Page 2 sur 2

Re: dire son senti..... percu comme du centrage sur soi.

Posté : 22 mars 2011, 09:47
par lavande
sa me touche ce que tu dis, merci!

Re: dire son senti..... percu comme du centrage sur soi.

Posté : 24 mars 2011, 09:08
par lavande
voici la suite=
Après le coup de fil de ma fille,,,,
qui m'a mis dans tout mes états (si je peux dire ainsi)

et que j'ai RÉUSSI à dire 'mon insastisfaction' (le pourquoi de ma déception)
que j'ai été capable à aller au bout de se senti.


(Le fait de sentir 'un grand besoin de prendre ma place" car cela me tuais a petit feu, de m'écraser dans ma coquille, par le fait de rien dire de peur de blesser)

Cela a comme débloqué de quoi :o (enfin!)
Comme une énergie nouvelle, qui se mettrait en place.


A la rencontre avec mon intervenante, j'me suis sentie égale, pas plus basse (car avant j'avais un peu cette impression)

Sur le chemin du retour,
J'ai fait un genre de compliment, à l'employé du provigo,
j'ai dit :' Que c'était ma section favorite, le coin du yogourt, fromage et que je le trouvais sympathique' bien il a répondu ': Que ca fait du bien à attendre, de se savoir apprécier, que ca fait changement des airs bêtes '
j'ai senti le besoin de prendre la part des airs bêtes,,,,
en disant: (a peu près cela)
Peux être qu'ils vivent quelque chose de difficile (que quand je file pas, j'ai bien de la misère avec la phrase 'comment ca va'
et qu'il y avait aussi le coté économique qui jouait la-dedans, et de pas le prendre personnelle.


*J'ai aussi ressenti la faim (cela fesait longtemps que j'avais plus d'appétit)
IL y a comme une ouverture, qui s'installe...

J'm'en vais passé quelques jours chez ma fille, :)
et je crois que cela va se passer différemment.
Il semble avoir ouverture sur les deux cotés.

note: J'pense qu'il faut pas s'approprier un état,,,, comme la tristesse, ou l'état dépressif,,,,, 'c'est lui donné trop d'importance',,, c'est de l'accueillir mais lacher-prise sur lui.