Crises de larmes

(maniaco-dépression)
Répondre
littlemoon295
Messages : 15
Enregistré le : 10 mai 2017, 07:16

Crises de larmes

Message par littlemoon295 »

Voilà, je ne viens pas souvent mais j'ai bien du mal à vivre avec cette maladie, ce foutu trouble bipo, maniaco-dépressive en puissance...

Je ne sais plus où j'en suis. J'ai fait une nuit blanche malgré mon traitement. Je me disais que c'était pas bien grave, que j'allais mieux dormir ce soir mais depuis plus d'une heure, je n'arrête pas de pleurer.

Je pleure, je me calme, je pleure, je me calme... et ça revient. Je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer.

Est-ce que mes nerfs lâchent ? Est-ce que je suis trop fragile ?

J'ai vraiment envie de mourir, une bonne fois pour toute. J'en peux plus de ces hauts et bas, j'en ai marre de ces crises incontrôlables, de devoir cacher aux autres cette maladie car on me traite de folle. J'essaie de garder la tête froide, de ne pas trop montrer ce que je ressens et Dieu merci, je vis seule.

Personne pour me voir pleurer en cascades. Mais j'en ai marre de ces états.

Je veux pas reprendre d'antidépresseurs, ça finit toujours par un virage maniaque.

Je voulais juste écrire dans un endroit où, je l'espère, je ne serai pas jugée. Franchement, je sens ma tête flancher et je me dis que c'est peut-être juste la nuit blanche qui provoque ça.
IPHIGENY
Messages : 120
Enregistré le : 17 nov. 2013, 19:49
Localisation : Québec

Re: Crises de larmes

Message par IPHIGENY »

:(
Modifié en dernier par IPHIGENY le 01 mai 2018, 21:01, modifié 1 fois.
J'ai soudain le sentiment étrange d'être en harmonie avec moi-même, tout est parfait en cet instant, la douceur de la lumière, ce petit parfum dans l'air, la rumeur tranquille de la ville. J'inspire profondément car la vie me parait alors si simple.
Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Crises de larmes

Message par Nath2727 »

Salut Littlemoon,
oh que non, tu n'es pas la seule, moi la première ai expérimenté ces crises de larmes incontrôlables.
Mais avec le temps, j'ai compris qu'il ne sert à rien de les analyser, c'est du temps et de l'énergie perdus.
Il faut trouver ce qui te calme vraiment, moi c'est de prendre une marche dehors, idéalement dans le bois.
Ça me fait respirer l'air plus pur, bouger et surtout penser à autre chose.
Il ne faut pas que tu restes seule chez toi à te morfondre, tu vas empirer les choses.
Prends de grandes respirations, laisses ton cerveau au repos sans disséquer tes émotions.
Regardes la tv, moi j'adore les reportages sur les animaux, alors je vais sur youtube et je me paye la traite.
Il n'y a rien à comprendre, rien à réaliser, seulement laisser aller et le désespoir va s'estomper, tu n'y peux rien.
Courage.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.
danyboy
Messages : 151
Enregistré le : 10 nov. 2014, 12:18

Re: Crises de larmes

Message par danyboy »

hello toi t inquiete pas trop c est diffcile parfois en puissance 10 mais si j arrive a vivre avec toi aussi tu peux y arriver ...pour le jugement des autres je te propose de dire au monde que tu es malade parce que ....etre vrai sans honte de sois meme... tu es qui tu es avec la maladie alors assume le tu vas voir c est plus facile conseil comme ca

Prend soins de toi :)

DANY
Modifié en dernier par danyboy le 14 sept. 2017, 09:42, modifié 1 fois.
sky
Messages : 214
Enregistré le : 03 oct. 2014, 07:17
Localisation : Sherbrooke

Re: Crises de larmes

Message par sky »

Bonjour littlemoon295
Non tu n'est pas seule je suis dans cette période mais je suis entourer de jevi ligne d'écoute pour les idées suicidaire de mon infirmière psy et de mon psychiatre je réussi a garder la tète hors de l'eau alors n'hésite pas à consulter et oui des nuits sans sommeil peux faire que l'ont a l'impression de vouloir basculer dans le néant courage ont est avec toi et surtout prend soin de toi et entoure toi de bonne personnes
La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l'essentiel.
modjo
Messages : 353
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: Crises de larmes

Message par modjo »

salut littlemoon,
as tu la possibilite de prendre rendez vous avec ton psy ?
bon courage a toi, on est tous passe par la, on sait que c'est tres difficile
Sabinemari
Messages : 1
Enregistré le : 26 sept. 2017, 07:38

Re: Crises de larmes

Message par Sabinemari »

Bonjour a vous toutes et tous,
Pour ma part je ne viens que témoigner si cela peut au moins sauver une personne ...
Voilà marié 17 ans a un homme. .qui court après les femme qui par excès de colère casse les portes les meubles ...
J'ai décidé après 17ans de reprendre ma vie en main et de divorcer. ..
2mois après cette annonce il se suicide par pendaison...
Moi Et notre fils ne savions pas qu il aurait pu faire une chose pareil ..
Depuis cela va faire 1ans .. tout le monde s est retourné contre moi. . Alors avant de penser à faire cet acte qui est très lourd de conséquences !! Pensez à vos enfants !! A vos amis !! A votre famille !! Pour moi c'est fuir !! Je peux comprendre qu On soit malheureux mais on a qu'une vie un jour ou l autre le soleil va briller encore .... je veux bien échanger avec vous ...
Itsabell
Messages : 987
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Crises de larmes

Message par Itsabell »

Ce temoignage m'interpelle beaucoup.
Actuellement je suis très bien. Même en légère hypomanie. Je suis extrêmement positive, j'ai de l'énergie à revendre et jai plein de projets. Ma vie familiale va bien, je suis en amour par dessus la tête avec mon conjoint et ma fille et je ne voudrais jamais les quitter.
Le 31 janvier 2015, j'ai essayé de me suicider par pendaison. Ma fille avait un an et demi.
La dépression est une souffrance intense et très difficile à supporter. C'est comme se faire arracher une jambe à froid. Il y a de forte chance que la personne hurle de mourir à ce moment là. Les conséquences ont s'en fou. On a mal. Juste trop mal. Envie de s'arracher la tête. De fermer la switch. On ne fuit pas. Oh que non.
C'est probablement difficile à comprendre la douleur pour ceux qui ne se sont jamais fait arracher une jambe à froid tout comme pour comprendre la douleur insupportable d'une dépression.
Justement, quand on se fait dire de penser à l'entourage, ça nous blesse davantage parce que l'on y ajoute un sentiment de culpabilité. Déjà que notre estime n'existe plus dans ces moments là, se faire dire une chose pareille c'est comme tourner le fer dans la plaie. Ça fait encore plus mal.
Je comprends que ça peut être incompréhensible une telle situation. Surtout que pour ma part, je suis complètement à l'inverse de ce que j'étais il y a déjà deux ans.

Mais quand quelqu'un demande l'euthanasie parce que ses douleurs physiques sont insupportables, ce se pose t'on les mêmes questions? On ne se suicide pas pour faire suer notre entourage. On veut juste arrêter de souffrir. Et puisque ça ne paraît pas physiquement, c'est difficile de justifier des pensées suicidaires quand le corps de la personne semble bien fonctionner. Le cerveau, dans ces moments là ne fonctionne tout simplement plus adéquatement.
Répondre