Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Pour les familles et les amis d'une personne atteinte de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
Répondre
annetherio
Messages : 12
Enregistré le : 02 juil. 2020, 05:46

Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par annetherio »

Bonjour, je suis nouvelle ici, je vous lis, je suis a la recherche de réponse et soutien et peut-être surtout de témoignage auxquels je pourrais me raccrocher dans cette décente au enfer.

Mère du N.-B. d'un jeune de presque 21 ans hospitalisé depuis 10 jours présentement suite à une psychose et ayant un passé avec la santé mentale a l'âge de 13 ans à la suite d'une dépression "possiblement" psychotique (longue histoire) ... Depuis 3 ans, mon fils déclaré TDA avait repris une vie "normal" et n'était plus suivi par aucun professionnel de la santé. Il est diplômé et a poursuivi ses études collégiales, il travaillait et essayais tant bien que mal à trouver sa voie dans sa vie. Tout allait quand même bien jusqu'à son hospitalisation ou son état psychotique a ébranlée mon monde et le sien.

Le fait qu'il soit maintenant considéré comme "adulte" complique les choses et me donne peu d’accès a sa situation, même si mon fils est considéré comme « adulte » il habite toujours avec moi (je suis monoparental depuis presque toujours) j'ai peine à recevoir le soutien ou les suivis nécessaires de l'équipe de psychiatrie pour comprendre ce qui se passe ou ce qui se passera, même si je suis la personne source dans sa vie présentement

Ce que je sais aujourd'hui, c'est qu'on essaie d'identifier la cause de sa psychose: Sois la prise de drogue tel que la marijuana et cocaïne OU la bipolarité, ce sont les 2 avenues. On le traite présentement avec l’Épival et d'autres médicaments (qui m'échappe présentement a cause de la quantité d'information que je dois procésser par téléphone (faute du covid, comme si ce n'était pas assez). La situation est tellement rapide et inattendue, que j'ai peine à suivre le courant.

A la base en ce moment, mon inquiétude primaire est basé sur sa psychose, son état qui s’est un peu amélioré m’empêche de communiquer efficacement avec lui. Il ne semble pas complètement dans le déni de sa maladie, par moment. Il commence s’exprimer plus lucidement, mais a toujours aussi des paroles confuses, voire paranoïaques

Si vous avez vécu la même douloureuse expérience, sois comme patient ou aidant, pouvez-vous me témoigner d’un rétablissement (Je sais propre à chacun), si la médication a été nécessaire après. S’il y a eu des rechutes de leurs états psychotiques dues à la drogue (car il me dit clairement vouloir continuer a fumer son joint, je ne sais pas si ces paroles sont lucides). Bref tant de questionnement et peu de mot pour l’exprimer… Toutes témoignages dans ce sens sera une bouée pour traverser cette tempête. Je me laisserais guider par vos questions et témoignage pour approfondir ma quête sur le sujet nébuleux en ce moment. Merci a tous de me faire sentir moins seul en vous lisant quand même sur ce forum…

Une maman désespérée et désemparée
isa456
Messages : 1798
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par isa456 »

Bonjour,

Voir un proche dans un état comme ça est déstabilisant et inquiétant.

Je peux vous partager un témoignage qui j'espère vous encouragera.

Je souffre du trouble bipolaire de type 1 et j'ai fait ma première psychose à 24 ans. C'est généralement vers cet âge que surviennent les premières crises. Bien que ce fut très impressionnant et inquiétant pour mes proches, surtout pour mes parents, tout s'est replacé. J'ai fait des études universitaires, je travaille professionnellement depuis près de 20 ans, j'ai 2 enfants et je suis en couple depuis 16 ans. J'ai eu quelques rechutes par la suite mais à chaque fois ça s'est replacé. J'ai maintenant 44 ans et la plus grande partie de ma vie j'ai été stable.

L"important pour votre fils est qu'il suive ses traitements, qu'il ait une bonne hygiène de vie. La drogue ce n'est pas une bonne idée, ça ne fait pas bon ménage avec les troubles mentaux.

Gardez espoir ! Il peut s'en sortir.
annetherio
Messages : 12
Enregistré le : 02 juil. 2020, 05:46

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par annetherio »

Bonjour et merci Isa456... Vous êtes mon rayon de soleil aujourd'hui, vous lire m'encourage affectivement, et me donne espoirs surtout, voir son fils dans un état pareil réussi a chavirer tout un univers!

Puis-je oser vous questionner davantage? Par exemple, votre diagnostique a été immédiat ou si avec le temps on vous a confirmer votre bipolarité? Avez-vous eu un long cheminement pour trouver votre bonne médication, et depuis, avez-vous dû ajuster ou même changer en cour de route? Et finalement, avez vous déca vécu une autre psychose par la suite?

Merci d'alléger mon sommeil pour cette nuit, mon fils semble être sur la route de la guérison, plus souvent lucide que paranoïaque... L'angoisse s'estompe pour ma part, mais votre parcours me réconforte, BRAVO, soyez fière de qui vous êtes .
isa456
Messages : 1798
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par isa456 »

Tant mieux si mon témoignage peut vous encourager !

Pas de problème pour d'autres questions

Dans mon cas, le diagnostic s'est fait rapidement. Oui, plusieurs essais erreurs avant de trouver la bonne médication et dans les 20 dernières années j'ai eu quelques changements de médication aussi. Oui, j'ai vécu 2 autres épisodes psychotiques par la suite, l'un après ma 2e grossesse (changements hormonaux et bipolarité ne font pas bon ménage) et l'autre parce que j'avais arrêté ma médication (la médication m'a fait prendre beaucoup de poids et j'en avais assez). J'ai aussi vécu par le suite des épisodes dépressifs assez intenses Là, ça fait 5 ans que je suis stable sans hauts ni bas. Je touche du bois pour que ça continue ainsi.

Courage avec votre fils, et n'hésitez pas si vous avez d'autres questions.
annetherio
Messages : 12
Enregistré le : 02 juil. 2020, 05:46

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par annetherio »

Merci tellement de prendre le temps avec moi, je vous en suis tellement reconnaissante.... Puisque vous me donnez la permission de vous re-demander des questions, voici... (Quoi de mieux qu'une personne qui a déjà connu les crises psychotique, votre témoignage est milles fois meilleur que celui d'un psychiatre point de vue réalité du patient)

Je me lance.... Je viens d'avoir un appel de mon fils qui de jour en jour prend du mieux et reviens dans la réalité. Il prend de l'épival depuis 3 jours et me dit qu'il ne s'est jamais autant senti calme et "normal"... Le hic, c'est des crises d'angoisse intenses qui sont apparu les derniers jours... Surement comme le psychiatre, je pensais que cet état serait peut-être un dérivé de la médication (J'ai tellement lu sur le sujet les dernières semaine!) mais voila que lors de cette appel, mon fils me dit connaitre la cause déclencheur de ses crises d'angoisse... Le fait de revenir dans " la réalité", lui permet aussi de prendre conscience de ce qu'il a fait durant sa psychose, des gestes et des ravages qui ne sont pas du tout propre a sa personne et ses valeurs (ex: Il s'est rendu dans un établissement bancaire faire une scène explosive au directeur de l'établissement, tellement, mais TELLEMENT pas lui vous comprenez? oui, surement!)

Il m'a demander il y a 2 jours de ne simplement pas parler de cette journée ''J", celle de son hospitalisation et ou il a fait des ravages dans notre petite ville tranquille ou tout le monde se connais :cry: .... Juste le fait d'y pensé ou surtout de RÉALISER ce qu'il a fait l'angoisse profondément, peur de revenir a cet état tout a fait incroyable ou il n'est plus lui même...Il y aura certes un long cheminement pour se pardonner d'avoir fait et dit des choses qui est tout a fait l'inverse que ce qu'il est ...

Bref, ma question est: Avez vous appris a reconnaître des signes avant-coureur d'un état psychotique? La peur de mon fils est d'y être sans qu'il contrôle la situation et surtout, d'y revenir sans qu'il s'en rende compte... En vous écrivant, je me rend bien compte que sa peur et aussi la mienne... Je l'ai encouragé a en discuter avec son psychiatre, mais un témoignage est tellement plus réconfortant qu'un discours médicale en ce moment

Je vous envoi tellement un tsunami de reconnaissance, vous qui prenez le temps de me répondre! Prenez votre geste comme une récompense a ce que vous êtes, malgré les moments douloureux que vous avez vécu, votre expérience aide en ce moment... Il y a toujours du bon dans chaque épreuve... MILLES Merci
isa456
Messages : 1798
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par isa456 »

Bonjour,

D'abord, une psychose c'est très dur pour le cerveau. Pour reprendre les mots de ma psychiatre, c'est comme si le cerveau était en inflammation, aux soins intensifs. Il est possible qu'au cours des prochains mois votre fils vive de l'anxiété ou même un épisode dépressif, le temps que son cerveau reprenne des forces. Dans mon cas ce fut long à chaque fois de retrouver un équilibre après, j'ai à chaque fois eu à traverser un épisode dépressif intense.

Pour les choses qu'on dit ou fait en état psychotique et qu'on regrette ensuite, je sais ce que c'est. Je pense encore à certaines choses que j'ai pu dire alors que j'étais dans cet état et j'en ai honte. On n'a plus de filtre et notre vision de la réalité est altérée, cocktail dangereux. Mais il se peut aussi que la médication cause de l'anxiété en plus, ça va s'ajuster avec le temps.

Pour répondre à la question, oui dans mon cas je vois venir l'épisode : heures de sommeil réduites, logorrhée, pensées qui se bousculent, abondance d'idées et de projets, irritabilité, etc. Et les dernières fois ou c'est arrivé je me suis rendue à l'urgence de l'hôpital psychiatrique à temps, avant que mes délires n'aient trop de témoins.
annetherio
Messages : 12
Enregistré le : 02 juil. 2020, 05:46

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par annetherio »

Je ne vous remercierais jamais assez pour votre témoignage, vous êtes sincèrement une source précieuse pour moi... J'ai peur d'abuser de votre temps, et votre ouverture.... Mais j'ai envie de vous demander une dernière chose, libre a vous de vous y attarder...

Le retour a la maison approche, étant de base sa maman, et pour l'instant, sa seule source d'aide extérieur avec toute la complexité mère-fils.... Quel serait vos conseils pour bien l'accompagné dans ce cheminement? Que diriez-vous a vos proches pour identifier vos besoins dans ce temps de crise? Je sais, vous ne connaissez pas le dynamiste de nos vies et notre relation. Mais, de base?
isa456
Messages : 1798
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par isa456 »

Ça me fait plaisir de répondre à vos questions, n'hésitez pas s'il y a autre chose.

Pour votre fils, il sera important qu'il se sente aimé, qu'il ne se sente pas jugé, qu'il ne sente pas de la pression pour reprendre une vie normale rapidement. Il est possible qu'il traverse prochainement un épisode dépressif, qu'il dorme plus que d'habitude, qu'il perde le goût de faire des choses, si c'est le cas ne forcez pas les choses. Ça peut prendre du temps se relever après une psychose.

Courage
johey
Messages : 112
Enregistré le : 30 janv. 2020, 21:48

Re: Maman désemparée et perdue : Mon fils est hospitalisé dans un état psychotique

Message par johey »

Bonjour annetherio ,
annetherio a écrit : 06 juil. 2020, 03:48 Quel serait vos conseils pour bien l'accompagné dans ce cheminement?
Que diriez-vous a vos proches pour identifier vos besoins dans ce temps de crise?
Votre fils est dans un processus de vie qui va le suivre continuellement. Il va vous falloir le laisser vivre sa propre vie. Il va avoir à apprendre à s'arranger avec sa médication, sa thérapie, ses souffrances et ses peurs. Vous avez les vôtres. Il a 20 ans. Je vous suggère de réfléchir au fait que vous allez peut être vouloir le surprotéger pour qu'un tel épisode ne se reproduise plus jamais. Je dirais que ce n'est pas votre rôle. Il va avoir besoin de vous savoir en contrôle de votre propre vie pour l'inspirer à prendre le contrôle de la sienne. Il y a du support pour "les proches" des gens pris avec des troubles de ce genre chez Revivre. Vous pourriez y aller.

Vous pourriez l'aider en lui suggérant, au moment opportun, d'écrire un journal quotidien, de faire de la natation, ou un sport quelconque, l'encourager à développer une passion dans l'étude, de mettre des alarmes sur son téléphone pour ses médicaments, d'aller chercher lui même ses med's à la pharmacie, lui parler du forum comme quoi il est constitué de gens comme lui, etc... Au moments opportuns, sinon ce pourrait devenir du harcèlement pour lui.

Mais je ne crois pas que vous êtes appelée à l'aider à faire ses devoirs. Ce n'est pas un temps de crise en fait qu'il traverse (oui mais...) c'est un tournant décisif dans sa vie. Possible que si son hygiène de vie est optimal qu'il ne rechute pas. Mais possible aussi qu'il y ait encore d'autres épisodes de crise à l'horizon. Il faut "vous" tenir prête. Observez ce que vous vivez et comment vous le vivez. Cheminez en parallèle de lui. Lui faire confiance dans le long terme.

S'il fait une dépression de 6 mois, qu'allez vous faire? S'il recommence à consommer même question? S'il rechute? S'il pleure chaque jour? C'est lui qui devra vivre cela, pas vous. Je suis très conscient des troubles que vous allez traverser en tant que parent, le conseil que je cherche à nommer c'est: ne tentez pas de marcher pas à pas avec lui. Sa vie s'oriente maintenant dans la gestion d'une problématique psychiatrique et la vôtre en tant que proche aidante naturelle. Il va prendre sa vie en mains selon ses propres décisions, il faut qu'il devienne responsable de cela. C'est, je crois, dans ce sens que vous pourriez travailler à l'aider.

Pour ce que je perçois, votre fils est appelé à vivre avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête. Votre rôle c'est d'être témoin de ses victoires et des ses défaites. S'il décidait de devenir ingénieur-civil, est ce que vous feriez les études avec lui? Non. C'est lui qui étudierait la résistance des matériaux et la physique et la chimie et la mécanique des particules. C'est pareil. Il est dans un processus lent et implacable qui cherchera à le responsabilisé face à sa santé globale. Comment soutenir votre enfant dans sa démarche de prise en mains? Comment vous comporter pour lui permettre de devenir un être responsable de lui même?

C'est une suggestion mais vous pourriez faire des listes de ce que vous aimeriez faire pour lui et trier ce qui n'est pas de votre ressort mais du sien.

Voilà, sentez vous libre de réagir à ma réponse..
Répondre