un confident. Je peux amener un homme coucher à la maison sans problème et lui une femme et ça ne me fait pas un pli...

À part ça, pas d'amis à ma disposition avec qui ventiler. J'AVAIS une meilleure amie. Depuis 17 ans. Elle m'a sacré là il y a environ 2 mois car j'ai fait une crise de panique dans un bar où elle aime aller. Elle disait que j'était 'ingrate' qu'elle me sorte et que je finisse par pleurer. Mon problème est que je suis devenue agoraphobe et avec un méga problème d'anxiété sociale. Je suis chez moi 24h sur 24 depuis mon arrêt de travail et j'ai commencé par ne pas sortir car j'avais peur de rencontrer des gens de mon travail et car je n'avais pas d'énergie...ça c'est transformé assez rapide en agoraphobie. J'ai déjà eu une grosse passe d'anxiété sociale dans ma vie que j'avais vaincue et donc c'est revenu assez facilement. Maintenant, je marche sur la rue et j'ai peur que les gens me jugent, pensent que je respire fort, me trouvent laide et grosse, pensent que j'ai une drôle d'expression sur ma face, pensent que je marche d'une drôle de façon, etc...et là en plus, j,ai peur de me faire attaquer. Même chose partout...si je parle à qqun, j'analyse toute la conversation pour voir si je n'ai pas dit qqchose de croche, si je ne me suis pas humiliée, etc...

Je suis donc une hermite qui ne parle à personne et pourtant, à l'intérieur, je vis tellement d'émotions, j'en ai tellement à dire, je souffre, c'est douloureux, tout s'accumule, c'est pénible et j'ai le mal de vivre, je pleure tout le temps, si je vois des photos de gens qui s'amusent ensemble, ça me rend nostalgique et ça me fait pleurer, j'aurais tellement envie d'avoir des amis, juste pour pouvoir partager des choses simples, pas juste pour être égoiste et me vider de mes émotions, mais pour donner aussi. Je me sens dénuée de sens, je ne peux pas croire que je n'ai plus personne dans la vie, et je me demande ce que j'ai fait pour mériter ça. Il me semble ne pas être une mauvaise personne, je suis toujours la première à vouloir aider, je ne juge pas les gens, je suis tolérante...et même en dépression, j'aime rire et avoir du fun quand je suis avec les autres :( Bref, chaque matin que je me lève, je me demande pourquoi je ne suis pas encore morte pendant la nuit...

C'était donc mon histoire...Quelqu'un d'autre a déjà été totalement isolé avec vraiment personne à qui parler? Et je ne parle pas ici de professionnels...mais de personnes significatives dans la vie, de personnes qui s'associent avec nous par choix. Comment faire quand on n'a pas d'argent pour rencontrer d'autres personnes? Quand on a un trouble d'anxiété sociale?
Bonsoir, j'ai lu ce que tu as écrit et je me reconnais beaucoup en toi.Je suis moi aussi une personne très isolée et seule.Moi aussi je commence à en avoir vraiment marre de ça.J'ai un contact avec ma mère très solide et avec ma petite soeur de 12 ans mais à part elles je ne vois quasiment personne.J'ai une amie depuis 17 ans comme toi.Elle est très gentille mais n'a pas de problème comme moi avec le monde.Je ne la vois presque jamais et j'ai du mal à le faire car je souffre de dismorfophobie.Je déteste mon physique au point même de ne pas vouloir qu'on me voit.Même si c'est une femme.Je suis aussi bipolaire comme toi ainsi que phobique sociale depuis mon adolescence.J'ai vécu une adolescence vraiment difficile.J'ai vécu des traumatismes importants qui m'ont fait devenir phobique sociale.Depuis 10 ans je travaille là dessus sans thérapie car je ne me sens pas assez forte pour ça.Cependant j'ai fait des progrès considérables par rapport à avant...(Je ne sortais plus du tout) Aujourd'hui je peux faire plus de trucs qu'avant mais je ne peux toujours pas occuper un emplois car j'ai une peur atroce d'une routine toujours avec les mêmes personnes.Ça me rends parano...Moi aussi je pense qu'on me juge, qu'on va essayer de me trahir si je crée un lien quelconque, que les gens ne peuvent pas voir celle que je suis vraiment.Moi aussi quand je vois des gens qui s'amusent ensemble, des amis qui font des activités ça me déchire car malgré le fait que je sois très retirée, j'ai autant besoin du monde que n'importe qui.

C'est quoi TPL?

En passant, tu es loin d'être ennuyante.Au contraire.Te lire me redonne de l'espoir car tu sembles être une personne tellement profonde et gentille.Je crois et j'ai toujours cru que les gens ayant plus de difficultés sont ceux les plus riches et c'est pour ça que je suis ici.Je veux connaître quelqu'un qui a des troubles semblables aux miens et qui peut comprendre mon état et vice-versa.Je n'arrive pas à connecter avec le monde ''normal'' car j'ai une vie très solitaire et les gens ne comprenne pas.Du coup je m'isole encore plus.

Je suis bipolaire mais je ne sais pas de quel type?? Quelle est la différence d'un type à l'autre?

Je comprends tellement ta situation...Moi aussi j'ai fait des dépressions profondes plus jeune et moi aussi je ne mangeais plus, ne me lavais plus.Je me suis rendue à 94 lbs car je voulais me faire mourir de faim.Des moment très pénibles.Je sais combien ça fait mal de se sentir abandonner de tous.La dépression est la chose que j'ai vécu de pire dans ma vie.Ma mère est arrivée quelques instants avant que j'avale tous les cachets de la pharmacie après avoir bu de la bière.C'est là la première fois que j'ai été internée...Bref, j'ai une bonne idée de ce que tu as pu ressentir.

C'est vraiment horrible que tu aies tous ces troubles financiers...Tu es malade.C'est complètement injuste.Tu sais, je pourrais moi même être dans une situation similaire si je n'avais pas la chance d'être dans un HLM et d'avoir une contrainte sévère à l'emploi.
Moi aussi je me pose toujours la question s'il y a quelque chose qui cloche chez moi quand je croise des gens.Quand je parle, si je dis des mots de travers ou si je me ridiculise en disant ceci ou cela...Ça peut aller loin.

Je suis donc une hermite qui ne parle à personne et pourtant, à l'intérieur, je vis tellement d'émotions, j'en ai tellement à dire, je souffre, c'est douloureux, tout s'accumule, c'est pénible et j'ai le mal de vivre,

(C''est tellement moi)

Cette amie de 17 ans n'en était pas une sans vouloir te blesser.Au fond c'est elle qui est ingrate car elle n'a pensé qu'à elle en te traitant de la sorte.Mais bon...Les gens sont souvent faibles devant nos états d'âme.

Le plus important c'est que j'aimerais vraiment te connaître et échanger plus longuement avec toi car je sens qu'une très belle connection pourrait avoir lieu.Je suis une personne simple et très gentille même si je suis complexe de bien des façons comme toi :-)

Je m'appelle Stéphanie et j'aurai bientôt 32 ans.Le 30 c'est ma fête!!

J'attends impatiemment de tes nouvelles.Prends bien soin de toi d'ici là! xxx

Salut Miss...Je t'écris un message car je n'ai pas pu recevoir ta réponse si tu en as envoyé une dans mon ancien compte "Croqueuse"...Au plaisir de te connaître! xxx
Avatar du membre
1Furtif
Messages : 295
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par 1Furtif »

Essais de faire une demande pour une rente d'invalidité à la RRQ. Dans mon cas, l'assureur prenait 10 mois avant de rendre une décision. Et ne t'inquiète pas, les assureurs ont toujours une raison bonne ou mauvaise pour ne pas payer, jusqu'à trouver des experts ripoux.
Alex989
Messages : 2
Enregistré le : 16 avr. 2018, 23:49

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par Alex989 »

Bonjour je prend du seroquel depuis presque 5 ans au coucher le soir pour maider a dormir et la j ai remarquer que j ai de serieux probleme a dormir si je les prend pas je suis quelqun de tres anxieu et qui a eu des probleme de drogue dans le passer mais en ce moment dans ma vie je vis beaucoup de stresse je retourne a lecole prochainement je sais pas si sa serait un bon moment pour arreter le seroquel surtout que le sevrage me fait extremement peur merci de vos reponse et bonne soiree
Avatar du membre
1Furtif
Messages : 295
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Nouvelle ici, anxieuse de poster mais je n'en peux plus!

Message par 1Furtif »

Salut Alex989,

Avant d'arrêter le Seroquel, parles en avec ton médecin.
Répondre