Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Clemi
Messages : 4
Enregistré le : 12 févr. 2015, 11:15

Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Clemi » 12 févr. 2015, 11:46

Un mois. Cela fait maintenant 1mois que je suis en dépression. Un mois cela semble court. Oui peut-être. Mais je ne vois pas d'issus. Contrairement a Styron, Lacan, ou tous ces grands dépressifs (sur lesquels je me suis obsessivement informée), ce qui m'arrive n'a pas de fin, la raison est simple : j'ai creusé ma propre tombe. Je ne me supporte plus. J'en ai marre.

J'ai 19 ans. J'ai eu une vie banale jusque la. J'ai de la chance même. L'histoire de ma vie c'est qu'il n'y a jamais eu de vrais histoires, de vrais chamboulements, de vrais traumatismes. Je n'ai jamais vraiment été confrontée a l'adversité comme beaucoup le sont. J'ai eu de l'ambition très jeune.. l'ambition de tout faire. Touche-a-tout, je suis un peu bonne en dessin, un peu bonne en chant, un peu bonne dans toutes les matières a l’école (sauf les maths, bon). Mais je n'ai jamais travailler a quoi que ce soit. A force de se croire que je pouvais tout faire, je n'ai jamais travailler a rien faire. Je ne me suis jamais forger ma propre personnalité.. Vieille a 10ans. On disait que j’étais mature. Mais en vérité j'étais la pire de tous. La pire des lâche.

Je n'ai aussi jamais eu de sens de la responsabilité. Des facilités intellectuelles, voila ce que je me suis convaincue que j'avais. Du coup je me suis laissé flotté... et puis j'ai triché. J'ai triché presque tout le long de ma scolarité, comme ca ca me confortait dans l'idée que je pouvais trouver du succès dans tout, sans jamais avoir a travailler. Des facilité, hein ? Quelle bullshit. Je suis une imposture depuis mon plus jeune âge. La flemme, toujours la flemme. Une profiteuse voila ce que je suis. Ma seule realisation c'est d'avoir eu TB au Bac. Mais bon ca veut rien dire ca. Rien. J'ai toujours tout pris a la légère.. a part peut-être moi même qui me prennait trop au serieux.

En vrai je n'ai jamais vraiment bosser pour quoi que ce soit, et maintenant que tout ça m'apparait clair a mes yeux. J'étais narcissique, imbus de moi-même, égoïste, perfectionniste et flemmarde. Paradoxe complet.

Niveau social, dans ma famille c'est pas la grosse joie. On est pas très social.. La j'ai dû bûcher un peu pour tenter de me former un personnage social, et jai eu des amis, j'ai eu des expériences plutôt cool et je me suis amusée.. Mais j'ai jamais garder des amis tres longtemps, parce qu'au fond de moi je suis vide, y'a rien qui attache la dedans, ya rien du tout. (Bon aussi j'ai déménagé beaucoup, et j'ai jamais été bonne pour entretenir les amitiés)

Bon j'ai jamais eu de vrai copain, et je n'ai jamais eu de vie sentimentale. En vrai j'ai a peine connue la vrai vie. Je suis sortie un peu mais pas beaucoup.

Maintenant que je réalise tout ça je me sens inadaptée. C'est trop tard pour revenir en arrière et rectifier toutes mes erreurs. J'aime la vie, en théorie, mais je me hais profondément, et je n'arrive pas a me prendre en main. Depuis le début de ce mois, j'ai perdu tous mes "amis".. en même temps je n'ai plus rien a leur dire a part que je veux mourir ou que je me sens mal.. quelle joie. Je n'ai plus de projet, je n'ai plus d'ambition, je n'ai plus rien. Je n'ai jamais eu de motivation a faire quoi que ce soit avant, ce n'est pas maintenant que je vais en trouver. La seule chose dont je peux parler c'est ma dépression. Pas d'humour, pas d'opinions, pas de personnalité, juste un vide béant.

Je veux mourir. Mais je n'ai pas le courage. Faire mal a mes parents, ma famille, mes "amis".. bah c'est pas cool. Mais le fait d'être obligée de devoir continuer a vivre m'est insupportable. Je survis a peine. Je n'ai que des défauts. J'en peux plus, je veux disparaitre.. ou bien remonter dans le temps. Et vous m'auriez demander ça il y'a quelques moi je vous aurait dit jamais de la vie.. mon adolescence était pas hyper agréable non plus, awkward et tout.. mais bon je pourrais me rattraper et devenir une vrai personne. Pas cette lâche..

Je me hais bordel, j'en peux plus. Je veux mourir. Suicide ouais.
Je sais même pas pourquoi j'écris sur ce forum. Faut que je parle je pense.. Mais bon je vois déjà une psy, je déballe deja mes états d'âme a ma famille constamment, j'ai des gens qui m'encadre... mais j'y arrive pas.

Même dans ma dépression j'ai l'impression d'être une imposture.

SACHA
Messages : 2460
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par SACHA » 12 févr. 2015, 12:39

Ma pauvre Clemi, je vois dans tes écris, de la douleur, de la souffrance, du vide mais aussi une lumière.. tu te décris tellement bien que je crois que tu as réaliser que tu vas pas bien et c'est un début.

tu vois un psy.. bravo c'est un super début..j'imagine que tu dois être médicamenté pour ta dépression.. et j'esère que tu l'es..

tu es jeune.. tu as la vie devant toi.. si tu n'aimes pas la tienne et celle que tu as vécu jusqu'ici, tu dois la refaire.. repartir à zéro..tu comprends ce que je veux dire..

tu es trop déprimé pour voir la lumière.. tu es trop dure avec toi..

tu dois réaliser qu'on fait ce qu'on peut dans la vie et souvent, on repete ce qu'on voit! c'est difficile d'etre social quand tes parents ne le sont pas!.. tu n'as pas été appris..

Je ne blame pas tes parents, ils ont fait de leurs mieux..maintenant à toi de faire ta vie comme tu la veux!

bonne chance tu mérites le bien!

feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par feemystere » 12 févr. 2015, 12:50

Je vais dans le même sens que Sacha.

Ayaye que ton message me rejoint. J'aimerais tellement être près de toi, pouvoir t'aider. J'ai l'impression que tu es de France, je me trompe?

Laisse-moi te dire que je suis passée par là, de manière différente certes. Peu importe qui tu as été, ce qui importe est QUI VEUX-TU être ICI ET MAINTENANT. En travaillant ton présent, tu vas construire le futur dont tu as envie. C'est toi qui as les rennes. Et tout ça ne se construit pas tout seul. Demande de l'aide, consulte encore et encore, ça prendra le temps que ça prendra. On ne construit pas un chateau en quelques jours, ça prend des mois. Travailles sur toi pour que ce chateau devienne un lieu où il fait bon vivre. Prend soin de ton corps, de tes relations, tes pensées etc. Pas tout d'un coup, une chose à la fois, un jour à la fois. Tu n'es pas seule, on va t'aider. Tu comptes pour nous. :)

Fais une chose au moins par jour qui te plait, peu importe ce que c'est: chanter ta chanson préférée, dessiner, prendre des photos, cuisiner ton dessert préféré... A chacun ses victoires et petits plaisirs. D'ailleurs, je te recommande le post des Motivations et Victoires, section générale. Tu vas voir, c'est un outil hors du commun.

Sur ce, au plaisir de te relire xxxxx
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»

Gentleman
Messages : 2278
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Gentleman » 12 févr. 2015, 20:08

Allo clemi

Bienvenu sur le forum

Ne soit pas si désespéré,tu est encore tres jeune et tu a encore beaucoup de temps pour te remettre en question et arriver a faire ce que tu a envie.Dans plusieurs choses je me suis retrouver quand j'avais ton age ,donc dans ta manière de vivre intensément ta dépression oui ,j'ai faite une tentative a 18 ans qui m,a emmener d'urgence a l'hopital,autre choses qui me ressemble c,est quand tu dit que tu t'intéresse a tous,bonne a tous .Plus jeune ,je voulais devenir policier ,ensuite médecin ,ensuite je m,amusait a dessiner des maisons mais aussi les plans de l'intérieur alors je voulais devenir Architecte,je me suis mis a retenir les nom des batiments les plus originaux dans le monde.j'était un rat de bibliothèque et je lisait et regardait de tous aussi,je voulais être musiciens,créer un tous nouveau style de musique et de mélange jamais entendu en onde ,faire la révolution tellement je trouvais la vie insensé,fermier un moment donné ,puis éleveur de Bison (oui oui)ensuite vétérinaires j'était bien partie pour ça j'avais des belles notes au cours au adultes ou je finissait mon sec 5 puis non je peut pas faire ça mon allergie au chat a rempirer,ensuite j,ai voulu devenir antiquaires ,puis devenir menuisier professionel qui répare les maisons anciennes,devenir ébéniste j,ai encore ce rêve,ah oui il a un moments ou je voulais construire ma propre marque de vélo de A a Z et ainsi de suite pourtant tous les métier que j,ai fait on tousjours été loin de tous ces désirs J'ai travailler dans le paysagement,déneigements,neige artificielle sur pente de ski ,compagnie de mur de béton anti bruit,compagnie de fil d'acier ,peintre dans une compagnie de portes fenetres....etc....

J,ai 45 ans ,je suis pas tous a fait guérit ,je suis encore fragile a la depresse anxieux souvent,anxieux social dans certain domaine,mais rien m'enpeche de continuer de m'intéresser a tous sans nécessairement en faire ton métier ,par exemple j,ai souvent aimer la photographie sans en faire durant plusieurs année ,alors je me suis acheter un petit appareil Nikon Coolpix et je m,amuse a en faire et je participe meme a un défie photo avec une photo par jour,parfois je gratte de la guitare ,parfois je me laisse aller a l'écriture,a faire des grandes randonnée en vélo et je continu de travailler dans un endroits que je pensait pas finir la un jour mais je suis bien ,bien payer ,bon avantages ,c,est propre et proche de chez moi ,j'aime bien .

Un psy c'est bien pour te guérir mentalement mais tu peut aussi chercher de l,aide dans différents domaines qui t'inquiete,a tu penser a voir un orienteur ??regarder ce que emploi québec offre comme cour parfois?? sinon essayer un emploi (faut commencer quelques part) dans un domaines qui te titille un peu ,par exemple un centre botanique cette été si tu aime les plantes ,ou un café bistro si tu aime café et belle ambiance ,une patisserie faire du bon pain

Par ce que tu te décris malgré tous les défaut que tu te trouve a travers les ligne ,je pense vraiment que tu es une bonne fille qui mérite mieux ,qui pourrait offrir beaucoup a toi même et aux autres

penses y et revient nous ,nous écrire

Bye a plus

Clemi
Messages : 4
Enregistré le : 12 févr. 2015, 11:15

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Clemi » 14 févr. 2015, 18:42

Merci vous tous d'avoir pris le temps de me répondre...
Pour Fée, effectivement je suis française, mais je vis au Canada depuis quelques années déjà, avec ma famille. Pas a Montréal, though.
Malheureusement, je pense que je suis un cas désespéré. J'ai foutu ma vie aux oubliettes depuis longtemps, je réalise.

Je n'ai jamais pris soin de moi même et n'ai jamais pu prendre la responsabilité de m'imposer quoi que ce soit, je n'ai pas la moindre routine, si ce n'est la flemme et la procrastination. Un exemple flagrant de cela et que je n'ai jamais réussi a prendre l'habitude de me laver les dents régulièrement... et ça depuis que je suis petite. La flemme. Voila. Quand a ma vie en général, j'ai prétendu tout savoir, tout le temps alors que je n'ai jamais travailler ou pris la moindre opportunité, le moindre risque dans ma vie. Je me suis dit que tout allait me tomber dans les mains, naturellement... Aucun courage. Bordel. Fée, je n'arrive pas a prendre soin de mon corps, je ne l'ai jamais fait et mes relations sont déjà partie aux toilettes..

Maintenant je vis comme si j'étais déjà morte, et je le suis a l’intérieur. Mon vide est réel. Je ne peux parler de rien, a part de ce qui se passe dans ma tête. Rien. C'est tellement étrange, les gens ici, malgré tout ce qu'ils endurent arrivent toujours a garder une certaine part d'individualité, vous avez toujours d'une certaine façon, vos valeurs, vos opinions, même si parfois c'est dur de s'en rappeler. Même si tout vous apparait noir, il semble que vous pouvez vous rattraper aux branches de votre passé, de vos réalisations, de vos capacités, de votre entourage, de n'importe quoi. Après tout ce site s'appelle Revivre, cela implique que nous ayons vécu auparavant..

Moi j'ai rien. Rien. Je suis en hibernation. Cette semaine j'ai perdu un ami cher qui lui aussi, j'ai appris il y a quelques semaines, est en dépression depuis plusieurs mois déjà... mais il arrive a le cacher, pour dire, je n'étais même pas au courant. Quand il me l'a dit bien entendu, j'ai commencer a lui en parler abondamment, je ne pouvais m'arrêter de lui poser des questions... et ça l'a souler... il m'a fait comprendre qu'on ferait mieux de ne pas se voir pour le moment. En même temps qui voudrait d'une boule de négativité, de détresse et de vide quand soit-même déjà on va mal. C'est comme si je prenais tout le monde pour ma psy. Pouf, plus de relations.

A vrai dire je ne suis même pas sure que ce soit la dépression, ou juste ma paresse qui se retourne enfin contre moi. Oui j'ai été diagnostiquée, mais après tout ce sont mes paroles qui déterminent ce diagnostic. Je mange normalement, et je dors plus ou moins normalement, enfin je me force a dormir parce que je ne sais pas quoi faire d'autre. Pour me fuir et fuir la vie. Je ne sais pas si les antidépresseurs vont servir a grand chose (je n'en ai pas encore)... mon humeur va (ouais je sais que ça se voit pas clairement, la). En tout cas, j'en sais rien.

C'est comme si je ne voulais pas être aidée. Je cris, je hurle, je cherche des réponses, mais encore une fois je m'attends a ce que la réponse tombe du ciel. Et je n'ai pas le courage de me battre pour moi-même, parce que je me hais, profondément. Vous me parlez, m'encouragez et j'arrive même pas a vous répondre correctement..

Vous me demandez de trouver des activités qui me plaisent, et ma psy aussi btw, mais je ne trouve rien. J'ai éviter la vie depuis tellement longtemps que maintenant je peux la regarder qu'en spectateur. En fait je suis une boule d'envies, d'aspirations, de JALOUSIE et de frustrations. Je ne sais pas ce qui me plait. Chanter ma chanson préférée, me rappelle que je ne suis pas une aussi bonne chanteuse que j'aurais espéré et que ma voix irrite les autres. Et puis aussi, il faudrait que j'en ai une de chanson préférée. Je sais pas cuisiner, je dessine aussi bien que je le faisait a 13ans. J'arrive pas, j'arrive plus.

Surtout, je n'arrive pas a écrire ou formuler la moindre pensée originale depuis que ça va mal. Enfin dès que ça ne touche pas mon état je veux dire. C'est comme si tout les souvenirs que j'avais, toutes mes connaissances, toutes mes capacités s'étaient envolées. Je pense arrêter les cours parce que même si ça fait maintenant 5 semaines que je suis rentrée a l'uni, rien ne rentre dans mon cerveau. C'est comme si tout était écrit dans une langue que je ne peux décrypter. Je suis incapable de bosser ou penser a bosser. Je passe mon temps a vous ecrire, lire le forum ou lire des trucs en ligne plutôt que de m'atteler au peu de responsabilité qu'il me reste. J'ai pris une pause dans un job que j'aimais vraiment bien parce que je n'arrive plus a écrire. J'étais journaliste journal étudiant et je pense que j'étais plutôt bonne a ce que je faisais. J'y mettais presque toute mon énergie et maintenant je ne comprends plus rien. Je m'entendais super bien avec les gens de la rédaction, maintenant je suis incapable de les regarder en face. Mon cerveau est fucké. C'est pas juste ma perception ou ma confiance en moi qui me bloque.. c'est comme si je ne pouvais plus accéder a tout ce qui composait mon intelligence. Pu rien.

D'ailleurs c'est possible que ce message n'ait pas le moindre sens, voila a quel point mes pensées sont organisées. Mais ce qui m'arrive n'a pas beaucoup de sens aussi... je pense vraiment pas que ce soit une dépression typique.

C'est pas tant que je veux mourir, c'est que je veux Reset. Si seulement c'était possible. lol.

Pour finir sur une note positive, j’espère sincèrement que vous passez une douce Saint Valentin, et sinon je vous fait un câlin virtuel. Merci les gens d'essayer de raisonner avec ce petit truc que je suis.

Clemi
Messages : 4
Enregistré le : 12 févr. 2015, 11:15

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Clemi » 14 févr. 2015, 19:25

Oups désolée pour le roman..

Je sais pas pourquoi j'écris tout ca sérieux.. ptêtre parce que c'est la seule chose que je peux faire de ma vie, ou ptêtre parce que j'ai envie que quelqu'un me dise que c'est normal d'avoir une dépression sans élément déclencheur, juste parce que sa vie est tellement chiante et tellement nulle qu'au bout d'un moment ton cerveau décide de décrocher.

Encore une fois, ma présence sur ce forum est une preuve de mon égoïsme.. je sais pas quoi faire. Je parle que de moi. Ça va vous tanner, je le sens déjà..

Gentleman
Messages : 2278
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Gentleman » 14 févr. 2015, 21:09

Salut Clemi

Ne soit pas si dure avec toi ,j,ai appris avec le temps que avec la dépression faut essayer se sauver de la même façon qu'on sauverait son meilleur ami,après tous tu vit avec toi même 24hres sur 24,faut apprendre a se connaitre et a s'aimer.C'est normal aussi de sentir hypocrite et honteux d'être mal quand on semble avoir rien de spécial ,on se compare souvent a d'autre ,j'ai 2 bras ,2 jambes fonctionnel alors souvent on va se comparer a ceux qui sont handicapé physique et être honteux de voir que nous somme démoraliser malgré notre forme physique,un riche va être honteux devant un pauvre ainsi de suite.C'est bien parfois se le rapeller parfois àa peut nous remonter le moral -J'ai gacher ma vie comme ceci et comme cela et bla bla bla mais au moins j'ai encore tous mon corps correct,j'ai gacher mon argent dans boisson plus jeune mais au moins j,ai su arreter comparer a d'autre .Tu voit parfois il faut juste changer la phrases différemment :P.Le problème nous les dépressifs c'est que nous fesont jouer une cassette du mauvais sens ,d'une façon qu,elle nous détruit et décourage plutot que pour nous remonter.

Je sait pas si tu as déja suivi une thérapie cognito-comportemental mais c,est ce genre de pratique qui nous font faire parles en a ton médecin ou a ta psy sii t'en voit une et pour ta dépression même si tu arrive a faire plein de choses ça veut pas dire que tu l'est pas nécessairement ,personne ne réagit pareille a une dépression,comme par exemple je peut aller travailler en étant dépressif parce que le travail me fait plus de bien que si je resterais chez moi seul,tandis que d'autre ne sont plus capable de rien faire tous dépends de notre taux d'endurance mais aussi comment elle se manisfeste.Même si aussi ta vie te semble sans problème ,pas a te sentir pleurnicheuse pour des rien ,la vie elle même est parfois tellement dégueulasse et souvent les gens ici fréquentant le forum somme des gens sensible qui absorbe toute cette misère comme une éponge et savont pas comment la gerer,moi par exemple j'aimeraisparfois être comme tous le monde et voir que les guerre,les enfants violer ,battu ,tuer par leur parents ,les femmes et homme qui se font lapider ,fouetter pour une question de religion politique stupide,les accidents qui arrivent partous ainsi de suite me fait pas un pli et continu a vivre ma journée comme si j'aurais été un gars qui aurait rien simplement vu un simple preview d'un film d'action mais non j'absorbe tous en moi,je me demande ou est ce qu'on s'en va ,que la vie est dégueu que la race humaine mériterais juste de disparaite parfois,j,absorbe aussi tous ce qui me concerne a ma job en négatifs ,j'ai le trouble de la performance et comme toi j'ai rien dans vie de spécial ,je m'intéresse pas au hockey ni au voiture et ce qui a dedans ,je suis pas style a parler des femmes entre gars comme si elles était de simples morceau de viandes ou autres ,je suis pas un gammer de jeux video ,j,ai pas de maison ,célibataire ,une vieille voiture pas tres intéressant a jaser pour les hommes de mon ages et coté femmes non plus .J'sui sticker sur mon laptop la plupart de la journée sinon je vais lire mon journal dans un café ,je fait quelques activité physique mais sans me considérer sportifs.Oui c'est dur d'être platte puis je me dit crime mes parents aussi l'était et même encore plus que moi et bien d,autre le sont aussi et pourtant ils ont arriver a trouver l,amour ,a faire une famille et tous alors pourquoi pas moi.

Toi aussi si tu prends la peine de t"observer et de tous noter tu pourras trouver des réalisation que tu fait ,que tu as aussi une certain individualité comme tu dit ,des valeur e toi importante c'est juste que voila la dépression nous rends tous noir en dedans .

Je t'offre de t"essayer a venir écrire quelque mots sur mon post des victoires et choses positives de la journée que j,ai fait dans section général ,tu va voir que certain c'est rien mais énormément beaucoup pour eux dans le moment présents

a plus

Clemi
Messages : 4
Enregistré le : 12 févr. 2015, 11:15

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Clemi » 26 févr. 2015, 11:27

Salut.

Je ne sais plus pourquoi vivre.
Je stagne. Je n'ai réellement plus rien fait depuis maintenant 2mois. Un mois, deux mois... je laisse le temps coulé

Ma psy n'est même plus sure que je sois en dépression, mais je n'ai pourtant pas tant changé dans ce que j'affirme. Je suis juste plus calme parce que j'ai accepté la réalité.

Je n'ai rien a offrir a personne.

J'ai repoussé tout le monde. Je n'ose plus voir les gens. D'ailleurs je vis en recluse maintenant. Imaginez, une fille qui du jour au lendemain passe de personnalité confiante, affirmée, voir arrogante (c'est l'image que je renvoyais aux autres quand j'allais, soit disant, bien) a une fille qui n'a pas une once de personnalité, de vécu, de gout personnel, d'opinion, de projets, d'objectifs, de vie personnelle etc. Les personnes que je côtoyais avant ne comprennent pas, et d'ailleurs je ne comprendrais pas non plus si j'étais a leur place. Je ne peux parler de rien.

Un ancien/collègue m'a invité a prendre un café tout a l'heure et j'ai envie de dire oui mais je sais que je n'aurais rien a dire, et qu'il ne vas pas comprendre. Comment une fille qui était si sure d'elle, avait l'air si ambitieuse a-t-elle changé de personnalité du tout au tout ? Au point de n'avoir plus rien a dire ? Je ne veux pas infliger a cette personne ma compagnie. Je tenais a lui, avant. Mais j'ai honte d'avoir menti avant.

En effet, je me suis rendu compte au cours des dernières semaines que la fille que je croyais être avant n'était qu'un mirage. Je me suis murée dans un complexe de supériorité durant des années, qui en apparence me permettait de faire croire aux gens que j'étais intelligente, ambitieuse et j'en passe, alors qu'en vérité tout cela cachait juste un profond mal être, mais pire encore : un vide. Réél. Je le sais je retombe sur les même thématiques. Mais c'est la réalité.

En regardant cette page (qui n'est pas une source de haute qualité, je vous l'accorde) j'ai réalisé a quel point je ne sais pas qui est "Moi", a part une somme de défauts. Sont-ce la les bases de ma personnalité ? http://www.reussirmavie.net/Comment-con ... _a329.html A quoi bon alors.

Quand je dis que je n'ai pas de personnalité, c'est une réalité auquel je dois maintenant faire face. J'ai toujours été un caméléon, je m'adapte a l'endroit ou je suis, mais je peux disparaitre aussi tôt que j'apparais sans que cela ne dérange qui que ce soit. Voila pourquoi je n'ai jamais gardé de réelle amitié, que des amitié de circonstances, des gens avec qui je peux échanger sur les cours, les professeurs, le job ou le beau temps. Outre mesure je n'ai rien a apporter a personne.

Comment aller mieux quand on a pas de point d'ancrage, pas de personnalité a laquelle se rattacher ? J'aurais voulu de ma vie qu'elle soit remplie d'apprentissage, de nouvelles expériences, de rencontres et d'aventures, comme tout un chacun. Mais comment profiter de la vie quand on est pas encore construit soit-même ? Je suis encore au stade de l'enfance, ou de l'adolescence je ne sais pas trop.

Cela fait deux mois qu'on me dit de me reprendre, de faire ce que JE veux, ce qui me fait plaisir ET RIEN NE ME FAIT AVANCER. Je pense que je commence a souler ma psy qui commence a voir a quel point mon cas est désespéré. Je suis dans un état d'introspection constant et je n'avance pas. J'en suis réduite a un état de larve, amorphe. (Sinon j'ai développer un TOC aussi, la dermatillomanie, entre autres choses).

Je me hais. Je ne veux pas être comme ça. J'aurais voulu naitre autre part, autrement.
Mais ma personnalité est littéralement la dépression.

Je tiens a vous dire cependant que j'ai foi en vous, Gentelman, Fee etc. J'ai réellement apprécié que vous me répondiez. Vous avez un grand cœur et vous au moins vous vous battez pour préserver la vie qu'on vous a donné. J'aimerais qu'a chaque moment ou vous ne vous sentiez pas bien que vous vous rappeliez de toutes les expérience que vous avez eu, de toutes les joies et les plaisirs que vous avez autre fois eu. Car malgré tout vous pouvez avoir la certitude d'avoir vécu, malgré les embuches, malgré tous les complexe et le désespoir. Si vous avez déjà eu un compagnon, c'est que vous avez quelque chose en vous qui permet aux gens de se rapprocher, qui attire.

Je n'ai jamais été près d'avoir un véritable copain.

Putain. Je sais que je suis jeune. Mais merde. Il y a trop de chose a reconstruire, enfin construire. Il n'existe littéralement rien que j'aime a propos de moi. Je ne mérite que mépris et pas la pitié. On m'a donné une vie et je l'ai gaspillé. Quelle ordure.

Que faire quand on sait qu'on ne sera jamais heureuse ? Que faire quand on ne peut pas contribuer a la société ? Que faire quand on a pas le moindre sens des responsabilité ? Que faire quand on a pas la moindre identité ? Quand on a rien a apporter de plus au monde ? Que faire quand on ne fait que gaspiller de l'air ?

Emilie Tremblay
Messages : 15
Enregistré le : 28 oct. 2013, 13:58

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par Emilie Tremblay » 02 mars 2015, 11:25

Bonjour Clemi,

tout d'abord, sache que tu as très bien fait de venir te confier sur le forum. Tu es plus que la bienvenue à Revivre et tu peux aussi nous écrire à nous, les intervenants si tu ressens que tu as besoin d'une aide plus personnalisée. D'ailleurs, j'aimerais que tu entres en contact avec l'une d'entre-nous, Vanessa au 514-529-3081 poste 222 ou avec moi Émilie, au même numéro poste 237. Également, tu peux nous écrire en toute confidentialité au emilie.tremblay@revivre.org ou à intervenant@revivre.org. Il y a plusieurs éléments dans tes messages qui ont retenu notre attention et c'est pourquoi nous aimerions t'en parler plus longuement. Premièrement, ton discours est tellement autocritique en ce moment que cela teinte à peu près tout ce que tu as déjà accompli au cours de ta vie. Tu sembles avoir plusieurs talents dont certainement celui de l'écriture! Pour avoir été capable de fonctionner dans un journal étudiant et d'avoir eu autant d'occupations avec ton BAC, il fallait sans aucun doute beaucoup d'énergie et de charisme! Tu dis que tu avais de l'affinité et que tu t'entendais bien avec l'équipe du journal et tu nommes tout-de-meme des amis dans ton entourage... Je comprends qu'en état dépressif, il est important de choisir les personnes appropriées pour se confier mais la discréditation que tu te fait toi-même subir est clairement digne d'immense distorsions cognitives (perceptions déformées)! En es-tu consciente? Car cela se lit très clairement dans tes écrits.

Es-tu consciente de la force des symptômes d'une depression? Te permets-tu de t'accueillir dans ta depression? (qui est un des premiers éléments du rétablissement soit-dit en passant!) Tu dis ne jamais avoir eu de personnalité... Savais-tu que les affects dépressifs peuvent complètement teinter la personnallité et faire en sorte que la personne ne se reconnaisse plus du tout? Ce n'est pas toi qui n'est plus là ou qui n'a pas de personnalité... Ce sont plutôt les symptômes qui prennent le dessus. Auparavant, tu disais toi-même avoir une personnalité ambitieuse, en étant si sure de toi.

«Comment une fille qui était si sure d'elle, avait l'air si ambitieuse a-t-elle changé de personnalité du tout au tout ?»

«Une fille qui du jour au lendemain passe de personnalité confiante, affirmée, voir arrogante (c'est l'image que je renvoyais aux autres quand j'allais, soit disant, bien) a une fille qui n'a pas une once de personnalité, de vécu, de gout personnel, d'opinion, de projets, d'objectifs, de vie personnelle etc»

D'ailleurs, concernant ces propos, j'aurais une piste d'explications et de solutions à te fournir concernant la situation que tu vis acutellement. Je ne partage pas du tout ton opinion concernant le fait que tu n'as aucune identité, que jamais tu ne pourras contribuer à la société, que tu n'apporteras rien au monde et que tu n'as pas le moindre sens des responsabilités... J'aimerais d'ailleurs que tu te donnes la chance d'essayer de voir les choses autrement même si je sais à quel point cela est difficile en ce moment.

Une jeune fille de 19 ans, intelligente, ambitieuse, avec de l'entregent, qui réussi à exceller au niveau univeristaire tout en entretenant un emploi dans un journal et une vie sociale, à tout à apporter et à explorer. Tu donnes un grand message d'espoir aux autres: «Vous avez un grand cœur et vous au moins vous vous battez pour préserver la vie qu'on vous a donné. J'aimerais qu'a chaque moment ou vous ne vous sentiez pas bien que vous vous rappeliez de toutes les expérience que vous avez eu, de toutes les joies et les plaisirs que vous avez autre fois eu. Car malgré tout vous pouvez avoir la certitude d'avoir vécu, malgré les embuches, malgré tous les complexe et le désespoir. Si vous avez déjà eu un compagnon, c'est que vous avez quelque chose en vous qui permet aux gens de se rapprocher, qui attire.». Ma chère Clemi, j'aimerais que tu t'autorises à faire de meme, car ce que tu vis en ce moment est passagé, et tu n'as pas à porter ce fardeau seule.

Mais ce que tu dois retenir dans tout ça, c'est que ça fini par revenir et que ça se soigne bien quand on demande de l'aide et que la personne applique les demarches thérapeutiques qui lui conviennent.

En attendant ton appel, ou un courriel de ta part.

L'équipe d'intervention de Revivre.

feel
Messages : 1
Enregistré le : 09 sept. 2015, 13:38

Re: Je ne sais plus vivre.. je n'ai jamais su

Message par feel » 10 sept. 2015, 06:09

Bonjour Clemi, tout d'abord j'espere que tu vas mieu , j'aimerais entrer en contact avec toi
car dans ce que j'ai lu de tes messages je retrouve plusieur similitudes a mon cas...
Le fait de passer de quelqu'un qui a l'air "sur d'elle ".... à quelqu'un qui n'a aucune confiance en elle ...
enfin en bref peut être voudrais tu échanger à ce sujet ...
Depuis que je veux être VRAI ma vie a totalement changer , je me suis rendu compte que j'étais vide
je veux écouter a tout pris mon cœur mais celui ci ne me dis rien ....


Bien a toi

Répondre