Période difficile...

(maniaco-dépression)
blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Période difficile...

Message par blondebleue » 27 févr. 2018, 04:27

Je sors en ce moment d’une hypomanie (manie) qui a duré plus d’un mois et pour laquelle mon psychiatre a demandé une seconde opinion pour un ajout de med. L’entrevue avec la nouvelle psychiatre n’était pas ce à quoi je m’attendais. Elle a voulu recommencer l’historique depuis le début et c’était PAS comme ça que mon psychiatre m’avait présenté cet exercice. Disons que j’ai pas été la cliente coopérative au début. Je gardais un souvenir assez violent de cette première entrevue avec un résident africain dont je ne comprenais pas l’accent et qui avait cee façon condescendanteet devant 3 internes et le psychiatre qui observaient de me parler comme si j’étais une pauvre petite madame hystérique qui en avait arraché avec ses enfants. Ça reste une des expériences les plus horribles de mon suivi en psychiatrie

Aujourd’hui, je craignais revivre la même chose. Je le lui ai dit quand elle a commencé à poser des questIons sur des détails qui lui serviraient à rien. Mais j’en veux à mon psychiatre de ne pas avoir été clair en me proposant cet exercice. Je le revois vendredi. Je ne suis pas du genre à exprimer facilement ce genre de choses mais ça sortira comme ça pourra. Avec délicatesse qd même.

La fin de l’histoire c’est qu’elle me parle d’épisodes mixtes, de cycles rapides alors que c’est pas du tout ma compréhension des choses. Que j’ai des deuils à faire de la moi hyperthymique, que je dois ajouter un antI psychotique. Elle fera des propositions en prenant en compte le risque de prise de poids. J’ai perdu 60 lbs depuis 2 ans, j’ai enfin retrouvé mon corp normal, comment accepter d’avaler un truc qui me fera grossir, risquer le diabète encore etc.?

Elle a parlé d’epival pour remplacer la lamotrigine. Pas question. Puis de Saphris, Zeldox, ou Abilify. J’irai lire sur ces meds comme je fais tjrs. Je suis comme ça. J’avoue que le high de janvier était inhabituel. Mais de là à tout changer? J’étais si bien cet automne juste avec la lamotrigine bien dosée.

J’ai besoin de toute ma tête pour deux prochaines semaines exigeantes au travail. Je suis sortie de cette entrevue sous le choc. Et là je suis en pleine insomnie de nuit depuis 2 heures alors que je dormais mieux depuis 2 semaines.

Découragée.

Ouena
Messages : 1885
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Période difficile...

Message par Ouena » 27 févr. 2018, 08:03

Bonjour Blondebleue, je t'ai lue et sache que je pense à toi, je t'envoie plein de belles pensées.

Itsabell
Messages : 756
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Période difficile...

Message par Itsabell » 27 févr. 2018, 09:04

Bonjour Blondebleue,

Ce n’est pas évident ce que tu vis en ce moment.
Je ne comprends pas parfois les psychiatres. Dès qu’il y a une déstabilisation, ils changent tout le traitement... j’imagine que c'est pour limiter les dégâts... mais je me pose la question si un épisode peut-il rentrer dans l’ordre seul...
Bref, le but en ce moment c’est que tu prennes soin de toi. Je pense que ton insomnie est directement liée à ces rendez vous... pas évident de tout changer sachant le lots d’effets secondaires qui viennent avec...
Prends soin de toi xxx

blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Période difficile...

Message par blondebleue » 27 févr. 2018, 11:19

Merci Ouena et Itsabell...

Tout le mois de janvier je dormais très peu et j'ai bien vu que je partais en vrille à un moment. J'ai appelé à la clinique et on m'a dit de prendre mes somnifères et du rivotril, le psychiatre me voyait 2 semaines plus tard. Ni les somnifères ni le rivotril m'ont fait dormir, ni même leur combinaison. À mon rdv début février, le psychiatre m'a prescrit du seroquel régulier (50-100 mg) juste à prendre le soir pour dormir et il a abordé l'idée de devoir éventuellement ajouter un AP. D'où la consultation pour une seconde opinion.

La psychiatre hier m'a dit de commencer le sevrage de seroquel et revenir au somnifère et benzo pour dormir. Sauf que, j'ai été réveillée entre 2 et 6 am... Il y a sûrement l'effet rebond d'arrêter le seroquel mais tu as probablement raison Itsabell qu'une partie de mon insomnie est liée à mon état après ce rdv d'hier. Mais pour moi c'est le retour à mes insomnies de janvier, du pareil. Et sans avoir l'énergie le jour pour compenser. Avec le seroquel depuis 2 semaines je dormais au moins enfin mieux même si j'étais un peu dans les vaps le matin. Et avec cette fatigue l'humeur tombe aussi...

J'ajuste mes obligations au travail en conséquence. J'assume le plus prioritaire et le reste ben il attendra...
Mais cette gymnastique devient épuisante.

skyhight43
Messages : 415
Enregistré le : 20 oct. 2017, 12:54

Re: Période difficile...

Message par skyhight43 » 27 févr. 2018, 16:27

Oh que je te comprend juste te dire que je pense à toi très fort et te souhaites la stabilité tant attendu.....
Le voyage est un retour vers l'essentiel.
Proverbe tibétain

Ébène
Messages : 30
Enregistré le : 23 nov. 2017, 17:53

Re: Période difficile...

Message par Ébène » 01 mars 2018, 09:29

Bonjour Blondebleue,
Je suis peinée de savoir que c'est une période difficile pour toi.
C'est vrai qu'il n'est jamais reposant de remettre en question son traitement et ça favorise l'anxiété à savoir comment on va réagir avec un médicament en plus, en moins...
Je ne te connais pas vraiment, mais suffisamment je crois pour pouvoir dire que tu sauras t'écouter... Ton corps, tes réactions... Avec la même bienveillance que lorsque tu écoutes et conseilles les autres ;)
Et je pense aussi que tu auras le cran d'en faire part à ton équipe médicale...

Je te souhaite une belle écoute de toi même avec mes encouragements... Tiens bon.. Et surtout donne nous de tes nouvelles

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: Période difficile...

Message par Nath2727 » 01 mars 2018, 10:45

Salut Blondebleue,

pis, as-tu commencé un autre traitement?

Je sais que c'est une situation anxiogène, mais dis-toi que si ça se trouve, tu vas peut-être tomber sur LE traitement véritablement fait pour toi, qui te rendra le plus service. Ce n'est pas seulement négatif de changer, même si ça apporte son lot de peurs et d'anxiété, ça peut aussi être une révélation...

Bref, donne-nous des nouvelles bien vite!
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Période difficile...

Message par blondebleue » 04 mars 2018, 06:26

J’ai commencé le Rexulti depuis deux jours. C’était ça ou l’Abilify 15 mg. Le Rexulti a une meilleure tolérance et peut aider à dormir au début. Mais je dors tjrs très peu...

J’ai dormi de minuit à 4 am hier, cette nuit jusqu’à 5 am. J’essaie de rester au lit au cas où je pourrais m’assoupir encore. Au moins le seroquel m’aidait à dormir en ajout au sublinox. Mais, j’y ai pas droit pendant cet essai. Et juste le sublinox c’est pas assez.

J’ai des compulsions de ménage, j’ai jetai 4 gros sacs de vieux souliers et vêtements hier. J’ai trié une montagne d’autres vêtements à donner que je dois plier et mettre dans d’autres sacs.

J’ai des compulsions d’achats. J’ai commandé des robes sur amazon, je suis rentrée chez Sportium mardi juste pour acheter sans savoir quoi. Au hasard j’ai pris un tapis de yoga et des jeans. J’étais trop fébrile en réunion au bureau juste avant. J’ose pas sortir depuis vendredi...

Ça m’était pas arrivé depuis longtemps. Mardi je pars pour Ottawa pour des réunions. Si je suis comme mardi dernier, ça ira. Si c’est comme hier, je vais faire une folle de moi. Je sais pas comment je resterai assise pour des journées de réunion. Je ne suis pas allée au bureau toute une journée depuis janvier.

Je travaille autant que possible de la maison. Je fais du yoga, mon cours de taichi. J’ose pas courir. J’ai presque vidé ma prescription de rivotril du mois.

Ajouter un AP me tente pas du tout mais j’ai pu trop je choix...

6:25, je vais aller m’acheter un café et conduire autour un peu. Prendre de l’air.

Ouena
Messages : 1885
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Période difficile...

Message par Ouena » 04 mars 2018, 07:12

Je suis vraiment désolée de voir que ça va pas Blondebleue, je n'ai pas trop de conseils car je ne suis pas bipolaire et je ne sais pas trop comment stopper une hypomanie. Pourquoi tu n'oses pas aller courir? Par peur d'exagérer? Tu m'as l'air relativement consciente de tes écarts, c'est peut-être bon signe. Je souhaite de tout coeur que ta médication soit ajustée le plus vite possible.

blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Période difficile...

Message par blondebleue » 04 mars 2018, 08:01

Ouena, je ne le vois pas quand ça commence. Parce que je me sentais juste trop bien. J’ai eu un plaisir fou. J’ai écrit pendant des jours. Je dormais presque pas. Et ça paraissait pas trop de l’extérieur. Puis je me suis mise à me sentir mal, hyper fatiguée, pleurs pour rien. Écouter la même toune en boucle. Pas pouvoir réfléchir sans me caler la tête avec du rivotril. C’est là que j’ai appelé la clinique.

Autant des fois je le vois, autant j’ai des moments où je me dis que c’était pas si grave. Je gère. J’arrive à faire le plus urgent au travail. J’en ai négligé bcp par exemple. Ça risque de me retomber dessus.

Mon psychiatre essaie de me faire voir. Nommer les choses. Je les ai trouvés tellement confrontants cette semaine. :cry: Alors j’essaie de me regarder aller le plus honnêtement possible...pu de cachettes...et accepter les nouveaux essais de meds. Accepter c’est un grand mot. J’ai refusé l’epival. J’arrive pas à faire confiance aveuglément...

Répondre