C'est long, longtemps

Pour les familles et les amis d'une personne atteinte de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: C'est long, longtemps

Message par Bibine » 25 juin 2011, 21:50

Salut!

Tu es vraiment touchant! :P

Quel bonheur de lire un homme qui est conscient de sa sensibilité! 8-)

Je ne sais pas c'est quoi les détails de l'histoire, mais laisse-moi te dire que j'espère qu'elle sait combien elle est chanceuse de t'avoir rencontré!

Il en font pas 13 à la douzaine des comme toi! :lol:

Bonne Chance! :D

Avatar du membre
ladolcevita
Messages : 132
Enregistré le : 13 juin 2011, 19:17

Re: C'est long, longtemps

Message par ladolcevita » 26 juin 2011, 07:10

Bon matin Golfeur ;)

Quelle sagesse tu semble avoir! Ce fut un réel plaisir d'interragir avec toi sur la délicate question de la vie de couple et la bipolarité.

Je ne connais pas les statistiques (1 couple sur 10, selon les infos que tu as), et bien c'est vrai que ça peut être inquiétant...

Bonne chance avec tes décisions. Si tu as besoin de partager, tu sais où nous trouver :P

En harmonie,
Ladolcevita

DonaldB
Messages : 62
Enregistré le : 22 mars 2011, 11:09

Re: C'est long, longtemps

Message par DonaldB » 21 sept. 2011, 12:17

Salut a tous

Quand on dit que l'entourage et la perception de l'entourage est très important, et bien c'est encore une preuve probante.

Golfeur est capable de voir ce que ca conjointe fait de bien pour controler sa maladie, mais en contrepartie il accepte de vivre avec les désagrément de vivre avec un/une bipolaire.

Je suis moi meme bipolaire, et mon père était bipolaire, il a fini par en mourrir il y a pès de 30 ans.

De plus jeune que je me souvienne, ma mère a toujours fait la part des choses. Elle l'avait connue en pleine possession de ces moyen, et quand elle le voyait faire des choses qui n'avait aucun sens, bent elle disait toujours c'est une maladie. Nous les enfants on était porté a crié après mon père, et c'était elle qui nous ramenait a l'ordre....c'était pas une sainte, elle a fait des colere par moment, mais elle revenait toujours a la prémisse de base...il est malade.

Aujourd'hui, 30 ans après sa mort, elle fait encore l'éloge de mon père, je l'écoute me parler de lui et c'a me fait toujours un petit frisson.

Bien ma conjointe agi sensiblement de la meme facon, et c'est pour ca qu'on sera le 1 couple sur 10 avec un conjoint bipolaire qui devrait survire;

Merci

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: C'est long, longtemps

Message par Bibine » 21 sept. 2011, 18:00

Allô!

Après 7 ans, je me demande qu'est-ce que mon chum fait encore là avec moi!
Et quand je lui demande cette question bien légitime à mes yeux, il me sourit, me prend la main, me donne un petit bisou et me dit: "Ben, parce que je t'aime c'est tout! Si c'était pas le cas je serais déjà parti."

Alors ça continue, jusqu'à la prochaine question, et encore une fois je reçois la même réponse. On est vraiment des êtres différents, moi je me questionne sans cesse, lui on dirait qu'il sait, tout simplement. Ça me fait du bien de savoir qu'il est pas comme moi. Il fait le pont entre ma tête bien particulière et le reste du monde. Il m'aide et me guide, tout simplement, avec une patience infinie et une bonté qui m'étonne à toutes les fois.

En 7 ans, on a changé beaucoup tous les deux. Je dirais même qu'on est encore plus nous-mêmes. On s'est éclairés, on s'est donné des réponses, on s'est soutenus, on s'est montrés le chemin. Nos différences nous ont apportées ce que l'autre manquait.
Ça n'a jamais été une relation passionnelle ni fusionnelle. On a tout simplement été depuis le début un "dynamic-duo", j'aime bien le terme anglais "parteners" pour nous décrire. On est vraiment des partenaires, des complices, des associés, dans cette grande entreprise qu'est notre vie. On est des individus qui choisissent de faire un bout de chemin ensemble. Et nous renouvellons ce choix chaque fois que nécessaire. Des fois c'est chaque jour, des fois c'est chaque mois. On se met à jour (surtout avec mes fluctuations!) et on garde le fil.

Ça existe des gars comme toi Golfeur. Tu n'es pas seul! Et je suis probablement aussi chanceuse que ta blonde là dessus.

Yé, vive les chanceux et les chanceuses! :D

Golfeur
Messages : 29
Enregistré le : 15 févr. 2010, 11:25

Re: C'est long, longtemps

Message par Golfeur » 23 sept. 2011, 21:41

Quelle jolie réponse à mes questions et à celles de beaucoup d'autres.

Elle n'est pas que jolie, elle est belle par sa simplicité. Et elle est rafraîchissante par ces chaleurs automnales une peu déphasées.

Oui, au-delà des sept ans que ton chum a passés avec toi, il y a autre chose que ce qu'on lit et ce qu'on entend. Ce n'est pas ce qu'on appelle de la dépendance affective de sa part. En fait, moi, je crois que c'est de l'affection, pure et simple. Et pourquoi pas?

En effet, on est si souvent étiquetés de toutes parts que si quelqu'un est bipolaire, cette personne n'a pas le droit d'aimer et de vivre son amour avec une autre personne qui ne serait atteinte ni de maladie mentale, ni de désordre psychologique.

C'est faux.

Ce qui est vrai, c'est que les personnes bipolaires sont plus grandes que nature. Et ce qui est vrai également, c'est qu'elles attirent des personnes, saines d'esprit (dans les meilleurs cas) ou autres qui ont soi-disant un désordre mental ou affectif.

Mais, ça aussi, c'est faux.

Elles peuvent attirer des personnes qui trouvent les autres ordinaires, bien, mais ordinaires. Bien ordinaires. Elles peuvent avoir envie de trouver des personnes intéressantes, aussi.

Cela dit, entendons-nous bien, ce serait bien la dernière chose d'absurde que de trouver les personnes ordinaires croches. Bienheureux les ordinaires, tout le monde envie la simplicité et le bonheur facile.

Mais, dans les autres cas, pourquoi pas si on est mieux avec une personne étiquetée qu'avec les autres qui ne le sont pas ?

On a la sale tendance à adjoindre aux étiquettes une tare et faire abstraction des qualités qui y sont rattachées. Il est en effet plus facile de s'arrêtter aux défauts d'une personne que de chercher l'équilibre en pensant aussi à ses bons côtés. Les "bitcheurs" de ce monde sont légion et sont si malades qu'ils ressentent le besoin d'attaquer les autres pour se sentir mieux. Rabaisser les autres les fait tripper. C'est qu'ils sont incapables de faire face à leur médiocrité ou de s'attacher tellement à leurs défauts qu'ils sont incapables de goûter leurs qualités. C'est leur drame.

Faisons maintenant intervenir les statistiques sur la maladie mentale qui sera apparemment le mal du siècle.

Ben, une personne sur cinq, est ou sera atteinte d'une maladie mentale. Même le gouvernement Harper s'en préoccupe (lui, c'est sûrement pour des raisons économiques). Ben, ça fait une société assez instable, merci! Il suffit de conduire pour en côtoyer plusieurs.

Cela dit, on pourrait débattre de cette question longtemps et, du coup, s'éloigner de notre sujet qui est le bien-être que ressentent deux êtres ensemble.

Je suis heureux de constater que vous n'avez pas baissé les bras (de sorte, que, je l'espère, vous vous retrouviez souvent en étreinte) et que vous faites votre affaire en y trouvant votre bonheur. Et c'est ça qui est le plus important.

Que tu sois pauvre et malade ou riche et en santé, quand tu peux t'abandonner dans les bras d'une personne en qui tu peux sans arrière-pensée mettre toute ta confiance, tu es au paradis.

C'est la grâce dont tu nous as parlé. Et c'est celle que je trouve de temps à autres. Et je suis persuadé que la maladie de ma conjointe m'amène à être plus attentif à ses étâts d'âme que d'autres conjoints qui croient que d'aller porter les poubelles sur le bord du chemin le jour dit est le chemin de la tranquillité d'esprit.

Merci de tes bonnes paroles!

Golfeur

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: C'est long, longtemps

Message par Bibine » 24 sept. 2011, 20:43

Allô Golfeur

Mon copain a lu ton texte et ça l'a fait sourire. Merci de sa part!

Moi aussi je te remercie!

Bonne soirée et bonne fin de semaine avec ta famille! :D

Golfeur
Messages : 29
Enregistré le : 15 févr. 2010, 11:25

Re: C'est long, longtemps

Message par Golfeur » 25 sept. 2011, 18:56

Merci Bibine,

J'ai effectivement passé une belle fin de semaine avec les miens.

Avec le temps qu'il faisait et les couleurs d'automne qui éclatent, je ne suis certainement pas le seul.

Profitons-en, ceux qui, comme moi, ont besoin de lumière pour mettre le nez (et le reste) dehors.

Je suis heureux d'avoir fait sourire ton copain.

Il sait, comme moi, qu'il faut quand même aller porter les poubelles sur le bord du chemin :D .

A+ et portez-vous bien!

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: C'est long, longtemps

Message par Bibine » 26 sept. 2011, 06:51

Salut Golfeur

Ben oui justement, il vient de partir travailler avec le recyclage en sortant! :lol:

C'est comique tout ça :D

Vu qu'il est assigné à cette bien humble routine, je tâche de la lui rendre un peu plus agréable en compostant les restes de table, donc le sac est plus petit, plus léger et il sent pratiquement pas. ;)

Bon lundi à toi et merci d'être là pour les tiens et pour nous aussi! 8-)

pozkfe
Messages : 12
Enregistré le : 10 déc. 2013, 13:50

Re: C'est long, longtemps

Message par pozkfe » 25 déc. 2013, 09:55

Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum et vit avec mon conjoint depuis 20ans. D'aussi loin que je me souvienne le quotidien a ete difficile. Cette année 2013 a été tres compliquée avec alternance de phases hautes (irritabilité quasi permanente, dépenses impulsives importantes, troubles du sommeil, fétes ts les week-end...il me vit comme persécutante) et des périodes de dépression (remise en cause de tout, famille, travail, choix de vie, pleurs, culpabilité, ...). Depuis le mois d'octobre il est suivi par un psychiatre et est sous ant-dépresseurs, mais je ne pense pas que cela soit adapté, il ne lui dit pas tout évidemment donc ça avance doucement. Je suis parfois fatiguée, lasse et voudrais souffler un peu, je vous comprend et suis de tout coeur avec vs. Vs lire me réconforte aussi un peu :) Courage. Je vs embrasse. Pozkafé

Kays.

Re: C'est long, longtemps

Message par Kays. » 25 déc. 2013, 20:54

Je prends ma médication, voit un professionnel et j'évolue à chaque jour. Bien que je ne sois pas en couple, je suis persuadée de pouvoir être une partenaire solide qui peut offrir sécurité et stabilité à un homme parce que j'ai cette sécurité et stabilité en dedans de moi par rapport à moi-même en premier lieu. Voila maintenant plus de 3 ans que je suis heureuse, épanouie et remplie de projets pour l'avenir et que j'ai une stabilité émotionnelle dont tout le monde en constate la preuve. Les professionnels constatent que j'ai tous les éléments pour réussir ma vie professionelle et personnelle et j'y crois. Jamais je ne m'empêcherai de vivre une vie de conjointe, de mère et de travailleuse à cause de mon trouble. J'ai le droit de vivre ces choses aussi et je le mérite comme n'importe qui d'autre. Aucun d'entre nous n'est à l'abri de sombrer dans la maladie mentale.

merci pour tes réflexions Golfeur, elles sont si vraies.

Répondre