Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

(maniaco-dépression)
Flag

Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par Flag » 10 août 2018, 11:52

Tout d’abord, sachez que je comprends très bien votre souffrance actuelle. Je sors de 3 ans d'enfer : 3 mois de manie, 4 mois de dépression, 3 mois de manie (lithium mal ajusté), 27 mois de dépression. (mauvaise pilule)

Voici la liste de points qui peuvent vous aider afin de vous sortir de votre dépression. Le sommeil et la nutrition, sont à mon avis, les points les plus important afin de mettre les chances de notre côté pour s’en sortir.

Les numéros affichés un ordre défini, mais plutôt pour que les gens qui veulent me questionner ou m'apporter des commentaires.

1- MÉDICATION – La première des choses : PRENEZ-VOS MÉDICAMENTS. Que vous acceptiez ou non la maladie, n’est pas important à ce stade, l’important est de donner une pause à votre tête et à votre corps. L’acceptation, la découverte et la compréhension de la maladie se fera au fur et à mesure. Il n’y a pas d’urgence. Nous sommes comme les diabétique, notre corps a besoin d’aide pour bien fonctionner. Si vous consommez de la drogue et/ou de l’alcool, ARRÊTEZ IMMÉDIATEMENT. Votre corps, votre tête ainsi que vos émotions souffrent et elles ont besoin d’un répit. L’ajout de d’autres substances ne vous aideront en rien. Je prends 11 pilules par jour et tout va très bien dans ma vie!

Vivre sans médicament, c’est comme vouloir construire sa vie sur des montagnes russes. Trop heureux ou trop triste, sans médicament, vous ne serrez jamais vous-même, croyez-moi!


2- QUI SUIS-JE? – Dressez une liste de qui vous êtes, par exemple : De bonne humeur, aime parler aux gens, aime faire du sport, aime faire de la popotte, etc. Tout ce qui vous vient en tête. Cette liste deviendra vos objectifs. Vous voulez retourner vers cet état que vous aviez avant. Mettez cette liste à des endroits que vous voyez régulièrement chez vous afin de vous rappeler qui vous êtes. Quand on ait plusieurs mois en dépression, on finit par l’oublier et à douter de qui nous sommes vraiment.


3- JOURNAL DE BORD – Faites-vous un tableau avec des champs comme : Date, poids, Sommeil (heure de coucher, heure de levé), médicaments et dosage, effets secondaires, activités et durée de l’activité, commentaires, manie/hypomanie, etc. Le champ manie/hypomanie pourra vous aider à détecter au fil du temps ce que peut vous faire partir dans un high. Mettez tout ce que vous voulez suivre dans ce tableau. Ce sera votre journal de bord. Le but est de faire un suivi de votre évolution. Ce vous sera très pratique auprès du médecin traitant pour montrer l’efficacité ou la non-efficacité du traitement. (Cherchez sur google : journal-humeur-fr.pdf)

À noter que les bipolaires ayant de long cycle de manie, comme moi, 3 mois en manie et 8 mois en dépression, il faut être patient avant de mettre la faute sur les médicaments. Votre médecin ne peut pas tout changer tout le temps, vous avez besoin de stabilité.
Aussi, la médication peut prendre du temps à faire effet, comme les stabilisateurs d’humeur et les antidépresseurs. Par exemple, quand j’ai commencé l’Effexor, après quelques jours, j’ai eu des effets secondaires, mais au bout d’un mois, tout allait bien. Soyez patient et vigilant.


4- RENCONTRE MÉDICAL – Lors de vos rencontres avec votre médecin, apportez une liste de vos symptômes, inquiétude et tout ce que vous voulez dire. Cela est plus facile quand on arrive déjà préparé. Si vos symptômes sont différents durant votre cycle menstruel, hormonothérapie bio-identique est peut-être une piste de solution. Si vous n’êtes pas à l’aise avec votre médecin c’est normal, on a moins confiance en nous quand on ait en phase dépressive. Demandez à une personne calme et de confiance de venir avec vous afin de vous épauler dans la rencontre. Donnez-lui une copie de votre liste. Gardez une copie de votre liste, si votre liste est la même mois après mois, le médecin pourra se questionner.


5- SOMMEIL – Avoir un cycle de sommeil régulier, se coucher et lever aux mêmes heures et dormir de 6 à 8 hrs. Une lampe solaire peut aider, mais parlez-en à votre médecin, celle-ci peut causer des manies à certains types de personnes. Si vous ne dormez pas assez, il y a quand même des symptômes qui peuvent apparaître (Cherchez sur google : Les 7 signes du manque de sommeil)

Si vous dormez 10 ou 12 hrs, vous allez vous sentir encore plus mal (Cherchez sur google : sommeil 302715) Mettez le cadran à l’heure que vous vous leviez lorsque vous étiez au travail. Il sera difficile au début de vous lever, mais après quelques semaines, ça devrait se placer. Le corps a besoin de temps pour se resynchroniser. S’il vous est très difficile voire impossible de vous lever le matin après environ 1 mois, mentionnez-le à votre médecin. Il se peut que la médication vous laisse un peu feeling au réveil, mais pas pendant des heures après votre réveil.

En manie, votre corps a beaucoup brûlé d’énergie. Le cerveau et le corps roule à 150% et d’autres à 200%. Ça pourra être long, mais il se recherchera petit à petit. Pour y arriver, il a besoin de dormir, mais un certain temps seulement. Le corps humain revient toujours à son équilibre, c’est une question de temps, mais votre implication aidera à accélérer le processus.

Aussi, vous allez sans doute être fatigué durant vos journées, je vous conseille de faire de petite sieste d’environ 25 minutes au 2 heures. Trop dormir va vous empêcher de bien dormir durant la nuit.
Je vous conseille de ne pas écouter la télévision, faire de iPad, de téléphone cellulaire ou d’ordinateur 2 heures avant le sommeil.

Premièrement, la lumière bleue de ces appareils va jouer un rôle néfaste sur votre rythme de sommeil. (Cherchez sur google : on-ne-dort-plus-assez) Aussi, le fait d’avoir moins de stimuli aide à relaxer et faire baisser le stress. Tant et aussi longtemps que vous ne sentez pas que la côte remonte, attendez. Le sommeil est une des pièces maitresses de votre retour vers la santé. Alors la lecture, la musique, le dessin, la marche, etc. Sachez que mal dormir peu aussi apporter un gain de poids. (Cherchez sur google : le-sommeil-et-le-poids ) Il n’y a personne qui peut vous aider à bien dormir, vous n’avez donc pas vraiment le choix de commencer à instaurer une routine.


6- NUTRITON – Mangez suffisamment de calories et de protéines. (Cherchez sur google : 9 signes potentiels d’une carence en protéines) Voir une nutritionniste. Dans la phase dépressive c’est difficile, mais je crois que j’aurais mieux feelé plus rapidement si j’avais été voir une nutritionniste. Si vous ne mangez pas vos trois repas par jour comme avant, je vous suggère de consulter. J’ai pourtant passé des prises de sang et tout était pourtant « beau ».

Ne pas mangez suffisamment, peut entraîner un stockage de gras. Ne pas manger du tout vous fera perdre du gras et votre système se mettra à tourner au ralenti. Je vous conseille de parler avec une nutritionniste afin de connaître votre besoin réel en protéines et calories. S’il vous ait difficile de manger, je vous suggère d’y aller avec des boissons protéinés (20 g de protéines / boisson). Si vous êtes capable, vous pouvez ajouter des yogourts grecs à (8 g de protéines) aux collations. Notez que c’est un exemple, pas nécessairement ce donc vous avez besoin. Une nutritionniste va vous donner les informations nécessaires.

Avec le temps vous pouvez ajouter des compotes, des smoothies ou des jus de fruits. Après un certain temps, ajouté des repas solides. Le mieux est d’avoir un suivi avec une nutritionniste pour voir votre évolution et s’ajuster au fur et à mesure.


7- SPORTS – Avant de commencer à bouger, assurez-vous que notre alimentation est adéquate. Bougez modérément 30 minutes par jour au moins 3 à 5 fois semaine. Si vous avez les moyens, achetez-vous une montre qui calcul votre pouls et vos calories brûlés. Ça va vous encourager à bouger! Invitez un ami, ça aide aussi. N’oubliez pas de l’inscrire à votre journal.


8- AIDE – Allez chercher de l’aide (psychologue, coach PNL, etc) Vous le méritez! Dans la phase dépressive, une aide psychologique est toujours la bienvenue. Si vous avez du mal à sortir de chez vous, sachez que certains intervenants font maintenant des rencontres skype! Par la suite, il est intéressant de trouver comment vous en êtes arrivé là et corriger les mauvais schémas de pensées et les mauvaises habitudes afin d’évoluer. Ne vous culpabilisez pas! Nous sommes bâtis avec notre enfance et nos expériences, mais nous ne naissons pas avec tous les outils pour apprendre à bien gérer tout ce qui se passe dans notre vie. Il faut de l’aide pour y arriver.


9- ACUPUNCTURE – Aussi, l’acupuncture peut aider à vous libérer du stress, l’anxiété, la fatigue, la douleur physique, etc. Pour ma part, c’est l’acupuncture qui a libéré mon corps du stress et a déclenché ma première manie. Sans ça, je continuerais à être stressé et à mal feeler.
(Cherchez sur google : acupuncture troubles)


10- NOUVELLE VIE – Une fois l’équilibre trouvé, vous ne devriez plus avoir de gros ou moyen high et de gros ou moyen down. Si ce n’est pas le cas, parlez à votre médecin, votre dosage est peut-être incorrect ou insuffisant. Oui un mauvais sommeil ou une soirée trop arrosée peuvent vous lancer sur un mini cycle d’hypomanie, mais rien pour vous mettre à terre. Vous devez maintenant maintenir cet équilibre et trouver ce qui peut déclencher vos hypomanies afin de les éviter.

Certains s’ennuie de leur manie/high, car ils ont extrêmement confiance en eux et ça leur manque. Sachez qu’il est possible d’avoir réellement confiance en vous, et ce, sans être en manie/high, c’est-à-dire dans un état normal et stable. Il faut consulter, découvrir nos peurs, questionner nos schémas de pensées et ensuite tout ira comme sur des roulettes.

Vous pourrez enfin faire ce que vous voulez vraiment! Consultez, vous le méritez et c’est la plus belle chose qui vous arrivera. Cherchez à comprendre pourquoi vous en êtes arrivé là. Pour ma part, un coach PNL m’a beaucoup aidé. (Cherchez sur google : PNL wiki)

Mon thérapeute utilisais la PNL, l’hypnose et des séances de visualisation afin de m’aider à soit atténuer les mauvaises expérience, soit à consolider une sécurité intérieur.

Si vous avez vécu un événement comme un choc post-traumatique, sachez que l’EMDR peut vous aider. (Cherchez sur google : emdr-et-stress-post-traumatique)

En conclusion, n’oubliez pas que les gens ne peuvent pas savoir que vous êtes malade en vous regardant. Vous ne pouvez pas savoir ce que les gens pensent de vous. Sortez, ça vous fera le plus grand bien.

lizzouee
Messages : 187
Enregistré le : 22 janv. 2017, 18:54

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par lizzouee » 10 août 2018, 11:57

Merci pour les trucs Flag!!

Flag

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par Flag » 10 août 2018, 12:16

lizzouee a écrit :
10 août 2018, 11:57
Merci pour les trucs Flag!!
ça me fait plaisir! :) Et toi, comment vas-tu en ce moment ?

21h
Messages : 135
Enregistré le : 14 mars 2018, 15:00
Localisation : Bordeaux, France

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par 21h » 10 août 2018, 15:28

Pour le sommeil, je suis surprise, car je dors plutôt régulièrement. Pourtant j'ai tous les signes de manque de sommeil. Je vais plus surveiller ça...

Flag

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par Flag » 11 août 2018, 01:10

21h a écrit :
10 août 2018, 15:28
Pour le sommeil, je suis surprise, car je dors plutôt régulièrement. Pourtant j'ai tous les signes de manque de sommeil. Je vais plus surveiller ça...
D'accord et côté alimentation ?

blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par blondebleue » 11 août 2018, 13:38

Merci Flag pour ce rappel bien structuré des éléments à surveiller. Pour ma part le sommeil est la pierre angulaire de mes états. C’est le premier signe que ça va mal ou que ça se stabilise pour le mieux. Et bouger reste le meilleur remède outre la médication...

21h
Messages : 135
Enregistré le : 14 mars 2018, 15:00
Localisation : Bordeaux, France

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par 21h » 11 août 2018, 16:36

Flag a écrit :
11 août 2018, 01:10

D'accord et côté alimentation ?
C'est n'importe quoi 😁

Flag

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par Flag » 12 août 2018, 18:13

21h a écrit :
11 août 2018, 16:36
Flag a écrit :
11 août 2018, 01:10

D'accord et côté alimentation ?
C'est n'importe quoi 😁
Merci de ta franchise ;) Mais il faut un minimum pour que le corps fonctionne bien. Pour ma part, il me manquait de calories et de protéines.

21h
Messages : 135
Enregistré le : 14 mars 2018, 15:00
Localisation : Bordeaux, France

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par 21h » 12 août 2018, 23:52

Flag a écrit :
12 août 2018, 18:13


Merci de ta franchise ;) Mais il faut un minimum pour que le corps fonctionne bien. Pour ma part, il me manquait de calories et de protéines.
Je sais qu'il faut que je me reprenne en main. Une chose à la fois. C'est sur la liste.

21h
Messages : 135
Enregistré le : 14 mars 2018, 15:00
Localisation : Bordeaux, France

Re: Dépression bipolaire - Comment s'en sortir

Message par 21h » 12 août 2018, 23:52

Flag a écrit :
12 août 2018, 18:13


Merci de ta franchise ;) Mais il faut un minimum pour que le corps fonctionne bien. Pour ma part, il me manquait de calories et de protéines.
Je sais qu'il faut que je me reprenne en main. Une chose à la fois. C'est sur la liste.

Répondre