Revivre tient à féliciter chaleureusement Guy Latraverse alors que son leadership en santé mentale lui a valu d’être sélectionné par le Centre de toxicomanie et de santé mentale (Canada) comme l’un des 150 leaders canadiens pour la santé mentale, une initiative conçue dans le cadre du 150e anniversaire du Canada (annonce ici).

Plus tôt cette année, CAMH a lancé, à l’échelle du Canada, un appel de mises en nomination de personnes qui contribuent à changer la donne en santé mentale et qui nous donnent de nouvelles raisons d’espérer. Plus de 3 700 mises en nomination ont été soumises. Les personnes sélectionnées au Québec ont été dévoilées le 13 novembre 2017, incluant Guy Latraverse.

Souvent considéré comme le père du show-business québécois, Guy Latraverse a transformé notre société non seulement à travers le show-business en tant qu’impresario, producteur et agent d'artistes, mais également en jouant un rôle de premier plan pour démystifier la maladie mentale. Lui-même atteint du trouble bipolaire, Guy a été l’une des premières personnalités publiques à parler ouvertement de ce qu’il vivait. Il a mené des initiatives, incluant tournées provinciales et émissions sur la santé mentale, pour expliquer que tout le monde pouvait faire face à un trouble de santé mentale, mais que tous pouvaient aussi aspirer au rétablissement et à une vie pleinement remplie. Guy œuvre depuis 26 ans sur le conseil d’administration de Revivre, incluant 22 ans à titre de président.

Guy ne compte plus les hommages (Ordre du Canada, Ordre national du Québec, Félix Hommage à l’ADISQ, Prix Hommage aux Gémeaux). Cette fois-ci, c’est son admirable contribution à la santé mentale qui est soulignée.

Merci Guy pour ton engagement sans relâche envers la santé mentale et envers Revivre. Tu es une véritable source d’inspiration et d’espoir!

Un événement se tiendra le 15 novembre 2017 à Montréal pour souligner ces nominations, en présence des médias et plus de 200 invités.

Pour plus d’information sur l’initiative « 150 Canadiens engagés pour la santé mentale », cliquez ici.